Les connaissances de notre ministre fédérale de l'agriculture

par ardennais, le 11 Octobre 2009 13h54

Invitée sur le plateau de rtl tvi ce dimanche après le journal de 13h, notre ministre devait répondre à une simple question. La voici: Laquelle de ces affirmations est fausse: 1) une vache laitière donne en moyenne 10l de lait par jour 2)le poids d'une vache adulte se situe entre 500 et 900 kg 3) une vache laitière ingurgite entre 60 et 80 kilos de nourriture par jour Réponse de SL: la 3!!!! Le journaliste lui a dit que non c'était la 1ère affirmation. Hé bien quand on voit que notre chère ministre fédérale de l'agriculture se fait recaler sur 1 si simple question qu'elle démissionne! Quand SL a déclaré que le MR avait toujours été pour la régulation, le journaliste grégory Willocq lui a demandé alors pourquoi Louis Michel se prononçait contre la régulation des quotas, elle a démenti en soutenant que le MR ést pour la régulation!!!!!!!!!!! Pour moi le MR est juste bon à détruire l'agriculture wallonne!

lait caillé
le 11 Octobre 2009 14h54

ok je suis entièrement d'accord

ardennais
le 11 Octobre 2009 15h24

c'est 1 femme qui me dégoûte quand je vois en France 25milliards de litres de quotas pour 50millions d'habitants et que chez nous 3 milliards de litres pour 10 millions d'habitants donc notre production est très faible par rapport à la population. le ministre français lui a bougé et a réuni au printemps tous les acteurs autour d'une table et ont fixé le seuil à 0,28cents prix de base, tandis que notre S................. de la rue n'a jamais fait cela pour notre pays . chez nous on pourrait même remonter plus le prix du lait étant donné notre faible production!!!

XY
le 11 Octobre 2009 15h39

INCAPABLE c'est tout, on peut crever!

le wallon
le 11 Octobre 2009 19h05

@ardennais Les années passent et le nombre d'habitant augmentent dans la plupart des pays !!! En janvier 2009, la population de la France s'élevait à plus de 65 000 000 d'habitants (source internet !) Il ne faut pas oublier que le territoire français est 18 fois plus grand que celui de la Belgique .La moyenne des quotas français sont assez semblable à ceux des producteurs belge . Pour ce qui est du prix du lait en France, il est vrai qu'il est plus élevés que chez nous .Mais il ne faut pas oublier en 2007 et 2008, leurs prix étaient nettement moins élevés que chez nous en Belgique .Si les négociations au niveau européen ne devaient pas être aboutir d'ici quelques jours ou semaines, il est fort probables qu'ils ne garderont pas ce prix plus élevés que le nôtre éternellement .

Iconoclaste
le 11 Octobre 2009 19h15

@ ardennais - Les quotas ont été fixés au départ en ... 1984 sur base de la production de l'époque affectée d'un coefficient de réduction, le même pour tous. Rien à voir avec la population. - La Belgique doit placer une grosse part de sa production sur d'autres marchés et dans ce cadre, les laiteries wallonnes ne produisent quasi pas de produits à haute valeur ajoutée : elles sont donc en concurrence avec le reste de l'Europe voire du monde pour vendre leur beurre et leur poudre aux pays tiers. - Quelques chiffres : De janvier à août 2008 : collecte en Belgique de 1.927 mio litres pour un prix moyen variant de 39,50 (janvier) à 30,06 (août) De janvier à août 2009 : collecte de 1.954,4 mio de litres (+1,4%) pour un prix moyen variant de 24,99 (janvier) à 20,78 (juin) et remonté à 21,59 (août) mais plus de 23 pour Milcobel (voir relevés LTO). N'est-ce pas une des causes du problème ? - Depuis 2002 les Régions sont entièrement compétentes en matière de politique agricole (Happart et Lutgen depuis 2004) et depuis 2003 il était inscrit dans les astres que les quotas ne seraient pas prolongés après 2015. La Flandre s'y est préparée. - Même M le Maire, le Ministre français, dit et redit que l'on ne reviendra pas sur les quotas, mais qu'il faut trouver un autre mécanisme de régulation, principe pour lequel il a réunit 20 EM aux intérêts contradictoires. - Une chose certaine : le prix à la production, quelle que soit la régulation mise en place, dépendra du mix-produit des acheteurs et de leur capacité d'innovation ...

herbagere
le 11 Octobre 2009 21h19

je vous livre un mail que j'ai reçu ce matin de la part d'un stagière français que j'ai héberger cette anné en juillet : Bonjour, comment allez-vous ? je voulais prendre de vos nouvelles. Y a-t-il eu des changements concernant le lait en Belgique ? Moi en France, j'ai l'impression que non quand on regarde les informations en tout cas. On nous a montré l'épandage du lait a Ciney. Nous en France, on s'attend à voir les prix baissés. Le contrôle laitier s'attend à un prix à 200 €/1000 L à partir de décembre, voire janvier. Passez le bonjour. Au revoir Mthieu Jolys à méditer !!!!!

Miguel
le 12 Octobre 2009 08h49

@ Iconoclaste 'La Flandre s'y est préparée' Elle est toujours bien bonne celle-là! Préparée à quoi??? Produire à gogo? Pour innonder les marchés et faire chuter les prix et enlever le moindre revenu à tous? (première injustice!) Il y en a même qui s'y sont tellement bien préparé qu'ils ont revendu tout ou une partie de leur quota (système toujours d'application jusqu'en 2015 à ce que je sache!!!) pour encore se donner les moyens de produire d'avantage AU MEPRIS de tous les jeunes et moins jeunes qui ont respecté les règles en achetant leur droit de produire!!! (2ième injustice et non des moindres!) Et enfin ils se préparent ou plutôt ils sont déjà préparé mentalement (je ne sais pas par qui) à bosser comme des abrutis pour ne pas remplir leur portefeuille mais celui des banques, des industries et de tous ceux qui vivent sur notre compte et qui se frottent les mains, je ne vous dis pas comment! (3ième injustice) Ils sont en passe d'être préparés à se retrouver à l'âge de leur retraite sans avoir rien à léguer à leurs enfants vu que leurs fermes seront ou sont déjà propriété des banques. Je ne sais pas, par contre, s'ils sont préparés à entendre enfants demander quand ils s'occuperont un peu d'eux avant qu'ils ne soient grands ou avant que leur maison ne soit désertée... Se préparent-ils à voir arriver les eaux des océans passer au-dessus des digues des Hollandais quand nous aurons encore d'avantage contribué au massacre de la nature avec ces productions industielles? A l' EMB nous voulons nous préparer à un avenir serein pour tous les producteurs de lait au moyen de revenus corrects via une production maîtrisée. Nous voulons garder dans nos familles les biens pour lesquels nos prédecesseurs ont travaillé de leus bras. Nous voulons pouvoir vivre de manière décente dans nos famille comme la plupart de nos concitoyens. Nous n'avons certainement pas dit de figer la production mais de l'adapter à la demande. IL N'Y A QUE LES IMBECILES QUI NE CHANGENT PAS D'AVIS

Miguel
le 12 Octobre 2009 08h54

Encore un petit mot pour ceux qui sont sensés nous défendre et qui clament nous avoir averti de ce qui allait se passer: Pourquoi avez vous laissé faire à tous les investissements pour les mises aux normes????? Vous qui dites que vous n'avez cessé de tirer la sonnette d'alarme???

Iconoclaste
le 12 Octobre 2009 09h27

@Miguel Bonjour, Vos arguments sont honorables. Vous plaidez pour le maintien d'un type de société agricole que vous souhaitez voir maintenu : on travaille dur pour léguer quelque chose à ses enfants. D'autres ont une vision différente et constatent que ceux qui reprennent reprennent aussi le financement de l'héritage que veut laisser celui qui cesse, alors qu'ils vivent dans une société majoritairement orientée vers une jouissance immédiate des fruits de leur travail ... C'est une question de choix. Ce ne sont pas les autorités qui ont fait les choix stratégiques des coopératives qui aboutissent à ce que les unes peuvent payer plus de 23 cts alors que les autres ne sont en mesure vu leur panier de produits que de payer 20 cts.

JLB
le 12 Octobre 2009 10h21

je pense que sabine doit démissioner!elle ne fait rien pour les laitiers wallon!on en a vraiment marre!il faut que sa change immediatement,si non, c'est la cata!fin d'annèe,les echeances seront là!!!soutenons erwin,sébastien,urbain

lait caillé
le 12 Octobre 2009 10h25

miguel ce n'est pas laissé faire.................mais bien OBLIGE de FAIRE soi disant pour les fameux 40%

Miguel
le 12 Octobre 2009 11h21

@ Iconoclaste Encore une petite interrogation: quel est la proportion des agriculteurs flamands qui est réellement d'accord avec cette libéralisation??? Et quel est la proportion d'agriculteurs flamands qui sont d'accord avec les arguments de l'EMB et qui n'osent pas l'affirmer. Nous devons demander un référendum par bulletin secret au plus vite...

Miguel
le 12 Octobre 2009 12h00

@ Iconoclaste Je ne parle pas uniquement de pouvoir léguer quelque chose à mes enfants mais je refuse de travailler 365 jours par an pour remplir uniquement les poches de ceux qui vivent de nous, ceux qui ne se lèvent pas de très bonne heure tous les matins qu'il fasse beau ou mauvais, qui n'ont jamais dû se lever plusieurs fois la nuit pour surveiller une vache qui doit vêler, qui n'ont jamais dû courir derrière des bêtes qui se sont échappées de leur pature et qui veulent diriger tout sans connaissance de cause. De quel côté vous trouvez-vous?

Cricr'i
le 12 Octobre 2009 12h44

Je confirme, je viens à l'instant de parler avec un agriculteur hollandais qui m'a confirmé que chez eux aussi on décide pas suivant l'avis des agriculteurs mais plutôt que ce sont leurs pseudo représentants qui décident en faveur de tous les ploucs qui vivent de notre boulot!

Cricr'i
le 12 Octobre 2009 12h50

Je confirme, je viens à l'instant de parler avec un agriculteur hollandais qui m'a confirmé que chez eux aussi on décide pas suivant l'avis des agriculteurs mais plutôt que ce sont leurs pseudo représentants qui décident en faveur de tous les ploucs qui vivent de notre boulot!

Cricri
le 13 Octobre 2009 08h31

Iconoclaste= Celui qui proscrit ou détruit les images saintes et par ext. les oeuvres d'art.(définition du petit Robert). On peut ici l'assimiler à celui qui détruit les arguments du bon sens. Il faut bien se mettre dans le crane que l'enjeu est celui-ci: tout le monde sait bien que nous allons devoir relever le défi de nourrir une population mondiale qui augmente de manière quasi exponentielle. Les multinationales n'ont pour seul intétêt que de s'appovisionner en un maximum de matière première LA MOINS CHERE POSSIBLE. A l'EMB nous nous battons pour que nous ayons un prix rémunérateur pour que tous les producteurs puissent vivre décemment. J'ai la très désagréable impression que beaucoup ne saisissent pas cela dont beaucoup, endoctriné par des gens qui disent qu'il faut à tout prix s'aggrandir et qui maintenant déjà n'ont même pas le temps de s'informer correctement ne fût-ce que par le JT. S'ils pensent qu'ils vont s'en sortir en bossant comme des esclaves dans leurs grosses fermes, ils se mettent le doigt très loin dans l'oeil...

Miguel
le 13 Octobre 2009 13h26

Plus de commentaires de la part d'Iconoclaste?

Iconoclaste
le 14 Octobre 2009 15h22

@cri cri @Miguel Comme déjà exprimé, vos arguments sont honorables. Vous souhaitez évoluer dans un système que vous souhaitez pouvoir contrôler et c'est votre droit le plus strict. C'est toujours possible si vous vous organisez pour commercialiser vous même votre production et que vous disposez d'un marché en mesure d'absorber toute votre production. D'autres préfèrent, et ils ont aussi droit à une place sur le marché, confier la transformation et la commercialisation de leur production, en tout ou en partie, à des organisations spécialisées. Certaines sont des coopératives de producteurs (Arla, Fronterra, Lac+, Milcobel, etc ...) souhaitant appliquer l'adage 'L'union fait la force'. Certaines sont des structures de type SA/SPRL avec des actionnaires extérieurs au secteur qui investissent leur argent dans ce secteur en espérant en tirer un juste profit (Danone, Nestlé, ...). Les deux types de structure et les producteurs 'vente directe' sont en concurrence, dans un marché unique, pour l'écoulement de la production transformée en une série de produits, les uns dont la consommation est en baisse structurelle, les autres de haute valeur ajoutée dont la demande croît (mais freinée par la crise, tels fromages, produits frais), d'autres encore qu'il faut placer sur les marchés des pays tiers. Selon leurs coûts de transformation et le résultat attendu de la vente de leur mix-produit, ils offrent un prix à leurs fournisseurs. Le panier des produits a un effet évident sur ce prix En cas d'excès de l'offre un exutoire : transformer le lait excédentaire en beurre et poudre et le stocker, mais dans ce cas, le prix est limité par une réglementation européenne établie par le Conseil des Ministres. Ou baisser le prix des produits (donc du lait) pour relancer la demande. Espérons que l'on réussira à trouver un système de régulation qui fonctionnera en assurant les intérêts contradictoires de chaque acteur dans un contexte de très grande variabilité des coûts de production.

cricri
le 14 Octobre 2009 20h37

'des actionnaires extérieurs au secteur qui investissent leur argent dans ce secteur en espérant en tirer un juste profit (Danone, Nestlé, ...).' Un juste profit? Un maximum de profit au mépris du reste de la filière. Le Fric, le fric, le fric... Et le reste, on s'en balance. Il y a encore beaucoup de personnes qui ne comprennent rien à tous les enjeux du futur de l'humanité et de la planète. bien triste tout ça. Ce ne sont pas les avertissements qui manquent... Avez-vous vu par exemple le dernier film de Nicolas Hulot qui passe pour le moment dans les salles. Enfin comme vous dites, espérons que l'on trouvera un système qui contentera les intérêts de tous les acteurs. Mais il y a de quoi méditer quant à l'avenir que nous laisserons à notre descendance...

Envoyer
Fermer

La FERTILISATION des PRAIRIES dans le contexte actuel

par Benoît GEORGES, le 08 Décembre 2022 08h21

Dans le cadre des activités d\'hiver de l\'AREDB d\'Ourthe-Amblève-Theux-Verviers et du Comice agricole, Jérôme GENNEN, Directeur d\'AGRA-OST, vous présentera une conférence sur un sujet d\'actualit

\"Qui veut la peau des vaches ?\" - Nouveau livre de Claude Aubert

par Terre vivante, le 30 Novembre 2022 10h30

Les vaches ont mauvaise réputation : elles éructent du méthane, leurs viande et lait seraient mauvais pour la santé, elles ne sont plus rentables après quelques années… Et si le problème vena

Newsletter SPW Agriculture en province de Liège du 21-11-22

par Benoît GEORGES, le 28 Novembre 2022 00h54

Les informations et évènements agricoles en Province de Liège et en Wallonie susceptibles de vous intéresser et diffusés par le SPW Agriculture, Direction de la Recherche et du Développement, Se

Rip

par Stechou , le 24 Novembre 2022 13h16

Dans le journal plein champ, je viens de voir qu\'il y a moyen d\'acheter un terrain a Faimes pour la somme de cent dix mille € de de l\'ha , je viens de décéder... Il y a un problème entre l\'offre

L\'amidon n\'apporte pas la majorité de l\'énergie d\'un maïs fourrage

par Benoît GEORGES, le 13 Novembre 2022 09h18

L’énergie du maïs fourrage est apportée en proportion variable par l’épi et par l’appareil végétatif (tige et feuilles). En conditions normales de végétation, et au stade 32-33 % MS plan

Systèmes d\'élevage, où (w)allons-nous?

par Benoît GEORGES, le 09 Novembre 2022 08h14

Polyculture-élevage, autonomie, innovations et outils, bien-être animal… Si l\'élevage bovin vous tient à cœur, une journée qui s’annonce riche en échanges se tiendra ce jeudi 10/11 à Libram

Les plus commentés

    28 commentaires
  1. Lait
  2. 20 commentaires
  3. Quel avenir
  4. 16 commentaires
  5. Valtra

Les plus aimé

    26 j'aimes
  1. par Pipo : Quand j etais petit avec 1 L de lait tu pouvais t acheter un Mars maintenant c est 3 L de lait pour ...
  2. 21 j'aimes
  3. par Phil.0: Les gars de natura2000, la propriété privée ils ne connaissent pas. Tu les retrouveras au milieu ...
  4. 20 j'aimes
  5. par Laitier.: Même à 65 cents....y aura plus de repreneur...traire 365 jours par ans, plus personne ne veux fair...