Lait : le rapport du groupe d'experts de haut niveau est déposé

par lr JM Moreau, le 15 Juin 2010 20h57

Le « Groupe d'experts de haut niveau » mis en place en octobre 2009 par la Commission européenne, a remis ce 15 juin son rapport. En voici les principales recommandations : * Contractualisation : les experts proposent d'encourager la mise en place de contrats de livraison entre producteurs laitiers et industriels pour couvrir les futures livraisons de lait. Les EM « pourraient rendre obligatoire le recours à ces contrats », estime le rapport. * Organisations de producteurs : le rapport invite la Commission à réfléchir à une réglementation qui autoriserait les organisations de producteurs à négocier ensemble leurs contrats avec les laiteries, y compris le prix. * Loi de la concurrence : le rapport lui demande aussi d'examiner si certaines règles qui autorisent les producteurs à se rassembler au sein d'organisations interprofessionnelles, en vigueur pour les fruits et légumes, peuvent s'appliquer au secteur laitier. *...

MOI
le 15 Juin 2010 21h42

Et si on nous coupait la tête? Ce serait plus rapide et sûrement moins douloureux.... Qu'en pensez-vous? Et leur contractualisation, ils peuvent se la mettre où vous pouvez imaginer... Et puis, pour ceux qui ne l'ont pas encore vu, regardez ce lien pour mieux comprendre: www.dailymotion.com/video/x5i40t_wc-comment-elever-des-paysans_fun/ 

becassine
le 15 Juin 2010 21h53

j'y tiens moi à ma tête...

par le carolo
le 15 Juin 2010 22h18

NEUF MOIS égale un vêlage c'est la durée pour nous sortir la Contractualisation ...;elle ne va pas renforcer le pouvoir des producteurs et ne vas pas garantir une meilleure répartition de la valeur ajoutée en notre faveur. un contrat entre producteurs et une laiterie ne serait utile que s'il y a une maitrise publique de la production et une négociation collective des prix sur base des couts de production(travail compris)

Benjy
le 15 Juin 2010 22h19

quand je lis l'article, je me demande pourquoi ils veulent supprimer les quotas, vu qu'ils voudraient obliger a placer des contrats! Chou vert ou vert chou?? Dites moi ou est l'erreur???

moi
le 15 Juin 2010 22h30

@benjy comme on le dit si bien dans la vidéo de dailymotion, la bête( autrement dit: nous!) va à l'abbatoir toute seule comme une grande! ON EST VRAIMENT FAIT COMME DES RATS! et je suis équeurée!

zohra...
le 15 Juin 2010 22h34

cela fait peur la vidéo de dailymotion : comment élever des paysans...

moi
le 15 Juin 2010 22h49

@ zohra Ce qui est encore plus effrayant, c'est que ce qu'ils décrivent dans la vidéo et bien c'est malheureusement notre futur!

zohra...
le 15 Juin 2010 23h01

@ moi c'est bien pour cela que c'est effrayant... et si nous, producteurs laitiers mettions à l'abattoir ceux qui nous dérangent. Va y avoir un surplus de viande...

moi
le 15 Juin 2010 23h04

@ zohra ...de la viande fortement impropre à la consommation!

zohra
le 15 Juin 2010 23h09

fortement avariée, même mes chiens n'en voudront pas...

mirabelle
le 15 Juin 2010 23h21

heureusement que nos veaux ne ressemblent pas à la naissance au rapport du groupe d'experts de haut niveau...

vachekyrie
le 16 Juin 2010 09h37

Comme je le pensais; 'des experts de HAUT NIVEAU', niveau zero ça je veux bien, avoir 'travaillé 9 mois pour ne rien dire, Bravo!!

par le carolo
le 16 Juin 2010 14h03

on connaissait VDB pol lui il parlait pour ne rien dire pendant des heure, GHN lui il travail pendant des mois pour ne rien faire ( avec gros salaire) rien que pour gagner du temps et nous regarder mourir les un après les autre...sur ce temps la l'industrie se remplis les poches donne du bénéfice en bourse et renumére les titres des multinationales et le carrousel continue...

JM Moreau
le 16 Juin 2010 15h07

Le groupe a réuni des hauts fonctionnaires des 27 EM et a entendu tous les acteurs de la chaîne de production, producteurs, transformateurs, consommateurs. COPA-COGECA semble satisfait ... Voyez aussi les déclarations du Commissaire, qui bien que moins dogmatique que Mme Fisher-Boël, n'en n'est pas moins tenu aux décisions du Conseil. Oubliez une gestion de l'offre bureaucratique, même la France l'a finalement intégré ... Il s'agit, comme toujours dans ce cas, d'un document qui doit rallier le consensus des 27 EM et de la Commission : exercice très compliqué mais qui indique le cadre dans lequel le secteur devrait fonctionner dans le futur. Le Danemark n'est pas la Grèce, la Région wallonne n'est pas la Pologne, l'Irlande n'est pas l'Espagne, Malte n'est pas la Roumanie. Mais tous doivent oeuvrer dans un marché unique, ouvert au monde ... Je suis toutefois étonné des réactions négatives par rapport à une mesure qui devrait donner aux producteurs plus de pouvoir dans le cadre de négociations du prix de leur production alors que nombreux sont ceux qui se plaignent de subir, de n'avoir aucune prise sur le prix qu'ils reçoivent de leur laiterie. Est-ce la peur de prendre son futur en main ?

herbagère
le 16 Juin 2010 16h29

Globalement, je ne suis pas étonné du contenu de la conclusion du groupe à « haut niveau », pas plus d?ailleurs de l?accueil de certain, même si on leur donne la possibilité de négocier un prix. Pourquoi ? 1) pour négocier un prix aujourd?hui il faut être au fait du marché et ce n?est pas le cas de tous les agriculteurs. Longtemps l UE nous à appris à ne pas nous occuper du commerce et maintenant, il faudrait que nous soyons capable non seulement d?innover en terme de transformation mais en plus d?anticiper ce que personne n?a pu faire ne 2007 même ces « Fameux » expert composant ce groupe ! Aujourd?hui nous venons de recevoir de nouveau 1 % de quota supplémentaire hors il y a déjà des signes réels de saturation en ce qui concerne le commerce de certains produits laitiers. N?oublions pas que les prix sont une chose mais les ventes en sont une autre. Aucune laiterie ne s?engagera sur un prix sans se garantir elle même l?écoulement des produits transformer alors??résumer c?est utopique de parler de négociation de prix dans un marché non régulé !!!! 2) Susciter le groupement de producteurs est pour moi très vicieux car supposerait que le fait de se grouper pour vendre assurerait un meilleur prix. Qu?est-ce qu?une coopérative si non un groupement de producteur ? Le risque est grand que les pauvres malheureux que ne ce groupent pas ou font partie de plus petits groupes soient moins considérésque leurs homologue plus important. Et en suite les groupes vont fusionner pour en faire des plus gros et ensuite?et ensuite ?et ensuite ? 3) Le seul point positif si fallait en trouver un est le contrôle possible sur les marges à travers la transparence de toute la filière mais les SA accepteront-elles ? En résumer la seul mesure capable de stabiliser le prix est la régulation mais en lisant votre texte Mr Moreau je lis qu? il faudrait que cet outil sont en concordance avec l?OMC !!!! Excusez moi mais malgré mes faibles connaissances en politique commercial, cela équiva

le wallon
le 16 Juin 2010 16h32

Vous verrez sans quota laitier, on s'y habituera très vite ! Lorsque je me suis marier en 1977, le lait était payé à 20 cent, pas de quota, pas de tracasserie en fin de camapagne,pas de cellule, pas d'AFSCA, pas de QFL, pas de ....... C'était la belle vie mais durant l'été il y avait la fenaison qui était parfois pénible (avec le temps ) car il n'y avait pas d'enrubannage ...... Pour ce qui est du groupe d'expert ...,c'est du bla bla .. Cela a juste servi à calmer les producteurs grincheux .Comme le marché mondial est redevenu favorable, il n'y aura plus des manifestations de l'ampleur de l'année dernière . Ces politiciens auront réussi leurs coups jusqu'à la prochaine crise laitière ......

zohra
le 16 Juin 2010 19h01

@ le wallon, je lis que tu écris ici plus haut : pour ce qui est du groupe d'experts....... Cela a juste servi à calmer les producteurs grincheux.... Tu crois que les actions de ces producteurs grincheux n'ont pas servi? Les producteurs grincheux acceptent toutes les bonnes idées que tu aurais concernant un prix du lait favorable. A 26.50 et ce mois-ci 27.50 dans mon cas, je ne suis pas encore satisfait. un jeune producteur qui ouf n'a plus droit au quota jeune...

le wallon
le 16 Juin 2010 19h32

@ zohra Bien sûr, ce n'est pas le groupe d'expert qui va résoudre le problème du prix du lait mais bien l'offre et la demande (les marchés) ! Personnellement je pense qu'un prix correct et un prix stable pour le producteur devrait tourner à 30 cent (prix de base ) . A 40 cent sans contingentement rigoureux, ce prix ne saurait se maintenir ! Pour ce qui est des quotas jeunes producteurs, pourquoi vouloir continuer en acheter ? A moins qu'ils sont nécessaire car vous avez tendance à dépasser, sinon si ce n'est pas pour les remplir il faut rester tranquille et garder son argent .

le wallon
le 16 Juin 2010 20h05

16.06.2010 Le groupe d?experts de haut niveau sur le lait échoue dans sa mission Le rapport final livré par le groupe d?experts de haut niveau consacré à l?avenir du secteur laitier n?apporte aucune piste en vue de corriger la situation désastreuse sur le marché du lait ? Les producteurs de lait condamnent très sévèrement les propositions avancées Bruxelles / Hamm: le 16 juin 2010 Les propositions présentées par le groupe d?experts de haut niveau sur le lait (HLGM) dans son rapport final publié ce jour ne permettent nullement de contrer la crise sur le marché du lait. Selon le président du European Milk Board (EMB), Romuald Schaber, les ?recommandations formulées par le HLGM de la Commission ne sont de nature ni à améliorer le sort des producteurs de lait ni à défendre les consommateurs?. Ni des marchés à terme ni une agence européenne chargée de superviser la répartition des marges sur la chaîne de production alimentaire ne pourront garantir la stabilité sur le marché ni la fixation de prix appropriés et stables. Les orientations européennes portant sur les contrats négociés sur une base volontaire entre les producteurs et les laiteries, tels que préconisés par le HLGM, manquent également leur cible. ?Rien ne nous empêche, aujourd?hui déjà, de conclure des contrats. Cependant, notre position de faiblesse rend impossible la négociation de contrats équitables pour les producteurs de lait. Rien ne changera à l?avenir tant que le pouvoir d?intervention des producteurs sur le marché ne sera pas renforcé de façon significative. Ainsi, il est indispensable de donner aux producteurs de lait la possibilité d?ajuster, ensemble et par leurs propres moyens, la production à la demande de lait?, souligne Romuald Schaber. Par conséquent, l?EMB exige la création d?une instance européenne de régulation et de suivi du marché. ?Dans sa totalité, le rapport ne contient que deux points qui auraient l?heur de nous convaincre?, estime la vice-présidente de l?EMB, Sieta v

le wallon
le 16 Juin 2010 20h07

Vu sur le sillon Belge : Le groupe de haut niveau formule sept recommandations pour le secteur des produits laitiers de l'UE Le groupe de haut niveau sur le lait, créé au mois d'octobre dernier à la suite de la crise qui a frappé le secteur laitier l'année dernière, a terminé le rapport sur ses travaux, qui comprend des recommandations à la Commission sur sept points. La Commission est notamment invitée à prendre des initiatives concrètes afin de promouvoir l'utilisation de contrats écrits dans la chaîne d'approvisionnement en produits laitiers et à envisager des propositions en vue de renforcer le pouvoir de négociation collectif des producteurs laitiers. Dacian Ciolos, membre de la Commission chargé de l'agriculture et du développement rural, a déclaré: «Je salue le travail réalisé par le GHN et le rapport soumis que je vais maintenant étudier en détail en vue de présenter des propositions législatives avant la fin de l'année. Mon objectif principal vise l'adoption de mesures à moyen et à long terme qui tiennent compte des enseignements de la crise de l'année dernière et permettent de doter l'ensemble du secteur de meilleures structures.» Les recommandations à la Commission formulées par le groupe de haut niveau portent sur les thèmes suivants: - Relations contractuelles entre les producteurs de lait et les laiteries: promotion - par des lignes directrices ou une proposition législative - de l'utilisation de contrats écrits formels, établis à l'avance, relatifs aux livraisons de lait cru (couvrant le prix, le volume, les délais et la durée), contrats qui pourraient être rendus obligatoires par les États membres. - Pouvoir de négociation collectif des producteurs: éventuelle proposition de disposition permettant aux organisations de producteurs laitiers de négocier ensemble les clauses des contrats, y compris le prix, passés avec les laiteries. Qu'elle soit permanente ou temporaire (mais suffisamment longue), cette disposition devrait être soumise à réexa

zohra
le 16 Juin 2010 20h57

@ le wallon ok pour ton commentaire.

vachekyrie
le 16 Juin 2010 21h34

@ jm moreau Personnellement je n'ai pas peur des négociations, mais quel poids pourrais je avoir avec un quota de moins de 200000 l, je ne pourrais rien ' exiger' de ma laiterie mais plutôt 'subir ' leurs désidératas!! -) Obligation d'avoir la QFL Qui veux continuer( pour un quota de 500000 l ) a participer a la QFL pour 1,7euros brut par traite en sachant que c'est un stress supplémentaire et cela a également un coup!! -) Obligation d'acheter les 'périssables' a ma coop. (tourteaux,produits de nettoyage, filtres,.... Quand a la contractualisation, la plus belle preuve de ce que l'on a dire c'est le quota betterave, les plus petits n'ont plus le droit de planter ainsi que ceux qui sont trop loin!!!! Allez voire en Suisse ce qui s'y passe!!

moi
le 16 Juin 2010 22h34

Et puis à la base, les laiteries sont quand même sensées appartenir partiellement à chacun d'entre nous puisque nous sommes coopérateur, parce que plus on avance et plus on voit qu'elles travaillent pour leur propre compte et non le nôtre et maintenant avec leur contractualisation, nous serons encore plus pieds et poings liés et toujours plus vulnérables. En plus, faire des contrats avec soi-même (=laiteries) <==> NON SENS!

JM Moreau
le 17 Juin 2010 11h13

S'l faut croire les promoteurs des mouvements de l'an passé, ce sont les grèves des livraisons qui ont fait bouger les choses. Il s'agirait, dans ce cas, d'une 'union' qui a réussi à peser sur les événements ... Donc se grouper peut avoir des résultats positifs. La difficulté ce sera de concilier les intérêts individuels, c'est à dire concilier les intérêts de ceux qui se situent dans les 15% les plus performants en termes de prix de revient du lait produit et qui peuvent vivre avec 24/27 cts et qui seront tentés d'augmenter leur production, avec les intérêts de ceux qui ont décrété que leurs coûts ne pouvaient être couverts en dessous de 40 cts. Même avec des quotas à la baisse il y aura toujours cette dualité. Les commentaires de M 'le Wallon' sont pleins du bon sens paysan qui a fait la réputation de la profession. Quant à l'affirmation de M ou Mme 'Herbagère' au sujet de 2007 et des anticipations, je rapellerai que la profession, malgré certains signaux que personnellement j'avais émis, a été aveuglée par les prix atteints en beurre/poudre et aussi par certaines analyses qui prédisaient un futur brillant. La crise économique, imprévisible, qui s'est produite au momment où les nouvelles vaches entraient en production alors que les aliments n'avaient pas encore baissé a fait s'effondrer le marché, le débouché fromages ne permettant plus d'écouler la MG ce qui a logiquement gonflé les fabrications beurre/poudre là où elles ne faisaient pas partie du core business ... Ce n'est pas si ancien pour ne pas retomber dans le même piège maintenant que l'on assiste à une reprise : n'oubliez pas que la quasi totalité de nos partenaires européens ont diminué leur production contrairement à la Belgique, qui malgré les prix 'non rentables' selon l'EMB, a fortement augmenté ses livraisons. Les prix actuels permettront dans ces pays une rapide reprise ....

guy francq(mig)
le 17 Juin 2010 12h13

Monsieur Moreau, Je vous invite à lire le communiqué de presse que l'EMB a diffusé suite à l'audition de Mr Ramussen, lors de son assemblée générale.

JM Moreau
le 17 Juin 2010 16h19

Monsieur Francq, C'est avec beaucoup d'intérêt que je lirai ce communiqué. Je suppose qu'on pourra le trouver sur le site de l'EMB. Thorkild Rasmussen est un homme de grande et précieuse expérience.

xyz
le 17 Juin 2010 16h59

@ Mr Moreau : latte Thor Rasmussen pour l'instant présent sur le site newsfood .com en italien, pronto

par le carolo
le 18 Juin 2010 09h06

en suisse 1 ans après la contractualisation ; les habitant on vu une nouvelle montagne... oui oui une montagne de 100000 ton a l' horizon blanche aussi ... pour la faire fondre sa va couter en restitution à l' exportation .......

Envoyer
Fermer

Open Liégeois - Concours Holstein vaches, génisses & Show junior

par Benoît GEORGES, le 02 Octobre 2022 18h04

L’ AREBD Aubel-Montzen est heureuse de vous convier à son Open Liégeois le vendredi 7 octobre 2022 dès 19h30. Au programme : 10 shows de génisses et vaches provenant d exploitations de la régi

Dérogations accordées en Wallonie : interculture courte et #épandage en prairie.

par Benoît GEORGES, le 01 Octobre 2022 21h04

www.protecteau.be/fr/actualites/derogations-accordees-le-3009  1) Interculture courte. Suspension de l’obligation de semer un couvert après une culture de légumineuses récoltée avant le 01/08

Engrais

par Stechou , le 28 Septembre 2022 08h38

Qui a acheté les engrais pour la prochaine campagne ? Je l\'ai fait en partie, achat de - 20 T a un peu plus de 800€ , livraison maintenant et payement a la facture. Pourquoi acheter maintenant, j

Nouvelle PAC

par Stechou , le 22 Septembre 2022 13h12

C\'est moi qui ai de la merde dans les yeux, ou bien la nouvelle PAC est pire que contraignante, on appellera cela plutôt de l\'Inquisition ?? Ou cela va-t-il s\'arrêter, il ne sera jamais possible de

Tracteur

par Pfff, le 08 Septembre 2022 19h14

Me voilà probablement à environ 1/3 de ma carrière ... Et j\'envisageais avec la fin d\'un premier gros crédit de conforter mon parc tracteur avec l\'achat d\'un neuf. C\'était bien parti en misant su

Avec les agriculteurs, tous à la foire!

par Benoît GEORGES, le 07 Septembre 2022 05h47

Son retour était attendu. La 32e foire agricole de Battice-Herve s’est tenue sans aucune restriction. \" L’agriculture, j’en fais mon affaire\", voilà d’ailleurs le thème choisi cette année

Les plus commentés

    24 commentaires
  1. L\'attache des bovins interdit en agriculture biologique !
  2. 22 commentaires
  3. Nouvelle PAC
  4. 11 commentaires
  5. Prix d herbe sur pied

Les plus aimé

    27 j'aimes
  1. par PINPIN: Stetchou et Pipo Mais ça rapporte les tas de fumier voilà tout Ici dans mon coin, tous les fer...
  2. 15 j'aimes
  3. par Résistant : Vive Poutine,
    Lui au moin il défend son peuple et sa patrie.

    Ici nos dirigeants font de l'autodest...
  4. 15 j'aimes
  5. par PA25: Gardez l ' esprit ouvert à tous les modes de productions , et dites vous bien , que vous etes parmis...