Enchères Fonterra : baisse de l'indice GTD-TWI de 2,6%

par JM Moreau, le 23 Juin 2011 20h15

La dernière session d'enchères organisées par Fonterra sur le site d'enchères globalDairyTrade, a enregistré une baisse des cotations, tout comme les matières premières en général et les bourses, sur fond de doutes quant à la croissance américaine et à la solution de la crise grecque.
Le cours moyen pondéré de l'indice des prix établi par la coopérative néo-zélandaise s'établit à 4.324 USD la tonne métrique soit une baisse de 2,6%.
La baisse a été de 7,1% pour la poudre de lait écrémé et de 5,9 pour le butteroil. La poudre de lait entier a par contre progressé de 2,6%.
Par ailleurs, la Rabobank vient de sortir son bulletin d'analyse trimestriel du marché laitier. Selon leurs analyses, les prix mondiaux des produits laitiers pourraient plonger dans les mois à venir en raison d'une diminution des demandes chinoise et russe, mais ce mouvement à la baisse est toutefois susceptible d'être limité.
Cette ...

européen
le 24 Juin 2011 16h52

Faut comparer ce qui est comparable... mais Rabobank ...c'est un peu comme mon rabot Gilette, le plus court c'est le mieux pour la pub.. mais je n'emploie pas de poudre ... Encore une fois le financier pense à sa caisse à savon mais le savon est dur et pas toujours noir..
Fronterra est un marché incomparable...

Pangloss
le 24 Juin 2011 17h50

Que voulez-vous dire "comparer ce qui est comparable" quand l'info rapportée ne compare rien du tout mais donne les résultats d'enchères et une perspective d'évolution d'un marché qui pourrait avoir des conséquences sur les ventes de nos laiteries ?
Message subliminal ?

FRV100
le 25 Juin 2011 12h57

Comment peut on comparer le lait néo-zélandais avec le lait européens!Les coûts de productions sont tout à fait différent!Et pour les adeptes; ils n'ont pas la QFL eux!!

Pangloss
le 25 Juin 2011 18h22

Si les coûts de production sont effectivement différents (valorisation maximale de l'herbe, peu de concentrés, infrastructures limitées vu le climat), c'est quand même l'Océanie qui donne le "la" pour les poudres et beurre sur le marché mondial.
Citation de l'Institut de l'élevage : " ... c'est la sécheresse dans l'île du Nord de la Nouvelle-Zélande qui a donné le coup d'envoi de la flambée des prix en 2007 ; et c'est la crise de la mélamine en Chine, provoquée par le partenaire chinois de Fonterra, qui a sonné le gong du reflux à partir de juillet 2008. Fonterra fournit aujourd'hui plus du tiers des produits laitiers échangés sur le marché mondial. Et il suffit que Fonterra s'enrhume pour que tout le monde laitier ait la fièvre."
Et je ne pense pas que la QFL soit un argument pour vendre de la poudre aux chinois ou aux algériens.
N'oubliez pas que notre lait est fortement lié aux prix du marché des "commodities" puisque seulement 1/3 est consommé sous forme de lait blanc, que nous fabriquons peu de produits à haute valeur ajoutée et que le reste doit donc être transformé en produits industriels dont le prix dépend ... des produits océaniens en bonne partie.

Envoyer
Fermer

[Vidéo] Des cultures plus résistantes au manque d\'eau,...

par Benoît GEORGES, le 17 Mai 2022 23h04

À Gembloux, RTL Info s\'est rendu sur une plateforme d\'expérimentation consacrée à la culture du blé dur. C\'est ici que Guillaume Jacquemin, ce sélectionneur de céréales au Centre wallon de Rec

[Vidéo] Des cultures plus résistantes au manque d\'eau,...

par Benoît GEORGES, le 17 Mai 2022 22h57

À Gembloux, RTL Info s\'est rendu sur une plateforme d\'expérimentation consacrée à la culture du blé dur. C\'est ici que Guillaume Jacquemin, ce sélectionneur de céréales au Centre wallon de Rec

Sommes-nous au service de la société ?

par Jeune agri , le 17 Mai 2022 19h20

Dans un système normal, les services entourant la production sont au service de celle-ci et doivent se démener pour y arriver. Dans notre système actuel, la production doit se mettre au service de

Reneg\'eat a remporté le 2ème PRIX du YEP Challenge 2022

par Benoît GEORGES, le 14 Mai 2022 02h39

Reneg\'eat, un projet YEP des étudiants de la Haute Ecole Charlemagne, HECh Isia de Huy, a remporté le 2ème PRIX du LJE-YEP Challenge 2022 et le Groupe One Ecolabel Award. Romain Tittelbach, Maelle

Colz\'iso a remporté le 1er PRIX du YEP Challenge 2022

par Benoît GEORGES, le 14 Mai 2022 01h50

Colz\'iso, un projet des étudiants de la Haute Ecole Charlemagne, Isia de Huy a remporté le 1er PRIX du YEP Challenge 2022. Arthur Clarenne, Arthur Geerts, Alexandre Donnay, Marvin Minsier et Lucas

Le lait wallon se distingue par sa qualité constante (Le Sillon Belge)

par Benoît GEORGES, le 04 Mai 2022 17h35

\"Le Comité du Lait a publié, voici quelques jours, le rapport de ses activités conduites en 2021. Parmi les nombreuses informations qu’il recèle, on y lit que les éleveurs laitiers ont fait un

Les plus commentés

    29 commentaires
  1. Engrais
  2. 7 commentaires
  3. Surchargé travail
  4. 6 commentaires
  5. Les circuits courts : une filière encore rentable?

Les plus aimé

    18 j'aimes
  1. par Phil.0: Ha les gaillards, toutes les excuses sont bonnes pour nous fourrer leurs foutues haies. ; ) ; )
  2. 17 j'aimes
  3. par Jacques Martin : Perso je fais appel à l'entreprise. S'équiper coûte trop pour une ferme d'élevage de taille moyenn...
  4. 15 j'aimes
  5. par Stechou : Et 25 hectares de sûr, qui ne souffriront plus de la sécheresse a Villers le bouillet, pour commen...