Invitation

par vachekyrie, le 16 Juin 2012 23h25

« Le marché libre excédentaire peut-il être rémunérateur pour le producteur de lait? »

Le MIG (EMB) invite les producteurs et les productrices de lait, la FWA, la FJA, la FUGEA, l’ABS, le BB, le FMB, tout le secteur para-agricole (vétérinaires, négociants,...), les Conseils d’administration des laiteries à une conférence suivie d'un débat:

avec la participation de :

- André Pflimlin, expert en politique laitière européenne et mondiale, présentera un exposé sur les marchés laitiers mondiaux .
- Un représentant de la Commission européenne nous exposera le paquet lait et l’évolution du prix mondial du lait.
- Des représentants de plusieurs partis politiques sont invités à nous donner leur vision de cette problématique.

Débat animé par un journaliste.

Cette conférence se tiendra à Ciney Expo, le mercredi 27 juin 2012 à 20h30.

Votre présence et votre avis sont importants. N...

le réaliste
le 17 Juin 2012 22h48

et cela va servir à quoi?
encore une soirée blabla!!!

cotisant
le 18 Juin 2012 07h12

C'est pas très réaliste de ta part, tu préfères alors un virtuel Sucellos ou un autre journaliste international.....ou alors tu as d'autres solutions pratiques et immédiates..............

le wallon
le 18 Juin 2012 11h54

Moi je n'irai pas car le 27 juin c'est l'anniversaire de ma plus jeune fille donc c'est le restaurant au soir .

Marcel
le 18 Juin 2012 13h29

A la bonne heure!

Moi j'irai. S'informer c'est déjà très important. Ne soyons pas fatalistes. L'EMB propose la création d'une agence européenne visant à surveiller le marché, les frais de production et de les mettre en concordance en adaptant les volumes produits. Il est absurde de produire pour une demande qui n'existe pas. Les autres secteurs de l'industrie ralentissent leur production quand la demande n'y est pas. Pourquoi pas un système pareil pour notre lait, sans quoi bye bye les producteurs...

Sucellos
le 18 Juin 2012 15h55

Marché excédentaire
Quel marché ?
le marché wallon ?
le marché belge ?
le marché européen ?
Globalement, l'UE exporte 10 à 15 % de sa production. Est-ce un crime ?
le marché mondial ?
Ce dernier voit la demande croître de 2 à 3 % par an soit un besoin de l'ordre de 20 mio de tonnes. Il y a consensus entre tous les analystes sur cela.
Au nom de quel principe, la minorité que vous représentez à l'EMB voudrait-elle imposer aux producteurs européens de ne pas répondre à cette demande s'ils en ont la capacité ?
Au lieu de vouloir imposer votre vision en refusant d'admettre qu'il existe plusieurs modèles d'agriculture, qu'il n'y a pas un système de pensée ou un modèle de production meilleur qu’un autre, de réclamer intervention étatique, protectionnisme, manipulation des taux de changes et des prix et défense des privilèges de certains, vous feriez mieux de vous organiser selon le modèle de CWT aux USA où les producteurs, de façon responsable, cotisent pour financer des programmes de soutien aux exportations ou des réductions de production.
Ce qui compte c'est la production, qui permet de satisfaire les besoins des consommateurs (eux-mêmes tirant leur pouvoir d'achat de leur production). Pourquoi donc avez-vous peur du marché ? Sans doute parce que le pouvoir de décision passerait dans les mains des consommateur !

Cricri
le 18 Juin 2012 20h59

"Produire du lait" a un prix monsieur! Si nous devons continuer dans ces conditions-ci, je ne sais pas qui produira encore à l'avenir. Ca, je pense que vous ne vous en rendez pas compte. Vous ne savez pas de quoi vous parlez. Si vous en avez les c..., venez à Ciney exposer vos vues...

007
le 19 Juin 2012 07h50

Le marché est ultralibérale et c'est la politique des richards qui mènent les producteurs vers la faillite. Regarder la gestion de l'Europe, des banques, la mondialisation ..............
Les consommateurs sont dégoûtés des fraudes sur les étiquettes et etc....

Marcel
le 19 Juin 2012 10h52

@ Succllos

Au nom de quel principe????????????

Au nom du fait que le producteur de lait a droit à un salaire correct pour son travail!

Sucellos
le 19 Juin 2012 13h58

@ Marcel
Je cite PA25 : "Derniere nouvelles..... un laitier du coin qui tape 50000 euros l' ha..... dur dur d' etre laitier...."
Donc, selon vos "principes démocratiques", ce collègue à vous n'aurait pas le droit de développer son exploitation parce que vous vous êtes autoproclamé défenseur du secteur !
Je suppose que s'il peut se permettre cela, sauf s'il est le gagnant d'euromillions, c'est que son "salaire" (j'ignorais que les fermiers étaient des salariés sous nos contrées ... vous devez secrètement rêver d'un système bolchevique) est correct.
La liberté individuelle, celle qui donne la possibilité à chacun de construire ses propres visions du monde et ses propres choix de vie, c'est en réalité cela que vous combattez !
Vous oubliez une chose : depuis la nuit des temps, l’intérêt personnel est le moteur des actions humaines.
Je confirme : vous avez peur du marché parce que le pouvoir de décision est dans les mains des consommateurs !

JM Moreau
le 19 Juin 2012 15h35

@ Sucellos
A mon tour de vous interpeller : à quoi sert-il d'essayer d'expliquer ce que veut dire "marché libre" à des personnes pour qui le principe de liberté de produire, d’échanger, de choisir est à l'opposé de leurs convictions et qui ne nient que toute mesure de protection, outre le danger que représente le protectionnisme, doit s’analyser comme un impôt de plus (tout avantage obtenu par le producteur d’une activité protégée se fait nécessairement aux dépens du consommateur) ?
Toutes les expériences protectionnistes ont démontré que protéger un secteur, c’est détruire les signaux des prix qui permettent les adaptations permanentes. Avec pour résultat, le plus souvent, un décrochage par rapport au monde. Mais l'EMB et le MIG n'en n'ont cure : seuls comptent la défense de leurs privilèges, la protection de leurs inefficacités, et ce aux dépens des autres producteurs laitiers.
Et ce n'est pas leur refus de la mondialisation libérale et la condamnation des excès de la finance internationale qui apportent quoique ce soit : ce sont des figures de discours convenus, à gauche comme à droite.
Personnellement, je leur poserais une question : pensez-vous sincèrement que les politiciens et les bureaucrates doivent être en mesure de vous dire ce que vous êtes autorisé à produire ?

JM Moreau
le 19 Juin 2012 16h42

Pour ceux qui sont à la recherche de solutions : aux USA, loin de mettre en place une gestion de l'offre, le futur Farm Bill a intégré la proposition de la National Milk Producers Federation (voir mes billets et commentaires sur ce sujet), à savoir un programme, sur base volontaire, de protection des marges plutôt que de protection du prix.
Plus d'infos : www.agriview.com/news/dairy/senate-ag-committee-moves-farm-bill-margin-protection-market-stabilization/article_b103d8b2-9498-11e1-93ff-0019bb2963f4.html 
Ce programme est financé en partie par les producteur adhérents et l'adhésion est une condition pour émarger au programme " Market Stabilization program", qui implique une réduction des quantités lorsque les marges sont faibles.

007
le 19 Juin 2012 18h08

Ne seriez-vous pas aussi expert comptable avec le jeu des intérêts notionnels ?
Tout est bleu chez vous .... la viande crue des américains ...Attention aux salmonelles ... Produire ne sert à rien quand vous n'avez pas le retour de votre investissement.
Donc il faut réguler le marché et maintenir les quotas. YACCA et FAUCON... bien sûr

cricri
le 20 Juin 2012 08h58

@JM

protection de leurs inefficacités????????? Ca mérite des explications!!!

Vous ne me connaissez pas! Je vous invite à venir à Ciney le 27 et dans mon CETA l'hiver prochain.

@ Suc

25% des plus performants??? Vous voulez dire 10%

Vous ignorer comment la plupart en ont marre. Mais évidemment vous ne cotoyez pas les producteurs... Vous ignorez tout de leur quotidien!

JM Moreau
le 20 Juin 2012 10h41

@ cricri
Merci pour votre invitation.
Inefficacité : une entreprise qui ne parvient pas à produire aux prix du marché et qui réclame des subventions et/ou protections sous forme de manipulation des prix, de limitation de la production et de protectionnisme aux frontières pour survivre ne peut être qualifiée d'efficace. Dans une économie libre, les entreprises n’ont qu’un seul moyen de faire des profits sans virer dans le banditisme pur et dur : satisfaire la demande sur le marché (et le prix en est une des composantes). Si elles échouent, la faillite leur tend les bras.
Pour rappel, certains s'en sortent mieux que d'autres, se sont mieux adaptés au fait que le métier d’agriculteur s'est transformé : savoir produire ne suffit plus aujourd'hui à la performance économique. Lorsque les conditions techniques, économiques ou sociétales d’un métier évoluent, cela pose la question de l’ajustement des compétences. Ce sont les hommes qui font l’entreprise par leur capacité à observer, à décider, à organiser, mettre en oeuvre des machines, bref, à gérer… C’est la qualité professionnelle de ces acteurs qui fait qu’une entreprise est plus ou moins performante, ce sont leurs compétences et la valorisation qui en est faite qui font qu’une main d’oeuvre (salariée ou patronale) représente un coût ou un levier de production.
"Si tu ne sais pas où tu vas, t’es sur d’arriver ailleurs" (Raymond Levallois, le père de la gestion agricole au Québec)

JM Moreau
le 20 Juin 2012 10h50

@ cricri
Et retirez de votre esprit votre affirmation péremptoire "Mais évidemment vous ne cotoyez pas les producteurs... Vous ignorez tout de leur quotidien!"
C'est le genre d'arguments vides qui montrent que l'on s'enferme à tout ce qui est en dehors de son cercle. Vous n'avez pas le monopole de la connaissance du secteur laitier.
Bonne journée.

le wallon
le 20 Juin 2012 11h10

Avez vous déja entendu dire qu'un AGRI. est content de sa situation ?

Ou bien il se plaint de la météo, des prix modestes qu'on lui donne .......


Et pourtant arrivé à la pension ils ont souvent un compte bien garnit en vendant toute leur exploitation, terrains (parfois à batir ), cheptel,matériel .....


Ah les pauvres ! (rire )

Françoise
le 20 Juin 2012 12h34

Vous atteignez le sommet de l'arrogance Mr Moreau.

yacca
le 20 Juin 2012 12h43

prix du lait mai 2012

inex : 24.80

le wallon
le 20 Juin 2012 19h09

Je trouve ça bien d'avoir de temps en temps la gent féminine qui vient faire un tour sur Agri-Web mais souvent elles s'emportent assez vite ..... .

Bon je vais retrouvé la mienne pour le souper . (rire )

Charlène
le 21 Juin 2012 06h50

On se fait souvent Piqué par des non-agriculteurs.... mais avec le wallon, Shak ira mieux demain
rendez-vous après le souper ou bientôt dans le foin.....
Pas la peine d'en faire tout un fromage .... tu es un homme heureux qui comme Ulysse fait un long voyage en tracteur vers Marne.... la vallée... ou si c'est trop loin, rendez-vous à CINEY avec ta fille.qui se bonifiera d'un grade annuel en plus..................

prophète
le 21 Juin 2012 07h17

@ jm Moreau
Que faut-il faire pour se reconvertir car continuer chez nous, en Amérique ou ailleurs pour gagner sa vie ? Il faut être prophète ou sorcier ?
www.laterre.ca/elevage/un-lait-de-moins-en-moins-rentable/ 

JM Moreau
le 21 Juin 2012 19h20

@ prophète
Vous devriez changer de pseudo !
Blague à part, je n'ai pas de solution à votre question. Comment voulez-vous donner un conseil sans rien connaître de vous, de votre exploitation, de vos capacités, de vos souhaits.

Jésus
le 22 Juin 2012 10h12

@ Moreau et Succellos


Heureux les pauvres de coeur...

Marcel
le 22 Juin 2012 12h51

Heureux ceux qui louchent, ils verront Dieu 2 fois!

foie
le 22 Juin 2012 22h35

Pas de chance, ce sera sans nous puisque c(est le conseil général

Sucelos
le 24 Juin 2012 10h50

Que veut dire "inefficacités" ? Muet et sourd ?
Décidément vous recherchez un langage morse .... donné par les instituts spéciaux... de recherche.

Sucellos
le 24 Juin 2012 18h36

M Sollecus qui signe parfois Sucelos semble ne pas comprendre le français ... ou alors les phrases de Moreau sont trop compliquées pour lui et il cesse de lire après 3 mots ...
Mais c'est vrai, pour rappel, il est le spécialiste avec 007 des phrases incompréhensibles ... et des jeux de mots pourris ridicules qu'il est seul à trouver drôles.
Ce sont les seules "idées" qu'il est capable d'apporter dans un débat ! Avec cela on avance !
Dommage qu'il ne soit pas muet ...

zoe
le 26 Juin 2012 22h36

s'est mon anniverssaire demain, mais j'ai demandé a ma famille de reporter le souper a samedi car je trouve très importante cette réunion :) La prècense de tout les personnes travaillant dans le secteur laitier est attendue.

Envoyer
Fermer

Un échantillon de fruit sur trois contaminé au pesticide en Belgique ? L’Afsca nuance

par Benoît GEORGES, le 25 Mai 2022 07h56

Après les révélations de Pan Europe sur la présence de résidus de pesticides dans les fruits en Europe, l’AFSCA, responsable des contrôles sanitaires en Belgique apporte des nuances. - Distinc

Opportunités de développement de l\'abattage à la #ferme en Wallonie

par Benoît GEORGES, le 22 Mai 2022 18h13

Du 1er mai 2021 au 31 janvier 2022, l’Université de Liège a été mandatée par la Région Wallonne pour la réalisation d’une étude sur les opportunités de développement de l’abattage à l

[Vidéo] Des cultures plus résistantes au manque d\'eau,...

par Benoît GEORGES, le 17 Mai 2022 23h04

À Gembloux, RTL Info s\'est rendu sur une plateforme d\'expérimentation consacrée à la culture du blé dur. C\'est ici que Guillaume Jacquemin, ce sélectionneur de céréales au Centre wallon de Rec

[Vidéo] Des cultures plus résistantes au manque d\'eau,...

par Benoît GEORGES, le 17 Mai 2022 22h57

À Gembloux, RTL Info s\'est rendu sur une plateforme d\'expérimentation consacrée à la culture du blé dur. C\'est ici que Guillaume Jacquemin, ce sélectionneur de céréales au Centre wallon de Rec

Sommes-nous au service de la société ?

par Jeune agri , le 17 Mai 2022 19h20

Dans un système normal, les services entourant la production sont au service de celle-ci et doivent se démener pour y arriver. Dans notre système actuel, la production doit se mettre au service de

Colz\'iso a remporté le 1er PRIX du YEP Challenge 2022

par Benoît GEORGES, le 14 Mai 2022 01h50

Colz\'iso, un projet des étudiants de la Haute Ecole Charlemagne, Isia de Huy a remporté le 1er PRIX du YEP Challenge 2022. Arthur Clarenne, Arthur Geerts, Alexandre Donnay, Marvin Minsier et Lucas

Les plus commentés

    29 commentaires
  1. Engrais
  2. 9 commentaires
  3. Surchargé travail
  4. 6 commentaires
  5. Annonce

Les plus aimé

    31 j'aimes
  1. par Jacques Martin : Perso je fais appel à l'entreprise. S'équiper coûte trop pour une ferme d'élevage de taille moyenn...
  2. 18 j'aimes
  3. par Phil.0: Ha les gaillards, toutes les excuses sont bonnes pour nous fourrer leurs foutues haies. ; ) ; )
  4. 15 j'aimes
  5. par Stechou : Et 25 hectares de sûr, qui ne souffriront plus de la sécheresse a Villers le bouillet, pour commen...