Prix de la viande bovine et tendances du marché

par Ir JM Moreau, le 17 Décembre 2010 07h17

En ce qui concerne les références en matière de prix pour la viande bovine, rappelons que le système européen est basé sur les prix des carcasses, entrée abattoir. Ce prix est communiqué hebdomadairement, par les abattoirs participant au réseau, aux services des administrations flamandes et wallonnes qui, après pondération et corrections réglementaires, transmettent les résultats à la Commission. Ils sont publiés chaque semaine par le BIRB (site www.birb.be , onglet mercuriales).

La tradition belge en matière de commercialisation du bétail de boucherie n'a malheureusement pas évolué. Peu d'exploitations possèdent une bascule, ce qui leur permettrait de connaître, départ ferme le poids de leurs animaux. En outre, peu de producteurs exploitent les résultats des classements et pesées après abattage, obligatoirement transmis par les abattoirs aux services compétents et mis à leur disposition via le s...


Comme on peut le constater, si 2009 a été plat, 2010 montre une fermeté des prix qui traduit la faiblesse de l'offre. Ceci s'explique en raison de la récession économique déclenchée par la crise financière, laquelle a durement touché le secteur de la viande. La baisse du pouvoir d’achat et les difficultés d’accès au crédit ont influé à la fois sur l’offre et la demande. Toutes les viandes ont été touchées bien que la viande de bœuf ait le plus souffert par rapport aux autres car les consommateurs ont porté leur préférence sur les morceaux de bœuf bon marché et sur d’autres sources meilleur marché de protéines animales.

Du côté de l’offre, au niveau international comme européen, la baisse des marges bénéficiaires due aux coûts excessifs de l’alimentation animale a incité les éleveurs de bovins à réduire les troupeaux augmentant ainsi l’offre de viande et imposant une pression à la baisse sur les prix mondiaux du marché au moment où d’autres prix des denrées agricoles augmentaient. Après cet épisode de réduction des troupeaux, l’offre s’est resserrée, mais les prix, dans un premier temps, n’ont pas augmenté en raison d’une contraction de la demande provoquée par la baisse des revenus et du pouvoir d’achat dans l’ensemble du monde. Ces derniers mois cependant, les prix se sont redressés sur les marchés internationaux en raison de la reprise économique alors que l’offre reste toujours faible. Les prix actuels, particulièrement en Amérique du sud, devraient encourager les éleveurs à reconstituer leurs troupeaux.

La perte de compétitivité des viandes du Mercosul, où c'est principalement une demande locale dynamique alors que la production ne suit pas qui a conduit à la flambée des prix observée, a eu pour effet de rendre aux productions européennes une attractivité sur les marchés proches, notamment la Russie et la Turquie qui a rouvert son marché au bœuf européen moyennant certificat ESB. Nos exportations sont aussi aidées par les restitutions, même si leur niveau est faible (± 20€/100kg) et, en ce qui concerne la Turquie, d’une diminution drastique des droits d’importation (ils sont passés de 225% à 30%).

Les opérateurs, particulièrement allemands, ont très rapidement réagi à la réouverture du marché turc, ce qui a visiblement « boosté » la demande. Après le Liban, où les exportations de bétail de boucherie sur pied ont repris (malgré l'absence de restitutions pour ce type de bétail), les pays du Maghreb dans le cadre de contingents et la Turquie, d’autres marchés du pourtour méditerranéen (Egypte…) pourraient s’ouvrir à la viande bovine européenne face à cette pe

trayeur
le 17 Décembre 2010 08h59

@moreau Si le site cw3.be nous permets de connaitre la classification des carcasses de bétail vendus, les poids de carcasses sont rarement indiqué. Pq?

par le carolo
le 17 Décembre 2010 09h20

@jm moreaux; très beaux graphique merci pour les info, la ré aliter du terrain c'est pas tout a fait le même,il est toujours plus difficile de se défendre a la ferme comme sur les foirail les négociant on la fâcheuse habitude de nous faire adosser leurs frais ce qui est fait de manière a ce que sa na paresse sur les graphique et qui est a notre désavantage mais bien déductible 1 fois voir deux fois pour eux .

tirelipimpon
le 17 Décembre 2010 10h38

Mais Mr Moreau, l'estimation du poids se fait déjà en betteraves. Un demi camion ne rentre plus à la sucrerie. Le dernier camion d'un client X peut ètre chargé avec + - 5 tonnes et on remplit le reste avec les betteraves du client suivant Y. Le tout à l'estimation; les kilomètres, le temps, la bascule reviennent trop chèrs.

M Moreau
le 17 Décembre 2010 19h03

@trayeur l'Arrêté du Gouvernement wallon du 01/04/2004 portant détermination de la grille de classement et des modalités d?application pour le classement des carcasses de gros bovins et des carcasses de porcs prévoit en son art 20 § 3. 'Pour les bovins, outre le résultat du classement communiqué dans la forme prévue à l?article 1er, § 2 du règlement (CEE) No 1186/90, l?abattoir doit communiquer au moins les données suivantes aux fournisseurs : 1o le numéro d?identification de l?animal; 2o la date d?abattage; 3o le poids de la carcasse chaude;' Vérifier si les payements sont faits sur base du poids chaud ou du poids froid et la présentation de la carcasse qui a été utilisée. C'est CW3C qui reçoit les données selon les missions qui sont les siennes et qui sont détaillées sous l'onglet ad hoc de leur site. Vous remarquerez qu'il s'agit des données des abattoirs wallons. Il semble que les données pour les animaux issus des élevages wallons mais abattus en Région flamande CW3C a quelques difficultés pour obtenir les résultats. Si vous êtes inscrit, le mieux est de vous adresser à CW3C (Bernadette Leroy).

JM Moreau
le 17 Décembre 2010 19h15

@le carolo Voyez l'introduction du billet qui précise la nature du prix 'officiel'. Il s'agit d'une moyenne, ce qui veut dire que certains sont payés plus et d'autres moins. Cela permet à celui qui se fait payer sur base du classement de sa carcasse de se situer par rapport à la moyenne et de s'informer auprès de son acheteur s'il trouve qu'il est trop peu payé par rapport à cette moyenne. Pour le reste, si vous vendez votre bête 'au forfait' après discussion avec votre marchand, sans connaître le poids exact sur pied, connaître un poids carcasse serait peu pertinent car on peut toujours vous raconter n'importe quoi au sujet du rendement .... La seule chose que vous pourrez connaître, c'est le montant brut que votre marchand a touché et vous pouvez alors être éclairé ... pour autant que vous ayez accès à ces informations.

par le carolo
le 17 Décembre 2010 21h01

chers collège croyez jm moreaux une bascule en commerce de bétail n'est pas un lux, rien que sa présence rapporte déjà, alors c'est un investissement très très lucratif, peser c'est bête chez soi vous évite des kilomètre,a la ferme c'est - 5% départ a l'abattoir c'est -3%c'est déjà plus de kilomètre et des risque supplémentaire un marcher est conclus a partir de la pesée, et il est dommage que la Flandre et les pays avoisinant ne donne pas le poids abattu ne joue pas la transparence, alors il faut tout peser BBB et les holstein aussi, même vendue a la pièce sa vous donne beaucoup d indication et ne faite pas confiance aveuglement a votre hôte,il roule pas avec de l'eau de pluie...

Envoyer
Fermer

Du chocolat au goût de grillons

par tirelipimpon, le 26 Janvier 2023 20h48

La commission européenne a autorisé depuis le 24 janvier 2023, la mise sur le marché de la poudre de grillons fabriquée par la société vietnamienne Criketone . La poudre d’Acheta domesticus (g

Décès du Professeur Jean lambert

par Benoît GEORGES, le 23 Janvier 2023 23h34

Le Professeur Jean Lambert, qui fut le fondateur du Laboratoire d\'écologie des prairies et du Centre de Michamps en 1965, est décédé ce 21 janvier 2023. www.enaos.be/P1220.aspx?IdPer=758153 

PAC 2023-2027 - Simulateur des aides - 2ème version

par Benoît GEORGES, le 23 Janvier 2023 20h02

Une 2ème version du simulateur est disponible. Elle tient compte en plus des indemnités Natura 2000, de la MAEC Sol et des remarques transmises. Ce simulateur est évolutif. D’autres modules s

Élevage

par Jeune agri , le 20 Janvier 2023 17h25

Où peut-on diffuser une annonce pour des chiots à destination d\'agriculteurs ? C\'est dorénavant prescrit sur les sites agricoles et page Facebook ... Je souhaiterais d\'abord laisser la possibil

35ème Journée d’étude de Remouchamps le 24 janvier 2023 : NOUVELLE PAC: QUELS IMPACTS ?

par Benoît GEORGES, le 14 Janvier 2023 21h36

Programme détaillé : aredb-oa-tv.be/docs/evenements/ev20230124-journee-etude-Nouvelle-PAC-quels-impacts.pdf  Envoyez-nous vos questions concernant la PAC 2023 via le formulaire en ligne docs.go

PAC 2023-2027 - Simulateur des aides en Wallonie

par Benoît GEORGES, le 11 Janvier 2023 19h06

Anticipez l’évolution de la réglementation PAC 2023-2027 et évaluez les impacts sur votre exploitation. agriculture.wallonie.be/simulateur-de-calcul-des-aides  Ce simulateur est évolutif,…

Les plus commentés

    15 commentaires
  1. Élevage
  2. 11 commentaires
  3. Lisier
  4. 11 commentaires
  5. A vos poches !

Les plus aimé

    19 j'aimes
  1. par lewallon : Quel comédie........
    L'année 2022 est terminée et la totalité des aides n'ont pas encore été ver...
  2. 17 j'aimes
  3. par Certitude: SI ces prix sont vrai,ce sera l APOCALYPSE POUR LE SECTEUR LAITIER!!!!!!!!!
  4. 17 j'aimes
  5. par 1000: Tout les dollards????????????que les éleveurs laitiers se sont fait fin 2022,début 23 vont fondre ...