Angleterre : augmentation de la production de bœuf

par Ir JM Moreau, le 02 Août 2010 10h01

La production de bœuf en Grande-Bretagne au cours du premier semestre 2010, quelques 460.000 tec, a augmenté de près de 10 % par rapport à 2009. Cette augmentation survient malgré une diminution significative du cheptel national au cours des 10 dernières années.Cette augmentation de la production est, semble-t-il, le résultat d’une combinaison « bas prix des céréales/forte augmentation du prix des broutards à l' automne ». Avec des coûts des aliments inférieurs à ceux de l’an passé, les engraisseurs semblent avoir opté pour une prolongation de la période de finition pour essayer d' augmenter la valeur de sortie, ce qui se traduit par une augmentation moyenne des poids-carcasses des taurillons et génisses de 10 kg par tête par rapport à l’an passé.Ce niveau des coûts alimentaires a également amélioré le bilan économique de la filière viande au départ de races laitières. Il en est résulté une ...

par le carolo
le 03 Août 2010 08h38

@ moreau; voila un belle exemple, la production peut toujours augmenter si il a une demande rentable, pour le lait dans le système canadien c'est le même, gérer l'offre 'suivant la demande trop d'offre tue les prix, Jl Demarty le sais trop bien c'est pourquoi il a augmenter les importation de b?uf brésilien depuis 6 mois vers l'Europe les e fait se fond sentir sur les marchez depuis le début des vacance nous producteur Européen ne pouvons jamais avoir un salaire décan pour nous rien q 'une misère les fonctionnaire Europe il on de gros salaire et de belle pension eux, ,,

JM Moreau
le 03 Août 2010 11h04

@ M le carolo La production européenne de boeuf ne rencontre plus la demande depuis des années (déficit de l'ordre de 400.000 tec). Les quotas sont des obligations internationales. N'oubliez pas que près de 60% du boeuf produit provient de réformes laitières et que cette viande part dans des circuits de transformation industrielle et que ces industries, grosses pourvoyeuses d'emplois, ont besoin d'un approvisionnement régulier. De janvier à avril 2010, l'UE a importé 134.087 tec, dont plus ou moins 50.000 tec en frais et réfrigéré et plus ou moins 48.000 tec en congelé. Quant aux importations de l'UE en provenance du Brésil, elles s'élèvent pour cette période, y compris les viandes cuites et en conserves, à 50.000 tec, à comparer aux 80.600 tec importées en 2008 sur la même période. Il faut aussi savoir qu'en été les prix en Belgique (et en Europe) présentent toujours une baisse dite saisonnière en raison de la diminution de la demande (fermeture des cantines scolaires, des restaurants d'entreprises etc ...).

par le carolo
le 04 Août 2010 10h22

le prix du b?uf couvre a peine les frais on a pas de salaire nous les Européen ; un peut d' histoire, en France il a un peut prés 25 ans la production de viande ovine étais de 140% les anglais sont venu avec des mouton pendu carcasse au prix des sur pieds français résulta les zone pas compétitive sont devenu un désert économique, des feux de pinède et garrigue beaucoup de pompier,aujourd'hui la France auto suffisante a 65% en viande ovine les anglais aussi ne sont plus compétitif car notre amis J l Demarty importe du Néo-zélandais prix carcasse pendu au prix des moutons sur pied français et anglais et tout les autres des 27etats membres ne sont pas compétitive dans les BOVIN l' histoire se renouvelle alors Monsieur Moreau je pense vraiment que la politique de compétitivité est une histoire de trahison en vair les producteur Européen dirigee par Demarty et radmusen ... OMC égale Organisation de la Misère des Cultivateurs

Envoyer
Fermer

Le LAIT de la Baraque - Reportage de Waldorado

par Benoît GEORGES, le 27 Juin 2022 03h19

Direction Lierneux pour découvrir ce qui se cache derrière le LAIT de la Baraque Fraiture ! Un projet collectif mené par 8 fermes laitières au travers de la Coopérative : Pur Ardenne. Grace à el

Les premières noisettes sèches 100% belges arriveront en 2024

par Benoît GEORGES, le 12 Juin 2022 15h56

Des noisettes locales produites en Belgique, qui l\'aurait cru ? Benoit Genin, ce jeune agriculteur qui aime relever de nouveaux challenges l’a fait ! Très beau projet innovant et local. Vivement 2

Hauteur de fauche (épisode 5) Faune

par Benoît GEORGES, le 10 Juin 2022 19h02

La fauche est une action brutale qui impactera fortement la faune sauvage présente sur la prairie et aux alentours. Le premier effet de la fauche concerne la mortalité des animaux vivant dans le cou

Le LOUP : cohabitation possible ou danger pour notre cheptel ?

par Benoît GEORGES, le 10 Juin 2022 15h06

24 juin 2022 à 13h30 à 4950 Sourbrodt (Salle All Neuwe Ewe, rue de Bosfagne 2) Au programme : - Témoignage d\'un agriculteur - Présentation du plan Loup par Alain Licoppe (SPW) - Dispositifs de p

Hauteur de fauche (épisode 4) Valeurs alimentaires

par Benoît GEORGES, le 06 Juin 2022 09h13

Pour se dresser vers le haut et accéder à la lumière, une plante doit \"solidifier\" sa tige, et même plus précisément la base de sa tige. Les feuilles les plus proches du sol sont aussi les premi

ADAPTATIONS à la SECHERESSE

par Benoît GEORGES, le 02 Juin 2022 08h19

DES PISTES DE RÉPONSES À DES QUESTIONS FACE AU CLIMAT agriculture.wallonie.be/-/vous-souhaitez-anticiper-les-secheresses-  La Direction de la Recherche et du Développement du SPW Agriculture vou

Les plus commentés

    20 commentaires
  1. Le beurre au lait cru de la ferme de Warde primé par la Province de Hainaut
  2. 20 commentaires
  3. Nouveaux passeports bovins
  4. 15 commentaires
  5. Foire de Libramont

Les plus aimé

    19 j'aimes
  1. par Limousin : Henri, je compare prix au guichet 2019 et 2022, si madame Natacha ne compte que sur les professionn...
  2. 19 j'aimes
  3. par Arel: Tout à fait d'accord avec polémique, je trouve honteux qu'il y a autant de discussions à ce sujet. ...
  4. 17 j'aimes
  5. par Franchement : Mais,qui,va encore investir dans un bâtiment agricole à 1 million d €.....