Identification électronique des bovins

par JM Moreau, le 02 Septembre 2011 11h38
http://europa.eu/rapid/pressReleasesAction.do?reference=IP/1 ...

Adoption cette semaine par la Commission d'une proposition qui fixera, une fois adoptée, le cadre juridique de l’identification électronique des bovins, sur une base non obligatoire.
Cette proposition introduit aussi des changements en matière d’étiquetage : elle supprime les dispositions en vigueur sur l’étiquetage facultatif de la viande bovine afin de "réduire les contraintes administratives inutiles".
L'objectif est de "renforcer le système actuel de traçabilité des bovins et des denrées alimentaires et ainsi permettre de renforcer encore la sécurité alimentaire et permettre de mieux préserver la santé animale dans l’Union européenne".
Certains utilisent déjà ce type d'identification pour des besoins de gestion, la facilité d'un tel système n'étant plus à démontrer.

Européen
le 02 Septembre 2011 17h15

Il s'agit bien d'une harmonisation d'identification de Bovins européens sur pieds et après l'abattage, la puce continuerait sa vie sur les différents morceaux de viandes pour confirmer l'étiquetage d'origine.............espérons que ce ne soit pas comme les puces des cartes bancaires de Dexia et Ing ...........
Et les viandes venant hors Europe identifications par le sang ou par le sol et si elles sont congelées, ce sera par le flair ...................

par le carolo
le 02 Septembre 2011 21h24

La traçabilité est uniquement pour les Européens les autres Nation pénétrant le sol des27 fond un semblant de traçabilité juste pour pas inquiéter les ministre signataire des licence a importation, la ou des pays on les hormones en vente libre, nous vende leurs steak sous- vide, il est impossible de réaliser un test hormone, et sa peut venir chez nous avec la caution des autorité, soit un vrai scandale, et en plus nous on est subventionner en moyen a auteur de 22% et les Amérique a 62 % une vrai concurrence déloyale.

JM Moreau
le 03 Septembre 2011 17h13

@ le carolo
Pour votre information : ec.europa.eu/food/international/trade/im_cond_meat_fr.pdf 
Une série de liens en fin de document complète l'information.
Au bout de ce lien (ec.europa.eu/food/fvo/ir_search_en.cfm),  vous aurez, par exemple la liste des inspections de l'OAV au Brésil. Dommage que vous ne compreniez pas l'anglais, vous pourriez vous rendre compte du travail d'inspection réalisé dans le but d'assurer la qualité des importations. C'est d'ailleurs suite à ces inspections que des conditions drastiques ont été imposées (limitation du nombre d'exploitations autorisées à exporter vers l'UE) ce qui a conduit à une diminution conséquente des importations de viandes brésiliennes. Le Brésil ne rempli d'ailleurs pas son quota Hilton depuis lors en 2009/2010 suite à ces impositions, notamment de traçablité : 791,63 tonnes sur 10.000;
Des inspections de ce type sont réalisées partout. La recherche se fait ici : ec.europa.eu/food/fvo/ir_search_en.cfm 
Par ailleurs, celui qui veut exporter, ne prend pas le risque de se voir placer sur liste noire et respecte les conditions imposées par l'UE : il y a trop d'argent en jeu.
En outre, aucun ministre européen ne signe de licence d'importation : vous retardez !
Renseignez vous avant de lancer des affirmations.

par le carolo
le 05 Septembre 2011 07h14

A lire absolument; c'est pas les contrôleurs Européen qui on chercher la fraude premier. Moteur de recherche(Les éleveurs Irlandais pour un embargo total sur le bœuf Brésilien) taper sa chers collège et lire cette article, JM Moreau veut nous endormir.

007
le 05 Septembre 2011 07h48

Voici l'article de 2007 en lien.
Je ne vois pas d'article plus récent qui réveillerait les conditions de cet embargo........... Ce qui voudrait dire que " non, non rien n'a changé, tout, tout a continué" hé hé.

www.hautesaoneagricole.com/anciens  numeros/1663/art7.htm

Sollecus
le 05 Septembre 2011 19h10

Combien de cargaisons ou de containers transitent par notre pays sans trop de contrôles ... On sait que les filtres sont déjà perméables pour les humains, alors pour les chiens pisteurs de drogues, cela s'améliore via les douanes volantes et les viandes qui va s'en occuper ...? Les seuls en Belgique qui devraient le faire, c'est L'AFSCA, mais ils préfèrent emmerder les producteurs belges à produire des papiers blancs en heures et dates exempts de tous soupçons............ Ce ne sont pas des fantasmes, mais de la myopie ........pour tout ce trafic blanchi.

Sucellos
le 06 Septembre 2011 19h44

007 est toujours aussi futé. Son information s'arrête en 2007, lorsque les irlandais ont publié un rapport "d'enquête" alarmiste, repris par certains médias. Il n'a pas eu son attention attirée par les interventions de Mme Fisher Boel devant ces mêmes irlandais le 29/01/2008 : elle avait déclaré qu’elle prenait la question des exportations de viande bovine du Brésil très au sérieux et que si le Brésil veut exporter de la viande bovine vers l’UE, la "viande doit respecter les normes agréées fixées par les européens". Elle avait en outre affirmé que "sur 10.000 propriétés actuellement éligibles à l’exportation sur le marché de l'UE, à peine 3%, c'est-à-dire 300 propriétés, satisferont aux critères selon le nouveau règlement". Il aurait alors su que la Commission avait publié le 18/01/2008 une décision relative aux importations de viandes bovines fraîches en provenance du Brésil (eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=OJ:L:2008:015:0033:0035:FR:PDF)  qui avait provoqué un véritable séisme au Brésil.
Mais il ne faut pas trop demander : plutôt que de s'informer, c'est plus facile de dire n'importe quoi.

007
le 06 Septembre 2011 20h49

Ce n'est pas aussi Mme Fischer Boel qui s'est fait grillée à BXL pour son incapacité à régler les problèmes laitiers ............ Comme quoi quand on est incompétent en viande, on l'est aussi en lait ........ un peu comme certains qui me font penser que leur information personnelle et commentaire ne sont que de l'histoire répétitive de vieux journaux .... de gazettes brûlées.

Sucellos
le 06 Septembre 2011 20h50

@ Sollecus
Pour votre information, voyez page 227 du rapport annuel 2010 de l'AFSCA les résultats des contrôles à l'importation des denrées animales destinées à la consommation humaine et interrogez les, via votre député ou sénateur, si vous estimez qu'ils sont laxistes et mettent en danger notre santé et vos exploitations.

Sucellos
le 06 Septembre 2011 20h57

Donc selon vous, le plus futé belge, le fait que Mme Fisher Boel a fait prendre une décision par la Commission visant à restreindre les importations brésiliennes de boeuf à la viande provenant d'exploitations respectant les normes européennes, signifie qu'elle est incompétente ?
Pourquoi alors crachez vous votre venin sur ces importations ?
N'oubliez pas que c'est vous qui avez ressorti fièrement un article de 2007 qui rapportait une demande irlandaise d'embargo !
Vous avez encore trop fumé !

le wallon
le 06 Septembre 2011 21h09

@ 007

Si Fischer Boel s'est retirée, ce n'est sûrement à cause de vous, ni à cause des manifestations qui n'ont servi à rien mais plutôt à cause de son âge, pension européenne oblige,elle est de 1943 !!!!

par le crolo
le 07 Septembre 2011 09h16

Au futé sucellos,ou Luc de son prénom, votre ligne a telle pas mené un groupe a 22 pour la régulation depuis mis aux placard et plus jamais on a entendu parler de lui...

Envoyer
Fermer

[Vidéo] Des cultures plus résistantes au manque d\'eau,...

par Benoît GEORGES, le 17 Mai 2022 23h04

À Gembloux, RTL Info s\'est rendu sur une plateforme d\'expérimentation consacrée à la culture du blé dur. C\'est ici que Guillaume Jacquemin, ce sélectionneur de céréales au Centre wallon de Rec

[Vidéo] Des cultures plus résistantes au manque d\'eau,...

par Benoît GEORGES, le 17 Mai 2022 22h57

À Gembloux, RTL Info s\'est rendu sur une plateforme d\'expérimentation consacrée à la culture du blé dur. C\'est ici que Guillaume Jacquemin, ce sélectionneur de céréales au Centre wallon de Rec

Sommes-nous au service de la société ?

par Jeune agri , le 17 Mai 2022 19h20

Dans un système normal, les services entourant la production sont au service de celle-ci et doivent se démener pour y arriver. Dans notre système actuel, la production doit se mettre au service de

Les méteils et le stockage des céréales à la ferme

par PNPE, le 17 Mai 2022 16h08

Il existe plusieurs méteils ! C’est l’occasion d\'en découvrir quelques-uns sur le terrain et de parler modes de récolte et valorisations. Le Moulin Mobile nous présentera des structures peu on

Transmission d\'exploitations agricoles - Enquête pour les cédants et les repreneurs

par Benoît GEORGES, le 07 Mai 2022 16h16

Dans le cadre de son TFE en agronomie à la Haute Ecole Charlemagne, Isia de Huy, et de son stage à la FJA, Léa Rouxhet réalise une enquête. Si vous avez transmis votre exploitation agricole ou a

\"Sauvons Bambi\", des drones pour sauver les faons

par Benoît GEORGES, le 24 Avril 2022 10h09

Que tous les agriculteurs sachent qu\'il est possible d\'intervenir gratuitement grâce à des #drones pour repérer les animaux (faons, chevreuils, levrauts, nids) qui peuvent se cacher dans les hautes

Les plus commentés

    29 commentaires
  1. Engrais
  2. 6 commentaires
  3. Les circuits courts : une filière encore rentable?
  4. 6 commentaires
  5. La sécheresse complique le travail des agriculteurs,...

Les plus aimé

    21 j'aimes
  1. par Stechou : Peut être, mais je n'ai pas l'impression que nous soyons les principaux bénéficiaires du travail bi...
  2. 21 j'aimes
  3. par Phil.0: La sécheresse floute,
    L'inflation floute,
    La guerre floute,
    La covid floute,
    La nouvelle pac floute....
  4. 18 j'aimes
  5. par Phil.0: Ha les gaillards, toutes les excuses sont bonnes pour nous fourrer leurs foutues haies. ; ) ; )