Demande d'aide

par grego, le 18 Novembre 2009 14h00

Bonjour, j'envisage de remettre mon quotat de 120000l mais que pensez-vous de l'avenir de quotat pareil ? faut-il continuer ? ( dans mon cas, un investissement batiment s'impose, je suis jeune ( 25 ans) et je sais faire marche arriere ( je ne suis pas trop endetté), j'ai une possibilité pour un revenu de remplacement. ) merci de laisser votre avis...

lait caillé
le 18 Novembre 2009 17h39

j'ai une connaissance qui en a le double et chéoux menace de ne plus venir le chercher quotas trop petit ...........quelle honte

Bruno
le 18 Novembre 2009 19h37

Tu sais c'est à toi à voir ce que tu envisages, chaque situation est différente et chaque exploitation bien particulière.. Tu vas avoir des tas d'avis différents et après.. Prends donc tes responsabilités et assume tes choix quel qu'ils soient . Être agriculteur c'est aussi être capable de prendre énormément de décisions très importantes et là tu ne me semble pas près .. Comment se décider sur le témoignage de parfait inconnus ?

le wallon
le 18 Novembre 2009 20h18

J'ai connu par le passé deux agriculteurs qui avaient des quotas semblables . Comme il était difficile de dégager un revenu suffisant, ils avaient décider de remettre leur ferme (quota) à leurs épouses . Quand aux maris, ils travaillaient à l'extérieur . Tôt le matin et après le travail le soir, ils aidaient leurs épouses à la traite ...... En été, ils prenaient les jours nécessaires pour les différents travaux de fenaison. A ce jour, ces deux couples sont pensionnés avec de confortable pension (+- 1500€ pour le mari et +-900€ pour l'épouse ). Ceci est la preuve qu'il n'y a pas besoin d'avoir un quota de 600000l..... pour vivre . Les petites production ont de l'avenir mais il faut quelque chose à côté (par exemple faire de la vente direct ou bien un autre travail).

broutard grognon
le 18 Novembre 2009 20h47

j'ai une connaissance qui a le meme quota que toi,qui a quelques BBB en plus,il vit sur 28 ha et n'est pas non plus tres endette et bien je l'envie tres souvent car avec cette crise,on se rend compte que ce n'est pas la taille du quota qui importe mais surtout le prix de revient du litre de lait et evidemment leprix de vente mais ca c'est le meme pour tout le monde.son epouse travaille a l'exterieur mais il a beaucoup plus de temps libres que moi et n'est jamais stresse.tu es le seul a pouvoir faire un choix mais j'espere que la prise de conscience politique actuelle defendra les exploitations comme la tienne.

par responsable
le 18 Novembre 2009 21h06

Il est totalement faux que cheoux menace de ne plus venir chercher iiiii qu'elle honte d'écrire des bétises

guy francq(mig)
le 18 Novembre 2009 21h32

On n'a pas mal de cas comme toi,et on les défend.C'est clair que la décision, elle doit venir de chez toi,par contre,si tu es un passionné de la traite,il faudrait certainement chercher un circuit court de commercialisation,recherché à tout prix une plus value de ton lait.Peut-être profiter de l'offre du Ministre Lutgen de 1000€ pour te lancer dans une commercialisation personnelle.Un avenir meilleur est au rendez-vous pour les fermiers qui pourront atteindrent directement le consommateur.Mettre l'industrie transformatrice et la grande distribution sur le côté.Il faut réapprendre à vendre nos produits!

Vasco des Flandres
le 18 Novembre 2009 23h04

@ grego Il y a dix ans j'avais 25 ans aussi et un quota comme le tien. Depuis j'ai triplé ma production en achetant du quota au fond et en achetant des vaches, en construisant des étables (et en travaillant comme un malade) etc mais EN OUBLIANT DE VENDRE MON LAIT !! et me voila la corde au cou. Si seulement je serai resté avec mon quota de 120.000 ltres et que je me serais lancé dans la vente directe ou autre chose(en investissant aussi bien sur mais sûrement beaucoup moins) je serai sans doute dans une toute autre situation financière aujourd'hui. Personne ne sais prendre une décision pour toi, c'est à toi de le faire, il faut faire ce qu'on aime bien de faire dans la vie je pense comme dit Guy, et c'est comme dit le wallon, il ne faut pas un gros quota pour vivre, mais une chose est devenue plus qu'important: tu doit VENDRE ton lait ou faire autre chose en plus. @ lait caillé: Qui t'as dit des conneries pareils, surtout de Cheoux en plus, ils vont recolter chez beaucoup de producteurs bien plus petit que 120.000 litres et jamais il en un qui m'as dit ce que tu dit la. A mon avis le lait de ton copain, il n'est plutot pas trop blanc.

vda
le 19 Novembre 2009 06h44

cheoux est une coop elle est obligé de venir cherché le lait .elle est engagé sur son contrat.honteux decouragé un jeune lait caillé .valorise ton lait en produit fini c est le plus rentable .

Houspilleur
le 19 Novembre 2009 09h37

'par lait caillé, le 18 Novembre 2009 17h39 j'ai une connaissance qui en a le double et chéoux menace de ne plus venir le chercher quotas trop petit ...........quelle honte' Absolument FAUX une coopérative ne peut pas refuser de pomper le lait chez un de ses coopérateur .

eleveur laitier
le 19 Novembre 2009 21h54

défend toi et reste avec nous

Benjy
le 19 Novembre 2009 22h28

Bonjour, Pour ma part avec 120.000 litres je n'èspèrerais pas grand avenir pour les raisons suivantes: il faut faire la traite 365 jours par an et 2x par jour pour traire328 litres de lait à combien le prix?? 25 euros? si 25 euros, alors ca nous fait 82 euros par jour soit 41 euros de moyenne brut par traite.meme avec des infrastructures amortient, croyer-vous celà rentable? combien de temp pour traire ce litrage? il faut tirer le net du brut et calculer le net a l'heure. Moi je l'encourrage à rester si il aime ou si c'est une passion, mais pour en vivre???Tu as 25 ans, achète tu du lait au fond des quotas??? maintenant à toi aussi de savoir si tu veux avancer un peu plus vite en achetant en direct chez d'autres producteurs en cessation!Mais pour celà il faut l'étable pour le faire et aussi la salle de traite ou pipe line! ca depend des moyen financier de la famille, ou si il faut tout emprunter! Quoi qu'il en soit, c'est une demarche personnel et tu ne peux te comparer à un autre car chaque ferme est différente! Si tu aime alors va y! Il faut qq fois de l'audace pour se lancer! si c'est pour continuer en long terme pour ma part je ne resterais pas avec 120.000 litres! Tu vois je n'ai pas le meme avis que les autres, mais tous se rejoigne plus ou moins! a toi de te faire ta propre analyse! Bonne chance!!! Un bonjour à guy Franc qui me reconnaitra!! Pour info guy, je viens de racheter du quota lait!...et j'ai encore moins le temp qu'avant pour aller sur le net!!!.... a bientot...

Vasco des Flandres
le 19 Novembre 2009 23h36

@ Benji, à vendredi prochain à la réunion mig

grego
le 20 Novembre 2009 20h50

merci bcp a tout le monde,...c'est vrai que c'est un choix perso mais savoir ce que les autres pensent de l'avenir d'un quotat pareil, pour moi, est important. ca me permet de voir un peu la temperature.Je m'explique: voir l'optimisme et le pessimisme du secteur .la vente directe est pour moi aussi porteuse d'avenir surtout si on passe en plus en bio...je vais continuer mes réflexions...merci a tous et bonne continuation .grego

guy francq(mig)
le 21 Novembre 2009 13h40

grgo, Je te suggère de venir aux réunions du mig,tu verras,des portes s'ouvriront à toi...

Culto
le 22 Novembre 2009 10h50

La situation est momentanément difficile pour tout le monde mais quiconque a lu Astérix sait qu'après la pluie viendra ... etc. Tu est jeune et si en plus tu es peu endetté, je te suggère de prendre contact avec le cqpf (cellule qualité produits fermiers) aux facultés de Gembloux. Ces gens débordent de bons conseils pour améliorer le quotidient de ceux qui ne disposent pas de quota industriel. Si en plus tu veux accrocher le top en agriculture, prend contact avec l'UNAB pour assister aux formations. CQPF + UNAB c'est 30 à 50000 euros de revenu en plus dans les deux ans... et du boulot à ne jamais s'ennuyer!

Envoyer
Fermer

Natura 2000

par Frank, le 02 Décembre 2022 16h41

Y en a t il d\'autres ici qui ont été pris en otages par cette vaste spoliation? Toute l\'année on est priés de se plier aux nombreuses contraintes dont certaines, comme le fait de ne même pas pouv

\"Qui veut la peau des vaches ?\" - Nouveau livre de Claude Aubert

par Terre vivante, le 30 Novembre 2022 10h30

Les vaches ont mauvaise réputation : elles éructent du méthane, leurs viande et lait seraient mauvais pour la santé, elles ne sont plus rentables après quelques années… Et si le problème vena

Rappel : Expiration des phytolicences

par Benoît GEORGES, le 20 Novembre 2022 11h04

Pensez à renouveler vos phytolicences avant le 24 novembre en vous inscrivant à des formations continues. Sans celle-ci, vous ne pouvez ni acheter, ni stocker, ni vendre, ni utiliser, ni conseiller

39éme édition de Ath By Night!

par Benoît GEORGES, le 12 Novembre 2022 13h43

Venez voir les plus belles génisses et vaches laitières mise en valeur lors des 4 concours : le concours Pie Noir Holstein Hainaut-Brabant, le concours Jersey, le Showmanship organisé par le Wal\'Ho

L\'application Fumier - Pour gérer l\'enregistrement du stockage des engrais de ferme

par LEON, le 09 Novembre 2022 14h12

Aujourd\'hui je vous parle de l\'application FUMIER. Très pratique si vous stockez vos fumier au champs car vous devez alors enregistrer cela dans un cahier. Avec LEON, enregistrez vos tas simplement.

Machine ou machination ?

par Phil.0, le 09 Novembre 2022 10h50

Petit conflit avec un devis ce matin... Je fais un tour sur la bourse et là, qu\'est ce que c\'est ti que je vois ???? L\'acier en chute libre et retour à des prix de 2014... Je demande donc au vendeur

Les plus commentés

    20 commentaires
  1. Quel avenir
  2. 14 commentaires
  3. SPW
  4. 8 commentaires
  5. Location panneaux coffrage

Les plus aimé

    25 j'aimes
  1. par Pipo : Quand j etais petit avec 1 L de lait tu pouvais t acheter un Mars maintenant c est 3 L de lait pour ...
  2. 19 j'aimes
  3. par Laitier.: Même à 65 cents....y aura plus de repreneur...traire 365 jours par ans, plus personne ne veux fair...
  4. 19 j'aimes
  5. par Phil.0: C'est bien joli de laisser monter les prix par des spéculateurs mais quand nos enfants devront payer...