Réflexions au sujet du communiqué du FUGEA

par lr JM Moreau, le 23 Septembre 2010 18h18

La volatilité des prix des produits agricoles a un caractère structurel que la récurrence des crises agricoles souligne d’ailleurs. Cela explique les nombreuses crises des marchés agricoles aux graves conséquences sociales dans l’histoire. La « Loi de King » qui retraçe la forte sensibilité des prix agricoles aux variations de la production date de 1696 ! Les marchés agricoles ont mis en évidence la nouvelle géopolitique du monde. Les nouvelles puissances émergentes, aujourd’hui membres du g20, ont d’abord affirmé leur nouveau pouvoir au sein des marchés agricoles. le Brésil et la Chine par exemple se sont révélés au monde économique en devenant des puissances agricoles exportatrices occupant respectivement les 4ème et 5ème rang mondial derrière l’UE, les USA et le Canada. L’UE, dans ce contexte, ne pourra jamais seule organiser une régulation de la production et des prix qui risquerait de m...

xyz
le 23 Septembre 2010 19h09

Que vient faire Mr Ciolos ?, Nous sommes en présence d'une haute instance européenne qui regroupe plus que le G20 voir les 27 pays face à des nouvelles puissances émergentes .. Gérons d'abord l 'offre et la demande intra muros et puis cet organisme doit coordonner les régulateurs sans devoir y faire des bénéfices comme c'est le cas actuellement avec les financiers du marché... La Fugea exprime clairement ces idées d'autres préfèrent en grande pompe ... couper un ruban et boire un rouge que d'affirmer leur avis .. s'ils en ont un ...? Qui ne dit mot, consens .

par le carolo
le 23 Septembre 2010 20h24

il est certain aujourd'hui que je peut vendre des céréales a un prix certain pour dans un ans grâce au marchez a terme, mes je suis un éleveur pur alors comment je fais maintenant pour,rester indépendant non contractualiser non intégrer, pour vendre ma viandes et ma production laitières,la seule que je vois et que je pratique en partie comme mes encètres c'est la vente directe au consommateur et l'industrie et les intégrateur peuves sucer leur doigts....

mirabelle
le 23 Septembre 2010 20h44

quand tu vois la première page, tu n'as plus envie de lire plus...

007
le 24 Septembre 2010 18h00

Plus loin en page 3 . Qui à l'aveugle, peut encore conclure des contrats de pois ?, Mais c'est vrai dans beaucoup de domaines .. Et pour plus tard, le lait ?? Mais même l'auteur de l'article est perdu dans la stratégie syndicaliste.. A l'image de sa ministre !!!

JM Moreau
le 24 Septembre 2010 18h16

@ M xyz L'option clairement exprimée par le FUGEA du repli sur soi, d'un système contraignant, étatique, qui impose à chaque agriculteur de l'UE un quota de production de lait, de sucre, de froment, d'orge, d'avoine, de colza, de miel, de poulets, de porcs, de dindes, de boeuf etc ... et qui ferme les frontières aux importations de ces mêmes produits (et aussi d'autres comme le soja) afin de garantir un prix 'équitable' aux producteurs européens est respectable. Chacun, comme le Candide de Voltaire, cultivant son jardin et tout baignera dans le meilleur des mondes ... Elle n'est pas réaliste dans le monde tel qu'il a évolué depuis des siècles, un monde qui a basé la prospérité sur l'échange de produits, de biens et de services. Elle n'est pas réaliste car elle implique que toute la production agricole et agro-alimentaire exportée ne soit plus produite car excédentaire. Avez-vous compté le nombre d'emplois qui seraient supprimés, le nombre d'agriculteurs qui disparaîtront car ils n'auront pas de quota suffisant pour supporter les charges du passé ? Elle est aussi contradictoire avec la solidarité nord-sud prônée par Via Campesina. Quel sera le sort de ces millions de producteurs qui vivent parce que l'UE est le premier importateur de denrées agricoles ? Elle est dangereuse parce que susceptible de générer des conflits, des rétorsions dans les autres secteurs de l'économie. Mon propos est qu'il faut développer une instance internationale qui adresse le problème spécifique de la volatilité des cours des denrées agricoles, ce qui n'est pas le cas actuellement. Le 'Club G20' regroupant les principaux acteurs du commerce mondial, 'club' où se discute la régulation de la finance par ailleurs, me semble le plus adéquat. Les subventions en tout genre comme les restitutions qui induisent des distorsions sont aussi à abandonner (l'UE s'est engagée à mettre fin aux restitutions en 2013) en expliquant clairement les conséquences et en prévoyant une transition. Bien à vous.

par le carolo
le 24 Septembre 2010 20h59

@jm moreau; la Russie société communiste ou tout étais diriger par les pouvoir publique du jour au lendemain c'est retrouvée dans l'ultra ultra libéralisme sas loi ou celle de la jungle, la mafia la organiser, maintenant elle a mis un cadre juridique autour de toute la loi de la jungle et resserre journalière ment se cadre, en Europe il faut des règlement des loi pour organiser notre société pour la nourrir sans pénurie ou excès de certaine production il a besoin de gérer les emblavement le nombres de ton de sucre de litre de lait les ton de viandes pour couvrir nos besoin, les litre de vin, réguler la pêche pour ne pas vider la mer et laisser les poissons se reproduire et grossir jusque maturité,pour moi le carolo c'est pas l'argent du g 20 qui va nourrir le monde c'est l' organisation de la production de nourriture suivant c'est besoin et avec un léger stock pour les coup dur imaginer monsieur moreau tout laisser libre sans règlement que feront les 4000 fonctionnaire agricole de la région Wallonne. la FUGEA ne se replie pas sur elle même elle est ouverte plus que vous ne l'imaginer.

JM Moreau
le 25 Septembre 2010 11h35

@ M le carolo J'ai relu mes textes : nulle part je n'ai écrit qu'il fallait mettre en place un système sans loi et sans réglementation. Contrairement à ceux qui veulent un repli sur soi (limitation de la production, pas d'exportation, pas d'importation), je pense, vu l'interpénétration des économies et l'évolution prévisible, que c'est au niveau supra national que l'on devrait agir pour limiter la volatilité des prix des denrées agricoles, volatilité qui est aussi ancienne que le marché, c'est à dire depuis que les agriculteurs vendent une partie de leur production. Le G20 n'a pas d'argent et n'a pas pour vocation de nourrir le monde. C'est un 'club' réunissant les 20 chefs d'Etat des économies les plus importantes de la planète où se discute les problèmes d'actualité de la planète. Cela peut, à condition que la volonté existe, aboutir à mettre en place un système qui tienne compte des particularités de l'agriculture et des contraintes de chacun. Quant à une organisation bureaucratique de l'agriculture, je ne pense pas que vous supporteriez une seule minute que ce soient les 4.000 (!!??) fonctionnaires wallons qui vous dictent comment vous devez conduire votre exploitation !

par le carolo
le 25 Septembre 2010 20h42

@ jm moreau, vous savez monsieur moreau les vacances connait pas les week-end connait pas alors les 4000 milles fonctionnaire wallons quand il veule je veut bien les initier au travail manuel et agricole pour qui vienne me donnez un coup de main a la moissons et pendant leurs congé se la va leur faire le plus grand bien et surtout ouvrir l'esprit...

mirabelle
le 25 Septembre 2010 21h34

oui d'accord, fais leur passer une semaine à la ferme pour travailler : vacances à la ferme et fais leur payer leur séjour...

007
le 26 Septembre 2010 09h24

Pour tes futurs vacanciers fonctionnaires qui viendront avec le beau livre 'Martine à la ferme'... qu'ils avaient lu joyeusement dans leur tendre enfance ... Donnez leurs, le nouveau roman illustré version 2010 de l'autotest de conditionnalité à compléter... Et alors, ils conduiront votre exploitation avec le bic...

mirabelle
le 26 Septembre 2010 13h02

et dessert non accordé si le vacancier n'a pas bien rempli son autotest... demande au wallon je suppose que la conditionnalité n'est qu'une formalité...

le wallon
le 26 Septembre 2010 13h48

Euh....,c'est quoi la conditionnalité ? ( rire ...)

obelix
le 26 Septembre 2010 15h58

certains commentaires sont pitoyable............. ne venez pas vous etonner que ceux que vous critiquer, vous critiques egalements en ne comprenant pas vos DPU par exemple.....................

jmf
le 27 Septembre 2010 19h10

Pas d'accord avec toi, c'est trop facile de dire pitoyable, mais l'administration a des délais et ne les respectent pas ..Si problème avec la déclaration d'un agri alors agir le plus rapidement possible en cas d'erreur, courrier ou mail mais pas comme non comprendo ... on est parti pour la saint glin glin .. et alors on met le producteur dans des salles draps ... Quel est le fermier qui n'a pas un moyen performant de communication ? GSM ? .. téléphone, laissez un message Mais non, prendre les gens pour des cons ??? C'est fini cette époque ..

Envoyer
Fermer

Dérogations accordées en Wallonie : interculture courte et #épandage en prairie.

par Benoît GEORGES, le 01 Octobre 2022 21h04

www.protecteau.be/fr/actualites/derogations-accordees-le-3009  1) Interculture courte. Suspension de l’obligation de semer un couvert après une culture de légumineuses récoltée avant le 01/08

Projet APIFERME - Appel aux agriculteurs

par Benoît GEORGES, le 25 Septembre 2022 18h51

Vous êtes agriculteur(-trice), et souhaitez évoluer vers une gestion agricole favorable aux pollinisateurs ? Ceci est pour vous. Si vous désirez partager votre expérience sur le sujet ou vus fair

L\'attache des bovins interdit en agriculture biologique !

par Un agri bio, le 22 Septembre 2022 22h21

Copier / coller d\'un partie de la nouvelle réglementation bio: Attache des bovins: comme dans le précédent règlement, l’attache des animaux d’élevage reste interdite, à moins que ces mesures

Comment gérer les besoins en eau de nos fruitiers?

par Benoît GEORGES, le 10 Septembre 2022 20h40

Alors que l’eau constitue une ressource essentielle à la vie et la production de nos arbres fruitiers, les saisons sèches tendent à se répéter… Dans ce contexte, les arboriculteurs se doivent

Tracteur

par Pfff, le 08 Septembre 2022 19h14

Me voilà probablement à environ 1/3 de ma carrière ... Et j\'envisageais avec la fin d\'un premier gros crédit de conforter mon parc tracteur avec l\'achat d\'un neuf. C\'était bien parti en misant su

Avec les agriculteurs, tous à la foire!

par Benoît GEORGES, le 07 Septembre 2022 05h47

Son retour était attendu. La 32e foire agricole de Battice-Herve s’est tenue sans aucune restriction. \" L’agriculture, j’en fais mon affaire\", voilà d’ailleurs le thème choisi cette année

Les plus commentés

    25 commentaires
  1. L\'attache des bovins interdit en agriculture biologique !
  2. 23 commentaires
  3. Nouvelle PAC
  4. 12 commentaires
  5. Prix d herbe sur pied

Les plus aimé

    26 j'aimes
  1. par PINPIN: Stetchou et Pipo Mais ça rapporte les tas de fumier voilà tout Ici dans mon coin, tous les fer...
  2. 15 j'aimes
  3. par Résistant : Vive Poutine,
    Lui au moin il défend son peuple et sa patrie.

    Ici nos dirigeants font de l'autodest...
  4. 15 j'aimes
  5. par PA25: Gardez l ' esprit ouvert à tous les modes de productions , et dites vous bien , que vous etes parmis...