La bruxellose est de retour !

par Bilout, le 04 Décembre 2010 05h15

Un cas de brucellose dans un troupeau de bovins situé dans la province de Liège a été récemment constaté après avortement, indique vendredi l'Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire (AFSCA) dans un communiqué. L'AFSCA a bloqué l'exploitation atteinte et a délimité une zone de protection. Les déplacements des animaux sont retracés afin de repérer la source et la dispersion éventuelle de l'infection. Pour l'heure, l'AFSCA n'a connaissance que de deux bovins exportés vers les Pays-Bas. Les autorités néerlandaises ainsi que la Commission européenne ont été informées. Tous les bovins de l'exploitation liégeoise seront abattus. Le dernier cas de brucellose découvert en Belgique datait de mars 2000. La Belgique avait été déclarée officiellement exempte de brucellose bovine par la Commission européenne le 25 juin 2003. Il s'agit du premier cas de la maladie découvert depuis lors. Pas de dang...

le wallon
le 04 Décembre 2010 14h02

Quelle région dans la province de Liège ?? Dans les années 80, il y a eu des cas de brucellose et pas qu'un . La plupart des exploitations de l'époque autour de che moi y sont passées . Avec de la chance, je ne l'ai pas eu, peut être à cause que ma ferme est isolée dans la campagne et que je n'ai jamais acheté des animaux étrangés de l'exploitation. Je souhaite beaucoup de courrage à l'éleveur . La crise du lait à côté de ça, ce n'est rien . Imaginez dans les années futur avec les élevages gigantesques, une maladie dans ce genre . Ca serait vite la banqueroute !!!

jmf
le 04 Décembre 2010 14h51

Vu au journal de RTL, il s'agit d'une exploitation de 180 BB de la commune de Haccourt .

par le carolo
le 04 Décembre 2010 15h41

Courage a cette éleveur; parmi vous tous si vous connaissez un troupeau a remettre, sa serait sympa de lui faire savoir. il faut en tirer des conclusion C.A.D des petit troupeau bien mener garantiront toujours un approvisionnement régulier,comme des exploitation familiales avec de la pérennité et malheureusement 50% des exploitation belge sont détenue par des agriculteurs de plus de 55 ans et c'est 50% on 20% de successeurs assurer seulement demain c'est pas de l'agriculture qui va manquer c'est bien des agriculteurs...

007
le 04 Décembre 2010 17h10

Auparavant, les cas de Brucellose étaient indemnisés pour se refaire un autre troupeau avec valeur vénale évidemment et expertise... Maintenant, mr Cassart et ses experts n'ont plus cette expérience de 10 années passées, alors faut-il faire intervenir le fonds de calamités car le budget maladies est avec l'IBR déjà épuisé.... c'est malheureux pour le fermier....mais bon elles devront malgré tout être abattues et commercialisées en bonne viande. Pas de contamination par le lait .....alors l'épée de Damoclès est aux mains de l'agence fédérale qui s'occupe de santé pour des animaux exportés. Qu'en est-il des animaux importés alors ???? Imports, exports = trafics et le petit belge qui trinque encore = Casse -art

zohra
le 04 Décembre 2010 17h28

La brucellose est une maladie qui me fait très peur. Bien sûr pas pas qu'à moi... Je suis de tout coeur av ec l'exploitation touchée. Mais tant qu'à dire, le wallon, que la crise du lait à côté de ça ce n'est rien, pas d'accord. Je l'ai dit plus haut, la brucellose me fait très peur... Quand ton prix du lait sera à 15 cents, combien d'exploitations subsisteront? en ce moment, le prix du lait est à29.50, on a pas encore atteint les 30 sauf lda et milcobel, tout le monde trait le plus possible. Un superprélèvement est dans l'air. A force de productivisme, on atteindra pas un prix rémunérateur... Ta carrière est faite, le wallon à ton âge. A 38 ans et après avoir repris la ferme, il y a 8 ans, j'ai encore 7 ans de reprise de ferme à assurer. Ainsi q'un autre emprunt moins important. Pour moi, ce qui compte, c'est un prix de revient rémunérateur. On saura pas te raisonner. Regarde déjà ici plus haut par le carolo le nombre d'exploitations avec successeur pour les plus de 50 ans. Que subsistera-t-il en Belgique? Je te l'ai déjà dit, tu m'exaspères...

par le carolo
le 04 Décembre 2010 19h09

@ zora, le wallons te la déjà dit il a pas de successeur, il va désosser sont exploitation ...

le wallon
le 04 Décembre 2010 19h43

Si mon exploitation aura des successeurs, mes deux fils qui feront de la vente direct de fourrage (Maïs, luzerne, foin de Ray gras... ) Ils auront peut être l'opportunité de reprendre 20 ha en plus des 50 en propriété .Je les aiderai lorsque leur emploie sera chargé .Ils continueront à travailler à l'extérieur . Le lait sera abandonné car mes deux fils ont fait ce choix mais ils adorent la culture . Zohra, le lait ne descendra jamais à 15 cent car la production laitière d'ici 5 ans va se réguler d'elle même par l'abandon de milliers de producteurs (qui partiront à la retraite) . La croissance mondiale est là pour stimuler le prix . Le monde futur aura encore besoin de lait ! Aura t'on encore assez de producteurs laitiers demain pour honorer la demande ??? Reste optimiste Zohra, dans la vie j'ai eu des coups dur et des jours meilleurs .

ardennais
le 04 Décembre 2010 22h04

@ wallon pourquoi faire du grain ou du foin ou du maïs?Des sapins de Noël Nordmann c'est 40000 euros /ha brut Il faut 10 ans pour faire un Nordmann, ce qui représente 4000euros/année. Aujourd'hui, aucun produit agricole n'arrive à 4000€/ha.

le wallon
le 05 Décembre 2010 11h04

Pour moi, la terre sert à nourrir la population ! En produisant des fourrages, qui seront le bien venu pour certains producteurs, nous contribueront, indétournement à aider la population . Pour les sapins, je n'ai pas envie d'âbimer mes terres (plutôt celle de mes enfants ) avec ça . Vous épuisez le sol et puis on y utilise trop de pesticide . Lorsque je vois certaines terres qui ont eu des sapins, il en faut du temps pour les ravoir ensuite . Lorsque j'aurai ma pension et mes deux fils qui ont un bon travaille à l'extérieur, nous devrons faire tout doux sur l'activité secondaire car le fisc est là ......

FRV100
le 06 Décembre 2010 13h16

@ le wallon tu veux dire qu'ils devront vendre en ' noir' et bien chère sinon ce ne sera pas rentable!!

Envoyer
Fermer

Reneg\'eat a remporté le 2ème PRIX du YEP Challenge 2022

par Benoît GEORGES, le 14 Mai 2022 02h39

Reneg\'eat, un projet YEP des étudiants de la Haute Ecole Charlemagne, HECh Isia de Huy, a remporté le 2ème PRIX du LJE-YEP Challenge 2022 et le Groupe One Ecolabel Award. Romain Tittelbach, Maelle

Résultats du concours du Beurre de ferme au lait cru salé de la Province du Hainaut

par Benoît GEORGES, le 13 Mai 2022 21h55

21 beurres hainuyers étaient en lice cette année. Sur le podium de cette édition 2022, nous avons en troisième position: Ferme de la bosse jauque ensuite, la seconde place revient à Ferme de la

Transmission d\'exploitations agricoles - Enquête pour les cédants et les repreneurs

par Benoît GEORGES, le 07 Mai 2022 16h16

Dans le cadre de son TFE en agronomie à la Haute Ecole Charlemagne, Isia de Huy, et de son stage à la FJA, Léa Rouxhet réalise une enquête. Si vous avez transmis votre exploitation agricole ou a

La sécheresse complique le travail des agriculteurs,...

par Benoît GEORGES, le 06 Mai 2022 11h38

La pluie n\'est pas beaucoup tombée au cours de ces dernières semaines. Depuis le début de l\'année, il a plu 30% de moins que prévu. Cette sécheresse complique le travail des agriculteurs dans pl

De la crasse

par Stechou , le 27 Avril 2022 08h40

J\'ai le levier de clignotants qui déconne, il fait tout le temps des appel de phare, rien de grave, je demande à la concession pour un nouveau levier !! Le prix htva 483 € ????? Pour un morceau d

\"Sauvons Bambi\", des drones pour sauver les faons

par Benoît GEORGES, le 24 Avril 2022 10h09

Que tous les agriculteurs sachent qu\'il est possible d\'intervenir gratuitement grâce à des #drones pour repérer les animaux (faons, chevreuils, levrauts, nids) qui peuvent se cacher dans les hautes

Les plus commentés

    29 commentaires
  1. Engrais
  2. 6 commentaires
  3. Les circuits courts : une filière encore rentable?
  4. 6 commentaires
  5. La sécheresse complique le travail des agriculteurs,...

Les plus aimé

    21 j'aimes
  1. par Stechou : Peut être, mais je n'ai pas l'impression que nous soyons les principaux bénéficiaires du travail bi...
  2. 21 j'aimes
  3. par Phil.0: La sécheresse floute,
    L'inflation floute,
    La guerre floute,
    La covid floute,
    La nouvelle pac floute....
  4. 17 j'aimes
  5. par Phil.0: Ha les gaillards, toutes les excuses sont bonnes pour nous fourrer leurs foutues haies. ; ) ; )