Groupe de Haut niveau

par Ir JM Moreau, le 09 Février 2010 13h44

Lors de la réunion la semaine dernière du Groupe de Haut Niveau (GHN) qui, pour rappel, a été mandaté par le Conseil pour étudier des solutions à long terme à la crise dans ce secteur, les EM et les organisations du secteur ont exprimé leur volonté de rechercher de nouvelles mesures pour améliorer la gestion du marché laitier européen. Le GHN, composé d'experts des 27 et de la Commission européenne, a discuté des actions les plus appropriées à l'avenir afin de parvenir à un meilleur fonctionnement du marché du lait. Des représentants des producteurs, fabricants et distributeurs, ont participé à la réunion. «Beaucoup ont exprimé leur désir de chercher de nouveaux outils pour la gestion des risques, notamment des assurances, outils financés par l'industrie ou co-financé avec l'argent public, et les marchés à terme», a déclaré une source proche de la Commission. Une majorité de pays font pression po...

le wallon
le 09 Février 2010 20h11

@ le crack Si tu es d'accord de produire 40 % de moins, tu peux le faire dès aujourd'hui et tu te reconvertis en bio ! Le prix de base en bio à la laiterie de Walhorn est de 35,68 e /100 l pour Janvier 2010 . Avec les primes divers et un bon dosage, il est assez facile d'arriver au prix du lait Canadien . Personnellement, l'avenir pour beaucoup d'entre nous (tous les quotas inférieur à 300000 litres )devront sûrement se reconvertir pour continuer à subsister !

tekila
le 09 Février 2010 22h08

crack,pourquoi reduire de 40% (ou 30% en france) alors que l europe n exporte que env 10% .le marche est europeen,

l alcool
le 10 Février 2010 22h09

@ le wallon quand tout les producteurs de moins de 300000L seront au bio tu crois qu on te payeras tjs ton bio a prix pareil!!!!! allons rester realiste il y auras de moins en moins de gens qui pourrons se le payer le 'bio'faut arreter de deconner hein!!! dans 15ans au rythme ou l on va ou 1 fosse se cree entre les riches et les pauvres y aura moins de demande pour du bio

le wallon
le 11 Février 2010 12h13

@ l'alcool En attendant, les producteurs laitiers qui sont en bio souffrent quand même moins que les autres avec des prix à 25 cent . Mais ils ont des contraintes supplémentaires .......

Benjy
le 11 Février 2010 22h46

Et quand il y aura trop de bio, le prix descendra...comme partout...il y a qq années les producteurs bio on du cessé leur bio car il n'y avait plus de laiterie qui collectait en Belgique et tout partait sur la france, jusqu'au moment ou la france n'a plus eu besoin des belges! trop de bio tue le bio... Tant mieux pour ceux qui son déjà bio et pour ceux qui gagne leur vie avec! Mais de là a faire passer bcp de producteurs en bio je suis septique! Pour d'autres il reste la vente direct, mais il faut encore etre bien situé, et la troisième c'est de s'unir à qq producteurs de 300;000 vue que l'ona pris cette base de raisonnement pour en faire une plus grande structure!Pour y vivre tous et pas parler pognon comme certains croient...Y aura à mon sens des plus petites exploitation et des très grandes... à chaqu'un de s'orienter pour le future... Pour ceux qui espère un système Canadien, bien j'èspère qu'ils disent vrai, mais j'y crois pas, car nous allons sur un marché mondial, et nos politiques veulent positionner l'europe et pas uniquement la Belquique, dans ce combat de continent pour y faire du lait en locurence dans ce cas si.et dans l'europe chaque pays essaie de s'imposer leur structure, et leur loi et décisions pour faire sortir leur pays respectif du lot.et oui chaque pays tire leur aventage, et c'est a ca qu'il faut se préparer je penses?et c'est ca que je dis a chaqu'un de se positionner pour le future...Mais pas en faisant des invesstisements démesuré, car il faut métriser les coûts au litres de lait produit!!!

Benjy
le 11 Février 2010 23h00

Si je racontent des conneries, alors expliquer moi pourquoi deux laiteries belge ont fusionner?? Je parle de Lac+ et Chéoux??? Bin pour essayer de faire face aux défis de demain et pas pour faire bien!!Pour réduire leur coûts!! Eux ils y songent!!! Mais le producteur Belges non, trop personel...Réduire les coûts commence par du matériels en cuma pour éviter de l'achat en double et amortir plus vite. idem dans le lait et ainsi que pour le reste...Qui ajd va instaurer un système canadien???et qui va suivre?Combien de producteurs?? comment obliger un système comme celui là en europe???si cette décision n'est pas prise au point de vue politique, alors c'est peine perdue... Si certains ne savent déjà pas s'entendre avec leurs voisins, alors comment les obligers??

le wallon
le 12 Février 2010 14h27

Une petite question aux gros producteurs ( > 8000000 l quota ) : Dans un proche avenir (cette année ou l'année prochaine ), pensez vous encore investir avec du lait à 25 cent ? Benjy, tu es jeune et optimiste . C'est bien, n'empèche fait bien attention car ce n'est pas parce que tu as une grosse structure que tu es à l'abri ......(faillite ). Les associations entre plusieurs producteurs ne sera pas chose facile, les mentalités d'un ou l'autre associé sont parfois à l'opposé . Il faut parfois déja bien tout entre père et fils ou deux frères..... Pour ce qui est du système Canadien, tu as raison Benjy, il ne verra jamais le jour en europe .Il ne faut pas donner de faux espoirs aux producteurs ! Je serais curieux de voir la comptabilté de quelques producteurs laitiers canadien ? Car à première vue, on vous montre le prix du lait ( + de 40 cent ) mais si de l'autre côté vous avez de lourdes charges (amortissement quota, batiments ....), au final il reste combien ?

Benjy
le 12 Février 2010 14h49

Je suis tout d'abord producteurs laitier car j'adore mon métier tout come vous je suppose? Pour ce qui est des investissement, j'en suis blindé!!J'en perd le morale par moment....Il est vrai que l'association de plusieurs mérite avant tout de connaitre ces future associés de longue date, et le fait de se voir une fois par mois ne suffit pas pour bien connaitre les gens! Pour ce qui est des producteurs canadiens, ils ont un très bon prix de leur lait, mais le quota lait se monnaie très cher, tout est relatif au prix du lait, et en europe ce prix laisse rêveur, mais on oublie tout le reste...(Je suis assez d'accord avec le wallon}

richard
le 14 Février 2010 13h30

un ccopie collé 'Nos produits ne prennent de valeur que quand ils ne sont plus entre nos mains.' C'est normal: cela fait bien longtemps nous n'avons plus de mains dans la mesure où nous ne sommes plus des personnes humaines mais un 'moment' un 'outil' une 'instance' dans un 'process'. Celui de production-du-lait. Nous ne sommes que les prémices interchangeables d'un processus qui permet l'avènement du lait. Ce qui importe, ce n'est pas toi Perrine, ou Joseph ou quiconque: vous êtes, avec vos vaches, de purs outils à produire une matière première. Est ce que l'on demande à un outil d'avoir des mains, un corps et même une pensée? Nous ne sommes plus que les produits de nos produits: des avant-choses, de la pré-matière première. Des pré-produits, des dérivés du lait que nous produisons. Nous pensons que nos problèmes sont des problèmes d'argent, de prix du lait ou je ne sais quoi encore. C'est par ce que désormais nous ne sommes plus que des choses sans valeur aucune que le prix du lait est devenu fou, 'volatile' dit-on dans le langage de ceux qui nous on renvoyés au statut de bidule à produire du lait. Sommes nous des (sous) produits du lait où des producteurs de lait? Là est la question! En fait non, la vraie question est: sommes-nous pro-ducteurs ou créateurs de lait? Selon la réponse à cette question si simple, nous changeons de monde.

richard
le 14 Février 2010 13h37

Le système canadien est en place depuis 40 ans. Il rémunère les producteurs en fonction des coûts de production. Le prix payé au producteur est mutualisé et donc équitable entre les producteurs à qualité égale. Il ne coûte rien à l'Etat ; les producteurs ne reçoivent pas de primes et sont nettement mieux estimés par les consommateurs. Les industriels valorisent leurs produits sans avoir des surproductions ou sous-productions à gérer. Peu d'exportations et donc pas d'arme alimentaire pour détruire les pays qui pourraient se développer si on ne les envahissait pas … Bien sûr, le système a des lacunes mais il est faux de dire, comme le fait le document de la FNSEA, qu’il n’est pas adaptable en France. D’ailleurs, il faut le rapprocher de l’Europe, et non de la France. De toute façon, la meilleure solution n'est pas de critiquer ou de copier mais de discuter et de communiquer avec des acteurs de la filière canadienne Pour vous faire votre propre opinion et pas celle que l'on vous impose depuis des années. www.youtube.com/watch?v=inPcnPyQYeE&feature=channel  www.youtube.com/watch?v=fC11xHi_jr8&feature=channe  www.youtube.com/watch?v=kIoDU8NLcL4&feature=channe  www.youtube.com/watch?v=cYR1sgpRpng&feature=channel  www.youtube.com/watch?v=0Ttl7aQ-rrE&feature=channel  www.youtube.com/watch?v=Rtr3g3y5WPU&feature=channel  www.youtube.com/watch?v=HsuUzs3XfUw&feature=channel  www.youtube.com/watch?v=4jmiUknI-aA&feature=channel  www.youtube.com/watch?v=NTg97lUIu5A&feature=channel  www.youtube.com/watch?v=6uPynhEZgQA&feature=channel  www.youtube.com/watch?v=fwzKpCaRJuU&feature=channel  www.youtube.com/watch?v=0gEWRC9EFtk&feature=channel  www.youtube.com/watch?v=3e-WRxXQhjQ&feature=channel  www.youtube.com/watch?v=UJq3RHOZ4-U&feature=channel  www.youtube.com/watch?v=bVnpMjBtzBI&feature=channel  www.youtube.com/watch?v=NMjRPuDzjQQ& 

Envoyer
Fermer

Fortes chaleurs - L\'essentiel à savoir pour protéger son troupeau des coups de chaud

par Benoît GEORGES, le 16 Juin 2022 16h46

www.web-agri.fr/changement-climatique/article/170560/l-essentiel-a-savoir-pour-proteger-son-troupeau-des-coups-de-chaud  Dès que le thermomètre dépasse les 22°C, les bovins sortent de leur zone d

Hauteur de fauche (épisode 5) Faune

par Benoît GEORGES, le 10 Juin 2022 19h02

La fauche est une action brutale qui impactera fortement la faune sauvage présente sur la prairie et aux alentours. Le premier effet de la fauche concerne la mortalité des animaux vivant dans le cou

Face aux loups, quels effets sur la santé des éleveurs et bergers ?

par Benoît GEORGES, le 10 Juin 2022 15h05

idele.fr/rmt-travail/publications/detail-article  Institut de l\'Elevage (idele) sur Linkedin : \"Surmenage, angoisse, relations conflictuelles, incompréhension, sentiment de solitude… Autant de f

Où sont passés les milliards de l Europe

par pinpin, le 07 Juin 2022 20h28

A regarder absolument ce soir sur France 2 à 21h10 Cash Investigation qui dévoile les dérives de la PAC Des fraudes et arnaques qui auraient vraisemblablement profité à un certain milliardaire De

Répertoire agricole

par Benoît GEORGES, le 06 Juin 2022 11h46

Le site REPERTOIRE AGRICOLE - www.repertoireagricole.be  - liste les organisations, ASBL ou entreprises jouant un rôle au sein de notre monde agricole en Wallonie. Il se présente comme une base

Hauteur de fauche (épisode 4) Valeurs alimentaires

par Benoît GEORGES, le 06 Juin 2022 09h13

Pour se dresser vers le haut et accéder à la lumière, une plante doit \"solidifier\" sa tige, et même plus précisément la base de sa tige. Les feuilles les plus proches du sol sont aussi les premi

Les plus commentés

    22 commentaires
  1. Nouveaux passeports bovins
  2. 19 commentaires
  3. Le beurre au lait cru de la ferme de Warde primé par la Province de Hainaut
  4. 8 commentaires
  5. Pulpes?

Les plus aimé

    24 j'aimes
  1. par Résistant : Ce sont juste des communistes qui ont pris le pouvoir sur nos biens privés.... Obéis ou crève c'es...
  2. 20 j'aimes
  3. par Arel: Tout à fait d'accord avec polémique, je trouve honteux qu'il y a autant de discussions à ce sujet. ...
  4. 18 j'aimes
  5. par Polémique: Comme naisseur, j'aurais voulu une case sur les nouveaux passeports qui me permette de refuser que m...