Réflexions

par JM Moreau, le 29 Juin 2011 12h02

Riche actualité ces derniers jours : après le G20 et ses propositions, le rapport Chalmin. Bientôt les grandes lignes du futur budget de l'UE et ses conséquences sur la PAC. Tirelipimpon, fidèle à ses convictions, nous propose un article sur un site qui fait la part belle au catrastrophisme, argument de nombreux partisans de la décroissance et de zélotes écologistes outre qu'il sert de caisse de résonance à un candidat à la présidentielle française de 2012. L’écologie est devenue une idéologie dominante, avec une vision négative du genre humain et nous vivons sous l’épée de Damoclès d’un désastre imminent. Cela participe de l'artillerie médiatique continue qui nous explique, sans preuve, que le monde est suspendu à l’imminence d’un grand malheur, certains mettant même notre agriculture en cause comme les dames Saporta et Robin ! Et ce sont ces écologistes anti-OGM, anti-croissance, anti progrès...

Julien
le 29 Juin 2011 12h58

Je pense qu'il faudrait arrêter de croire que l'europe à le devoir moral de nourrir la planète ...
Ne pourrions-nous pas nous contenter du marché européen, ce qui n'est quand même pas si mal ? Il n'y a pas de dogme " OMC " ... La protection de nos agriculteurs, de notre agriculture et des produits de qualités que nous produisons doit être un but.

Réguler les prix c'est être solidaire. C'est créer une solidarité entre le consommateur-acteur de sa consommation et le producteur. La régulation est décris comme un scandale par les économistes et la droite libérale. Le prix du petrole est bien quelque chose qui est réguler pour le laisser à un prix où les membres de l'OPEP s'en mettent plein les poches...

Les problèmes écologiques et environnementaux sont les problèmes de tous ! Les agriculteurs sont les 1er concerné, nous travaillons avec du vivant, que se soit la terre ou les bêtes ... Croire que ces problèmes ne sont qu'un mirage du à une population bobo-écolo est un non sens et une insulte pour les générations futures.

007
le 29 Juin 2011 17h55

Ce sont les industriels et les financiers qui veulent négocier des contrats avec les pays émergents pour davantage écouler des marchandises de bas étages...que vous appelez des valeurs ajoutées.... mais pour moi personnellement ce ne sont que des valeurs réduites sur des produits entiers, sains de chez nous qu'ils ont en stocks et qu'ils écrèment à leur guise.
Le pétrole vient bouleverser l'économie et c'est sur le dos des petites gens qu'on répercute le prix de leurs marges....
On dirait, Mr Moreau que vous roulez encore avec leurs pous pous....sans carburant pour une dringuelle.

JM Moreau
le 29 Juin 2011 20h39

@ Julien
La solidarité consommateur-acteur avec le producteur ne doit pas empêcher ceux qui ont une autre conception de la production agricole de produire. Il faut donner à chacun, consommateur et producteur, de choisir ce qui lui convient le mieux, la question étant de savoir comment chacun décide de vivre. Et mettre fin au protectionnisme, ce qui ne signifie certainement pas de se replier sur soi : en réalité, ceux qui ne veulent pas s’attaquer aux subventions agricoles et réclament protection à l'Etat n’ont pas confiance dans les mécanismes du marché et de la liberté et sont des dirigistes. Ce n’est pas parce que ce dirigisme serait agricole qu’il en serait moins condamnable. L'autosuffisance alimentaire est aussi stupide que de vivre individuellement en autarcie. Au nom de quoi voulez vous imposer votre vision comme la seule digne de subsister ? Pour pouvoir garder vos privilèges ?
L'agriculture européenne est effectivement un secteur stratégique : elle représente un atout majeur pour répondre aux défis cumulés de la sécurité alimentaire dans le monde, de l'après-pétrole, du réchauffement climatique, du maintien de la biodiversité et de l'entretien du paysage, du développement économique et de la vie sociale des territoires ruraux. Mais cet atout ne vaudra que si nous demeurons productifs et compétitifs.
Le catrastrophisme ne fera jamais avancer quoi que ce soit et ne résoudra pas le réchauffement du climat. Et ce n'est pas en appauvrissant les producteurs européens en les empêchant, au nom de cette religion du "sauver la planète", de produire en fonction d'une demande, qui permettra aux populations des PVD de manger à leur faim. J'ai à de nombreuses reprises rapporté les conséquences des décisions du gouvernement argentin lorsqu'il a empêché les exportations de viande en imposant des tarifs prohibitifs aux agriculteurs désirant vendre leurs marchandises à l'étranger. Vos collègues argentin ont cessé de produire de la viande et le résultat local a été l'inverse

JM Moreau
le 29 Juin 2011 20h45

@ 007
Vous inversez les rôles : notre agro-industrie répond à une demande, non seulement de pays émergents, mais aussi de pays développés comme le Japon, la Corée, etc ... et si les agriculteurs européens produisent de la qualité, ce qui est le cas, il n'y a aucune raison pour qualifier leurs produits de "marchandise de bas étage". La concurrence est telle que celui qui se risquerait à procéder de la sorte serait vite en faillite.
Et une fois encore gardez vos insultes racistes pour vous : elles n'apportent rien et ne prouvent qu'une chose, c'est que vous n'avez aucun argument à présenter.

007
le 29 Juin 2011 22h32

@ mr moreau
Vous confondez tout . Ce sont les industriels qui écrèment les marchandises que les agri ont été fournies de la meilleure des façons.
Si l'argument de la hausse du pétrole ne vous suffit pas à ce jour, mais vous, vous parlez de l’après pétrole??
Alors que nous sommes en pleine crise avec ce pétrole et que les biocarburants ne vont rien changer au système économique.
Bruxelles veut trouver de l'argent pour augmenter son budget de 5 % et bien ils n'ont qu'à taxer les transactions financière dans l'UE.
Nourrir le monde avec de bons produits ?? Sur le dos des producteurs . Regardez nos voisins grecs, comment ils sont dans la dèche et les banques vont subvenir comme les subprimes en Amérique. Où est le progrès et la compétitivité?
Comme diraient certains "aller vous faire voir chez les grecs"

tirelipimpon
le 30 Juin 2011 00h23

Mr Moreau, qu'a décidé le G20 sur la transparence des stocks alimentaires, les Etats-Unis n'ont-ils pas mis leur véto pour refaire des stocks d'intervention? Quant a la taxation sur les dérivés financiers, Bruxelles a proposer de les taxer à 0,01%,quand je pense que le travail est imposé à 30 % et nos primes à 16 %. www.zonebourse.com/actualite-bourse/Bruxelles-propose-un-gel-de-la-PAC-une-taxe-Tobin--13686765  , encore une fois, je remarque qu'on rechigne à taxer le capital.

Julien
le 30 Juin 2011 10h34

@ mr moreau

je trouve votre réponse un peu paradoxale ...

Je pense que vous devez être le seul à penser que le Marché va répondre à tous les problèmes ... On voit d'ailleurs ce que le, si généreux, Marché mondial nous laisse. Wall street spécule sur les produits alimentaires comme on peut le faire sur l'acier au détriment des populations et des agriculteurs qui souffrent de cette variation des prix qui n'est même plus dicté par le climat mais par la soif de capital qu'éprouve les traders ...

En quoi l'autosuffisance est une "stupidité" au sein de l'exploitation ? elle permet de gérer ses dépenses et leurs évolutions. Elle permet de ne pas être dépendant des courts du marché, de sa fluctuation continue et effrénée. Viser l'autosuffisance mondiale par la production de quelques parties du monde (UE, USA, ...) c'est condamner les populations qui ont faim à la dépendance totale à nos exportations ! c'est quelque part du néo-colonialisme mais sous sa forme "économique" ... Le protectionnisme n'est pas un tort pour les populations. L'Humain doit être privilégié sur le Capital. De plus, c'est un non sens de devoir exporter une production agricole que l'on produit et d'importer l'identique pour honorer nos accords...

Je ne pense pas que le verdissement de la PAC et une poussée vers un respect drastique de l'environnement va plomber encore un peu plus les compte des exploitations ... Je ne pense pas que la crise du lait y était due ? ni l'augmentation des céréales ? l'ESB encore moins ... Il est étrange de constater que les crises "économique" qu'on connue le monde agricole n'ont rarement été déclencher par des problèmes environnementaux mais plutôt par la cupidité de certains industrielle ou traders...

Concernant les PVD, j'ai un jour appris que les producteurs là bas disparaissent ou souffre face aux prix ultra compétitifs des productions agricoles venant d'Europe et des USA... est-ce ça nourrir les PVD, j'appelle ça l'asservissement... Il faut leur donner les moyens

Julien
le 30 Juin 2011 10h37

suite ...
Il faut leur donner les moyens de subsistance, les moyens de vivre dignement et ça passe par arrêter de vouloir nourrir le monde ! L'agriculture européenne se meurt, tous les agriculteurs le savent ... et certains en profiteront jusqu'au bout ...

Vous devez être le seul à croire que l'agro-industrie n'a fait que répondre à une demande. Non, elle s'est tant et si bien développée, que maintenant, c'est elle qui créée les besoins, ou qui les modèles en fonction de ce qu'il est plus aisé de produire. Et tout ce processus sournois d'asservissement du consommateur se fait au détriment de la qualité des aliments mis sur le marché. En effet, une production ultra intensive n'est possible qu'avec un recours massif aux produits phytos et engrais, qui ... inévitablement se retrouvent dans le produit fini fourni au client. Il a, par exemple, été prouvé scientifiquement que des produits phytos, retrouvés à l'état de "traces" dans les produits du commerce régulièrement présentés dans les grandes surfaces européennes, seraient une des causes des problèmes de fertilités des hommes !

Et n'oublions pas un célèbre rapport du FAO .... selon lequel l'agriculture biologique, qui est durable, écologique et non intensive, est capable de nourrir le monde. Attention cependant à ne pas comprendre que l'Europe ou les USA peuvent nourrir le monde en agriculture bio, mais plutôt qu'il serait tout à fait possible, que chaque pays, chaque population, maître de ses terres, puisse produire des denrées alimentaires, capables de de subvenir à leur besoin.
Imaginez ... une agriculture biologique normalisée au niveau mondiale ... il a été prouvé que l'AB produit entre 30 et 50 % de gaz à effet de serre en moins que l'agriculture conventionnelle intensive ... ça fait réfléchir, non?

JM Moreau
le 30 Juin 2011 11h15

@ Julien
Je vous invite à relire les premières phrases de mon commentaire : la solidarité consommateur-acteur avec le producteur ne doit pas empêcher ceux qui ont une autre conception de la production agricole de produire. Il faut donner à chacun, consommateur et producteur, de choisir ce qui lui convient le mieux, la question étant de savoir comment chacun décide de vivre.
Autosuffisance : au niveau d'un pays, c'est aussi stupide que de vouloir vivre en autarcie au niveau individuel. Vous conviendrez avec moi que vous avez besoin d'intrants et de services extérieurs pour votre exploitation (engrais, vétérinaire, médicaments, gasoil, pesticides, semences, désinfectants, matériel, pièces de rechange, etc ...) même si vous êtes en bio.
Quant aux affirmations que l'on pourrait nourrir la planète avec du bio, laissez moi douter : lorsque les 2/3 de la population seront entassés dans les villes, que nous serons 9 milliards sur terre, il faudra que la production alimentaire soit doublée par rapport à l'actuelle. Les amélioration du niveau de vie font que la consommation de produits laitiers et de viandes augmenteront encore plus. La Chine avec sa population et l'absence de terres agricoles doit intensifier et non extensifier (le lait par exemple est déjà aujourd'hui produit en "0 grazing", car les terres doivent être dédiées à la production de denrées pour les hommes et pas servir de pâtures pour les vaches). Et c'est aussi le cas dans de nombreux pays d'Asie : pas pu peu de possibilités d'augmenter la surface agricole.
Par contre, pour l'Afrique, je déplore le manque d'investissements en agriculture : recherche et organisation de la commercialisation. Les satrapes qui dirigent ces pays privilégient la fourniture d'aliments bon marché aux habitants des villes plutôt que de donner les moyens à leurs agriculteurs de moderniser leurs systèmes d'exploitation. Et vous en avez profité car les surplus de votre production, grâce à l'argent des contribuables, ont pu ainsi être dég

JM Moreau
le 30 Juin 2011 11h26

suite
Et vous en avez profité car les surplus de votre production, grâce à l'argent des contribuables, ont pu ainsi être dégagés de notre marché car il existe une demande dans ces pays, tout comme il existe une demande pour nos produits laitiers, notre viande, nos légumes en Russie, nos fromages au Japon et aux USA, notre malt au Brésil. Toutefois, la fin des restitutions vous oblige maintenant à entrer en concurrence avec d'autres producteurs, océaniens, sud-américains, pour écouler ces surplus. Et c'est cela qui semble déranger ....
Quant à l'asservissement des consommateurs, laissez moi rire : s'ils ne sont pas assez intelligents pour choisir quand il y a chez nous une telle variété, c'est de leur responsabilité. Au sujet de votre affirmation quant à la qualité, je me demande pourquoi, l’espérance de vie ne dépassait pas 45 ans en 1900 et pourquoi le nombre de centenaires a été multiplié par 13 depuis 1970 : ils doivent être coriaces, ces "consommateurs asservis", ces gens exposés depuis plus de 60 ans à la « folie chimique » pour reprendre les mots de Mme Robin. Et il faut croire que des maux bien plus graves que la « folie chimique » sévissaient à l'époque bénie où « on mangeait bio », où la mortalité infantile était équivalente à celle de l’Afghanistan aujourd’hui (150 pour mille). Pour votre gouverne, elle est de 3,6 pour mille en 2010, alors qu’elle était encore de 13,4 pour mille en 1975. Et la mortalité a été divisée par 2 pour les personnes de 60 à 80 ans, précisément celles qui sont nées ou ont grandi dans cet univers que vous décrivez comme toxique.
C'est plutôt vos affirmations qui sont paradoxales ....

obelix
le 30 Juin 2011 13h06

julien, tes lectures se resume au communiqué des mouvement pastèques...
pour info: www.fao.org/newsroom/fr/news/2007/1000726/index.html 

l'europe n'a pas la volonté de nourir le monde, la PAC a ete mise en place(fin des année 50) pour assurer l'approvissionnement de l'europe... qui etait dependante de nombreuse importations .
les agris ont si bien travailler, que sont apparu les premieres "surproduction" dans les années 80... avec mise en place de quotas pour le lait, et apparition des aides directes( non liée à la production) ainsi que la jachere...

etre autosufissant sur son exploitation n'est deja pas facile, alors au niveau de l'europe??
la tendance actuelle est à une baisse de la production europeenne dans de nombreux produits.... ( l'europe est deficitaire en viande de boeuf depuis une dizaine d'année, tout comme la belgique qui vient de 160-170% d'autosufisance)

un des but premier de la PAC etait aussi de garantir un revenu correct aux agriculteurs... je remarque simplement que le discour est le meme que l'on soit importateur ou exportateur: les prix ne sont jamais bon....

actuellement, ce sont les primes diverses qui font que( lentement) les productions changent, comme par exemple le bio... retire les primes supplementaire accordée au bio, et il ne restera que quelques convaicus...

Julien
le 30 Juin 2011 14h41

A quoi bon discuter ... On se croitait à une réunion de la FWA ou du MR ... on essaie de me convaincre alors que dans les fait on arrive à prouver le contraire.
Retirons les aides BIO et nous verrons bien ... je vois bien que le marché "belge" est largement capable de supporter des prix plus que rémunérateur pour les produits BIO, que l'on ait les primes ou qu'on nous les retires ...
Sur ce à bon entendeur ...

JM Moreau
le 30 Juin 2011 16h56

suite
Quant au bio, au consommer autrement etc ... je n'ai aucun problème : si cela permet à certains de s'en sortir dans ce marché, tant mieux. C'est qu'ils ont réussi à répondre à une demande. Si il y a des consommateurs qui estiment que ça vaut 500 euros par année de supporter des fermes plus petites, peut-être plus «humaines», supposées mieux respecter l'environnement, mais moins efficaces, tant mieux pour ces exploitations ! Cette préférence doit s'exprimer sur le marché, sans brimer la liberté des autres de faire un choix différent, et surtout, sans piquer de l'argent dans leurs portefeuilles.
Enfin, être libéral ne signifie pas soutenir aveuglément le capitalisme sauvage. Etre libéral, c'est être partisan d'une morale de laquelle découle une philosophie de la vie en société. La doctrine économique découle de cette morale et de cette philosophie. Deux concepts soutiennent cette morale : la responsabilité individuelle (assumer soi-même les conséquences de ses propres actes) et la liberté individuelle (au sens de l'art 4 de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789). Cela signifie que l'on ne peut progresser qu'à deux conditions : être libre de ses actions et en assumer les conséquences. S'il jouit de la liberté, l'homme peut créer, inventer de nouvelles voies. Celui qui produit et échange gagne ce qu'il a. Il ne donne ni ne prend ce qui n'est pas mérité. Il ne s'attend pas à être payé sur sa bonne mine, ou sur ses plaintes, ou sur l'expression passive de ses besoins, mais sur ses réalisations, sur ce qu'il a accompli. Mais ce succès dépend de la valeur objective de ce travail pour les autres. Lorsque les hommes sont libres de leurs échanges, c'est le meilleur produit et le meilleur jugement qui l'emportent dans tous les domaines de l'action humaine. Un chef d'entreprise n'obtient rien par la force : il doit satisfaire ses clients, et il perd tout pouvoir dès qu'il n'est plus en mesure d'assurer de meilleurs services que ses concurrents. La plus

JM Moreau
le 30 Juin 2011 17h10

Suite
La plus grosse entreprise perd sa puissance et son influence dès qu'elle perd ses clients (voyez Nokia). Le profit va seulement à celui qui a compris ce que veulent les autres. L'Etat doit limiter son rôle à créer les conditions qui permettent à cette liberté de s'exprimer, c'est à veiller à ce que les droits individuels soient respectés et protéger ses citoyens : justice, police, défense, diplomatie.
Les indices de développement sont les plus élevés dans les pays où la liberté est la plus importante (www.youtube.com/watch?v=v1U1Jzdghjk&feature=channel_video_title). 
Je ne pense pas qu'il faille se sentir coupable de gagner sa vie en travaillant, de voir le produit de son travail reconnu par le fait que plus de gens veulent vous payer parce qu'ils estiment sa valeur supérieure à celle de votre voisin. Personne n'a à s'excuser pour ses capacités, ses succès, l'argent qu'il a gagné honnêtement.

JM Moreau
le 30 Juin 2011 17h33

@ Julien
Je pense que mon commentaire dans le billet "En marge du rapport Chalmin" a dû vous échapper : je suggère une piste pour la production, à savoir s'unir afin de peser plus dans la chaîne de valeur. Mais je suppose que pour vous c'est être le porte parole de l'industrie ou du MR !

007
le 30 Juin 2011 18h03


@ Sucellos le dieu de la nature ...etc

Vous oubliez l'essentiel pour allonger la vie dans nos pays développés. Si la médecine a progressé favorablement, c'est aussi grâce à la sécurité sociale qui nous donne les moyens de veiller à la santé. Vésale fut le précurseur dans la recherche sur l'anatomie du corps humain et Von Hagens nous montre les cadavres d'antan par la plastination...
Avec les vaccins, les médicaments et votre magazine "plus" et "santé"
Vous et moi sommes conscients que ce n'est pas la fatalité qui conduit à une longue vie paisible. Dans votre 1ére strophe ridicule vous ôtez une période de vie précieuse a des journalistes qui ne font que du sensationnel.. pour gagner leur vie...
J'ai bien l'impression que vous nagez autour du Titanic...comme un naufragé qui pense retrouver une bouée de sauvetage après la sirène Moreau



www.rtbf.be/info/societe/detail_en-2100-plus-de-2000-belges-mourront-de-la-canicule-par-mois-d-ete?id=6370233 

Sucellos
le 30 Juin 2011 18h39

Et comme la vie s'allonge, grâce à la qualité de la nourriture que nos producteurs livrent sur le marché, la sécurité sociale est mise à mal : donc les politiques ont demandé aux industriels avec l'aide des banques d'asservir les consommateurs afin de pouvoir leur fourguer de la nourriture de mauvaise qualité en écrémant les produits nobles, ce qui les fera mourir plus vite et ainsi sauver la sécu ...
C'est donc cela le grand complot que votre perspicacité à mis au jour ! J'ai trouvé ma bouée ! Merci. Plus besoin de demander à Moreau.
Continuez vos recherches pour sauver notre société de sa noyade dans les eaux du capitalisme, encore plus terrifiantes que celles de l'Atlantique. J'attends votre prochaine découverte avec curiosité.

007
le 30 Juin 2011 19h10

@ sucellos vous devenez un assassin avec votre bouée fuitée.

Le jeune s'empiffre de produits Mc Donald et autres qui ne font qu'enfler le ventre déjà bien rond et il n'aura pas besoin de bouée de sauvetage car l'obésité favorise l'immersion ..
Le diabète n'améliore pas la longévité de vie.
Regardez avec Activia ou Yakult et des produits valorisants pour une santé améliorante, soi disant car ils sont condamnés à retirer leurs mensonges.
Je crois qu'il faut aller beaucoup plus loin pour indemniser les victimes, un peu comme Fluxys et Diamant Board dans ce petit procès .... mais restes encore beaucoup d'autres victimes par le régime alimentaire des big boss de notre alimentation. Ce n'est pas le mur de l'Atlantique mais aussi le mur de la honte...je ne parles pas du rocher de Monaco..

Sucellos
le 30 Juin 2011 19h33

Bravo 007, vous avez trouvé les coupables qui se sont associés avec les politiques et les banques pour ruiner notre santé !
Comme vous avez le 00 ou permis de tuer, allez y ! Le peuple vous sera reconnaissant !
ps : vous devriez donner le nom de votre dealer car les effets sont fantastiques !

007
le 30 Juin 2011 21h10

Candide, Sucellos ou Pangloss la trinité en une seule personne...;
Vous parlez d'agriculture comme si vous mettiez de la confiture sur votre tartine et plus on étale moins on ....
Mais je ne crois pas du tout que vous vivez de votre pain quotidien au chevet de votre exploitation..vous n'êtes que des pantins....

obelix
le 01 Juillet 2011 00h38

james, il faut consulté!! et vite...
ta nevrose paranoiaque du complot sur tout ....... et surtout sur rien, te rend agressif...

personne ne te dicte ce que tu doit faire, et si tu n'est pas d'accord avec tes interlocuteurs, sort des arguments et non des insultes.............

Envoyer
Fermer

Ronde des producteurs des collines de Trois-Ponts

par Benoît GEORGES, le 06 Août 2022 11h18

Week-end des 6 et 7 août! Rendez-vous chez les producteurs participants : - La ferme bio Lacasse (Chemin de Thiers 1, Basse-Bodeux) - Ferme Bio Noël (Fosse 4a, Trois-Ponts) - Li Binamé pourcê (Fos

Adaptations à la sécheresse - Améliorer la résilience fourragère sur l\'exploitation

par Benoît GEORGES, le 29 Juillet 2022 02h02

agriwalinfo.wixsite.com/website-1/résilience-fourragère  Face aux sécheresses, il est envisageable de réagir de manière anticipative ou réactive. Selon la sévérité du phénomène, les disp

Appréhender l’évolution des sécheresses en Belgique

par Benoît GEORGES, le 20 Juillet 2022 17h56

[Vidéo article] … Une sécheresse agricole se caractérise par un déficit entre les précipitations et l’évapo-transpiration potentielle, soit la demande en eau des cultures. La réponse poss

Appel à projet : soutenir la transition environnementale en Wallonie – Groupements d\'agriculteurs en agroécologie (GAA)

par Benoît GEORGES, le 15 Juillet 2022 17h37

L’objectif de l’appel à projet est d’augmenter la recherche-action participative et en situation réelle (i.e. au sein de fermes réelles). Cette transition agroécologique s’appuie de façon

Ferez-vous partie des 40 producteurs présents à la Foire de Battice ?

par Benoît GEORGES, le 14 Juillet 2022 07h33

[INSCRIPTION] Foire de Battice – 03.09 et 04.09.22 Ferez-vous partie des 40 producteurs présents ? Inscrivez-vous sans tarder ! ? L’Apaq-W réitère l’organisation du \"Village gourmand\" durant

Face au réchauffement climatique, comment adapter ses prairies ?

par Benoît GEORGES, le 11 Juillet 2022 19h37

[Herbe] Les prairies auront une place de choix dans les systèmes, parce qu’il est possible d’adapter leur conduite au changement climatique, tout en répondant à la fois aux attentes des éleveu

Les plus commentés

    26 commentaires
  1. Remise
  2. 25 commentaires
  3. Le fiasco des entrées à la foire
  4. 13 commentaires
  5. Sécheresse

Les plus aimé

    24 j'aimes
  1. par Pride: Honteux de dire ça....
    Ils oublient les 25 dernières années en arrière ou on a dû cravacher pou...
  2. 22 j'aimes
  3. par Phil.0: On entend vraiment toutes conneries contradictoires à la télé. En 5 minutes, ils parviennent à f...
  4. 21 j'aimes
  5. par Stechou : Je l'ai vu également, on est pas le premier avril ? Je pense que c'est la sécheresse qui lui fait mi...