Technophobes, médias, politiques : reflets fidèles de nos peurs ?

par JM Moreau, le 20 Août 2011 20h56
http://www.valeursactuelles.com/dossier-d039actualité/dossi ...

On connait l’argument majeur des écologistes, soutenus par certains agriculteurs actifs sur ce site, pour refuser toute innovation : "On n’a pas fait assez d’études scientifiques pour prouver que cette innovation n’est pas sans effet sur la santé. On ne connait pas l’effet des OGM à 10 ans".
Cet argument ne date pas d’aujourd’hui finalement. Le magazine Valeurs Actuelles nous rappelle dans le numéro du jour quelques peurs liées à l’arrivée du progrès.
L'article rappelle les oppositions au train et à l'éclairage : heureusement que le fameux principe de précaution ne s'est pas appliqué comme on l'applique maintenant !

Agro
le 21 Août 2011 11h13

Le problème des écolos est qu'ils ont certainement raison sur le fond mais, n'étant pas impliqués professionellement dans les sujets dont ils débattent, ils basent leurs argumentations et leurs solutions sur les théories fausses inventées par les industriels pour créer les besoins et vendre leur camelotte. Au niveau des Etats c'est pire : on ne retient jamais que les techniques qui rapportent un maximum d'argent à un minimum de gens, c'est plus pratique pour financer les partis... Et sur le terrain c'est la grande débrouille, mais dans les pays démocratiques, quand on est compétent dans son domaine, la possibilité est toujours offerte de s'en sortir.
Ceci pour dire que quelles que soient les techniques mises sur le marché et les opinions de chacun, ce sur quoi il ne faut jamais transiger est le respect sans concession des droits et des libertés de chacun et ça c'est l'affaire de tous.
Pour en revenir à votre fixation sur les ogm, c'est une des solutions possibles qui rapporte un max à un minimum de personnes, mais je peux vous affirmer d'expérience qu'il existe beaucoup mieux... mais cela permet à tout le monde d'en profiter... mangez bio !

Sucellos
le 21 Août 2011 14h57

Tout le monde ?
Je doute que ceux qui sont au RMI peuvent se payer le bio !
Mais comme vous le dites : "respect sans concession des droits et des libertés de chacun". Même celle de cultiver des OGM.

Pangloss
le 21 Août 2011 17h58

Les penseurs de l’écologie politique moderne, reconnaissent que le processus démocratique n’est pas compatible avec leurs "impératifs écologiques".
Comme imposer la décroissance qu'ils exigent n’est pas possible, il faut donc la rendre inéluctable, par un travail de barrage systématique de toute nouvelle technologie par des ONG autoproclamées garantes de la survie de l'humanité : leurs sympathisants affirment que "seules les ONG environnementalistes sont les garants du bien commun, même si elles ne répondent pas à un processus électoral" ….. Agro appréciera leur caractère démocratique à sa juste valeur, lui qui ne veut pas transiger sur le respect des droits et des libertés de chacun.
C'est une variation sur un thème connu il y a quelques décennies : éliminer la science et la technique avant qu’on crève tous des pesticides et des radiations ou empoisonnés par les OGM. L'ennemi, c'est le libéralisme, source de tous les maux !
Pour faire avancer leurs idées, ils surfent sur la peur, meilleur moyen de manipuler une société, surtout quand elle vit dans l’opulence. Cela marche beaucoup mieux sur les bobos riches que chez les pauvres (les pauvres ont plus peur des étrangers que de mourir d’un cancer à 80 ans). A cette peur, ils associent aussi un savant mélange de rumeurs conspirationnistes qui prospèrent sur le principe de précaution en mettant en accusation les politiques, les scientifiques, les industriels, un monde qui marcherait ensemble pour défendre des intérêts privés. Cela marche à tous les coups : il suffit de lire nombre de commentaires de ce site.
Et nos "représentants" n'ont qu'un souci : coller à ce qu'ils croient être l’opinion dominante, c'est à dire celle qui fait le plus de bruit, pour ne pas se faire larguer.

FRV100
le 22 Août 2011 10h19

@Pangloss, (moreaux ) et autres pro industries, tous les excès sont néfaste, et faire une confiance aveugle au industriels est un suicide létale!Allez demander aux victimes de la thalidomide si ils font encore confiance a l'industrie pharmaceutique et au décisions politiques qui en découles!Et ceci n'est qu'un exemple parmi tant d'autre... L'évolution est ce qu'elle est, elle a engendré de grandes choses, bcp de bonnes mais aussi de moins bonnes, Les chercheurs ne sont pas "dieu",et par soucis "économique" on accélère parfois certaines décisions ou on en retarde d'autres.....

JM Moreau
le 22 Août 2011 18h45

@ FRV100
Je laisse à Pangloss la responsabilité de ses commentaires sur les penseurs écolos.
Mais s'appuyer sur les dégâts horribles causés par la thalidomide pour rejeter les plantes génétiquement modifiées me semble pour le moins abusif. C'est vraiment agiter le chiffon de la peur, dans la ligne de ce que dénonce Pangloss à qui vous donnez ainsi raison : dans cette logique, conviendrait-il de renoncer à la médecine nucléaire au nom de Fukushima ? Ceux qui guérissent de leur cancer grâce à cela vous seront certainement reconnaissant !
Voici plus de 15 ans que des millions d'agriculteurs font confiance à ces semences, que des milliards d'animaux (poulets, porcs, bovins, ...) consomment des aliments fabriqués avec eux et que des milliards d'êtres humains soit les consomment directement soit consomment des produits animaux provenant d'animaux alimentés avec des récoltes OGM sans que quiconque présente des symptômes quelconque.
Deux chercheurs de l'Université de Goettingen, Shahzad Kouser et Matin Qaim, ont recueilli des données auprès des petits producteurs de coton en Inde afin d'analyser les impacts sanitaires des cotonniers GM de type Bt (résistants à certains insectes ravageurs) : ces cotonniers permettent de réduire l'utilisation de pesticides toxiques et évitent ainsi plusieurs millions de cas d'intoxication aux pesticides des agriculteurs chaque année. Il faut savoir que ces petits producteurs indiens appliquent les pesticides manuellement, sans beaucoup de précautions, ce qui explique que l'introduction de ces cotonniers Bt a réduit le nombre d'intoxications dues aux pesticides. Ces avantages entraîneraient des économies annuelles de santé cumulées de 14 à 51 millions de $ US. (www.ask-force.org/web/Cotton/kouser-impact-bt-cotton-pesticide-2011.pdf).  Et que l'on ne revienne pas avec les suicides : la production indienne de coton a été multipliées par presque 2,5 depuis cette introduction.

007
le 22 Août 2011 20h24

www.actubenin.com/2011/?Campagne-cotonniere-2010-2011-La 
Je sais pas si ce coton est transgénique, mais il y a aussi des problèmes d'insecticides et c'est pas bénin, il faut trouver du produit de survie pour le coton, c'est un peu comme le mildiou.........certains patatiers aussi ont mal à la tête, mais surtout un fameux trou à venir avec le mildiou dans le prix bas, c'est pas grave Docteur Moreau..........

FRV100
le 22 Août 2011 22h08

Je ne prend pas l'exemple de la thalidomide en comparaison aux OGM, je le prend pour prouver que tous ce que l'industrie vend, n'est pas tjrs "blanc", vous prenez l'exemple du coton, OK je ne crois pas que qlq'un en mange!Maintenant, concernant des OGM ou on a "ajouté" un gène insecticide sur des plantes de consommation humaine ou animale, a partir du moment ou cette production naturelle par la plante d'un insecticide qui p-ê neurotoxique, peut on dire que cette plante soit encore comestible?Et vous affirmez :"sans que quiconque présente des symptômes quelconque."Je ne vous savait pas chercheur, statisticien, ou p-ê dieu? Comment pouvez vous affirmez ça!Parce que vous avez tel ou tel lecture ! Bravo encore une fois vous êtes plus malin que les autres!

FRV100
le 22 Août 2011 22h14

Concernant la médecine nucléaire, j'ai écrit:"L'évolution est ce qu'elle est, elle a engendré de grandes choses, bcp de bonnes mais aussi de moins bonnes, " bcp de bonnes, bcp de bonnes, bcp de bonnes, bcp de bonnes, il faut lire tous et pas juste ce que vous voulez bien lire...(moi aussi je ne lit plus tous votre blabla quand c'est trop long!)

obelix
le 22 Août 2011 23h28

@100

les plante Bt, pour bacillus turigiencis, secrete un insecticide utiliser en bio (jusqu'a la recolte) qui ne tue que les chenilles.... rien a voir avec des neurotoxique

et je prefere ça, au ddt ou lindane que nos parents on utilisé....

JM Moreau
le 23 Août 2011 09h51

@FRV100
Le cotonnier est une plante remarquable : il produit des fibres pour vêtir les hommes depuis la plus haute antiquité, il produit de l'huile (utilisée pour l'alimentation humaine, p ex pour les huiles de friture) et il produit un tourteau très riche en protéines, avec des protéines équilibrées.
La graine peut être utilisée entière (22% de protéines, 20% de matières grasses et 28% de cellulose brute) : elle permet de faire des rations pour vaches laitières hautes productrices qui sont à la fois très énergétiques et riches en fibres, ce qui explique sa popularité actuelle chez les éleveurs laitiers nord-américains. La graine de coton amène une augmentation du taux butyreux ( 0.2 à 0.3 points de TB) et de la quantité de lait et fait baisser légèrement le taux protéique.
Toutefois, l'utilisation des produits du coton en alimentation animale est limitée par leur teneur en gossypol, qui a des effets toxiques sur l'alimentation des hommes et des animaux monogastriques .Seuls les bovins peuvent en manger sans risques.
Par sélection, on a toutefois obtenu des cotonniers "glandless", sans gossypol, qui permettent d'utiliser la farine des graines pour l'alimentation humaine : dlio.ctafotogallery.webfactional.com/library/documents/6097/?lang=fre 

Agro
le 23 Août 2011 10h31

Merci pour vos commentaires qui me confortent dans mon récent engagement en agrobiologie.
Sans être écolo je suis de ceux qui pensent que l'homme doit être au service de la nature et non l'inverse. Les résultats sont jusqu'à présent au-delà de toutes mes espérances et tant que je gagne je joue.
Pour ceux que l'agronomie intéresse je les invite à jeter un petit coup sur le site qui suit : www.cebio.be 

JM Moreau
le 23 Août 2011 11h06

@FRV100
Lorsqu'un produit s'avère dommageable pour la santé, il est immédiatement retiré du marché. Ce fût le cas pour la thalidomide comme pour d'autres médicaments plus récemment ou le bisphénol dernièrement. RAPEX, système européen d'alerte rapide, vous permet de connaître tous ces produits dangereux (dernier raport du 19/08 : ec.europa.eu/consumers/dyna/rapex/create_rapex.cfm?rx_id=395) 
Ce n'est pas le cas d'OGM autorisés à la culture : aucun, après autorisation, n'a été retiré, sauf en france pour raisons politiques (deal de Sarkozy avec Greenpeace : les OGM contre le nucléaire). Les agences officielles procèdent à une batterie de tests renforcés vu la sensibilité du sujet, au point que certains pensent que ces exigences sont mises en place pour décourager les firmes semencières vu les coûts des procédures. Certains OGM n'ont d'ailleurs pas été autorisés car reconnus allergènes (un soja enrichi par transgenèse en méthionine).
L'intoxication de l'information par contre est réelle, surtout par une confusion savamment entretenue comme le signale Obelix avec les variétés Bt.
Mais il n'y a pas que l'industrie : le seigle, lorsqu'il était bio, a causé des millions de cas d'ergotisme ayant entraîné la mort, que ce soit directement ou par le bûcher auquel étaient condamnés les malades accusés de possession démoniaque. Les personnes intoxiquées par ce champignon, garanti 100% naturel, souffraient de troubles hallucinatoires et de délires avec des convulsions ressemblant à des crises d’épilepsie. Dans les cas graves, elle entraînait une gangrène des extrémités, accompagnée de plaies purulentes et nauséabondes. Je ne parlerai pas du botulisme, dû à une toxine présente dans certaines conserves ou charcuteries "artisanales". Mais c'était le "bon vieux temps".
Toxines et allergènes sont des substances naturellement produites par les végétaux et certains animaux : les OGM n'en n'ont pas le monopole !

vachekyrie
le 23 Août 2011 11h09

@ moreau
Je comprend mieux pourquoi certains éleveurs ont des problèmes de fécondités dans leur élevage intensif.

JM Moreau
le 23 Août 2011 11h48

@ Agro
Je vous souhaite plein succès : j'ai toujours dit qu'il y avait assez de place pour tous les types d'agriculture. Le tout, c'est de trouver des clients qui ont les moyens de payer plus que cela vous coûte de produire.
Mais connaissez vous l'histoire de Pamela Ronald, une généticienne spécialisée en biotechnologies, et de Raoul Adamchak, un agriculteur biologique, qui se sont rencontrés, sont tombés amoureux, se sont mariés, et ont combiné leurs passions pour trouver des façons de créer des plantes génétiquement modifiées qui limitent l'utilisation de pesticides et d'engrais, tout en étant écologiquement durables et socialement responsables ?
Ils ont publié un livre intitulé "Organically Grown and Genetically Engineered: The Food of the Future" . Voyez à ce sujet l'article publié dans le Forbes magazine de mars 2010 : www.forbes.com/forbes/2010/0301/opinions-gmos-crops-genetics-monsato-ideas-opinions.html 
Personnellement, je considère qu'une technologie est neutre. Elle n'est ni "bonne", ni "mauvaise". C'est le façon dont on l'utilise qui fait la différence. Nature et technologie ne sont certainement pas antinomiques.

JM Moreau
le 23 Août 2011 12h33

@ vachekyrie
L'Europe n'est pas utilisatrice de graines de coton, sauf peut-être dans les EM producteurs, Grèce et Espagne.
Une publication qui vous intéressera sûrement et vous aidera à comprendre encore mieux : www.therioruminant.ulg.ac.be/notes/200809/R19_Gestion_reproduction_2009.pdf 
Autre site : www.reprology.com/fre/Bovins/Fecondite/Infecondite/Variations-Elevage-laitier 
Vous pourrez ainsi contrôler si les OGM sont responsables !

007
le 23 Août 2011 17h15

Rien de tel que d'avoir un taureau dans le troupeau avec surveillance de ses capacités naturelles au calendrier et faut parfois modifier la génétique du naturel, cela coûte de la surveillance aux Organes Génétiques Mouvementés. Si un mâle est élevé trop dans le coton ...de la consanguinité il faut changer de géniteurs naturels............d'un autre élevage.
Pas besoin de contrôler des OGM responsables ou pas............ encore des contrôles supplémentaires.............pour le business...........

FRV100
le 23 Août 2011 23h47

Votre approche du mot : "immédiatement" me laisse perplexe quand il faut plusieurs mois ( une petite année pour les alertes du softénon en Allemagne) ou plusieurs années (pour le bisphénol A au Canada), mais enfin en tant ancien fonctionnaire, on comprend mieux votre rapidité d'execution!

Envoyer
Fermer

L\'attache des bovins interdit en agriculture biologique !

par Un agri bio, le 22 Septembre 2022 22h21

Copier / coller d\'un partie de la nouvelle réglementation bio: Attache des bovins: comme dans le précédent règlement, l’attache des animaux d’élevage reste interdite, à moins que ces mesures

Crise

par Stechou , le 13 Septembre 2022 08h38

Les laiteries de milcobel et campina sont a la recherche de producteurs en Belgique et surtout en France au le lait est moins chers (420€ T ) l\'Allemagne rentre en récession, il parle même d\'une

Lutte sélective et localisée du rumex en prairie

par Benoît GEORGES, le 11 Septembre 2022 23h17

Invitation à la journée d\'étude d\'Agra Ost, Fourrages Mieux et CRA-W sur la lutte sélective et localisée du rumex en prairie, le 16 septembre 2022 à la ferme Habets à Lontzen (rue Mitoyenne 450

Comment gérer les besoins en eau de nos fruitiers?

par Benoît GEORGES, le 10 Septembre 2022 20h40

Alors que l’eau constitue une ressource essentielle à la vie et la production de nos arbres fruitiers, les saisons sèches tendent à se répéter… Dans ce contexte, les arboriculteurs se doivent

Tracteur

par Pfff, le 08 Septembre 2022 19h14

Me voilà probablement à environ 1/3 de ma carrière ... Et j\'envisageais avec la fin d\'un premier gros crédit de conforter mon parc tracteur avec l\'achat d\'un neuf. C\'était bien parti en misant su

Impacts des changements climatiques sur le bien-être des ruminants en prairie et en bâtiment - 30/08 à Malmedy

par Benoît GEORGES, le 30 Août 2022 10h23

Visite de terrain 30/08 - Malmedy Thème : \"Impacts des changements climatiques sur le bien-être des ruminants en prairie et en bâtiment : solutions d’adaptation\". ???? Dans une exploitation laiti

Les plus commentés

    26 commentaires
  1. Électricité
  2. 24 commentaires
  3. L\'attache des bovins interdit en agriculture biologique !
  4. 22 commentaires
  5. Nouvelle PAC

Les plus aimé

    26 j'aimes
  1. par PINPIN: Stetchou et Pipo Mais ça rapporte les tas de fumier voilà tout Ici dans mon coin, tous les fer...
  2. 15 j'aimes
  3. par PA25: Gardez l ' esprit ouvert à tous les modes de productions , et dites vous bien , que vous etes parmis...
  4. 14 j'aimes
  5. par Pipo: Sans etre ecolo ....ni autre Merci au bleu d avoir vendu notre autonomie energetique au francais ......