COMITE DU LAIT ... infos ou intox ... concernant le "monitoring de la durabilité de la production laitière

par guy francq ( MIG), le 16 Novembre 2013 11h59

Quel fut mon étonnement de recevoir une grande invitation à payer pour renouveler l'audit de ma QFL. De plus un grand cachet rouge " FACTURE" figurait sur cette enveloppe.
Sans aucunes explications, si l'agriculteur n'y prend garde et fait du classement vertical des factures..il paie sans se rendre compte de rien.. il est déjà stipulé sur cette facture , même pour les agriculteurs qui ne veulent pas participer à ces 35 initiatives volontaires concernant cette "durabilité", qu'il faudrait payer près de 25 € pour cette initiative.
Personnellement, les organisations( ABS, CBL, BB ET FWA en agrofront ( ils sont forts)... initiatrices de ce projet... ont bien les moyens d'honorer les frais que cela devraient engendrer. Trop facile de mettre quelque chose en route, puis on dit .. ce sont les producteurs laitiers qui PAIERONT.. Je me demande finalement si ce n'est pas la 'durabilité " de l'emploi de Madame A. KOENIGS , au sei...

Piet Van
le 17 Novembre 2013 09h22

On se demande alors pourquoi les petits producteurs laitiers arrêtent de traire.
Et ce sont les managers qui les condamnent .

Le président de la CBL les BALLADE vers la porte de sortie et HAYEZ diminue son Cholestérole en pensant qu'il est le maître syndicaliste de Belgique ...

Gib
le 18 Novembre 2013 11h37

Tous au MIG pour l'organisation d'un cours de lecture!
La participation à ce monitoring se fait sur base VOLONAITRE et en effet, c'est payant.
Il suffit de cocher NON, très simple.
Pour ceux qui choisissent de particper, ça permet à notre profession de montrer ce qui se fait.
ça me parait pourtant simple. Je peux juste comprendre que l'on ai peur comme pour la QFL, que ça devienne obligatoire. Mais on en est loin, c'est un recensement! Comme celui que vous faites chaque année pour votre commune. Les syndicats ont été concerté et ont apportés leur avis et leurs réserves, rien de plus normal. Par contre, à propos de lire, il y a toujours un LU sur les boites Fairbel lol

guy francq
le 18 Novembre 2013 13h37

@ enibob,

Je pense que votre intervention n'est pas une réponse à mon billet. Au grand jamais, le MIg serait contre une certaine "durabilité". Au contraire, nous voulons sauvegarder le maximum d'exploitations laitières avec un retour le plus efficace possible vers le pâturage, car nous avons bien retenu de nos connaissances agronomiques, que c'est l'herbe qui coûte le bien cher .Si je dois bien vous lire, mr Enbob, Reportez votre intervention aux décideurs européens. Nous, de notre côté, nous l'avons déjà fait lors de notre rencontre avec MR J. BARROSO.
La "durabilité" du secteur laitier passe d'abord par la sauvegarde des producteurs laitiers, a quoi servirait une durabilité du secteur, si des régions complètes au sein de l'U E seront désertifiées...C'est bien connu... plus on a un grand troupeau laitier à gérer, plus la mise au pâturage diminue..... CQFD.... C'est L'Europe elle même qui nous prône un environnement de plus en plus mauvais....

guy francq
le 18 Novembre 2013 17h12

Je réagis sur ce forum, en étant un des représentants du "mig", et mon intervention reste très ciblée sur le "monitoring de la durabilité de la filière laitière. A aucuns moment je n'ai fait
allusion au lait "fairebel".
Sous votre "speudo", je me demande à toutes fins, si vous n"êtes pas un responsable de laiterie... qui serait entrain de perdre des parts de marché.... car pourquoi vouloir parler de "FAIREBEL" ici.... Ce n'est nullement le sujet.

Sollecus
le 18 Novembre 2013 17h24

Une démarche volontaire, GIB, c'est non payant. Mais c'est d' un camouflage dans une facture venant de la QFL et c'est un peu ce que fait l'Arsia aussi avec la cotisation mutuelle.
Avez-vous reçu cette facture ? Je suppose que non car il n'y figure pas de case à cocher non.

Montrer ce qui se fait ? Les consommateurs voudraient des étiquettes durables sur les produits pour recenser le bon grain de l'ivraie industrielle et c'est le producteur qui en est le bouc émissaire.

Les gros syndicats et la CBL ont décidé, alors ils doivent payer eux-mêmes pour assumer la durabilité car les producteurs n'ont rien à envier.

Enibob
le 18 Novembre 2013 18h18

Excusez-moi encore, mais j'avais parfaitement compris que vous interveniez pour le MIG et je n'ai pas parlé de Fairebel.
Pour mettre les points sur les "i", j'ai terminé mon commentaire sur une note sarcastique : le fait de ne pas vendre votre lait en Belgique, comme vous l'affirmez haut et fort ailleurs sans jamais donner le moindre chiffre, vous met à l'aise pour vous auto-proclamer porte parole de la résistance et du refus face à cette démarche qui s'inscrit dans l'évolution générale (d'autres pays sont largement en avance sur la Wallonie : www.dairyco.org.uk/resources-library/research-development/environment/dairy-roadmap-2013/#.UopKrvlRqSo) 
Vous ne nierez pas non plus que vous militez pour revenir à des prix agricoles garantis et élevés, généraliser le régime des quotas avec une limitation quantitative par producteur ou encore soustraire l’agriculture des négociations internationales. L’être humain a toujours tendance à chercher d’abord des vieilles solutions aux nouveaux problèmes ... aussi, je paraphraserai Hervé Sérieyx : avec les solutions d’hier pour les problèmes d'aujourd'hui, on a les catastrophes de demain (www.leconomiste.com/article/896164-management-g-rer-dans-un-monde-en-mutation). 
Et comme déjà dit plusieurs fois, je ne suis pas responsable de laiterie : je suis un des rares à m'être présenté sur ce site. Cela a dû vous échapper ...
Voir ce que l’on voit plutôt que ne voir que ce que l’idéologie vous demande de voir ...

Noël
le 18 Novembre 2013 23h03

Je crois qu' Enibob est un cachotier de la Qualité filière lait. Il est le parfait sosie de PIRAUX.

laitier
le 18 Novembre 2013 23h50

tenez, en v la de la durabilité:
pluzz.francetv.fr/videos/jt20h_,92188149.html 
a partir de 16 minutes

Noël
le 19 Novembre 2013 06h47

Voici le CV de Emilbob, lui qui s'était présenté sur le site avec un gros mensonge à l'appui. Ce mensonge ne m'a pas échappé.

www.formavet.infodata.lu/wiapp?w3exec=fv.web.page&page.name=FV.CV.PER.D3P&FORMATEUR=110&w3hostname=asp 

GIb
le 19 Novembre 2013 10h12

@ Sollecus
ça me fait toujours rire, les agriculteurs qui ne participent à rien targuent toujours les autres de leur taper dessus! mais ils ne particpent pas aux négociations et aux bilans. Si l'Arsia fait payer une cotisation et certains services, c'est que la situation financiere l'exige! le CA est composé d'agriculteurs (éleveurs, pas céréaliers) et est un outil pour tous. Vu les services gratuits ou à faibles cout proposés, seul ceux qui s'en servent pas payent le prix fort et ne font pas progresser leur élevage!!!!
Pour la durabilité c'est pareil, il faut négocier et prendre des orientations et des décisions, le MIG s'exclut lui-même de tout et gueule à longueur de journée, c'est bien mais où est la pertinence de l'action sans interlocuteur????

Enibob
le 19 Novembre 2013 10h15

Me voici à Battice après avoir été identifié à Chimay !
Vous avez tout faux !
Si vous n'avez que cela à faire, cherchez encore : je suis peut-être à Leuven ou à Recogne ou à Goé ou alors à Kalo ou bien à Laval en Mayenne ou à Paris, le bureau à côté de F Riboud .... puisque vous tenez absolument à ce que je sois salarié quelque part !
Pourquoi n'admettez-vous pas que je suis libre de toute attache et que mes commentaires sont le fruit d'observations et d'analyses critiques d'un marché mondialisé ? Un marché où, par le jeu de la compétition économique, il faut conquérir des consommateurs (qui sont libres d’acheter ou non vos produits) ce qui implique de créer de la valeur et de comprendre les signaux émis par la distribution ?
Et comme toujours, jamais d'arguments, jamais de réflexion, seulement des frustration, de l'aigreur, de la jalousie, un dénigrement systématique. C'est vrai que cela réclame moins d'efforts et n'exige aucune compétence : vous évitez ainsi d'être mis face à votre incompétence.

Enibob
le 19 Novembre 2013 10h30

@ Gib
Comme je l'ai déjà signalé, lorsqu'on se rend compte que quelque chose ne marche pas, deux attitudes sont possibles : la première consiste à analyser le problème et tenter d’y apporter une solution. La seconde, représentée par le MIG, consiste à s’entêter, en partant du principe que si ça ne fonctionne pas, c’est parce qu’on n’a pas suffisamment essayé.
Manifestement, certains sont formatés de façon telle qu'ils ne changent jamais de point de vue et refusent l'innovation car innover, c'est justement changer de point de vue et c'est souvent un des seuls moyens de sortir d'une crise.
Heureusement qu'il y a des gens dynamiques qui rejettent cette forme d'obscurantisme, celle qui veut que ne soit cru que ce que l'on estime digne d'être cru, celle qui taxe de fausses les vérités qu'ils refusent de voir et qui rit grossièrement de celui qui les exprime.
Continuez, les chiens aboient, la caravane passe !

tirelipimpon
le 19 Novembre 2013 12h55

On a ici sur ce site, le cas concret de deux éleveurs, Benjy et le Wallon. Mr Enibob, nous cite souvent le wallon comme exemple à suivre pour les autres éleveurs et pourtant lequel des deux a innové, s'est adapté à la modernisation du secteur, a investi pour produire plus pour une population en constante augmentation. Celui qui a été le plus dynamique est celui qui est le plus susceptible d'etre dans les problèmes financiers dès la première crise. D'ailleurs, c'est bien celui qui n'a pas investi qui passe le mieux à travers les crises.
Je tiens à dire que je ne critique ni Benjy, ni le Wallon; je fais juste une comparaion entre deux attitudes face à l'évolution du monde.

Benjy
le 19 Novembre 2013 14h22

Bien resumé tirelipimpon

Pas de soucis on peut discuter sans pour autant mal le prendre! Du moment que chacun ne campe pas sur ces positions ! Et c'est autant du coté des éleveurs sur ce site que notre ami enibob...

Enibob disait que ma question était pertinante sur la durabilité... Alors une simple question, qui en Belgique veut de la durabilité dans les produits laitier pour ne parler que d'eux?? Car je livre du lait chez LDA, et a première vue, ils ne sont pas pour malgré l'exportation de la poudre ! Alors qui lance ce phénomène de durabilité ajd?? qui est l'auteur de la revue que l'on a reçu dans les exploitations laitières????

Benjy
le 19 Novembre 2013 14h29

le wallon = fin de carrière, tout va bien

Benjy = modernisation, va de l'avant, et se voit couper l'herbe sous le pied pour un marché qui change sans cesse pour des décisions politique entre autre qui sont prises et tout bascule...
C'est tellement plus facile quand un éleveur n'a pas de charge de gagner moins, mais quand est il pour les autres qui invesstissent et qui sont normalement la suite...

Etre positif, ok, mais faut pas pousser bobonne non plus... Vous faites bien un plan financier pour obtenir les accord d'emprunt, tout peu être très cohérent, mais quand les marchés s'effondre et que les matières premières flambes, il n'y a pas photo... Ajouté a celà les nouvelles décisions qui se prennent comme cette durabilité, alors on n'en fini plus pour ceux qui on fait le choix d'invesstir un peu ou bcp...

Benjy
le 19 Novembre 2013 14h40

Ajouter a celà des soucis sur des bovins qui ne vont pas bien comme espéré et vous tombez dans l'autre coté...

Les autres pays qui pensent produire bcp plus, voir surtout multiplier par deux la production, la je m'adresse a enibob, vous pouvez sauvegarder cette phrase, je ne sais pas si vous serez vieux assez pour le voir, je ne connais pas votre age, mais sachez bien que produire 80000 litres quand certains producteurs produisent 4 ou 5000 litres dans certains pays auront du mal a tenir la route, car ca ne se suit pas comme le troupeau qu'ils ont l'habitude de suivre, de par la taille et la production individuel, sinon ca serait si simple... du bétail ce n'est pas " je donne a manger et a boire un toit pour faire dodo et on attend la traite pour ramasser le pognon ... Je vous propose de parler un peu avec certains nutritionniste qui parcourt la wallonie et demander leurs de vous donner un avis !!! Vous comprendrez bcp de chose... croyez bien que je ne crois pas voir une augmentation épouventable en production de lait, la preuve en Belgique, la LDA ne fonctionne pas a 100 % par rapport aux demandes qui avait été faite auparavant et milcobel, si je ne m'abuse, ne fonctionne que 2 jours semaine a plein régime en gros, tout celà parce que la production n'est pas celle espéré...alors qu'il suffirait juste d'accelerer la production. c'est pas moi qui l'invente ce sont les chiffres...

Benjy
le 19 Novembre 2013 14h51

Ce qui nous ecarte fort de la durabilité, mais ajouter la difficulté de produire economique et d'y ajouter la durabilité, on va répondre que c'est encore une tuile en plus, pour rien de plus...

Si on veut diminuer ses charges, dont les frais de fonctionnement, on n'a pas besoin d'un cahier de durabilité pour nous le dire!! on prend sa facture electricité par exemple et on regarde combien on consomme, et ou on peut réduire son coût! Et ou on peut les supprimer et comment?? voilà la tache d'un éleveur qui va de l'avant, mais ce que l'on oublie, c'est quand cet éleveur est il capable financièrement de le faire?? a chacun son rythme et pas une obligation dans un cahier de charge.

Croyez vous que le wallon se pose se genre de question?? pas du tout, tout est tellement plus simple, vieux batiments, il soigne a la brouette, et trait en pature l'été. C'est certe économique, mais ce n'est pas ce genre d'agriculture que vous pronez cher enibob, car augmenter la production et la taille du troupeau, on ne calque pas sur l'exploitation du wallon en faisant multiplier par 10. Ce genre d'exploitation est possible en petite structure.

Benjy
le 19 Novembre 2013 14h57

Bon j'vous laisse j'ai d'autres choses a faire que de taper sur le net et répondre sur un forum.

A dsl pour les fautes d'hortographe, je suis pas non plus un king en français, le temps me manque pour me relire, je tape a la vitesse que je refléchi et j'envoi.. pour ceux que ca plait pas, tant pis...

Bonne journée a tous, ainsi qu'au wallon, mais il se fait plus discrait... le vent aurait il tourné en sa défaveur??? Qui sait?? personne est a l'abri, ou alors il monte des panneaux solaire pour commencer la durabilité pour arreter dans 2 ans??


Ps: Mr Piraux n'est pour moi pas responsable il doit etre juste solicité vu qu'il suit les QFL et analyse de lait de chaque exploitation wallone, je penses qu'il faut chercher plus loin...

Enibob
le 19 Novembre 2013 20h13

Sachez donc cher Benjy que je suis bien conscient des difficultés que vous citez et que j'ai assez d'expérience pour savoir ce que c'est que d'élever des animaux. Sachez aussi que je n'ai jamais dit que l'avenir était dans des grandes exploitations. A chacun de déterminer ce qui est le mieux pour lui, en fonction du marché qu'il vise et des objectifs personnels qu'il poursuit car on produit avant tout pour satisfaire une demande.
Sachez aussi que là où l'on attend la fin des quotas pour produire plus, c'est le fait d'une politique bien définie, pas d'un rêve ... Il faut s'intéresser et comprendre ce qui se passe ailleurs.
Quant à votre affirmation selon laquelle il y aurait contradiction entre durabilité et "produire économique", elle n'engage que vous. Les résultats de Dairyman (mon billet du 30 octobre donne un lien vers les présentations de conclusion) montrent clairement le contraire ... Plus proche de nous, le CRAW de Gembloux, partenaire du projet, a travaillé avec 19 exploitations laitières : contactez donc les chercheurs du CRAW et interrogez les ... (www.cra.wallonie.be/fr/24/nouvelles/767  et www.cra.wallonie.be/fr/19/les-projets/262).  Je pense que cela en vaut la peine ... J'ai aussi donné le lien vers le bulletin #6 du projet : vous avez une description de l'exploitation de M Noyens (9.500 l par vache en moyenne) et la comparaison technico-économico-environnementale de deux systèmes de production, confinement total et pâturage.
Et encore une fois, la durabilité est perçue comme une demande sociétale par les clients belges des laiteries qui transforment votre lait. Partagez-vous les vues du MIG qui refuse de satisfaire une demande de ceux qui se chargent de commercialiser une partie de votre lait ?
Vous constaterez avec moi que notre ami Guy Francq est subitement devenu muet lorsqu'il s'agit de donner des arguments pertinents pour étayer le refus de satisfaire cette demande qui s'inscrit dans la ligne du "sauver la planète".

Benjy
le 19 Novembre 2013 23h22

Cher enibob ce ne sont pas des attaques personnel envers vous prticulièrement, il y avait juste qq lignes. le reste c est pour faire réagir la plupart d'entre nous !!

Mais j'aimerais que vous me répondiez sur une chose si je peux vous le demander, ce n'est pas vous qui nous dites de libéraliser les marchés? de s'alligner sur un marché mondial?? d'arriver a produire a prix réduit pour etre compétitf?? Mais la durabilité sera tot ou tard sur le plateau, m'obligent a répondre a ces nouvelles normes si on peut l'appeler comme ca, mais croyez vous que mes adversaires qui viennent avec leurs produits identique sur ce même marché soit obligé de répondre a une durabilité?? vous me dites d'etre le plus performant possible, c est la loi du marché et favoriser le libre echange, mais on a déjà pas a la base le libre choix !!! moi je devrais répondre a des règles strictes et de l'autre pas du tout !!

Après le libre echange avec le canada, nous allons avoir le libre échange avec les USA, croyez vous qu'ils se soucient eux du durable quand ils poluent a fonds??

Vous voulez mettre en compétion deux sortes d'agriculture une montée par un pur sang et une autre avec un ane, et on doit arriver a passer la ligne d'arrivée en même temps!

le Pay
le 19 Novembre 2013 23h46

Dois je vous rapeler que le président de la CBL est un émissaire de la firme Corman qui sous drapeau Belge vend du beurre ballade et crème Carlsbourg de lait Thèque et autre, Alors demander a nous d'être durable et profiter de notre image pour vendre des produit de lait de Qualité très moyenne et certainement pas durable ne fût ce que par le trajet d'acheminement, rajouter à celà que l'Apaq w que nous payons tous met ces produits bien en avant et que la RTBF parle d'un des fleurons de la wallonie en sachant qu'ils ont bâti leur prospérité sur un magouyage de beurre qui passait 10x la frontière pour toucher le prime de restitution...
Je vous en prie Enibob, défendez donc l'indéfendable !
Pour ce qui est de Guy, sachez qu'il était en réunion avant hier et hier pour essayer de défendre ce qui reste de l'agriculture familiale durable.

le Pay
le 19 Novembre 2013 23h58

Dans toute ce beau livre de durabilité on oublie l'essentiel: promouvoir le lait à l'herbe, plus gande source de durabilité pour l'envirronnement comme pour certaines régions comme, l'ardenne, le pays e Herve, l'Eiffel...mais ça c'est une condition difficile pour les exploitations de 300 vaches qui plus est sont installées dans le NORD...et il n'y a trace d' aucune guarantie de prix durable pour nos jeunes.
Rajouter a celà qu'onnégocie le marché transatlantique... et on arriveà légitimiser tout ça,
Si ça vous dégoute aussi, je vous rapelle que vous êtes les bienvenus dans l'alliance d19-20: www.d19-20.be 

Enibob
le 20 Novembre 2013 09h28

Qui serais-je pour "dire qu'il faut libéraliser les marchés" ? Ce n'est pas parce que l'on essaye d'attirer l'attention sur une évolution que l'on veut l'imposer. J'essaye d'attirer votre attention sur cette évolution et sur ce que cela implique. A chacun de prendre ses dispositions en fonction des objectifs qu'il poursuit. Mais ce n'est pas à la collectivité de payer pour des choix individuels.
La mondialisation, avec le développement d'Internet et du commerce mondial, est un fait. Un simple fait. On peut discuter du point de savoir comment il faut réagir à l'évolution du Monde : essayer de se protéger en érigeant des barrières protectionnistes (position conservatrice), ou développer nos atouts pour gagner des points dans la compétition entre les pays (position libérale).

Enibob
le 20 Novembre 2013 09h32

Je suis convaincu d'une chose : c'est la liberté de commerce qui a permis la croissance, c'est le protectionnisme qui a amené de nombreux conflits ayant semé la misère. Je suis aussi d'avis qu'il est impossible de régler rationnellement la question du juste revenu de chacun en dehors du marché. Les économistes sérieux le savent depuis longtemps et l'histoire l'a démontré : depuis plus d’un siècle, la théorie économique et l’expérience historique ont établi que c’est précisément la redistribution autoritaire des revenus qui détruit sûrement et inéluctablement le secteur productif. Je pense aussi qu'on ne produit pas pour produire, mais pour répondre aux besoins des hommes, que l'économie repose sur la capacité de faire des choix et de prendre des décisions et que la réduction du champ des libertés et des incitations à prendre des décisions affecte nécessairement la dynamique économique.
Si certains pensent que c'est indéfendable, c'est parce qu'ils sont dérangés par le mot "liberté". C'est leur choix. Pas le mien.

jeune agri
le 20 Novembre 2013 09h41

@le Pay

la réponse' est simple. effectivement comme vous, je pense que durabilité va surtout d'abord par un souci d'environnement (d'interaction avec lui) c'est cela notre métier. le lait à l'herbe est un de ces aspects. mais comme ces nouvelles directives (car il faut malheureusement le considérer ainsi) ont été rédigées par des représentants entre autres du monde industriel agricole qui n'ont plus cette vision des choses. parce qu'ils ne connaissent plus que de grosses exploitations qu'ils présentent comme des modèles. acheter des compléments alimentaires à gogo et soigner des ensilages toutes l'année avec des vaches sur du beton ... moi je trouve pas ça durable du tout ... pourtant ce seront ces exploitations là les premières qualifiées de durable dans leur système ... A méditer !!! le consommateur risque à nouveau d'être dupé !!! comme on l'a fait avec la qfl ...

matuvu
le 20 Novembre 2013 09h54

LDA entre autres parle de ne plus collecter les non qfl (je n'ai pas de date précise)

qfl sur base volontaire ... = ... durabilité sur base volontaire. A bon entendeur !

guy francq
le 20 Novembre 2013 12h18

Je suis bien revenu présent sur ce forum.... Jamais Mr enibob, je vais fuir mes responsabilités, donc dans la mesure du possible, je réponds, mais comme dit plus haut par le Pay, nous nous défendons chaque jour pour une continuité (durabilité du secteur).

1/ sachez que le " mig" n'est pas opposé à une certaine "durabilité", que ce soit bien CLAIR... ce n'est pas mon intervention du départ, lissez bien..
2/ Nous n'avons aucuns soucis avec les producteurs laitiers qui y veulent adhérer, mais j'estime que ces 35 mesures volontaires sont des initiatives qui ne respectent pas au départ les fondamentaux d'une vraie durabilité...;
Pour être durable, comme la moyenne d'âge du producteur est de 54 ans, ilfaut d'abord de la continuité, posons nous la question d'ici 5 ans, qui trait les vaches en wallonie ?
3/ Notre première vocation, est le soucis de nourrir une population avec des aliments les plus sains possibles, respectueux de tout, le NON à la malbouffe.. et le système mis en place fait tout le contraire.
4/ une vraie "durabilté" est certainement déjà un retour en arrière, le respect de l'exploitation familiale qui détient entre 60 et 100 vaches Maxi et qui fait encore vivre une famille. Stop aux "megas" fermes.. ce n'est bon pour personnes, sauf les financiers qui y viendraient chercher leurs dividendes.
5/ Je maintiens le fait que ce n'est pas le producteur laitier à payer ces 25€, si il ne veut pas adhérer à ces mesures volontaires, c'est aussi le rôle du "mig" a défendre les producteurs laitiers face à cet abus de pouvoir. Nous serons en pleine réaction face à cette manière de faire.

Gib
le 20 Novembre 2013 13h19

On parle du lait à l'herbe, encore une fois il faut lire un peu.
On demande de limiter l'apport en concentré par vache et donc de valoriser les fourrages de l'exploitation!
Il n'y a pas que l'herbe, mais aussi des mélanges de céréales, du maïs, des betteraves fourragères etc.
Et dire qu'au pays de Herve on produit principalement à base d'herbe c'est un peu douteux, vu le concentré acheté dans cette région... Plutot que critiquer la Flancre ou meme d'autres, concentrons nous sur nos faiblesses et avançons

le Pay
le 20 Novembre 2013 13h36

avançons Gib, 40 fermes en moins chaque semaine.. on en viendra à bout !

Gib
le 20 Novembre 2013 13h48

Soyons constructifs aurait été plus judicieux. Ce commentaire ne l'est pas et ce site commence à me désoler en tant que jeune! Avec une telle mentalité, j'aurais aussi evité de reprendre

Sollecus
le 20 Novembre 2013 16h29

@ Gib

Tu dois constater que les cols blancs et bleus sont les dictateurs de notre état belge qui veulent suivre les injonctions européennes et faire payer le commun des mortels pour que eux survivent. Ils ne s'occupent de la base, ils ont un salaire très décents et ne peuvent pas envisager le chômage qui est en nette progression.
A part DEFEYT, quel est le politicien salarié qui réduit son train de vie durable ?

Demande à PIET VAN TEMSCHE, comment on devient Baron ? Il suffit de travailler avec des cochons...

le Pay
le 20 Novembre 2013 16h33

quand dans le livre vois qu'on expique que ça polue moins de faucher ramsser, nourrir et épandre les lisiers que de faire pâturer, je ne peux que bondir je m'excuse.

jim
le 20 Novembre 2013 19h30

@ Gib : "...ce site commence à me désoler en tant que jeune!..."
On est deux. Evite de répondre aux dikkeneks (genre Enibob ou le Pay).

Enibob
le 20 Novembre 2013 19h31

Eh oui M le Pay, ces pratiques qui vous font bondir sont moins polluantes en termes d'émission de GES ... elles sont aussi efficaces en termes économiques. Elles sont donc "durables". Il faudra vous y faire !
Une ferme de 1.000 vaches, 0 grazing, à 9.500 l par vache et biométhanisation des effluents, sera moins polluante que 25 fermes de 50 vaches à 7.500 l. C'est très aisé à démontrer ...
Il n'y a pas que votre modèle, le monde n'est pas blanc ou noir ...
De nos jours, en réponse à la demande sociale, la "durabilité" fait partie des "bonnes pratiques", et ce quel que soit le domaine d’activité. L’agriculture ne fait pas exception. En outre, de par ses modes de production intensifs, sa fonction de production alimentaire et l’utilisation particulière qu’elle fait des ressources environnementales, l’agriculture est l’un des domaines les plus concernés par la question du développement durable.
Quant à dire comme M Benjy que les américains polluent "à fond", je vous invite à voir ce qui se passe de l'autre côté de l'Atlantique où les mêmes préoccupations sociétales produisent les mêmes effets : www.usdairy.com/Sustainability/Reporting/Pages/StewardshipSustainabilityGuide.aspx  Avez vous un guide de ce type chez nous ? Financez-vous comme vos collègues US un centre de recherche dédié entre autre à la durabilité de la production laitière ? Oubliez vos clichés ...

jim
le 20 Novembre 2013 19h38

ouais comme je disais quoi : dikkenek
ce site est une vrai flatte à cause de ses utilisateurs les plus fervents... un non sens...

jim
le 20 Novembre 2013 19h42

d'autant plus que le number one, enibob, n'est pas agriculteur... bah... au pire je visite le site en zappant les dikkenek, au pire je ne visite plus ce site...

Enibob
le 20 Novembre 2013 20h08

@ Guy Franck
Pensez vous que se limiter à une "certaine" durabilité, que vous ne définissez pas, pourra servir de critère de compétitivité pour vos laiteries face aux autres ?
Au niveau global, la FIL a développé le "Global Dairy Agenda" : www.dairy-sustainability-initiative.org/Public/ 
J'ai déjà donné un lien vers ce qui se passe au RU ....
Vous avez les mêmes démarches ailleurs ... par exemple en Irlande, où comme vous devez le savoir, le lait est majoritairement produit à l'herbe (voyez la présentation de M You lors de la réunion de conclusion Dairyman) : www.fdii.ie/Sectors/FDII/FDII.nsf/vPages/Dairy~Sustainable_operations~sustainability?OpenDocument  ou alors Arla : csr2011.arla.com/Nature/Agriculture  ("Our milk suppliers must therefore adhere to our high standards when it comes to milk production, animal health and feed quality.")
Et le secteur privé n'est pas en reste : www.delaval.ch/fr-CH/About-DeLaval/Sustainable-Dairy-Farming/ 
Il semble que les leçons récentes ne portent pas ! Souvenez vous : cages pour pondeuses, truies gestantes, poulets en batteries, nitrates, .... Si vous ne vous préparez pas à répondre aux demandes sociétales par vous même, ne soyez pas surpris qu'un jour les politiciens vous imposent des normes que vous n'aurez pas choisies ...
Je pense que M Gib a compris le message et qu'il espère que les producteurs seront considérés comme solution au problème et non comme causes des problèmes et exposés à la vindicte populaire !
Vous par contre, pour moi, vous êtes le leader des causes du passé ... Comme déjà dit, avec les solutions d’hier pour les problèmes d'aujourd'hui, on a les catastrophes de demain.

Enibob
le 20 Novembre 2013 20h21

@ Jim
Vos commentaires font bien avancer le débat. Merci pour votre contribution !
Mais comme déjà dit, vous avez raison d’en rester aux attaques personnelles, car si on devait débattre de chose techniques, vous seriez rapidement mis en face de votre incompétence. En effet, Il est plus facile de critiquer la personne que d'aborder le contenu même du billet ou des idées exprimées par les intervenants. Cela réclame moins d'efforts et n'exige aucune compétence.

Yluap
le 20 Novembre 2013 20h49

Et bien les gars il y a encore du travail sur la planche;en tout cas si Enibob est un agriculteur et je crois savoir de qui il s´agit, dites vous bien que c´est un grosse pute qui rentre dans le cul de tout le monde.
Pour ce qui est de la durabilité d´accord avec Guy et avec Pay les laits importés ne sont pas durables sinon la Nouvelle Zélande(de la à faire le tour de la terre il y a une marge) le prix de revient du lait est ou- le identique donc plus il vient de loin moins il est durable.
La durabilité n´ est avant tout, que cela soit d´un point de vue èconomique ou écologique possible uniquement dans les exploitations familiales.
La durabilité qui nous est imposée est tout simplement la continuité du démantellement de ces exploitations familliales en faveur des multinationales en collaboration avec, bien entendu,la FWA qui elle compte bien voir se libérer des terres pour ses mangeurs de primes.
La QFL était à la base aussi volontaire et gratuite; on en est loin

Enibob
le 20 Novembre 2013 21h19

Questions de la grosse pute à l'expert Yluap:
- combien de LAIT néo-zélandais, US, Argentin importe-t-on en Europe ?
- qu'est-ce qu'une "exploitation familiale" dans ce monde qui change, ce monde où la question agricole ne se confond plus avec l’existence de sociétés paysannes, où l'exploitation individuelle à 2 UTH sur laquelle s'est bâtie la PAC ne parvient plus à être transmise, où l'accès au foncier des jeunes ressort de la quadrature du cercle, où se développent de plus en plus des structures sociétales, où de plus en plus de conjoint(e)s ne travaillent plus sur l'exploitation ?
- faudrait-il donc démanteler notre agro-industrie laitière exportatrice créatrice de valeur ajoutée et d'emplois pour préserver ce que vous appelez le seul modèle durable ?
- pensez-vous que notre avenir, l'avenir de nos enfants, doit être recherché dans le sur-place, voire le retour vers le passé ?
Merci pour vos réponses précises et argumentées, sans recours à des termes outranciers.

Yluap
le 20 Novembre 2013 23h13

Pour les quantité de lait que l´ont importe sur l´europe je ne peux répondre et personne ne peux répondre sachant que avec les primes à l´exportation certain produits passent plusieur fois les mêmes frontiéres!!!!
Une exploitation familiale est une exploitation de taille humaine et variable en fonction des pays ; en afrique et en Inde cela peut etre 2à 3 vaches et aux USA 500 vaches.Mais les propriétaire ou exploitants sont des individus (fréres soeurs conjoint associés etc) en tout cas pas des multinationales qui produisent du blé, qui vendent du pétrole,qui exploitent de la main d´oeuvre à 20€/mois et qui écrasent tout sur leur passage.La pac est dirigée par les lobbies
et si les exploitations ne sont plus transmissibles c´est voulu,n´oublies pas que les subsides de la pac viennent du citoyen et servent principalement à faire grossir artificiellement les fermes afin de pouvoir à terme mettre la main dessus il ne faut pas etre très intelligent pour comprendre cela.
L´agro-industrie produit de la merde et génère très peu d´emplois ;les tailandais l´ont très bien compris si tu connais un rien leur façon de travailler.
La vente de produit du terroir à haute valeur ajoutée n´est pas un retour en arrière mais bien un produit auquel le consommateur fait confiance contrairement aux produits industriel dont tout le monde se méfie .la preuve :toute les crises que l´on a connu ont étés provonquées par l ´agroindustrie et seule l´agriculture en a subi les conséquence!!!!Si ce n´est pas se faire enculer ça c´est quoi se faire enculer?????

le Pay
le 20 Novembre 2013 23h13

- De nouvelle Zeelande il en vient en paquet, d'argentien c'est un paquet de viande qui s'amène et des US ça se prépare.
- Une expoitation familiale est une exploitation qui fait vivre la famille avec ce seul revenu. Uu fil des ans avec un lait qui n'a jamais augmenté par rapport au reste, on a tué ce système.
- Exporter veux dire eêtre concurrentiel par rapport à des pays qui n'ont pas les mêmes normes et a qui on ne damnde pas d'être durable, que jje sache, c'est pas le chinois ces clients aextraordinaires qui vont nous demander d'être durable ou alors ce serait vraiment le ponpon.
-l'avenir c'est une production en Europe correspondant à la demande en Europe et interdiction à tout produit non durable et aux normes incomparables de rentrer. Tout autre système nous enfoncer toujours plus.
-Au Danemark, les gros ont bouffé les ptits en investissant comme des fous, en 2009 ces gros étaient tous en faillite et c'est l'état qui les a sauvé pour ne pas mettre en péril l'agro industrie, vous avez dit fillet de sécurité !! mais les ptits ont les a laissé disparaitre . Bilan combien de chomeurs en plus, et combien de citoyens qui paient pour des gros ?
Regarder le secteurs porc chez nous, les gros qui croyaient s'en sortir en devenant toujours plus gros, ou en sont ils ? presque tous intégrés.ezt combien d'emplois perdus? C'est ça l'avenir que vous nous souhaitez Enibob ?

le Pay
le 20 Novembre 2013 23h18

@Jim.
Ca fait maintenant des années que je me bas avec mes camarades pour que les jeunes aient un avenir, me traiter pour celà de dikkenek...oufti gamin ça frise le manque de respect !

Yluap
le 20 Novembre 2013 23h18

Bien vu Pay

Benjy
le 20 Novembre 2013 23h35

ha v'l'a des nouveaux. bien venu... ça met un peu d ambiance. je ris à vous lire... vous y allez un peu fort. (rire) mdr...

Enibob
le 21 Novembre 2013 00h20

Voir ce que l’on voit, et ne pas voir ce que l’idéologie vous demande de voir ...
Vous semblez persuadés, le pay et yluap, que le monde entier essaye de vous avoir (je reste poli), de prendre votre ferme, de vous ruiner ... Le grand complot des multinationales ou des banques ?
Les importations de produits laitiers, vu les taxes qui les frappent, ne se font que par quotas ou en perfectionnement actif ... quelques tonnes de beurre héritées de l'entrée du RU dans le marché commun, quelques kg de poudres, pas de lait ... Par contre nous exportons des milliers de tonnes et vos exigences, cela signifie des milliers d'emplois perdus, des milliers de producteurs laitiers condamnés car ce n'est pas ainsi que vous vendrez un lait plus cher ... Est-ce cela la solidarité, le progrès ?
Les importations de viandes argentines : en chute libre car Mme Kirschner, la présidente, a développé une politique telle que des millions de vaches ont été abattues ... les fermiers étant dégoûtés. Conséquences : abattoirs fermés, chute de la production, exportations en chute libre et prix intérieurs en hausse d'où consommation de bœuf tombée à 45 kg par habitant contre 65 il y a à peine 5 ans ...
Je constate que la production de lait au DK n'a pas chuté ... Je constate que la production de lait aux Pays-Bas est en augmentation constante : avez-vous seulement lu la communication de M You et ses analyses SWOT ? Avez-vous écouté les témoignages ?

Enibob
le 21 Novembre 2013 00h25

Suite
L'agro-industrie est fournie par des agriculteurs dont vous faites partie ... Voulez-vous dire quand vous parlez de "merde" que les agriculteurs qui pratiquent l’agriculture conventionnelle sont des ignares et des irresponsables ? L'agro-industrie n'a pas tué en une seule fois 50 personnes comme les germes bio que je sache ... ni condamné à vie 300 autres à subir des dialyses ... Et les scandales sont le fait de fraudeurs, pas d'une politique délibérée.
J'en resterai là : votre pensée marxiste vous interdit la prise en compte objective des faits économiques, une compréhension plus fine de la réalité économique. De là vient la méfiance quasi pathologique envers le marché, les patrons, la bourse, les sponsors, l'argent, voire la liberté individuelle que vous assimilez à la jungle et que vous voulez éliminer.

Colette
le 21 Novembre 2013 02h55

Enibob calme toi, veux tu que je passe te faire des choses hum, vu que tu ne sais pas dormir.
Donne moi ton adresse?

Regarde je suis allée chez le wallon, maintenant il se calme ;-)

Henri porte des lilas
le 21 Novembre 2013 08h35

@ Enibob

Cela fera combien de pages pour ce roman cahier des charges de la QFL ? La Lecture était bonne hier soir ? Ou très tôt ce matin ?

Qui va payer la journée passée avec le préposé pour les croix à remplir ?

Je crois que je vais tout balancer à la décharge tellement c'est lourd...

le Pay
le 21 Novembre 2013 14h54

Enibob
Je ne parle nul part de lait bio !! encor moins de merde !! Vous êtes vraiment tordu !!
Vous nous parler d'études nous on vous parle de vécu, vous nous parlez de réalité économique pour l'industrie, nous on vous parle de réalité économique de nos fermes, c'est toute la différence.
Aller donc vous faire voire sur un forum pour industriels !!

Enibob
le 21 Novembre 2013 15h33

Vous avez bien besoin d'apprendre à lire ...
Mon commentaire s'adressait aussi à votre compère Yluap qui a un langage "fleuri" et "malodorant" ...
Je ne parle pas de lait bio, mais des germes bio qui ont tué ceux qui les avaient acheté, ce que les produits agro-industriels ne font pas à cette échelle ... Ne confondez pas svp
Mais vous déformez tout pour servir votre idéologie et quand vous ne savez pas répondre, vous m'envoyez au diable ...
La réalité de votre ferme n'est pas celle de votre voisin, mais tous vous êtes liés à l'agro-industrie à moins de transformer et commercialiser vous même votre production ou de vous inscrire dans des circuits alternatifs. C'est cela la réalité de l'agriculture. Et ne vous déplaise, l'agroalimentaire en Wallonie c'est 21.000 emplois, 7,6 milliards d’euros et c'est le deuxième employeur industriel et c'est un des pôles de compétitivité retenu par Marshall2.vert (Wagralim : www.wagralim.be/index.php)  ...
Mais tout ceci nous a éloignés du sujet qui concernait la démarche volontaire proposée aux producteurs de lait pour répondre à une demande sociétale qui concerne tous les secteurs économiques ... Et sur ce point précis, vous n'apportez rien, préférant vous focaliser sur vos habituelles indignations anti-système en réclamant, afin de préserver vos privilèges, un retour au passé.

Gib
le 21 Novembre 2013 15h55

Qu"avez-vous au fond contre la FWA?
Elle est composée d'agriculteurs! Elles défend toutes les spéculations et chaucun peut y exprimer son avis.
Il est tellement plus simple d'exprimer un avis mono-sectoriel, mais où irions-nous? J'aimerais tellement qu'on m'explique comment une organisation mono-sectorielle, sans interlocuteur peut donner un avis qui permet de faire avancer les choses!

le Pay
le 21 Novembre 2013 16h58

En 2009, la FWA nous a laché nous producteurs laitiers Gib.

Le pompier
le 21 Novembre 2013 17h40

La direction salariée de la FWA s'est ankylosée dans de la paperasserie de bureau et ne voient plus ce qui se passe sur le terrain. Elle téléphone à ses complices politiciens pour faire avancer le schmilblick prôné par l'Europe au détriment des acteurs de terrain qui sont les producteurs, les éleveurs. Il ne suffit plus d'arborer un drapeau avec épis quand on voit la disparition croissante de nos fermes. On est très mal défendu par la FWA.
Au fait, qu'est ce qu'ils font encore ? GIB

le Pay
le 21 Novembre 2013 20h08

Enibob, quel est votre analye de ce qui s'est passsé depuis 20 ans dans le secteur porcin ?
Au DK la production n'a pas chutée par e que l'état a sauvé les agriculeurs mais leur met la prseeion pour produire toujours plus pour essayer de s'en sortir.

par le carolo
le 21 Novembre 2013 20h37

la durabilité c'est premièrement donner le gout et les moyens aux futur génération de continuer ou créer des exploitations viable pour demain, et pas nous endormir avec de la méthanisation ou du photovoltaïque pour augmenté le chiffre d'affaire pour fournir le lait encore moins chers a la transformation!!!

furioso
le 22 Novembre 2013 05h27

@GIB

La FWA serait-elle en manque d'argent?
Yvan cherche à boucher les trous en augmentant les tarifs du CGTA . 350 € en trois ans, soit 1124€ juste pour des papiers et voir un conseiller deux fois par an. C'est pas exagéré ça?
Et les autres, vous payer combien?

Gib
le 22 Novembre 2013 10h00

Je vous signale juste que la disparition des agriculteurs est malheureusement un phénomène mondial! Même au canada, pays soit-disant où tout va bien, le taux de reprise est de 3 pour 10. Pour savoir ce qui est fait, il faut s'informer! Notamment dans des dossiers comme le PGDA etc. Et concernant 2009, y avait un paquet de membres FWA, la FWA n'a juste pas voulu imposer à ses membres de tous le faire.
Un jeune, meme à 18 cents, avait besoin de ce revenu pour survivre.
Enfin bref, je vois la mauvaise foi et la bonne vieille théorie du complot qui habitent certains d'entre vous...

André l'ami
le 23 Novembre 2013 15h48

@ Gib,

La mauvaise fwa, foi ....On impose pas à quelqu'un de manifester, mais si tu juges que tu n'en vois pas la cause, alors c'est très grave d'attendre que ton vieux maître... ne t'y oblige.

Depuis cette manifestation, les consciences ont évolué . SOLIDARITE

THERON
le 24 Novembre 2013 20h55

Bonsoir à tous, J'ai personnellement assisté aux réunion de mise en place de ce cahier des charges, en ce qui me concerne, c'est un artifice pour produire de nouveaux auditeurs qui viendront constater moyennement payement que vous faites bien votre travail, et pousser les autres à être vu comme des empoisonneurs sans label.

J'ai demandé 4 choses :
1) Que les auditeurs viennent scorer les animaux et mesurer réellement certaines choses pour permettre aux agriculteurs de progresser
2) Que le parasitisme et sa gestion soient centraux
3) Que les oligo-éléments soient évalués régulièrement
4) Que le lait de ces producteurs labellisés "durable" soit revalorisé

AUx quatre points j'ai eu une fin de non recevoir ou un refus pur et dur.

Néanmoins ce cahier des charges à un mérite celui de faire remarquer aux éleveurs que le but c'est d'avoir un troupeau à 3,x lactation, et une diminution de l'usage des antibiotiques au tarissement.

Sachez le, une vache passe son point de neutralité économique en général vers le milieu de la seconde lactation (source : STE-AWE), et leur durée de vie moyenne en Wallonie est de 2,6. La rentabilité de la vache moyenne à 7500 L est donc de 0.8*7500*0.3 = 1800 euros. C'est une des raisons de boire la tasse.

Donc arnaque dans la réalisation, mais problématique de fond bien réelle...
Pendant ce temps là, le monde entier continue de produire... Un conseil, n'investissez pas, à part dans plus de temps dans vos vaches.

THERON
le 24 Novembre 2013 21h29

Pour information, certains vont mieux que d'autres :
www.zonebourse.com/zbcache/reuters/Draw_Chart.php?p=3,1,605,375,Deere  _ Company&RepNo=2565N&L1

Envoyer
Fermer

Les circuits courts : une filière encore rentable?

par Benoît GEORGES, le 14 Mai 2022 18h40

Reportage de RTBF Info avec Grégoire Bert (Les Jardins de Mimie), Florent Hawotte (Centre Interprofessionnel maraîcher) à Houyet ainsi qu’Eric Gessel et des consommateurs à Woluwé. 16 producte

Colz\'iso a remporté le 1er PRIX du YEP Challenge 2022

par Benoît GEORGES, le 14 Mai 2022 01h50

Colz\'iso, un projet des étudiants de la Haute Ecole Charlemagne, Isia de Huy a remporté le 1er PRIX du YEP Challenge 2022. Arthur Clarenne, Arthur Geerts, Alexandre Donnay, Marvin Minsier et Lucas

La sécheresse complique le travail des agriculteurs,...

par Benoît GEORGES, le 06 Mai 2022 11h38

La pluie n\'est pas beaucoup tombée au cours de ces dernières semaines. Depuis le début de l\'année, il a plu 30% de moins que prévu. Cette sécheresse complique le travail des agriculteurs dans pl

Herbe sur pied

par Ouvaton, le 04 Mai 2022 09h40

Bonjour à tous, alors que la saison pédale déjà par manque d\'eau et de chaleur. Les terres ne se réchauffent pas. Je viens de trouver du foin à acheter sur pied à 20€ la boule. J\'ai de l\'e

De la crasse

par Stechou , le 27 Avril 2022 08h40

J\'ai le levier de clignotants qui déconne, il fait tout le temps des appel de phare, rien de grave, je demande à la concession pour un nouveau levier !! Le prix htva 483 € ????? Pour un morceau d

PROTECT’eau recrute deux bacheliers en agronomie (H/F/X)

par Benoît GEORGES, le 23 Avril 2022 19h28

???? OFFRE D’EMPLOI ???? Vous avez la fibre environnementale et une expérience en agronomie ? Le rôle de conseiller vous va comme un gant ? ???? PROTECT’eau propose l’emploi qu’il vous faut

Les plus commentés

    29 commentaires
  1. Engrais
  2. 6 commentaires
  3. Les circuits courts : une filière encore rentable?
  4. 6 commentaires
  5. La sécheresse complique le travail des agriculteurs,...

Les plus aimé

    21 j'aimes
  1. par Stechou : Peut être, mais je n'ai pas l'impression que nous soyons les principaux bénéficiaires du travail bi...
  2. 21 j'aimes
  3. par Phil.0: La sécheresse floute,
    L'inflation floute,
    La guerre floute,
    La covid floute,
    La nouvelle pac floute....
  4. 17 j'aimes
  5. par Phil.0: Ha les gaillards, toutes les excuses sont bonnes pour nous fourrer leurs foutues haies. ; ) ; )