Thèse réalisée par Monieur Leon Teller pour sauver nos fermes familiales

par le Pay, le 24 Janvier 2011 12h53

Plaidoyer pour une agriculture familiale et citoyenne

Propositions concrètes à l'intention des responsables politiques

Faut-il se résigner et accepter que, sur les 5500 fermes laitières qu'il y avait encore 2007 en Wallonie, un grand nombre ont cessé la production de lait? Le monde continuera bien de tourner. La production agricole sera assurée par de grandes exploitations modernes et perfor-mantes avec des contrôles sanitaires stricts. L'hygiène des aliments (de plus en plus homogé-néisés, pasteurisés, stérilisés) sera sans doute garantie. Que vouloir de plus?

Mais cette évolution ne s'arrêtera pas là. Les exploitations agricoles de plus en plus grandes ne pourront plus être transmises d'une génération à l'autre entre amoureux de la terre qui ne comptent pas leurs heures, qui ne prennent que quelques rares jours de congé par an et qui, à l'âge de la retraite, jouent encore un rôle actif et donnent u...

JM Moreau
le 24 Janvier 2011 16h31

Questions pour alimenter le débat :
1. Qui va gérer le "Fonds des laiteries" ?
2. Qui va alimenter le "Fonds des laiteries" et comment ?
3. Qui va financer le fonctionnement de ce Fonds ?
4. A quel niveau se situera ce Fonds ? Régional ? National ? Européen ? C'est important de le préciser car nous fonctionnons dans un marché unique.
5. Obligera-t-on tous les acheteurs à participer ? A préciser, car il n'y a pas que des laiteries qui achètent du lait. Chacun sait que des structures de transformation en circuit court (yaourt, fromages) ont adopté un statut de coopérative regroupant le producteur et un ou des membres de sa famille qui achète le lait à la ferme.
6. La thèse de M Teller analyse-t-elle l'effet de rente qu'un tel système induira, comme les quotas en ont induit un ?
7. Le Canada s'est fait tancer par l'OMC et a dû renoncer à un système de double prix. En quoi ce système ci, tel que présenté, satisfera-t-il aux préceptes de l'OMC alors que pour fonctionner il doit instaurer une protection aux frontières si l'on veut garantir que c'est le consommateur qui le financera in fine ?
Merci à M Le Pay pour ses réponses.

le Pay
le 24 Janvier 2011 18h35

Tout d'abord mr Moreau, je voudrais préciser que cette thèse n'est pas la mienne.
Comme il le dit lui même, il s'agit d'une piste de réflexion qui doit avoir pour préalable une volonté politique.Mr Teller est chef de comptabilité pour l'AWE dans 40 exploitations laitières et par conséquent se rend compte de la situation réelle des producteurs. C'est pour essayer de les aider et en tent que citoyen soucieux de son environnement et son alimentation qu'il à débuté cette réflexion. On ne peut que le féliciter pour son dévouement.
réponses patielles à vos questions:
1. 3. Qui gère et finance les Qutas actuellement ?;
2.Tout nouveau producteur à titre principal à droit au régime, Chaque année on refait la balance entre les laiteries.
4..Le fond doit sans aucun doute être au niveau Européen
5. Parler du membre de la famille qui va acheter son lait montre une certaine mauvaise foie mr Moreau ...
6. Tout agriculteur qui s'installe et dont l'agriculture est le revenu principal tomberait sous le régime, pas besoin de racheter des droits. Celà permettrait donc l'installation de nouvelles petites exploitatins et donc de nouveaux emploies.

7. Extrait de la thèse: Le producteur est payé pour son produit à un prix correct, sans aide à charge de l'Etat puis-que la différence est supportée par le consommateur comme c'est le cas pour tout autre pro-duit. L?impact pour le consommateur sera d?ailleurs minime, car seules les premières tran-ches de la production sont mieux rémunérées. (Le lait sera toujours moins cher qu?un litre d?eau minérale, pour un produit nettement plus riche et plus complexe !)
7. Extrait de la thèse: Comme il y a deux ans dans la crise financière, les responsables politiques doivent aussi jouer pleinement leur rôle et intervenir activement pour dénoncer les effets pervers du libéralisme préconisé par l'OMC sur le monde agricole. Un mauvais accord est en effet fait pour être remplacé par un meilleur!
E,ncore une fois ce n'est pas ma thèse Mr Morau mais je trou

le Pay
le 24 Janvier 2011 18h47

....trouve qu'elle tient vachement la route !

JM Moreau
le 25 Janvier 2011 11h51

Répondre à des questions par d'autres questions ne fait pas progresser le débat.
Et pour éviter une crise de foie, ma question 5 vise les structures créées par certains producteurs en aval (pour raisons fiscales principalement) afin de transformer et commercialiser leurs production.
Le système tel que proposé ne tient la route que si le marché est fermé aux importations. Il nécessitera aussi une très importante bureaucratie (dont le financement devra être précisé, ce que la proposition ne fait pas). Ces deux aspects ont été très clairement rejetés tant par le Conseil que par le PE. En outre nous sommes dans un marché européen unique.
En outre, je ne vois pas les grandes laiteries (certaines coopératives) fortement orientées à l'international (en général celles qui payent le mieux - cfr les données Eurostat et LTO), accepter de perdre en compétitivité.

007
le 25 Janvier 2011 17h44

Je ne connais pas bien la thèse de léon Teller, mais telle qu'elle m'est présentée, elle peut me paraître plausible car contrairement à l'aspect fiscal de jm Moreau, il existe les intérêts notionnels
dans lesquels un poisson peut s'orienter.....quand à vous dire que les coopérateurs de laiteries ne sont pas en accord avec leurs subalternes, il y a là un tollé qui se passe en 3 éme mi-temps...

Envoyer
Fermer

Opportunités de développement de l\'abattage à la #ferme en Wallonie

par Benoît GEORGES, le 22 Mai 2022 18h13

Du 1er mai 2021 au 31 janvier 2022, l’Université de Liège a été mandatée par la Région Wallonne pour la réalisation d’une étude sur les opportunités de développement de l’abattage à l

Rejoignez le réseau de fermes en agroécologie !

par Benoît GEORGES, le 21 Mai 2022 21h34

Agroécologie : rejoignez le réseaux ! forms.office.com/r/BWC2F4FpiX  Vous êtes agriculteur.trice et vous souhaitez mettre ou mettez déjà en place des pratiques agroécologiques dans votre ex

[Vidéo] Des cultures plus résistantes au manque d\'eau,...

par Benoît GEORGES, le 17 Mai 2022 23h04

À Gembloux, RTL Info s\'est rendu sur une plateforme d\'expérimentation consacrée à la culture du blé dur. C\'est ici que Guillaume Jacquemin, ce sélectionneur de céréales au Centre wallon de Rec

[Vidéo] Des cultures plus résistantes au manque d\'eau,...

par Benoît GEORGES, le 17 Mai 2022 22h57

À Gembloux, RTL Info s\'est rendu sur une plateforme d\'expérimentation consacrée à la culture du blé dur. C\'est ici que Guillaume Jacquemin, ce sélectionneur de céréales au Centre wallon de Rec

Colz\'iso a remporté le 1er PRIX du YEP Challenge 2022

par Benoît GEORGES, le 14 Mai 2022 01h50

Colz\'iso, un projet des étudiants de la Haute Ecole Charlemagne, Isia de Huy a remporté le 1er PRIX du YEP Challenge 2022. Arthur Clarenne, Arthur Geerts, Alexandre Donnay, Marvin Minsier et Lucas

Le lait wallon se distingue par sa qualité constante (Le Sillon Belge)

par Benoît GEORGES, le 04 Mai 2022 17h35

\"Le Comité du Lait a publié, voici quelques jours, le rapport de ses activités conduites en 2021. Parmi les nombreuses informations qu’il recèle, on y lit que les éleveurs laitiers ont fait un

Les plus commentés

    29 commentaires
  1. Engrais
  2. 9 commentaires
  3. Surchargé travail
  4. 6 commentaires
  5. Annonce

Les plus aimé

    31 j'aimes
  1. par Jacques Martin : Perso je fais appel à l'entreprise. S'équiper coûte trop pour une ferme d'élevage de taille moyenn...
  2. 18 j'aimes
  3. par Phil.0: Ha les gaillards, toutes les excuses sont bonnes pour nous fourrer leurs foutues haies. ; ) ; )
  4. 15 j'aimes
  5. par Stechou : Et 25 hectares de sûr, qui ne souffriront plus de la sécheresse a Villers le bouillet, pour commen...