Lait : production en hausse et pression sur les prix

par JM Moreau, le 06 Mai 2012 19h34

Quelques informations en complément du billet relatif aux dernières enchères GlobalDairyTrade.
On s'attend à une production globale de 750 millions de tonnes en 2012, en hausse de 2,7%.
Les producteurs italiens ont dû faire face à des réductions de l'ordre de 15 % par litre de lait. Aux Pays-Bas, les prix sur le marché spot ont chuté, et ils seraient de 10-12 centimes d'euro sous les prix payés par les coopératives. Au Royaume-Uni, Wiseman, DairyCrest et Arla ont récemment annoncé des baisses de prix à la production. En Allemagne Aldi vient de baisser de 6 cts le prix du lait. Immédiatement les autres discounters ont suivi. Il s'agit de la répercussion des résultats de la dernière négociation sur les contrats de livraison par les laiteries, nettement défavorables pour ces dernières. L'augmentation de la production est en effet confrontée à un tassement de la consommation, tant intérieure qu'à l'export. Selon ...

le terre à terre
le 07 Mai 2012 09h34

Commentairepar le terre à terre
@ Mr Moreau
Tiens tiens teins, j\'ai toujours cru comprendre que les pays émergents étaient capable d\'absorber la hausse de production qui était bien prévisible. Vous avez juste voulu nous vendre un système qui sont les prémices d\'un génocide annoncé....
Et maintenant vous allez nous refaire la théorie des coûts de productions...

JM Moreau
le 07 Mai 2012 10h42

Cher monsieur le terre à terre,
permettez-moi de vous faire remarquer que je n'ai aucun système à vendre et que je me contente de rapporter des analyses faites par des services d'études fiables.
Ces analyses sont toujours faites sur base de données recoupées, notamment des projections macro-économiques telles que croissance, PIB, démographie. Si, comme votre pseudo veut le faire croire aux lecteurs de ce site vous suivez l'actualité, ce qui vous permet d'être réaliste, vous avez pu constater que nombreux sont les Etats qui ont dû revoir à la baisse leurs prévisions de croissance. Cela a pour conséquence directe que ceux qui nous vendent nombre de biens de consommation (minerais, textiles, appareils électroniques, etc ...) subissent directement cette baisse de l'activité économique et doivent eux-même revoir leurs prévisions. Je l'ai a de nombreuses reprises expliqué et attiré l'attention sur le fait que cela pourrait avoir des conséquences sur les achats de produits laitiers. Déjà en février !
Outre ces facteurs, vous ne devez pas ignorer que les productions agricoles sont directement liées au climat. Il se fait qu'en Océanie, où la production laitière se fait principalement avec de l'herbe, le climat a été excellent et la production a été en forte hausse (plus 10% en NZ et plus 4% en Australie), les annonces de prix élevés (j'en ai aussi fait part en son temps, montrant que le prix annoncé était supérieur à celui payé en UE) ayant évidemment joué un rôle car incitant les fermiers à fertiliser plus intensivement leurs prairies.
Je n'ai pas de théorie de coûts de production, car je sais d'expérience du terrain que chaque exploitation est particulière. Mais, je suis aussi terre à terre, en ce sens que pour moi, une entreprise, quelle qu'elle soit, produit pour un marché et si elle ne trouve pas un client qui accepte de payer plus que sont coût de production, soit elle sort du business, soit elle cherche un autre système de commercialisation, soit elle réduit ses coûts

Sucellos
le 07 Mai 2012 16h12

Suite
Peut-être connaissez vous Réussir lait ? un dossier qui pourrait vous intéresser dans leur numéro d'avril : www.reussir-lait.com/actualites/produire-a-la-demande&fldSearch=:XUVY33SO.html 
Quant aux quotas, j'ai aussi vu que le débat serait réouvert. Pour ma part, c'est illusoire de penser que l'on reviendra sur cette décision, entérinée par le PE et le Conseil.
Bonne chance.

Sucellos
le 07 Mai 2012 19h57

Suite
En piochant un peu du côté des canadiens on trouve des recommandations de gestion des troupeaux.
Pour vous, c'est peut-être évident, mais je me risque quand même à vous en donner les références
Sur base de travaux US (Wisconsin), ils ont développé un "indice de transition", outil qui permet d’évaluer, par le biais de la productivité en début de lactation, le succès (ou l’échec) de la période de transition : www.agrireseau.qc.ca/bovinslaitiers/documents/valacta_lplq_2010-10_L_indice  de transition_Une grande révélation.pdf
Un autre dossier (février 2011) a un titre explicite : De petits gestes qui pourraient rapporter gros! On y attire notamment l'attention sur la gestion des réformes et des génisses (appelées taures là bas) : www.agrireseau.qc.ca/bovinslaitiers/documents/valacta_lplq_2011-02_De  petits gestes qui pourraient rapporter gros.pdf
J'espère que l'on ne va pas encore dire "Bof, des élucubrations de cravateux qui ne connaissent rien au terrain".

par le carolo
le 07 Mai 2012 21h09

Plus moyen de donner sa vision sans que sucellos et Moreau nous mette des tartine d'une longueurs interminable pour justifier l'injustifiable avec des lien qui ne sont pas toujours accessible ; c'"est deux homme sont issus du monde agricole et on jamais rien investi de leurs poches ou eux avoir assez audace pour se mettre indépendant ou a leurs compte personnel et il nous donne des leçon des leçon et encore des leçon ...

juste éleveur
le 07 Mai 2012 21h36

je pense comme toi carolo tous ses commentaires et ses liens finissent par m'endormir ce que je pense c'est que ces savants devraient descendre dans la salle de traite puis passer à mon bureau pour voir si ils sont plus intelligents que moi pour diminuer encore les coûts de production et payer les factures avec l'argent des rentrées
mais je pense qu'ils touchent un beau salaire sans se salir les mains ....

Sucellos
le 07 Mai 2012 21h41

Un conseil concernant les liens : il semble que dès qu'il y a un - dans l'adresse, le lien est coupé. C'est à M Louvigny de résoudre ce problème. Solution : sélectionner l'adresse du site et avec le bouton droit de votre souris cliquer sur "accéder à ..." dans le menu contextuel ou copier cette adresse dans un nouvel onglet. Vous verrez que vous arriverez là où c'est indiqué. Je vérifie toujours les liens que je donne.
Bonne lecture des conseils canadiens et français ...

juste éleveur
le 07 Mai 2012 21h47

messieurs les intellos vous devriez descendre dans notre salle de traite 365 j/an puis passer au bureau pour régler les factures et faire diminuer les coûts de production ce qui nous intéresse c'est ce qui reste dans notre portefeuille
mais je doute que vous ayez des problèmes de finances vous touchez certainement un beau salaire et ce sans vous salir les mains...

marcel
le 08 Mai 2012 15h00

Ent!èrement d'accord avec le carolo et juste éleveur!

artur va aux cloture
le 08 Mai 2012 15h48

Merci au carolo et a juste eleveur!

le terrien
le 08 Mai 2012 19h59


Le CAROLO PRESIDENT...

par le carolo
le 09 Mai 2012 12h23

@papy, énormément de personne sont incapable de nous comprendre pas qu'il sont bête mes ne vivent pas dans le même monde, dans un libre marcher abondant comme le notre personne ne crève de faim ce qui est pas le cas dans les pays fauché, pour en venir a dire tan qu'il aura de l'argent ou les moyen de l' emprunter notre nation aura pas faim, le jours ou plus de sous la il serait préférable de produire assez de nourriture sur place ou on va crevé de faim, et pourquoi pas commencer maintenant pour gardé notre argent chez nous c.a.d la souveraineté alimentaire de l'Europe et sa crée des emplois et garde les richesses .

Papy Joseph
le 09 Mai 2012 13h41

Ce protectionnisme que vous préconisez, ce repli sur soi, est un facteur de guerres. Mais il est vrai que la guerre est toujours profitable pour les fermiers ... Je vous comprends donc, mais ne partage pas votre opinion ...
Les échanges que la mondialisation ont permis ont été un facteur déterminant de la réduction de la pauvreté dans le monde ! Selon la dernière étude de la Banque Mondiale, le pourcentage de la population mondiale vivant dans un état d’extrême pauvreté a chuté de 43% en 1981 à 19% en 2008 !
Ce sont ceux qui refusent de voir cela comme vous qui vivent dans un autre monde.

le Pay
le 09 Mai 2012 15h26

FAUX Papy (ou devrais je dire Sucellos) !!
C'est la spéculation qui fait flamber les prix des aliments, notre lait est au même prix qu'il y a 30 ans ; Et si guerre il y a ce sea de leur faute
La crise elle via du financier pas de nous !!
C'est les semenciers qui mettent des battons dans les roues des jardiniers amateurs dont vous parlez et que nous respectons,
Nous prendre pour "les plus bêtes" sur notre propre forum...çà 'c'est le ponpon !
Je vous ai demandé de dégager de notre forum, pas de revenir avec un autre pseudo !!

Sucellos
le 09 Mai 2012 16h58

Chacun son opinion, M le Pay ! Il n'y a pas que moi qui estime que ce sont les échanges qui sont source de progrès ...
Mais qui êtes vous pour demander à quelqu'un de dégager ?
C'est facile d'accuser spéculation, banques, semenciers, financiers, etc ... sans apporter le moindre fait, le moindre argument, sauf répéter ceux qui courent depuis des années sans que personne n'y accorde attention ... à l'exception de trotskistes nostalgiques d'un monde sans liberté individuelle.
Pour ce qui est de la crise, les opinions divergent : selon les uns, ce sont les vilains financiers, selon les autres c'est le laxisme des Etats qui ont accaparé les richesses de ceux qui produisent et emprunté sans discernement pour financer les cadeaux à une population de plus en plus assistée.
Les prix des produits alimentaires ont fait l'objet de milliers d'analyses et la spéculation n'est pas retenue comme le facteur primordial, même si elle a joué un rôle. Ce sont surtout des mesures gouvernementales (exemple : la Russie qui bloque les échanges) et la croissance de la demande de pays émergents (exemple : soja avec la Chine qui prend 60% des échanges internationaux à son compte pour ses besoins d'agrocarburants et de protéines pour ses volailles et porcs), avec une production qui ne suit pas, les gouvernements (à l'exception de l'un ou l'autre, notamment le Brésil) n'ayant plus investi dans l'agriculture ...
La situation est complexe et ce n'est pas avec des exclusives et des invectives à l'égard de ceux dont l'opinion diffère de la vôtre ou un refus de se pencher sur des analyses de chercheurs reconnus pour leur sérieux que vous arriverez à convaincre du bien fondé de vos opinions.
Et une chose semble certaine : personne parmi ceux qui exercent des responsabilités ne va choisir un système type soviétique pour organiser notre agriculture. Le bon sens commande, me semble-t-il, d'en tenir compte dans ses choix ...

Envoyer
Fermer

Elevage et agriculture de précision pour répondre aux enjeux écologiques

par Benoît GEORGES, le 22 Mai 2022 19h09

[Vidéo] A l\'occasion des 150 ans du Centre wallon de Recherches agronomiques/CRAW, RTBF Info a réalisé un reportage qui met en exergue la \"PRECISION\" pour l’économie, l’écologie et le rendemen

Opportunités de développement de l\'abattage à la #ferme en Wallonie

par Benoît GEORGES, le 22 Mai 2022 18h13

Du 1er mai 2021 au 31 janvier 2022, l’Université de Liège a été mandatée par la Région Wallonne pour la réalisation d’une étude sur les opportunités de développement de l’abattage à l

[Vidéo] Des cultures plus résistantes au manque d\'eau,...

par Benoît GEORGES, le 17 Mai 2022 23h04

À Gembloux, RTL Info s\'est rendu sur une plateforme d\'expérimentation consacrée à la culture du blé dur. C\'est ici que Guillaume Jacquemin, ce sélectionneur de céréales au Centre wallon de Rec

[Vidéo] Des cultures plus résistantes au manque d\'eau,...

par Benoît GEORGES, le 17 Mai 2022 22h57

À Gembloux, RTL Info s\'est rendu sur une plateforme d\'expérimentation consacrée à la culture du blé dur. C\'est ici que Guillaume Jacquemin, ce sélectionneur de céréales au Centre wallon de Rec

Reneg\'eat a remporté le 2ème PRIX du YEP Challenge 2022

par Benoît GEORGES, le 14 Mai 2022 02h39

Reneg\'eat, un projet YEP des étudiants de la Haute Ecole Charlemagne, HECh Isia de Huy, a remporté le 2ème PRIX du LJE-YEP Challenge 2022 et le Groupe One Ecolabel Award. Romain Tittelbach, Maelle

Colz\'iso a remporté le 1er PRIX du YEP Challenge 2022

par Benoît GEORGES, le 14 Mai 2022 01h50

Colz\'iso, un projet des étudiants de la Haute Ecole Charlemagne, Isia de Huy a remporté le 1er PRIX du YEP Challenge 2022. Arthur Clarenne, Arthur Geerts, Alexandre Donnay, Marvin Minsier et Lucas

Les plus commentés

    29 commentaires
  1. Engrais
  2. 9 commentaires
  3. Surchargé travail
  4. 6 commentaires
  5. Les circuits courts : une filière encore rentable?

Les plus aimé

    30 j'aimes
  1. par Jacques Martin : Perso je fais appel à l'entreprise. S'équiper coûte trop pour une ferme d'élevage de taille moyenn...
  2. 18 j'aimes
  3. par Phil.0: Ha les gaillards, toutes les excuses sont bonnes pour nous fourrer leurs foutues haies. ; ) ; )
  4. 15 j'aimes
  5. par Stechou : Et 25 hectares de sûr, qui ne souffriront plus de la sécheresse a Villers le bouillet, pour commen...