La cour des comptes UE nous rejoint ds nos axes politiques

par MIG FUGEA, le 16 Octobre 2009 10h30

Un avis européen de la Cour des comptes qui est en droite ligne de notre conception de la régulation. ---------- Message transféré ---------- De : Date : 15 octobre 2009 16:37 Lait: la libéralisation comporte des risques 'majeurs' (Cour des comptes UE) BRUXELLES 15/10 (BELGA) La libéralisation du marché européen du lait, qui aboutira en 2015 à la suppression des quotas, comporte des risques majeurs, a averti jeudi la Cour des comptes de l'UE. Volatilité des prix, excédents importants, concentration accrue de la production et disparition d'un très grand nombre de producteurs dans les zones défavorisées sont les principales dérives potentielles. La Cour des comptes a présenté jeudi ses conclusions lors d'une conférence de presse à Bruxelles. L'audit a été initié in tempore non suspecto, avant la crise actuelle du secteur laitier, ont souligné ses responsables. Ils concluent que le régime actuel, basé sur les q...

frère de grévistes
le 16 Octobre 2009 16h53

'Tout ce qui est nécessaire pour que le mal triomphe est que les hommes bons ne fassent rien' (Edmund BURKE). Merci au MIG-EMB, FUGEA et à ceux qui se décarcassent.

JM Moreau
le 16 Octobre 2009 17h07

Complément au communiqué Belga La Cour estime que des risques pour la compétitivité existent, étant donné que lorsque les prix sont bas, les producteurs européens ne sont pas compétitifs sur le marché international (NB : environ 10% de la production doit être exportée). La chute des prix du lait et le rythme rapide de la déréglementation devraient accélérer la tendance bien établie à la consolidation de la production laitière. L'UE-15 a perdu la moitié de ses exploitations laitières entre 1995 et 2007, plus de 500.000 producteurs ayant cessé au cours de cette période. Quant à la compétitivité, la Cour a relevé que la part de l'UE dans le commerce mondial des produits laitiers est en baisse depuis 1984. Elle précise que les producteurs européens de produits laitiers de base (beurre et poudre de lait) ne sont compétitifs sur les marchés mondiaux que lorsque les prix sont élevés (NB : c'est le cas de nos laiteries, spécialisées, comme l'a rappelé M Lutgen, dans ce type de produit) Le rapport recommande donc que la Commission et les États membres se concentrent principalement sur le marché intérieur et sur la production de produits à haute valeur ajoutée qui peuvent être exportés sans l'aide budgétaire (NB : la Commission s'est engagée à ne plus accorder de restitutions en 2013) Le rapport recommande également que la Commission surveille le processus de formation des prix à la production et à la consommation, en tenant compte du poids de la transformation et de la distribution. Les vérificateurs recommandent également que la Commission européenne prenne en compte le risque de disparition de producteurs, en particulier dans les régions de montagne Exportateurs et partisans de 'l'insularisation' de la production trouveront donc chacun du grain à moudre Quant aux prix, les diverses études (FAPRI, Commission, USDA) les projetaient entre 22 et 25 cts (voir l'étude DGA de 2007) à l'horizon 2015-2020 Rapport eca.europa.eu/portal/pls/portal/docs/1/3110292. 

JM Moreau
le 16 Octobre 2009 18h22

Le lien vers le rapport complet a été amputé ; le voici complet eca.europa.eu/portal/pls/portal/docs/1/3110292.PDF  On y trouvera une étude fouillée du secteur en Europe et de nombreux graphiques qui permettent de comprendre les enjeux. Le schéma de la page 11 illustre très bien la complexité du secteur. Les annexes sont à parcourir. On y constatera notamment la faible part du lait de consommation : c'est le seul produit à consommer près des unités de transformation car il ne supporte pas les coûts des transports (plus de 90% d'eau) contrairement aux autres produits l'évolution du cheptel provoquée par les quotas, ce qui explique pourquoi l'UE est devenue importatrice nette de viande bovine.

Envoyer
Fermer

[Vidéo] Des cultures plus résistantes au manque d\'eau,...

par Benoît GEORGES, le 17 Mai 2022 23h04

À Gembloux, RTL Info s\'est rendu sur une plateforme d\'expérimentation consacrée à la culture du blé dur. C\'est ici que Guillaume Jacquemin, ce sélectionneur de céréales au Centre wallon de Rec

[Vidéo] Des cultures plus résistantes au manque d\'eau,...

par Benoît GEORGES, le 17 Mai 2022 22h57

À Gembloux, RTL Info s\'est rendu sur une plateforme d\'expérimentation consacrée à la culture du blé dur. C\'est ici que Guillaume Jacquemin, ce sélectionneur de céréales au Centre wallon de Rec

Reneg\'eat a remporté le 2ème PRIX du YEP Challenge 2022

par Benoît GEORGES, le 14 Mai 2022 02h39

Reneg\'eat, un projet YEP des étudiants de la Haute Ecole Charlemagne, HECh Isia de Huy, a remporté le 2ème PRIX du LJE-YEP Challenge 2022 et le Groupe One Ecolabel Award. Romain Tittelbach, Maelle

Colz\'iso a remporté le 1er PRIX du YEP Challenge 2022

par Benoît GEORGES, le 14 Mai 2022 01h50

Colz\'iso, un projet des étudiants de la Haute Ecole Charlemagne, Isia de Huy a remporté le 1er PRIX du YEP Challenge 2022. Arthur Clarenne, Arthur Geerts, Alexandre Donnay, Marvin Minsier et Lucas

Le lait wallon se distingue par sa qualité constante (Le Sillon Belge)

par Benoît GEORGES, le 04 Mai 2022 17h35

\"Le Comité du Lait a publié, voici quelques jours, le rapport de ses activités conduites en 2021. Parmi les nombreuses informations qu’il recèle, on y lit que les éleveurs laitiers ont fait un

\"Sauvons Bambi\", des drones pour sauver les faons

par Benoît GEORGES, le 24 Avril 2022 10h09

Que tous les agriculteurs sachent qu\'il est possible d\'intervenir gratuitement grâce à des #drones pour repérer les animaux (faons, chevreuils, levrauts, nids) qui peuvent se cacher dans les hautes

Les plus commentés

    29 commentaires
  1. Engrais
  2. 6 commentaires
  3. Les circuits courts : une filière encore rentable?
  4. 6 commentaires
  5. La sécheresse complique le travail des agriculteurs,...

Les plus aimé

    21 j'aimes
  1. par Stechou : Peut être, mais je n'ai pas l'impression que nous soyons les principaux bénéficiaires du travail bi...
  2. 21 j'aimes
  3. par Phil.0: La sécheresse floute,
    L'inflation floute,
    La guerre floute,
    La covid floute,
    La nouvelle pac floute....
  4. 18 j'aimes
  5. par Phil.0: Ha les gaillards, toutes les excuses sont bonnes pour nous fourrer leurs foutues haies. ; ) ; )