Quotas laitiers : réponse sans ambiguïté du Commissaire Ciolos

par Ir JM Moreau, le 19 Août 2010 11h15

A une question parlementaire du député européen portugais Nuno Melo (ICI) qui concluait en ces mots : « la Commission pourrait-elle indiquer si elle juge inévitable la fin des quotas laitiers? », le Commissaire Ciolos a apporté le 30/06 une réponse sans ambiguïté (ICI), dont voici la traduction des principaux éléments.
« Le Conseil a décidé en 2003 la prolongation du système des quotas jusqu’en 2015. Les réformes de 1999 et 2003 ont réduit le prix de soutien afin d'accroître la compétitivité du secteur face à la mondialisation croissante et la nécessité d'être plus compétitif dans un monde libéralisé. Il est clair que l'intégration du marché du lait de l'UE dans le marché mondial va se poursuivre, et dans ces conditions, une limitation artificielle de la production n'a pas sa place. La réduction des prix de soutien a été accompagnée d'une indemnité accordée sous forme de paiements directs décou...

le wallon
le 19 Août 2010 16h42

Cela veut dire que les producteurs laitiers devront encore s'attendre à avoir des prix comme en l'an 2009 mais aussi (heureusement pour le moral) comme en 2008 . Alors comment vont t'il faire pour instaurer une nouvelle régulation s'il n'y a plus de contingent ? Je suppose par la contractualisation avec les laiteries .....

zohra
le 19 Août 2010 19h14

contractualisation = pendaison

producteur Walhorn
le 20 Août 2010 05h44

@ le wallon La contractualisation, c'est ce prépare Walhorn avec sa' prévision de fourniture' jusqu'en 2015 qu'ils nous demande de remplir.

par le carolo
le 23 Août 2010 10h52

@ le wallon; la contractualisation c'est mètre notre quota par une décision politique dans les main d'un autre groupe pour que les producteur aie encore moins de pouvoir de gestion du volume de l'offre que hier .

Envoyer
Fermer

\"Qui veut la peau des vaches ?\" - Nouveau livre de Claude Aubert

par Terre vivante, le 30 Novembre 2022 10h30

Les vaches ont mauvaise réputation : elles éructent du méthane, leurs viande et lait seraient mauvais pour la santé, elles ne sont plus rentables après quelques années… Et si le problème vena

SPW

par Frank, le 18 Novembre 2022 11h16

J\'ai payé la taxe sur les eaux usées au mois d\'août et , surprise... ce matin ladite taxe est déjà de retour à payer pour le 14 janvier 2023 !!!! ça devient carrément du harcèlement là. Ils

Quelles perspectives pour la recherche agronomique publique?

par Benoît GEORGES, le 13 Novembre 2022 10h01

Repenser la place de la recherche agronomique publique face aux enjeux sociétaux, environnementaux et climatiques. C\'est la thématique qui va réunir des prestigieux conférenciers.cières. Gratuit,

L\'amidon n\'apporte pas la majorité de l\'énergie d\'un maïs fourrage

par Benoît GEORGES, le 13 Novembre 2022 09h18

L’énergie du maïs fourrage est apportée en proportion variable par l’épi et par l’appareil végétatif (tige et feuilles). En conditions normales de végétation, et au stade 32-33 % MS plan

Machine ou machination ?

par Phil.0, le 09 Novembre 2022 10h50

Petit conflit avec un devis ce matin... Je fais un tour sur la bourse et là, qu\'est ce que c\'est ti que je vois ???? L\'acier en chute libre et retour à des prix de 2014... Je demande donc au vendeur

Les bassines

par Phil.0, le 03 Novembre 2022 09h42

Grosse polémique chez les voisins français concernant les retenues d\'eau pour l\'irrigation. Les groupes extrémistes de gauche y voient une agriculture capitaliste, et les sangs mêlés intégristes

Les plus commentés

    20 commentaires
  1. Quel avenir
  2. 14 commentaires
  3. SPW
  4. 8 commentaires
  5. Location panneaux coffrage

Les plus aimé

    25 j'aimes
  1. par Pipo : Quand j etais petit avec 1 L de lait tu pouvais t acheter un Mars maintenant c est 3 L de lait pour ...
  2. 19 j'aimes
  3. par Laitier.: Même à 65 cents....y aura plus de repreneur...traire 365 jours par ans, plus personne ne veux fair...
  4. 19 j'aimes
  5. par Phil.0: C'est bien joli de laisser monter les prix par des spéculateurs mais quand nos enfants devront payer...