Angleterre : augmentation de la production de bœuf

par Ir JM Moreau, le 02 Août 2010 10h01

La production de bœuf en Grande-Bretagne au cours du premier semestre 2010, quelques 460.000 tec, a augmenté de près de 10 % par rapport à 2009. Cette augmentation survient malgré une diminution significative du cheptel national au cours des 10 dernières années.Cette augmentation de la production est, semble-t-il, le résultat d’une combinaison « bas prix des céréales/forte augmentation du prix des broutards à l' automne ». Avec des coûts des aliments inférieurs à ceux de l’an passé, les engraisseurs semblent avoir opté pour une prolongation de la période de finition pour essayer d' augmenter la valeur de sortie, ce qui se traduit par une augmentation moyenne des poids-carcasses des taurillons et génisses de 10 kg par tête par rapport à l’an passé.Ce niveau des coûts alimentaires a également amélioré le bilan économique de la filière viande au départ de races laitières. Il en est résulté une ...

par le carolo
le 03 Août 2010 08h38

@ moreau; voila un belle exemple, la production peut toujours augmenter si il a une demande rentable, pour le lait dans le système canadien c'est le même, gérer l'offre 'suivant la demande trop d'offre tue les prix, Jl Demarty le sais trop bien c'est pourquoi il a augmenter les importation de b?uf brésilien depuis 6 mois vers l'Europe les e fait se fond sentir sur les marchez depuis le début des vacance nous producteur Européen ne pouvons jamais avoir un salaire décan pour nous rien q 'une misère les fonctionnaire Europe il on de gros salaire et de belle pension eux, ,,

JM Moreau
le 03 Août 2010 11h04

@ M le carolo La production européenne de boeuf ne rencontre plus la demande depuis des années (déficit de l'ordre de 400.000 tec). Les quotas sont des obligations internationales. N'oubliez pas que près de 60% du boeuf produit provient de réformes laitières et que cette viande part dans des circuits de transformation industrielle et que ces industries, grosses pourvoyeuses d'emplois, ont besoin d'un approvisionnement régulier. De janvier à avril 2010, l'UE a importé 134.087 tec, dont plus ou moins 50.000 tec en frais et réfrigéré et plus ou moins 48.000 tec en congelé. Quant aux importations de l'UE en provenance du Brésil, elles s'élèvent pour cette période, y compris les viandes cuites et en conserves, à 50.000 tec, à comparer aux 80.600 tec importées en 2008 sur la même période. Il faut aussi savoir qu'en été les prix en Belgique (et en Europe) présentent toujours une baisse dite saisonnière en raison de la diminution de la demande (fermeture des cantines scolaires, des restaurants d'entreprises etc ...).

par le carolo
le 04 Août 2010 10h22

le prix du b?uf couvre a peine les frais on a pas de salaire nous les Européen ; un peut d' histoire, en France il a un peut prés 25 ans la production de viande ovine étais de 140% les anglais sont venu avec des mouton pendu carcasse au prix des sur pieds français résulta les zone pas compétitive sont devenu un désert économique, des feux de pinède et garrigue beaucoup de pompier,aujourd'hui la France auto suffisante a 65% en viande ovine les anglais aussi ne sont plus compétitif car notre amis J l Demarty importe du Néo-zélandais prix carcasse pendu au prix des moutons sur pied français et anglais et tout les autres des 27etats membres ne sont pas compétitive dans les BOVIN l' histoire se renouvelle alors Monsieur Moreau je pense vraiment que la politique de compétitivité est une histoire de trahison en vair les producteur Européen dirigee par Demarty et radmusen ... OMC égale Organisation de la Misère des Cultivateurs

Envoyer
Fermer

\"Qui veut la peau des vaches ?\" - Nouveau livre de Claude Aubert

par Terre vivante, le 30 Novembre 2022 10h30

Les vaches ont mauvaise réputation : elles éructent du méthane, leurs viande et lait seraient mauvais pour la santé, elles ne sont plus rentables après quelques années… Et si le problème vena

Quel avenir

par Stechou , le 28 Novembre 2022 15h18

Il serait intéressant de savoir combien on de repreneurs, dans mon cas, dans 3 à 4 ans les laitières auront disparu ( même pour un prix élevé du litre de lait, c\'est mort ), j\'en ai encore pour

Rip

par Stechou , le 24 Novembre 2022 13h16

Dans le journal plein champ, je viens de voir qu\'il y a moyen d\'acheter un terrain a Faimes pour la somme de cent dix mille € de de l\'ha , je viens de décéder... Il y a un problème entre l\'offre

Rappel : Expiration des phytolicences

par Benoît GEORGES, le 20 Novembre 2022 11h04

Pensez à renouveler vos phytolicences avant le 24 novembre en vous inscrivant à des formations continues. Sans celle-ci, vous ne pouvez ni acheter, ni stocker, ni vendre, ni utiliser, ni conseiller

Coin de prairie - Rénovation de prairie permanente de fin d\'été

par Benoît GEORGES, le 09 Novembre 2022 22h16

Mardi prochain le 15 novembre à 10h sur une parcelle située à Tohogne (Durbuy), présentation de l\'essai mis en place en septembre dernier relatif à la rénovation de prairie permanente de fin d\'

Les bassines

par Phil.0, le 03 Novembre 2022 09h42

Grosse polémique chez les voisins français concernant les retenues d\'eau pour l\'irrigation. Les groupes extrémistes de gauche y voient une agriculture capitaliste, et les sangs mêlés intégristes

Les plus commentés

    19 commentaires
  1. Quel avenir
  2. 14 commentaires
  3. SPW
  4. 8 commentaires
  5. Location panneaux coffrage

Les plus aimé

    25 j'aimes
  1. par Pipo : Quand j etais petit avec 1 L de lait tu pouvais t acheter un Mars maintenant c est 3 L de lait pour ...
  2. 19 j'aimes
  3. par Laitier.: Même à 65 cents....y aura plus de repreneur...traire 365 jours par ans, plus personne ne veux fair...
  4. 19 j'aimes
  5. par Phil.0: C'est bien joli de laisser monter les prix par des spéculateurs mais quand nos enfants devront payer...