Pour remonter le moral des éleveurs

par JM Moreau, le 23 Juillet 2011 16h48
http://www.rtbf.be/info/societe/detail_bien-manger-tout-en-p ...

Et une étude de plus pour culpabiliser les "viandards" et remonter le moral des producteurs à l'occasion de la foire de Libramont !
Remarque : je ne partage pas les vues des auteurs de cette étude et ne soutiendrai jamais les ONG et autres organisations qui ont pour objectif de bannir la viande de nos assiettes. Trop de fermiers dans le monde dépendent de ces productions pour vivre. Trop de terres ne seraient pas en mesure de porter autre chose que l'herbe qui nourrit bovins, ovins et caprins. Trop d'enfants ont besoin de protéines animales pour s'assurer un développement correct et pour augmenter leurs chances de connaître une vie meilleure. Ce débat est un débat de nantis qui ignorent tout des conditions de vie de milliards de nos semblables dans le monde qui espèrent une autre vie que celle qu'ils connaissent.
Je pense par contre qu'il est utile pour les producteurs de savoir qu'ils devront, de plus en plus, travailler dan...

le paradis
le 27 Juillet 2011 10h57

@ Mr Moreau
Ok pour les calories que nous apportent la viande de chez nous que nous connaissons bien et qui est supère contrôlée...mais parfois un peu chère...( 21 € pour un steak sur la Foire )..
Ce n'est pas la famille Van Yperzeele .. qui opterait pour les grillades émettrices de carbone.
Quant au climat hostile répandu par les nantis, je ne pense pas que les aides de Mr Lutgen soient destinées à ce public... sécheresse, aliments coûteux, engrais s'adressent aussi à tout éleveur plus nombreux dans les Ardennes qu'ailleurs mais cela fait plaisir à certains wallons aussi.
Le climat hostile est celui du combat des jeunes endettés de surcroît qui ont choisi de travailler pour deux par opposition aux anciens nantis qui bénéficie encore d' une main d'oeuvre facile au bout du téléphone....

JM Moreau
le 27 Juillet 2011 20h28

Je pense que nombreux sont les producteurs qui n'ont pas encore compris comment la société évolue sous la pression des écolos et autres "sauveurs de la planète". Dans ce système, le citoyen modèle renoue avec le modèle de consommation de grand-mère, rongé par les remords de la "surconsommation", il consacre l’essentiel de son temps de cerveau disponible à traquer la moindre marge de réduction de son "empreinte écologique" (surtout les GES), pèse tous les jours avec angoisse sa poubelle, renonce aux bienfaits et au confort d’utilisation des produits industriels au profit de moyens de fortune, comme s’il se retrouvait brutalement cinq décennies en arrière dans la situation de rationnement de l’après-guerre, et sa journée de "loisirs" est ponctuée de mille gestes rituels destinés à réduire son anxiété de "nuire à la planète".
Et l'élevage est en ligne de mire des adeptes de l’éco-responsabilité, matraqués par les slogans qui reposent largement sur le schéma culpabilisation/gratification morale. En plus, Il faut aussi faire croire à ces dévots qu’ils sont plus malins que les autres, faire passer des économies de bout de chandelle pour une stratégie économique, des trucs de grand-mère comme des inventions géniales, un alourdissement des tâches domestiques comme une source d’amusement voire une libération, et la non consommation de viande comme le nec plus ultra. Ces citoyens "modèles" sont des infirmes, esclaves de leurstroubles obsessionnels compulsifs. Mais ce sont aussi les consommateurs !
Des aides dans ce contexte vont à l'encontre de normes édictées au nom de présupposés qui n’ont pas à être discutés.

JM Moreau
le 27 Juillet 2011 20h40

Précision : les présupposés sont ceux qui sous tendent le discours des écolos et autres sauveurs de la planète lesquels ne supportent pas la discussion. Comment en effet discuter le bien-fondé écologique de décisions "frappées du coin du bon sens" ?
Vous aurez compris j'espère, que ce n'est pas mon avis.

Envoyer
Fermer

Sommes-nous au service de la société ?

par Jeune agri , le 17 Mai 2022 19h20

Dans un système normal, les services entourant la production sont au service de celle-ci et doivent se démener pour y arriver. Dans notre système actuel, la production doit se mettre au service de

Les méteils et le stockage des céréales à la ferme

par PNPE, le 17 Mai 2022 16h08

Il existe plusieurs méteils ! C’est l’occasion d\'en découvrir quelques-uns sur le terrain et de parler modes de récolte et valorisations. Le Moulin Mobile nous présentera des structures peu on

Reneg\'eat a remporté le 2ème PRIX du YEP Challenge 2022

par Benoît GEORGES, le 14 Mai 2022 02h39

Reneg\'eat, un projet YEP des étudiants de la Haute Ecole Charlemagne, HECh Isia de Huy, a remporté le 2ème PRIX du LJE-YEP Challenge 2022 et le Groupe One Ecolabel Award. Romain Tittelbach, Maelle

Herbe sur pied

par Ouvaton, le 04 Mai 2022 09h40

Bonjour à tous, alors que la saison pédale déjà par manque d\'eau et de chaleur. Les terres ne se réchauffent pas. Je viens de trouver du foin à acheter sur pied à 20€ la boule. J\'ai de l\'e

De la crasse

par Stechou , le 27 Avril 2022 08h40

J\'ai le levier de clignotants qui déconne, il fait tout le temps des appel de phare, rien de grave, je demande à la concession pour un nouveau levier !! Le prix htva 483 € ????? Pour un morceau d

\"Sauvons Bambi\", des drones pour sauver les faons

par Benoît GEORGES, le 24 Avril 2022 10h09

Que tous les agriculteurs sachent qu\'il est possible d\'intervenir gratuitement grâce à des #drones pour repérer les animaux (faons, chevreuils, levrauts, nids) qui peuvent se cacher dans les hautes

Les plus commentés

    29 commentaires
  1. Engrais
  2. 6 commentaires
  3. Les circuits courts : une filière encore rentable?
  4. 6 commentaires
  5. La sécheresse complique le travail des agriculteurs,...

Les plus aimé

    21 j'aimes
  1. par Stechou : Peut être, mais je n'ai pas l'impression que nous soyons les principaux bénéficiaires du travail bi...
  2. 21 j'aimes
  3. par Phil.0: La sécheresse floute,
    L'inflation floute,
    La guerre floute,
    La covid floute,
    La nouvelle pac floute....
  4. 18 j'aimes
  5. par Phil.0: Ha les gaillards, toutes les excuses sont bonnes pour nous fourrer leurs foutues haies. ; ) ; )