Des pratiques agricoles à haute valeur écologique: dialogue entre agriculteurs et chercheurs a été à l'agenda

par Ing Detremmerie, le 11 Avril 2011 09h13
Début : 09 Juin 2011 09h30
Fin : 09 Juin 2011 17h00

Dans le cadre du projet Interreg DurAgrISO14001, le CRA-W, chef de file du projet, ainsi que les partenaires du projet et les chercheurs organisent une journée d'échange entre agriculteurs et scientifiques, axée sur les pratiques culturales, le 9 juin prochain au domaine expérimental, site du Liroux à Gembloux.
Un parcours d'ateliers d'échange sera mis en eouvre au départ d'innovation et de sujets de recherche actuels.

Veuillez trouver l'invitation pour cette journée sur le site du CRA-W: www.cra.wallonie.be 

JM Moreau
le 11 Avril 2011 19h11

Les besoins futurs conduiront à une nouvelle dégradation de l?équilibre alimentaire mondial si l?on s?en tient au statu quo. La FAO estime qu?il faudra augmenter la production alimentaire de 70 % d?ici 2050 pour nourrir les 9 milliards d?habitants que comptera alors la planète ; 90 %
de cette augmentation devra se faire dans les pays en développement et 80 % devrait provenir d?un accroissement des rendements. Ce point est capital. Il ne faut pas attendre l?augmentation de la production d?une extension des surfaces cultivées. Celle-ci restera faible. Or il ne faut pas avoir peur des mots : c?est d?une intensification de la production que la
planète a besoin. Une intensification d?une nouvelle forme, mais bien une intensification, tout en assurant la durabilité (sociale, économique et environnementale).
Il faut aussi poser la question des conflits d?intérêts entre producteurs et consommateurs. Peut-on déterminer des références de prix qui satisfassent les uns et les autres ? Les gouvernements ont souvent la fâcheuse tendance à arbitrer en faveur des consommateurs, au détriment des agriculteurs.
De beaux défis en perspective, l'UE devant contribuer à ces besoins alimentaires de la planète !!

le crack
le 11 Avril 2011 20h27

@ JM Moreau

Intensifier coûte, peux même coûter très chèr et sans prix rénumérateur ou en tout cas sans perspective d'une vie décente de l'agriculteur et de sa famille, il n'y aura pas d'intensification.
Si elle a alors lieu, se sera sans l'agriculteur et là, elle aura un coût qui sera répercuter sur le consommateur car ce n'est pas l'industriel qui travaillera à perte.

le wallon
le 11 Avril 2011 22h13

Si on donne plus de subsides pour intensifier la production, il y aura des rendements en conséquence ...

Mais comme le dit le crack, cela un prix .

Il faudrait aussi que l'on pense à stopper les agrandissements de zoning dans les toutes bonnes terres de culture car si la surface agricole continue à diminuer, les gens mangeront du tricatelle demain pour se nourrir !!

Heureusement que je ne serai plus là pour voir ça .

JM Moreau
le 12 Avril 2011 15h45

Nouvelles technologies et législations intelligentes : ce sont probablement les clés de la solution.
Pour les premières : nécessité de renforcer la recherche et de briser des tabous.
Pour les secondes : on peut toujours espérer !
Quant aux subsides, on a vu où la PAC a conduit et les révisions déchirantes dont on n'a pas fini de subir les conséquences. Espérons que l'on laissera plus de liberté de produire en fonction de la demande et non en fonction de subsides !

agro
le 08 Mai 2011 10h07

Quand se décidera-t-on à oser faire le point sur les modes de productions actuels?
Dans le Vif-l'Express du 29 avril, je vous invite à lire l'article de la page 50 concernant l'alimentation industrielle et le gaspillage éhonté lié aux modes de productions actuels : on est arrivé à un stade où l'industrie produit plusieurs fois moins qu'elle ne détruit et la situation s'aggrave de façon exponentielle. La faillite du système actuel est d'ores et déjà inéluctable. "On peut facilement tromper l'homme mais on ne peut jamais tromper la Nature".
L'homme exploite son environnement depuis des dixaines de milliers d'années et l'industrie alimentaire est parvenue à tout détruire en moins de cinquante ans. Pourtant une multitudes de solutions existent et sont parfaitement connues mais elles ne raportent pas des milliards de dollars à quelques individus...

Envoyer
Fermer

A 24h des élections

par Pfff , le 08 Juin 2024 07h00

Une idée ce matin, à la traite, ... Tous les partis parlent de la PAC, alors que c\'est de toute façon figé pour une grosse partie de la législature. Par contre, je n\'ai entendu aucun parti dir

Festival de l\'Agroécologie et de l\'Agriculture de Conservation des Sols

par Benoît GEORGES, le 31 Mai 2024 11h38

Connaissez-vous Stephan Jansen et la Ferme de Freloux où est organisé le Festival de l\'Agroécologie et de l\'Agriculture de Conservation des Sols en 2024 - FA²C 24 les 19 et 20 juin prochains ? C

Festival de l\'Agroécologie et de l\'Agriculture de Conservation des Sols

par Benoît GEORGES, le 31 Mai 2024 11h08

????Connaissez-vous Stephan Jansen et la Ferme de Freloux où est organisé le Festival de l\'Agroécologie et de l\'Agriculture de Conservation des Sols en 2024 - FA²C 24 les 19 et 20 juin prochains ?

Récolte première coupe .

par lewallon , le 30 Mai 2024 20h54

Le mois de Mai s\'achève avec au moins 3 semaines de pluie. Il y aura eu du 8 au 12 Mai pour réaliser des premières coupe dans des bonnes conditions. En espérant qu\'il y ait moins de pluie la sem

Projet de biomonitoring des agriculteurs - ISSeP

par ISSeP-Gismondi, le 16 Mai 2024 17h42

Bonjour L’institut Scientifique de Service Public (ISSeP, Liège) est en charge de réaliser une étude de biomonitoring humain spécifique pour les utilisateurs professionnels de produits phytopha

Fermage: c\'est quoi ce b....l ?

par Cricri63, le 14 Mai 2024 13h28

Bon voilà: je suis propriétaire en indivision avec ma tante de terrains agricoles venant de mes grands-parents autrefois exploitants. Ces terrains sont loués depuis les années 60 et il y a déjà

Les plus commentés

    26 commentaires
  1. Manque de fourrages
  2. 24 commentaires
  3. Duel Tellier - Borsus
  4. 24 commentaires
  5. Foin

Les plus aimé

    40 j'aimes
  1. par Jacques Martin : Certe cette météo n'arrange rien au moral du monde agricole et autres ( bâtiment ...) mais ne fau...
  2. 35 j'aimes
  3. par Lucky: Tous corruptibles, tous corrompus, tous pourris jusqu'à la moelle.
    Ce qu'ils veulent c'est l'argent et ...
  4. 25 j'aimes
  5. par Arel: Je ferai bien comme Stechou mais cette rébellion risque encore de me coûter entre 40 et 80 euros a...