Régulation de l'offre : exemple du Canada

par JM Moreau, le 24 Septembre 2009 17h35

Vingt Etats Membres se sont accordés pour demander une 'nouvelle régulation'. Au Canada, un système de quota existe. Il est décrit au bout de ce lien

http://fr.wikipedia.org/wiki/Quota_laitier_au_Canada

On remarquera que le système est basé sur un équilibre strict entre offre et demande interne, négocié chaque mois entre producteurs, industriels, distributeurs et consommateurs. Nous avons en EU entre 5 et 10% de la production globale qui dépasse la consommation interne. C'est cette quantité qui influe fortement sur les prix puisqu'elle doit être placée sur le marché mondial dominé par l'Océanie dont les coûts de production sont ce qu'ils sont, rentables pour les producteurs puisqu'ils augmentent leur production et leurs parts de mlarché année après année.

Les restitutions sont condamnées (voir engagement de la Commission à l'OMC) et les discours anti PAC mettent en avant le rejet des contribuables pour supporter l

...

le wallon
le 24 Septembre 2009 19h06

Si le système canadien voyait le jour en europe, je pense qu'il y aurait encore des producteurs qui essayeraient de spéculer en vendant leurs quotas bien chère à des jeunes installés ...... Il faudrait dés le départ conserver un système de fond des quotas comme nous avons en Belgique . Sinon le système de régulation au Canada est très bien conçu ! Est ce que ce système de quota à la canadienne a des chances chez nous en Europe ?

farmal cup 58
le 24 Septembre 2009 19h18

surement, car des profiteurs du système, il y en aura toujours.

Niala
le 25 Septembre 2009 06h45

Pour le wallon Jesuis persuadé que le système canadien reste le moyen le plus efficace de gérer la production, mais Ils n'en n'ont pas voulu..... Ce n'est pasd' hier qu'on en discute!!! En plus l'investissement fait par les producteurs pour l'achat de quotas reste un 'certain capital' . a l'heure d'aujourd'hui nous ressemblons plus à des investisseurs de 'fortis'.... qui on tout perdu ! Des chances de fonctionner, OUI, mais ils faut en vouloir,car les Canadiens n'ont rien de comparable avec les ' gens du vieux continent '

le wallon
le 25 Septembre 2009 14h56

@ Niala Si j'ai bien compris les revendications de l'EMB, ils veulent un quota flexible qui soit en concordance avec l'offre et la demande pour un prix équitable pour le producteur et le consommateur . Pour moi cela ressemble à une régulation des marchés comme au Canada, non ? Si l'Europe ne le comprend pas ainsi, même en maintenant les quotas actuels sans les réduire dans un marché mondiale en surproduction, les prix aux producteurs ne remonteront jamais significativement !!!

JM Moreau
le 25 Septembre 2009 17h17

Précision : il faudrait gérer ce quota au niveau européen, marché unique oblige. Nos petites laiteries wallonnes seraient-elles en mesure de concurrencer les unités Arla, Campina et autres ? En NZ, aux Pays-Bas, au Danemark ... nous avons des grandes exploitations et des laiteries coopératives quasi monopolistiques qui transforment le lait dans une grande gamme de produits de consommation ce qui leur permet d'être moins soumises aux aléas de la volatilité (en Fandre, Milcobel est dans ce cas de figure aussi). Nous avons une multidude d'acheteurs, de petite taille, qui sont en outre très limités en termes de fabrications (beurre - lait écrémé en poudre - un peu de lait de consommation soit des produits à faible valeur ajoutée dont le trend de consommation n'est pas haussier). Il ne faut pas oublier que la grande distribution négocie des contrats pour une certaine période et que la concurrence est féroce. N'oubliez pas non plus qu'au Canada, tout de qui dépasse les quantités arttribuées (revues 5 fois par an pour la période suivante) est payé très peu. Mettre en place un système de contractualisation européen qui satisfasse des intérêts contradictoires (certains ont de grandes ambitions d'exportation) sera très difficile.

Envoyer
Fermer

Natura 2000

par Frank, le 02 Décembre 2022 16h41

Y en a t il d\'autres ici qui ont été pris en otages par cette vaste spoliation? Toute l\'année on est priés de se plier aux nombreuses contraintes dont certaines, comme le fait de ne même pas pouv

La ferme

par Stechou , le 02 Décembre 2022 14h50

Hier à la radio, dans la rubrique faillite et compagnie, deux mots pour dire que chaque jour une ferme disparaît tout les jours à ce tarif il faudra encore dix ans pour venir a bout de cette vermin

\"Qui veut la peau des vaches ?\" - Nouveau livre de Claude Aubert

par Terre vivante, le 30 Novembre 2022 10h30

Les vaches ont mauvaise réputation : elles éructent du méthane, leurs viande et lait seraient mauvais pour la santé, elles ne sont plus rentables après quelques années… Et si le problème vena

Quel avenir

par Stechou , le 28 Novembre 2022 15h18

Il serait intéressant de savoir combien on de repreneurs, dans mon cas, dans 3 à 4 ans les laitières auront disparu ( même pour un prix élevé du litre de lait, c\'est mort ), j\'en ai encore pour

Rappel : Expiration des phytolicences

par Benoît GEORGES, le 20 Novembre 2022 11h04

Pensez à renouveler vos phytolicences avant le 24 novembre en vous inscrivant à des formations continues. Sans celle-ci, vous ne pouvez ni acheter, ni stocker, ni vendre, ni utiliser, ni conseiller

Machine ou machination ?

par Phil.0, le 09 Novembre 2022 10h50

Petit conflit avec un devis ce matin... Je fais un tour sur la bourse et là, qu\'est ce que c\'est ti que je vois ???? L\'acier en chute libre et retour à des prix de 2014... Je demande donc au vendeur

Les plus commentés

    26 commentaires
  1. Lait
  2. 20 commentaires
  3. Quel avenir
  4. 16 commentaires
  5. Valtra

Les plus aimé

    26 j'aimes
  1. par Pipo : Quand j etais petit avec 1 L de lait tu pouvais t acheter un Mars maintenant c est 3 L de lait pour ...
  2. 20 j'aimes
  3. par Laitier.: Même à 65 cents....y aura plus de repreneur...traire 365 jours par ans, plus personne ne veux fair...
  4. 20 j'aimes
  5. par Phil.0: Les gars de natura2000, la propriété privée ils ne connaissent pas. Tu les retrouveras au milieu ...