Grande manifestation européenne EMB et ECVC le 12 juillet 2010 à 11H au Rond-point Schuman à Bruxelles

par MIG & FUGEA, le 30 Juin 2010 06h38

Avec la présence de producteurs laitiers de Belgique, France, Allemagne, Italie, Suisse, Luxembourg, Hollande,Danemark,Espagne,... pour une gestion publique de l’offre, pour un prix rémunérateuret dire NON à la contractualisation et aux marchés à terme proposés par le Groupe de Haut Niveau.

Mobilisons-nous, TOUS, gros ou petits producteurs, jeunes ou moins jeunes, consommateurs, citoyens,... contre l’esclavage industriel que nous impose l’Europe. Prenez vos vieilles bottes, salopettes, et vieilles tétines,...nous en ferons un bon usage, et venez également en tracteurs si vous le souhaitez.

Rendez-vous ensuite après la manifestation vers 18H à la « Ferme des 5 épines » (rue du Flament, 16 à 7090 Braine-le-Comte) pour un barbecue et des discussions entre producteurs laitiers européens...

Pour organiser vos déplacements en tracteurs : Flandre FMB : Hendrik Van den Haute 0496 496895 ; Hainaut : Guy Francq...

jmf
le 30 Juin 2010 20h32

Heureusement que vous êtes là et d'attaque encore car nombreux sont les salariés..... qui sont en vacances payées par leur employeur syndicat et politicards ministériaux ... Ils attendront peut-être La foire de Libramont .... c'est plus médiatisé... pour avoir les pétards en pleine tronche ...

par le carolo
le 02 Juillet 2010 07h37

LE12 JUILLET; la manif à Bruxelles les agriculteur qui resterons chez eux c'est probablement les OUVRIER du Boerenbond wallons et flamant,,,

vachekyrie
le 02 Juillet 2010 09h36

@ Obelix la fwa a prévu de venir?

guy francq(mig)
le 02 Juillet 2010 12h18

@ Obelix, Elle est cordialement invitée, beaucoup de producteurs qui font partie de la 'commission lait' sont chaud à l'idée d'y participer, maintenant la Fwa se réuni le 8 pour en décider, moi j'ai déjà ma petite idée pers.... mais je la tiens pour moi....

appel à témoins
le 02 Juillet 2010 13h31

@ obelix et guy francq Lors d'une réunion organisée à la Super des Fagnes à Mariembourg par un responsable syndicale de la FWA, le président de la FWA avait dit devant plus de 350 agriculteurs qu'il n'y avait aucun souci pour lui de manifester aux cotés de la MIG. Etant donné que cette réunion à été enregistrée, y aurait-il quelqu'un qui pourrait mettre celui-ci sur le net et plus particulièrement le moment où le président de la FWA prend ces responsabilités....

témoin
le 02 Juillet 2010 20h23

@ appel à témoins C'est vrai, il a même dit qu'il était pour le maintien des quotas après 2015

clochette
le 02 Juillet 2010 21h31

les quotas après 2015, c'est fini... faudrait peut-être que les responsables et producteurs de la FWA se déplacent aux réunions du Mig...

zohra
le 02 Juillet 2010 21h35

lorsqu'un négociant en engrais invite 2400 producteurs pour fêter son xième anniversaire d'existence de la société, ceux-ci se bougent tout de suite... Lorsque c'est pour défendre leur revenu de leur production laitère, vous en voyez 2400 de la même région bouger?...

Benjy
le 02 Juillet 2010 22h52

La fwa a beau vouloir maintenir l'idée du maintient des quotas pour après 2015, ce que j'approuve, mais que va t'elle faire vers une volonté politique européenne qui les as supprimés??? Les quotas pour 2015 pour l'europe sont belle et bien supprimé! C'est pas un discour que l'on attend de la fwa et des autres c'est un prix rénumérateur! Alors que l'on commence par assouplir les obligations QFL et la suite qui arrivent comme le GIQF...Et bien vous allez seulement baver de faire des papiers mes amis! Tout sera fait pour suivre notre production du début a la fin et nous recaler au premier petit écart de conduite...C'est ca la production agricole de demain...

mirabelle
le 03 Juillet 2010 08h18

dans le cas d'une réponse positive le 8 de savoir si oui ou non la FWA participe le 12, faudra qu'elle fasse vite pour essayer de faire bouger ses membres...

titi
le 03 Juillet 2010 09h30

@ TOUS (MIG, FWA, NON-SYNDIQUES....) Pourquoi attendre la réponse de la 'TETE' de la FWA, elle ne défend de toute façon plus les intérêts de sa base!!! Nous ne sommes pas un troupeau de moutons qui doit suivre 'un' berger dans une mauvaise direction . Chaque agriculteur est capable de réfléchir sur les propositions du GHN et se rendre compte que tout est fait pour avantager l'industrie laitière . Le producteur perdra son indépendance et sera soumis au dictat de l'industrie!!! Alors si vous voulez encore avoir un revenu de la production laitière, BOUGEZ-VOUS ET N' ATTENDEZ PAS LA DECISION D ' UN PSEUDO- BERGER!!!! PRENEZ VOTRE SORT ET VOTRE AVENIR EN MAIN.

calinette
le 03 Juillet 2010 10h54

bien dit, titi... tant pis pour ceux qui ne prennent pas leur avenir en mains, on les aura assez prévenus...

par le carolo
le 03 Juillet 2010 12h30

La décisions de supprimer les quota pour les remplacer par la contractualisation le COPA, et le COGECA en sont les instigateur avec les lobbies des industriels... jamais les producteurs n' ont vu venir une telles escroquerie il y à trois ans sabine La ruelle criais a tue tête au congres de la FWA je vais mètre en place l'agriculture contractuelle, on aperçois déjà le début des résultat des contact chicorées demain avec le lait la réferance va dans les mains de l'industrie laitière et la délocalisation de la productions suivra...,,,, nous ont sera écraser par les pays au coup de production plus bas au détriment de la qualité de l'environnement de la main d'?uvre moind cher .

Pot
le 03 Juillet 2010 13h02

A tous, Si je ne me trompe, vous recevez toutes et tous le journal PleinChamp dans vos fermes, si je comprends que tous n'ont pas le tps de lire tous les articles, lisez au-moins les édito, vous y auriez lu que: 1)La FWA a tjs, et depuis le début, été pour le maintien d'outils de gestion de l'offre mais que le maintien des quotas dans leur forme actuelle était illusoire 2) Elle se montre aussi déçue que vous des réponses formulées par le GHN 3) Elle réfléchit et formule d'autres propositions tant au niveau politique qu'au niveau des acteurs de la filière...Si elle n'est absolument pas en faveur de la contractualisation, elle se penche néanmoins sur la question pour que celle-ci soit le plus favorable possible aux producteurs le cas échéant. Ce n'est sans doute pas assez spectaculaire pour certains mais la FWA n'a pas pour objectif de faire du populisme...

titi
le 03 Juillet 2010 14h32

@ Pot Oui, la fwa est déçue(comme nous tous), elle constate, elle suit les travaux entamés depuis 2 ans, elle réfléchit.......mais les jours et les mois passent très vite.... Mais que propose t-elle?????? N'oublie pas qu'elle est normalement un SYNDICAT agricole, elle doit prendre une position claire qui reflète la position de sa base; cela elle l'oublie parfois.

xyz
le 03 Juillet 2010 14h52

La fwa et déjà trop engagée avec les agros-alimentaires... et donne la main au BB qui ne bouge pas car mieux rémunérer par l'industriel. Messieurs les producteurs sauvez-vous tant qu'il est encore temps!!! et ne faites plus FOI en la fwa. Adieu la patience et ladouceur... Restez digne de son travail et agissez.

clochette
le 03 Juillet 2010 14h58

oui, on a lu l'édito de plein champ du 24 juin 2010 : GHN : un goût de trop peu pour nos producteurs... maintenant que cet article est paru, à la FWA de prouver ce qu'elle vaut...

mirabelle
le 03 Juillet 2010 18h17

si la FWA n'agit pas le 12, on saura de quel côté elle penche.. les jours passent et rien ne se passe... plus haut, il est écrit que la fwa n'a pas pour objectif de faire dans le populisme mais pour moi en tant que productrice elle est déjà impopulaire au nom de ceux qui agissent...

guiloupot
le 03 Juillet 2010 19h04

Super commentaire de 'titi' et de Mirabelle..... QUE COMPTE FAIRE La 'FWA' face aux conclusions de ce GHN... On attend et ca presse......

JM Moreau
le 03 Juillet 2010 19h34

Petit rappel au sujet des quotas : en 2003 il a été décidé par le législateur européen de prolonger le régime des quotas jusqu'à la campagne 2014/2015. Ce fut très difficile d'obtenir cette prolongation et depuis lors (cela fait bientôt 7 ans) il était évident que l'on ne trouverait pas de majorité qualifiée pour une nouvelle prolongation d'autant plus que l'UE s'est élargie avec des EM qui ne sont pas des fanatiques de ce régime. Il était tout aussi évident que la Commission, qui détient en fonction des traités le pouvoir de l'initiative réglementaire, ne proposerait pas de texte quant à une prolongation. J'ai personnellement attiré l'attention lors de mes conférences sur ce point en donnant une image : les quotas ce n'étaient plus comparable à des obligations d'Etat ou des actions Part de Réserve qui se revendaient au moins au prix acheté ou avec une plus-value tout en rapportant un intérêt appréciable chaque année (le droit de produire), mais des 'Leernout et Hauspie' (le drame Fortis n'était pas encore d'actualité !). Celui qui achetait du quota devait être conscient qu'au 31/04/2015 sa valeur devenait '0' et faire ses calculs en conséquence en les amortissant correctement et en étant conscient que le prix du lait livré aux laiteries allait converger vers le 'prix mondial' dérivé des produits industriels océaniens. Malheureusement et contrairement à ce qui s'est passé ailleurs, on n'a pas voulu entendre le message et il semble qu'il n'est toujours pas passé malgré les déclarations claires de D Ciolos, le Commissaire. Je ne pense pas que l'on reviendra à une gestion réglementaire de l'offre : pour différentes raisons, parfois opposées comme je l'ai déjà exposé dans divers billets, il n'y aura pas d'entente entre les EM sur le sujet. Les recommandations du GEHN visent le moyen-long terme et sont équilibrées : il n'y a pas de grand complot visant à réduire en esclavage les producteurs laitiers.

Luc
le 04 Juillet 2010 11h03

Et nous y revoilà, la petite gue-guerre MIG - FUGEA - FWA continue (et au niveau européen EMB - COPA ), c'est très bien allez-y continuez comme-ça, les industriels se frottent les mains et sont occupés à bien rire... Comment voulez vous que les 27 pays de l'EU se mettent d'accord quand nous même ensemble on ne sait déjà pas avoir une même voix pour nous défendre. Si vous pensez que le majorité des producteurs européens veulent réduire leur production pour obtenir un meilleur prix (comme le cris haut et fort l'EMB) une idée qui pourrait être mise en place est que chaque agriculteurs en activité reprennent une partie du quota mis à disposition par ceux qui arrêtent et ne le produisent pas... mais cela dans toute l'Europe. Comme apparement à entendre des discours la grande majorité le veux, et bien qu'on le fasse, cela parraît si simple... Le gros problème est que la solution globale et la solutionindividuelle sont totalement opposée. Globalement il faut réduire l'offre pour obtenir un meilleur prix, mais au niveau de sa propre exploitation, si on peut produire une peu plus sans augmenter les investissements, on a plus de liquidité pour faire face à nos emprunts. C'est le grand écart, je sais... Mais si moi, jeune producteur suis le seul à diminuer un peu ma production en espérant que les prix remontent, l'année prochaine je peux mettre un panneau à vendre sur ma ferme, tandis qu'en produisant un peu plus, je m'en sort, je survit... Tout l problème si situe là : La solution globale et la soltution individuelle pour s'en sortir sont malheureusement opposées Alors que faire ???

Daniel
le 04 Juillet 2010 12h02

@ luc bien dit... que faire? traire un max sur l'exploitation et s'engager en mème temps dans les organisation, qui revendiquent une solution globale. C'est paradox et on risque d'être attaqué des autres, mais pour moi, c'est le plus raisonable.

Laraison
le 04 Juillet 2010 14h23

OK, tous ensemble, réduire par ex de 5 % la production par rapport à notre quota quel qu'il soit. Qui va être en mesure de controler le non-dépassement individuel? Ca doit venir du coté des producteurs. A mon avis, les syndicats sont bien placés pour cela, quels qu'ils soient. Chaque producteur devrait désigner un syndicat qui effectuerait le suivi pour lui. Evidemment, chaque syndicat devrait participer à une sorte de controle supérieur des syndicats. Sinon, on pourrait encore en accuser un ou l'autre de ne pas respecter la règle. Bon, supposons que ça marche en Belgique. Alors, il faut travailler avec les autres pays via une sorte de syndicat supra-nationnal qui aurait des connections dans chaque syndicat de chaque pays. Etant d'un naturel optimiste, je pense que ça pourrait marcher. Alors, par quoi on commence? ? ? En premier à arrêter de se tapper les uns sur les autres!!!!Et à arrêter de tapper sur le syndicat de l'autre. (on se plaint maintenant de FWA, mais il y a 5 ou 10 ans, où étions-nous lorsqu'il y avait des réunions pour élire des représentants? Posons-nous la question! Qui nous représente aujourd'hui là? Est-ce assez professionnel?...

Laraison
le 04 Juillet 2010 14h23

OK, tous ensemble, réduire par ex de 5 % la production par rapport à notre quota quel qu'il soit. Qui va être en mesure de controler le non-dépassement individuel? Ca doit venir du coté des producteurs. A mon avis, les syndicats sont bien placés pour cela, quels qu'ils soient. Chaque producteur devrait désigner un syndicat qui effectuerait le suivi pour lui. Evidemment, chaque syndicat devrait participer à une sorte de controle supérieur des syndicats. Sinon, on pourrait encore en accuser un ou l'autre de ne pas respecter la règle. Bon, supposons que ça marche en Belgique. Alors, il faut travailler avec les autres pays via une sorte de syndicat supra-nationnal qui aurait des connections dans chaque syndicat de chaque pays. Etant d'un naturel optimiste, je pense que ça pourrait marcher. Alors, par quoi on commence? ? ? En premier à arrêter de se tapper les uns sur les autres!!!!Et à arrêter de tapper sur le syndicat de l'autre. (on se plaint maintenant de FWA, mais il y a 5 ou 10 ans, où étions-nous lorsqu'il y avait des réunions pour élire des représentants? Posons-nous la question! Qui nous représente aujourd'hui là? Est-ce assez professionnel?...

Laraison
le 04 Juillet 2010 14h26

OK, tous ensemble, réduire par ex de 5 % la production par rapport à notre quota quel qu'il soit. Qui va être en mesure de controler le non-dépassement individuel? Ca doit venir du coté des producteurs. A mon avis, les syndicats sont bien placés pour cela, quels qu'ils soient. Chaque producteur devrait désigner un syndicat qui effectuerait le suivi pour lui. Evidemment, chaque syndicat devrait participer à une sorte de controle supérieur des syndicats. Sinon, on pourrait encore en accuser un ou l'autre de ne pas respecter la règle. Bon, supposons que ça marche en Belgique. Alors, il faut travailler avec les autres pays via une sorte de syndicat supra-nationnal qui aurait des connections dans chaque syndicat de chaque pays. Etant d'un naturel optimiste, je pense que ça pourrait marcher. Alors, par quoi on commence? ? ? En premier à arrêter de se tapper les uns sur les autres!!!!Et à arrêter de tapper sur le syndicat de l'autre. (on se plaint maintenant de FWA, mais il y a 5 ou 10 ans, où étions-nous lorsqu'il y avait des réunions pour élire des représentants? Posons-nous la question! Qui nous représente aujourd'hui là? Est-ce assez professionnel?...

Laraison
le 04 Juillet 2010 14h32

OK, tous ensemble, réduire par ex de 5 % la production par rapport à notre quota quel qu'il soit. Qui va être en mesure de controler le non-dépassement individuel? Ca doit venir du coté des producteurs. A mon avis, les syndicats sont bien placés pour cela, quels qu'ils soient. Chaque producteur devrait désigner un syndicat qui effectuerait le suivi pour lui. Evidemment, chaque syndicat devrait participer à une sorte de controle supérieur des syndicats. Sinon, on pourrait encore en accuser un ou l'autre de ne pas respecter la règle. Bon, supposons que ça marche en Belgique. Alors, il faut travailler avec les autres pays via une sorte de syndicat supra-nationnal qui aurait des connections dans chaque syndicat de chaque pays. Etant d'un naturel optimiste, je pense que ça pourrait marcher. Alors, par quoi on commence? ? ? En premier à arrêter de se tapper les uns sur les autres!!!!Et à arrêter de tapper sur le syndicat de l'autre. (on se plaint maintenant de FWA, mais il y a 5 ou 10 ans, où étions-nous lorsqu'il y avait des réunions pour élire des représentants? Posons-nous la question! Qui nous représente aujourd'hui là? Est-ce assez professionnel?...

Laraison
le 04 Juillet 2010 14h32

OK, tous ensemble, réduire par ex de 5 % la production par rapport à notre quota quel qu'il soit. Qui va être en mesure de controler le non-dépassement individuel? Ca doit venir du coté des producteurs. A mon avis, les syndicats sont bien placés pour cela, quels qu'ils soient. Chaque producteur devrait désigner un syndicat qui effectuerait le suivi pour lui. Evidemment, chaque syndicat devrait participer à une sorte de controle supérieur des syndicats. Sinon, on pourrait encore en accuser un ou l'autre de ne pas respecter la règle. Bon, supposons que ça marche en Belgique. Alors, il faut travailler avec les autres pays via une sorte de syndicat supra-nationnal qui aurait des connections dans chaque syndicat de chaque pays. Etant d'un naturel optimiste, je pense que ça pourrait marcher. Alors, par quoi on commence? ? ? En premier à arrêter de se tapper les uns sur les autres!!!!Et à arrêter de tapper sur le syndicat de l'autre. (on se plaint maintenant de FWA, mais il y a 5 ou 10 ans, où étions-nous lorsqu'il y avait des réunions pour élire des représentants? Posons-nous la question! Qui nous représente aujourd'hui là? Est-ce assez professionnel?...

Laraison
le 04 Juillet 2010 14h35

OK, tous ensemble, réduire par ex de 5 % la production par rapport à notre quota quel qu'il soit. Qui va être en mesure de controler le non-dépassement individuel? Ca doit venir du coté des producteurs. A mon avis, les syndicats sont bien placés pour cela, quels qu'ils soient. Chaque producteur devrait désigner un syndicat qui effectuerait le suivi pour lui. Evidemment, chaque syndicat devrait participer à une sorte de controle supérieur des syndicats. Sinon, on pourrait encore en accuser un ou l'autre de ne pas respecter la règle.

tutute
le 04 Juillet 2010 14h49

pour répondre à pot du 03/07/10 à 13h02 FWA et COPA ne sont pas là pour faire du populisme... ils sont juste là pour être les garants de la paix européenne.. pour mieux vous en..u ..er, il suffit d'un peu de vaseline, la libéralisme doit passer, la fwa est là pour y aider.. quand le peuple exprime son refus par un vote démocratique, on lui demande un nouveau vote jusqu'à l'acceptation

tekila
le 04 Juillet 2010 15h40

oui,bien dit tutute... et pour celui qui veut produire plus sur sa ferme, t inquietes pas, ça viendra tout seul car meme avec un bon prix, il y en a qui arretent le lait car ils ne veulent plus traire, etc...donc leur lait est redistribué pour les autres ;mais justement, le lait que l on produira en plus, pourquoi il faudrait le brader!!! moi,je suis a fond pour l apli-emb et des que je peux produire plus, je le fais (A CONDITION QUE C EST DANS UN CADRE REGULé, GENERAL, CONTROLE, RENTABLE ET NON POUR AMENER DES VOLUMES SUPPLEMENTAIRE A BAS PRIX POUR FAIRE TOURNER LA COOP....)

par le carolo
le 04 Juillet 2010 16h30

TOUS DROIT DANS LE MUR ;les producteurs bien sur obliger, si tu veut être producteur laitier et encore demain cad jusque tes 65 ans tu est obliger de carburer à fond produire toujours plus,tous,et mieux, alors sans gestion de l' offre publique par les producteur égale droit dans le mur, MUR de la surproduction oui en suisse le belle exemple en 16 mois il se regarde tous en disant il faut diminuer la production mais NUL ne veut commencer le premier et la montagne de poudre et beurre gonfle tous les jours les industriels rigole les producteurs pleure...

guy francq(mig)
le 04 Juillet 2010 21h34

@ Mr Moreau, Ne pensez vous pas qu'il faudrait RAPPELER à tous nos jeunes producteurs et moins jeunes d'arrêter leurs achats de quotas au fond (respectivement 118000l pour les jeunes, les plus vieux 54000) . Somme non négligeable qu'ils devront payés, alors qu'a l'aube de 2015, ils n'auront même pas une ' REFERENCE HISTORIQUE INDIVIDUELLE' . il faut leur dire haut et fort qu'ils ont encore 4 campagnes laitières pour 'amortir' leurs rachats de quota.... Bizarre on n'a jamais entendu personne à ce sujet là...

clochette
le 04 Juillet 2010 21h58

bien dit, monsieur Francq...

le wallon
le 04 Juillet 2010 22h50

Si mes souvenirs sont bon, je vous rappel que le système des quotas a été reporté à plusieurs reprise .La première fois ils étaient garantis jusqu'en 1995 ensuite ils ont été reporté jusqu'en 2000 puis en 2006 et pour finir jusqu'en 2015 . Depuis la décision(qui est irrévocable!!) prise en 2003, chaque producteur conscient des décisions prise par la commission européenne devaient à partir de cette date arrêter tout achat de quotas. Mais chacun fait ce qu'il veut ....... J'approuve totalement le commentaire de JM Moureau du 3 juillet qui est plein de bon sens !!!

xyz
le 05 Juillet 2010 08h06

Si la valeur du quota devenait nulle en 2015, alors les revendeurs EM nous ont tous floué depuis 2003 en proposant le rachat à un prix fixé. Les redistributeurs commerciaux sont en infraction s'il s'avérait vrai que le quota individuel acheté par certains à des prix fous deviendraient valeur nulle comme un peu les actions Fortis le sont devenues. Je crois qu'il y a matière à ester en justice et demander à Maître MODRIKAMEN si l'Europe est dans ses droits...

par le carolo
le 05 Juillet 2010 08h21

@ xyz ;la différence entre fortis lippens et les quota individuel, lippens lui il a acheter des action pourrie avec le pognon des autres dans une bulle spéculative (poker), nous ont à achetez des référence de quota lait avec nos petit sous pour avoir le droit de travailler nourrir notre famille, aujourd'hui une décision européen va nous les confisquer pour les donner à l'industrie laitière pour quelle sache délocaliser la production qui nous appartiens encore jusque 2015 ...

JM Moreau
le 05 Juillet 2010 08h52

@ Monsieur Guy Francq Dès 2004, alors que le souci de chacun était 'les camions polonais remplis de lait qui allaient nous ruiner', j'ai attiré l'attention (tout comme mes collègues fonctionnaires), comme rappelé dans mon commentaire de samedi, sur l'importance de veiller, avant tout achat, à la capacité d'amortir cet investissement pour l'échéance du 01/04/2015 en essayant de tirer le parti maximum de la prime laitière de 35,5 euros/t de quota, finalement incorporée dans les DPU. Je l'ai rappelé encore lors de la présentation de l'étude faite par la DGA en 2007. Les hausses de prix qui ont suivi ont provoqué une euphorie qui a occulté cette réalité jusqu'à ce que la débacle des prix de l'année passée survienne. Ceux qui avaient anticipé et s'étaient préparés à un prix tendant vers le prix mondial dérivé des 'commodities' océanniennes ont mieux supporté cette période. Ceux qui avaient préféré faire l'autruche et se bercer de l'illusion que les quotas seraient maintenus en écoutant certains discours se sont retrouvé à verser leur lait sur des champs pour faire entendre leur désespoir. Mais il semble que le message ne soit pas encore passé chez tout le monde ... Votre suggestion concernant les achats au fonds est pertinente. Le risque est que la RW se retrouve à Strasbourg pour infraction à la législation européenne à partir du momment où elle se retrouverait avec des litres achetés qu'elle ne serait plus en mesure de revendre au même prix ce qui sera considéré comme une subvention ... Et si elle baisse le prix d'achat, on va de nouveau hurler au hold-up ... A vous de voir ...

le crack
le 05 Juillet 2010 10h39

@ le carolo bien dit. Nous même, en travaillant exactement de la même façon, on peut avoir des résultats totalement différent suivant les moments d'achat ou de ventes de nos produits alors qu'au final, nous commercialisations les mêmes produits de qualités. La différence de nos résultats, l'industriel se la met en poche juste en blablasant...

jl
le 05 Juillet 2010 11h13

c est bientot la foire de libramont,alors,comme chaque annee, on va encore nous promettre des cacaouettes!!!!!!!!!! la solution:personne a libramont!!!on se moque de nous chaque annee!!!tous les paras agricoles doivent nous soutenir aussi,si non,ils n auront plus leurs argents qu on leur doit!!!c est de plus en plus dur!!!!!il nous faut absolument un prix du lait a 0,40 le litre!!!!et 0.20 le kg de froment.

becassine
le 05 Juillet 2010 13h12

tu as raison jl, personne à Libramont...

clochette
le 05 Juillet 2010 17h40

les motivés ont beaucoup de mal à comprendre l'absence de motivation d'une majorité de producteurs vis-à-vis de l'avenir qui nous est réservé en tant que producteur laitier... serait-ce du désespoir?

le wallon
le 05 Juillet 2010 20h39

@ becassine Aujourd'hui même j'ai reçu une carte d'entrée à mon nom de la région wallone, je leur ferai le plaisir de me rendre à la foire ......Je dois justement aller discuter chez Khun pour une nouvelle faucheuse ! @ jl Faites comme certains, diminuer votre production et reconvertissez vous dans le bio, vous aurez 0,40 cent.le litre !!!!

becassine
le 05 Juillet 2010 21h57

@ le wallon, premièrement,très bien pour ton investissement. Je pense que tu as plus de 55 ans, donc pour toi fini les multiples emprunts. Il y a donc des investissements que tu réaliseras plus vite qu'un jeune de 35 ans. Pour mon exploitation, une de nos devises est d'avancer doucement mais sûrement...donc pour nous, les investissements c'est au fur et à mesure... ne pas aller à Libramont, c'était une boutade... Tu y vas quand? On peut se rencontrer... deuxièmement, le bio. Tout le monde ne va pas se lancer dans le bio. C'est pas la solution...tu as beau être payé à un prix plus élevé, tes coûts de production le sont également... A bientôt à Libramont... certainement du coté Manitou, JCB ou Delaval afin de réaliser mes futurs achats...

becassine
le 06 Juillet 2010 20h25

@ le wallon, derrière un écran d'ordinateur, c'est trop facile... j'aimerai te rencontrer à Libramont afin de parler de nos divergences de vues...

Envoyer
Fermer

Baise

par Stechou, le 08 Décembre 2022 19h44

Forte baisse du prix du lait pour la paye de janvier on parle de 10 cent du litre (4fb) pour arla , les engrais sont également en baisse , apparemment ils ont fait du stock et de la spéculation , il

La FERTILISATION des PRAIRIES dans le contexte actuel

par Benoît GEORGES, le 08 Décembre 2022 08h21

Dans le cadre des activités d\'hiver de l\'AREDB d\'Ourthe-Amblève-Theux-Verviers et du Comice agricole, Jérôme GENNEN, Directeur d\'AGRA-OST, vous présentera une conférence sur un sujet d\'actualit

\"Qui veut la peau des vaches ?\" - Nouveau livre de Claude Aubert

par Terre vivante, le 30 Novembre 2022 10h30

Les vaches ont mauvaise réputation : elles éructent du méthane, leurs viande et lait seraient mauvais pour la santé, elles ne sont plus rentables après quelques années… Et si le problème vena

Rappel : Expiration des phytolicences

par Benoît GEORGES, le 20 Novembre 2022 11h04

Pensez à renouveler vos phytolicences avant le 24 novembre en vous inscrivant à des formations continues. Sans celle-ci, vous ne pouvez ni acheter, ni stocker, ni vendre, ni utiliser, ni conseiller

39éme édition de Ath By Night!

par Benoît GEORGES, le 12 Novembre 2022 13h43

Venez voir les plus belles génisses et vaches laitières mise en valeur lors des 4 concours : le concours Pie Noir Holstein Hainaut-Brabant, le concours Jersey, le Showmanship organisé par le Wal\'Ho

Machine ou machination ?

par Phil.0, le 09 Novembre 2022 10h50

Petit conflit avec un devis ce matin... Je fais un tour sur la bourse et là, qu\'est ce que c\'est ti que je vois ???? L\'acier en chute libre et retour à des prix de 2014... Je demande donc au vendeur

Les plus commentés

    28 commentaires
  1. Lait
  2. 20 commentaires
  3. Quel avenir
  4. 16 commentaires
  5. Valtra

Les plus aimé

    26 j'aimes
  1. par Pipo : Quand j etais petit avec 1 L de lait tu pouvais t acheter un Mars maintenant c est 3 L de lait pour ...
  2. 21 j'aimes
  3. par Phil.0: Les gars de natura2000, la propriété privée ils ne connaissent pas. Tu les retrouveras au milieu ...
  4. 20 j'aimes
  5. par Laitier.: Même à 65 cents....y aura plus de repreneur...traire 365 jours par ans, plus personne ne veux fair...