Lait : le projet de la Commission pour améliorer le fonctionnement de la filière

par lr JM Moreau, le 01 Novembre 2010 08h41

Dans le courant de la semaine, divers organes de presse ont publié, suite à certaines « fuites », le projet de la Commission visant à répondre aux préoccupations du secteur laitier suite à la crise de 2008. La Commission estime, au vu de la situation économique du marché laitier et de la structure de la chaîne d’approvisionnement, que des mesures temporaires semblent nécessaires pendant une période suffisamment longue avant et après l’abolition des quotas. Elle constate que la distribution de la valeur ajoutée au sein de la chaîne n’est pas équilibrée, en particulier en ce qui concerne les producteurs et qu'il y a un problème de transmission de prix le long de la chaîne. Inspiré des sept recommandations du groupe de haut niveau rendues public en septembre dernier qui, pour rappel, ont reçu en octobre le soutien de vingt-deux pays, ce projet définit les règles de contractualisation entre éleveurs e...

jmf
le 01 Novembre 2010 11h25

Des fuites pour faire réfléchir...les acteurs de contrats futurs bien ficelés juridiquement... Modalités entre producteurs et des transformateurs privés... avec 2 entreprises intermédiaires de la chaîne de transformation !!!! Les grosses coopératives sont donc les baromètres de la bonne gestion car les producteurs ont leurs mots à dire ( à rire ou à pleurer) !!!! Pourquoi alors des contrats pour de meilleures négociations ????

par le carolo
le 01 Novembre 2010 19h06

le COPA =centre des organisation professionnel agricole COGECA= centre des syndicat des coopérative Européen depuis le temps qu'il existe c'est deux organisation la concentration des cooperatives agricoles a atteint des talles faramineuse cad au Danemark une coopérative a la tailles de 95 % de la collecte de lait et sa c'est pas un cartel la loi anti truste autorise cette concentration, les producteur eux 3.5% maximum de concentration c'est une plaisanterie, les centrales d'achat des grande surface eux 70 % et nous 3.5% c'est du ridicule et les vieux syndicat sont satisfait et se félicite pourquoi pas un cumulait ...

JM Moreau
le 01 Novembre 2010 20h49

Si vous lisez bien la proposition, point ne sera besoin de contrats lorsque les conditions du ROI de la coopérative rencontrent les exigences d'un contrat tel que la proposition les définit. Les 3,5% se réfèrent à la totalité de la production européenne et non à la production d'un seul EM. Je suis toujours étonné de la virulence de certains vis à vis de coopératives auxquelles ils ont adhéré. Je constate qu'ailleurs des coopératives investissent (Fonterra vient encore de créer une ferme laitière en Chine), font de la recherche pour innover (Friesland-Campina, Arla, Fonterra, Terréos, Sodiaal, etc ...) afin de répondre aux demandes des consommateurs et conquérir des marchés.Il y en a même une chez nous qui ne produit rien et ne vit que de royalties ! Dans un système coopératif, normalement ce sont les membres qui en profitent, membres qui lors de l'AG peuvent se faire entendre, éventuellement former des groupes afin d'orienter les activités, les investissements, placer quelqu'un au CA et peser sur les décisions etc ... J'ose espérer que ces derniers forment la majorité des adhérents et agissent pour développer leur outil au bénéfice de l'ensemble des adhérents.

par le carolo
le 02 Novembre 2010 09h21

Pourquoi vouloir envers et contre tout maintenir une situation qui ne peut être acceptable pour les producteurs de lait, et les autres. À qui profite le commerce mondial dîtes moi ? À une si petite minorité de riches qui ne se rendent même pas compte du mal qu?ils font, leurs biens étant gérés par des PDG salariés à qui ils demandent des dividendes à deux chiffres. Qui défendez-vous ? L?avenir des producteurs Européens en les jetant en pâture au marché mondial en sachant très bien qu?il ne pourront jamais s?aligner sur les prix de revient mondiaux .Oui c?est vrai certains s?en sortes mieux que d?autres, dans une classe de 30 élèves il y a cinq derniers mais ceux-ci disparus il y aura toujours cinq derniers et vous ferez partis un jour de ceux là. Vous m?attristez plus que vous ne me mettez en colère, vous me faites pitié mais j?ai de moins en moins d?indulgence envers vous dirigeants de la FNSEA qui ne prenez pas la balle au bon pour nous aider à sauver l?avenir de nos jeunes, dommage cela pourrait aller plus vite. Dans tous les pays ultras libéraux, les dirigeants font machine arrière les Etats-Unis viennent de comprendre qu?il ne restait plus que 80 000 producteurs, l?Australie vient de perdre 40% en 10ans, et leurs constats, c?est de comprendre que demain il ne manquera pas d?agriculture mais d?agriculteurs surtout en élevage et que rien qu?aux Etats -Unis cela fait plus de 100 000 emplois en plus, et chez nous combien ???? Arrêtez de vous battre pour soutirer des aides, tous les économistes, les politiques ont compris que la répartition des bénéfices est loin d?être équitable même le Président le dit (les prix aux producteurs on baissés de 20% alors que dans le même temps ils n?ont baissés que de 1.5% à la consommation). Mais vous êtes sourds ou pire endoctrinés par les administratifs de vos organisations professionnelles, j?en ai pour preuve, j?ai participé à une réunion de travail au ministère de l?agriculture sur les futures organisations professionnelles le

par le carolo
le 02 Novembre 2010 09h24

endoctrinés par les administratifs de vos organisations professionnelles, j?en ai pour preuve, j?ai participé à une réunion de travail au ministère de l?agriculture sur les futures organisations professionnelles les OP, nous n?étions que 3 agriculteurs le reste que des administratifs du côté de la fnpl, apca et coop et d?une arrogance je ne vous dis pas. Avec le ministère, ils se connaissent si bien qu?ils se tutoient et se font la bise en partant .Les dés sont pipés nous avons assistés à un simulacre de concertation, pourtant je peux vous dire que des responsables fédé (producteurs de lait) ne seraient pas restés insensibles à nos arguments, dont beaucoup sont adoptés par les élus du Parlement Européen. Un petit compte pour encore diviser le monde agricole, un hectare de blé demande 4 heures de travail pour un prix demandé à juste titre de 170€ tonnes, 8 tonnes de rendement dans les bonnes terres cela fait 1708 € de chiffres d?affaires pour 4 Heures de travail avec bien moins d?investissements que pour l?élevage L?iteb démontre que pour le producteur de lait en général il passe entre 30 et 40 heures de travail par vache et à l?année. Faisons une règle de trois (1708€ :4)x 30=12810€ de chiffres d?affaires je l?entends bien. En moyenne nous sommes payés 300€la tonne de lait, une vache produit pour les plus performants 8 tonnes de lait pour 30 heures de travail je vous laisse rêver. Les animaux cela ne se mécanisent pas à 100%, même aux USA ils ne dépassent pas 50 vaches par UTH, sans parler d?environnement !!! Messieurs j?en ai gros, vous avez détruis ce que nos grands parents ont construits mais je ne vous tiens pas pour responsable tout comme moi vous n?avez pas connus la guerre alors la démocratie vous avez tendance à l?oublier .Mais sans aller jusqu?aux urnes posez vous la question, pourquoi produire de la poudre de lait qui une fois retransformé en Inde cela revient moins chère que le lait produit chez eux, et tout çà sur le dos du cont

Benjy
le 02 Novembre 2010 12h18

tout simplement bravo @ carolo, quel beau discourt!!! bravo je partage l'idée...

benjy
le 02 Novembre 2010 12h33

Je partage aussi la différence de revenu a la vache, chose que je dois sans cesse remettre sur le plateau afin de démontrer que faire du lait coûte en temp et argent!! Certains s'en tire mieux que d'autres, (origine du troupeaux genetique, peu d'emprunt faute de repreneur ou manque de motivation, ou une situation familliale avec les moyens financiers suffisant), ou d'autres auront de toute façon plus dur, comme: (génétique à progresser, manque de chances, batiments mal adapté, un fils qui reprend l'exploitation et un autre pas, un passif famillial endetté a la base, et j'en passe!!) De toute façon il est impératif d'avoir un prix couvrant au minimum les frais, pas forcement 40 euros, mais certains industriels ne seraient pas gené d'en accepter eux d'etre renuméré de la sorte!! Pour ce qui est du résonnement de JM Moreau, j'ai toujours trouvé honteux de certains coopérateurs de ne pas s'impliquer plus dans leur laiterie!!! ils encaissent sans broncher, pas que la laiterie fait tout ce qu'elle veut je ne jette pas la pierre, mais les coopérateurs ne savent pas tj ce qu'il y a comme changement au seins de leur coop alors que leur argent s'y trouve!!! Je serais dans une laiterie coopérative, je ne tolerai pas certains fait sans en etre averti!!! Comme je dis souvent, il est plus facile de laisser aller les choses que de les métriser, celà demande moins d'efforts...

le crack
le 02 Novembre 2010 12h56

@ carolo comme c'est bien dit...

tirelipimpon
le 02 Novembre 2010 13h18

avec mon quota j'avais le DROIT de produire et de vendre.Demain avec un contrat je vais ETRE OBLIGE de produire et de vendre. Supposons un problème de fécondité dans mon cheptel, donc moins de vèlages et moins de lait; avec un contrat que je n'arrive pas à honorer, je devrais des indemnités à ma laiterie. On nous a dit, il y aura des hauts et des bas, mais avec des contrats, il n'y aura plus que des bas. Je n'imagine pas les laiteries nous payer plus cher que le prix du marché. ET les meilleurs avocats sont toujours du coté du plus riche en cas de litige dans les contrats

obelix
le 02 Novembre 2010 21h31

carolo n'a fait qu'un copier-coller du texte d'un collegue français !!!!!! par respect pour l'auteur du texte, carolo paurrai au moins citer son nom! quand au fait de comparer des chiffre d'affaire!? c'est n'importe quoi..........

tirelipimpon
le 02 Novembre 2010 21h33

Cher carolo, après avoir lu tes chiffres j'ajouterais le problème des nitrates. Ayant une petite ferme avec un quota honorable (15000 litres de quota par hectare), donc peu de surface avec un beau cheptel, je dois faire évacuer du lisier et du fumier vers des fermes avec peu ou sans bétail et cela pour rien et le transport à mes frais. Le décret nitrate considère qu'une vache laitière produit dans les 5500 litres. Comme mes vaches produisent un bon 9000 l, je me vois dans l'obligation de faire le controle du lait pour justifier ma production sinon meme mes viandeuses sont considérées comme des vaches laitières. 90 unités d'azote au lieu des 66 pou les blanc-bleu et moins de primes pour mes allaitantes. Donc encore des frais financiers pour ce controle du lait. Et quand j'entends parler de lissage des primes cad donner encore plus de primes à la grande culture et moins pour le travail des éleveurs ça devient beaucoup trop lourd à supporter.

vache bleue
le 02 Novembre 2010 23h42

@ obelix cela n'enlève rien à la véracité des propos du carolo. Le connaissant très bien, il voit clair et si il se laisse mener par le bour du nez comme vous tous, lui, il en est conscient et se défend.... le carolo, bravo

par le carolo
le 03 Novembre 2010 07h28

@ obelix,oui c'est un copier coller sur le blog de l'apli_ avec l'autorisation de mon amis Richard,pour un militant FWA comme toi Obelix suis content que l'apli t'intéresse et que tu le fréquente,je me souviens que tu étais venu a Namur avec ton chantier a betteraves furax des - 30% de quota que l'Europe ta imposer, sache que malgré que je ne suis pas un betteravier se jour la je te soutenais et n oublie pas en 2015 plus de quota betteraves du libéralisme OMC, et des contractes avec ta sucrerie peut être un copier coller des contractes chicorées...???

007
le 03 Novembre 2010 08h40

@ tirelipimpon Ce taux de Ls en zone vulnérable est encore une fois une invention à la belge. Je ne crois pas qu'il existe dans les autres pays un calcul aussi chinois que celui là. Il faut bien donner du travail aux fonctionnaires et à nitrawal sur des règlements à la con . Ils savent pourtant bien qu'une noire bonne laitière n'a plus la référence des anciennes blancs bleus de 5500 litres. Donc en prenant ton quota de références, il faut le diviser par 5500 litres et voilà le nombre de vaches que tu détiens, des vaches virtuelles... qui retrouveront leurs véritables productions si tu passes au contrôle et ainsi de suite pour des contrats, et après intervention de nitrawal pour adoucir les choses et après les Apl et après on te rabote les primes. Moyen de pression locale pour un désordre global.... Régulation à faire aussi dans les nitrates et engrais mais il faut nourrir de plus en plus le monde avec du VEGETAL.... A l'avenir, il faudra produire de l'huile en Belgique....pour lubrifier tous ces règlements obsolètes.

007
le 03 Novembre 2010 09h08

@ obélix et à H Louvigny Vous comprenez le faux copier coller, il suffit de s'approprier un texte d'un auteur et de changer un peu la structure de la phrase comme certains le font si régulièrement sans donner leurs sources. Alors autant dire : allez voir le site de l'Apli l'article de Richard mais ici le carolo m'épate : car en le mettant sur le site, il fait partager à tous ses recherches d'articles intéressants, avec bien l'aval de notre dévoué Richard que nous connaissons. Donc je ne vois pas l'opportunité de le critiquer. Bien sûr, pauvre Obélix, ta foi, ta fwa te couvriras de n'importe quoi !!!!

Benjy
le 03 Novembre 2010 10h43

Bha on peut pas critiquer a plat de couture la FWA, elle m'a à l'occasion bien rendu service!! Mais par contre j'attend d'elle qu'elle se positionne dans une manif et pas faire la taupe!! Quel honte y a t'il de suivre un mouvement du MIG avec l'appui de la FWA ??? Qui décide a notre place?? Un syndicat est le reflet de la base, et non pas une décision prise dans un bureau au dessus entre deux personnes!! @007, Nitrawal est la pour nous aidez, pas pour nous enfoncé, ils ne font que suivre comme nous le reglement que les autres pondent... D'ailleur si vous avez un soucis, il suffit de leur tél et il essaye de vous répondre au mieux dans notre intéret.!! Moi je dis merci nitrawal, la pierre a jeter est plutot a ceux qui on créé ces nouvelles normes!!Il faut plaire a tout le monde!! Seul soucis, c'est que je penses que bon nombre d'entre nous ne seraient pas contre de faire au mieux, pour répondre a chaque demande que se soit environnementale, ou stokage, mais pour celà il faut des revenus!! Et oui le nerd de la guerre...

obelix
le 03 Novembre 2010 14h12

@carolo, jamais eu de chantier betterave!!! et c'est quoi les 30% de quotas que l'europe m'a imposé????????????????

obelix
le 03 Novembre 2010 14h13

@carolo, jamais eu de chantier betterave!!! et c'est quoi les 30% de quotas que l'europe m'a imposé????????????????

Envoyer
Fermer

[Vidéo] Des cultures plus résistantes au manque d\'eau,...

par Benoît GEORGES, le 17 Mai 2022 23h04

À Gembloux, RTL Info s\'est rendu sur une plateforme d\'expérimentation consacrée à la culture du blé dur. C\'est ici que Guillaume Jacquemin, ce sélectionneur de céréales au Centre wallon de Rec

[Vidéo] Des cultures plus résistantes au manque d\'eau,...

par Benoît GEORGES, le 17 Mai 2022 22h57

À Gembloux, RTL Info s\'est rendu sur une plateforme d\'expérimentation consacrée à la culture du blé dur. C\'est ici que Guillaume Jacquemin, ce sélectionneur de céréales au Centre wallon de Rec

Les méteils et le stockage des céréales à la ferme

par PNPE, le 17 Mai 2022 16h08

Il existe plusieurs méteils ! C’est l’occasion d\'en découvrir quelques-uns sur le terrain et de parler modes de récolte et valorisations. Le Moulin Mobile nous présentera des structures peu on

Reneg\'eat a remporté le 2ème PRIX du YEP Challenge 2022

par Benoît GEORGES, le 14 Mai 2022 02h39

Reneg\'eat, un projet YEP des étudiants de la Haute Ecole Charlemagne, HECh Isia de Huy, a remporté le 2ème PRIX du LJE-YEP Challenge 2022 et le Groupe One Ecolabel Award. Romain Tittelbach, Maelle

De la crasse

par Stechou , le 27 Avril 2022 08h40

J\'ai le levier de clignotants qui déconne, il fait tout le temps des appel de phare, rien de grave, je demande à la concession pour un nouveau levier !! Le prix htva 483 € ????? Pour un morceau d

\"Sauvons Bambi\", des drones pour sauver les faons

par Benoît GEORGES, le 24 Avril 2022 10h09

Que tous les agriculteurs sachent qu\'il est possible d\'intervenir gratuitement grâce à des #drones pour repérer les animaux (faons, chevreuils, levrauts, nids) qui peuvent se cacher dans les hautes

Les plus commentés

    29 commentaires
  1. Engrais
  2. 6 commentaires
  3. Les circuits courts : une filière encore rentable?
  4. 6 commentaires
  5. La sécheresse complique le travail des agriculteurs,...

Les plus aimé

    21 j'aimes
  1. par Stechou : Peut être, mais je n'ai pas l'impression que nous soyons les principaux bénéficiaires du travail bi...
  2. 21 j'aimes
  3. par Phil.0: La sécheresse floute,
    L'inflation floute,
    La guerre floute,
    La covid floute,
    La nouvelle pac floute....
  4. 18 j'aimes
  5. par Phil.0: Ha les gaillards, toutes les excuses sont bonnes pour nous fourrer leurs foutues haies. ; ) ; )