Prix du lait dans l'UE

par JM Moreau, le 21 Avril 2012 15h16
Prix du lait dans l'UE

Un graphique est plus parlant qu'un long discours. Vous pouvez ainsi comparer le prix reçu en moyenne en Belgique par rapport aux autres EM en février, et voir l'évolution en un an.
Vous constaterez que le prix chez nous est plus bas qu'il y a un an alors que partout ailleurs (sauf Tchéquie et Bulgarie), il est plus élevé.
En un an, du peloton de tête, nous figurons dans le peloton de queue de l'UE. De quoi interpeller vos laiteries lors des AG ...

fromageon
le 21 Avril 2012 17h21

il faut encore que les producteurs viennent aux AG
parce que pour gueuler sur agri web ils sont bons mais être présents là c'est autre chose

HERBAGERE
le 21 Avril 2012 17h55

jJoignez plus tôt les cotations des ventes par produit a votre tableau et vous aurez une autre vue ! Qui paye vraiment suivant le marché? La Belgique aujourd'hui ou la France l'an passé ? Et Quand bien même on ne serait pas d'accord on ne pourra jamais livrer notre lait dans un pays étranger.
Je reprends votre commentaire où vous conseiller de vendre des vaches tant qu'elles sont encore à un prix raisonnable ! Voilà maintenant que vous voulez fustigez les laiteries en sous entendent je ne sais quelle anomalie.
La seule chose que je sais c’est que quand Fischer Boel à donné la possibilité à l’Europe de produire pour conquérir les marchés extra Européens elle à signé la fin de la stabilité des revenus de toute l’Europe laitière. Et ne me répondez pas que nous manquons d’initiative et que c’est pour cela que nous nous situons dans le plotons de queue, ou alors expliquez moi 2011 !
Sans outil de régulation pas de stabilité de prix ! Vous pouvez afficher tous les tableaux que vous voulez, moi je ne connais aujourd’hui personne qui sait justifier de manière cohérente la chute des cours des produits laitiers si ce n’est qu’il y a trop d’approvisionnements et beaucoup de spéculations des acheteurs.
Mais eux peuvent faire ce qu’ils veulent
On veut nous faire signer des contrats, montrez moi un peu le paragraphe où les acheteurs comme les grandes surfaces ou les gros acheteurs de produits transformés s’engagent à respecter quoi que ce soit ?
Pff du pipot tous cela et en attendant on va dans le mur, à moins que vous auriez la solution !
Merci les syndicats

JM Moreau
le 21 Avril 2012 19h24

@ Herbagère
Je ne fustige personne. Vous avez vu les résultats des enchères Fonterra. Je pense que vous savez pertinemment bien que ces cotations font effet de prix de référence. Vous savez aussi que Arla et une des plus grosses coopératives US placent aussi leurs produits sur la plateforme GDT.
Quant au prix payé au producteur chez nous, je ne le comprends pas. Il est à contre courant de ce qui se passe chez nos voisins : moins élevé en février 2012 qu'en février 2011 alors que c'est l'inverse chez nos voisins comme je le souligne, sans émettre d'hypothèse, n'ayant pas les éléments en main. Comme vous le savez, je ne suis pas producteur de lait, seulement un simple observateur qui partage avec les lecteurs de ce site des informations recueillies auprès de sources sérieuses. Vous qui êtes producteur, peut-être membre d'une coopérative, vous êtes en mesure d'interroger votre coopérative sur le pourquoi de ce que vous appelez une anomalie (ce terme est de vous, pas de moi). Pas moi.
Par contre, la chute des prix des produits industriels est explicable. Relisez mes billets et commentaires sur le sujet depuis le début de l'année. Vous ne pouvez pas être surpris : c'était parfaitement prévisible, sauf l'ampleur de la baisse. Comme toujours en agriculture, de bons prix encouragent investissements et production. Et cette année, bonnes conditions climatiques, notamment en Océanie (NZ plus 10%, Australie plus 4,2%, USA plus 2,2%, UE plus 3%) et vous passez en situation d'excédent de l'offre.
Les acheteurs essayent de trouver ce qu'ils ont besoin au meilleur prix. C'est la règle du jeu. Il y a qq mois, ils pensaient que l'offre ne suivrait pas et les prix montaient ...
Quant à la régulation, adressez vous au Conseil des ministres et au PE : leur message est clair.

JM Moreau
le 21 Avril 2012 21h00

En ce qui concerne l'Irlande, vos informations sont erronées. 12%, je n'ai jamais entendu ni lu ce chiffre. Il semble qu'ils auront à payer entre 15 et 20 millions pour dépassement de quota (de 1 à 1,2%). Voyez le compte rendu d'un débat de leur parlement le 12/04/2012 (debates.oireachtas.ie/dail/2012/04/18/00023.asp).  Vous y lirez les explications du Ministre irlandais.
En février (derniers chiffres officiels à ma connaissance), ils avaient produit 1,7% de plus que l'an passé, année où ils avaient déjà dû payer un superprélèvement. Certains ont réduit leurs livraisons en ne trayant plus qu'une seule fois par jour. La presse signale aussi que certaines vaches auraient passé la frontière et émigré en Irlande du Nord ...
Je vous rappellerai aimablement que j'avais personnellement, dès avant 2005 (Vielsalm en décembre 2004), averti les producteurs, attirant leur attention sur la nécessité de raisonner ses investissements en mettant la valeur quota à "0" au 31/03/2015 ... mais le secteur a fait l'autruche et s'est arcbouté sur un maintien des quotas, refusant de voir la réalité, bercé par des promesses irresponsables. Et c'est manifestement encore le cas aujourd'hui ...
Dire la vérité, ne pas dire ce que les gens veulent entendre, ce n'est pas populaire, que du contraire.

Daniel
le 22 Avril 2012 06h55

La conclusion me parait sans équivoque, on ne veux plus d'élevage en Europe de l'Ouest.

Des pans entiers de nos régions sont en train d'être déserté.

Il suffit de regardez les délires européens sur les nitrates, ceux qui pondent ces lois, le dimanche matin, ils ne sont pas à la salle de traite.

marcel
le 22 Avril 2012 12h49

Tant que TOUS les producteurs ne se réuniront pas pour EXIGER un système de régulation au niveau européen tel que le revendique l'EMB, nous serons partis pour la chute vertigineuseet la disparition de nos exploitations familiales. Seules pourront "subsister des exploitations industrielles aux mains de la finance qui exploiteront aussi bien les animaux que les esclaves qui y travailleront!

la laitière
le 22 Avril 2012 18h17

bravo Sucellos, tu commences à avoir le discours de L'Office du lait : organisez-vous avant qu'ils vous organisent.

JM Moreau
le 22 Avril 2012 19h16

@ marcel
J'ai déjà, à diverses reprises, commenté ce concept d'agriculture familiale.
L’exploitation dite familiale ne l’est plus toujours. Vous savez bien comme moi, par exemple, que sur bon nombre d’exploitation, l’époux ou l’épouse ne travaille plus sur place, mais possède une autre activité. Cette notion d'agriculture familiale ne rend plus compte des fortes recompositions et des évolutions de l’organisation du travail dans le monde professionnel agricole. Le temps est révolu, vu cette complexité, de promouvoir ou de ne reconnaître qu’un seul et unique modèle.
Et persister à la mobiliser, c’est enfermer cette profession dans une image ancestrale et figée.
Bref, se focaliser sur cette notion, c'est une vision réductrice, caricaturale.

Benjy
le 22 Avril 2012 22h23

@ Marcel

C'est pas parce que il y a plus de vaches dans une ferme qu'il y a moyen de traire du lait à 25 centimes !!
Je partage l'avis de Marcel.

JM Moreau
le 23 Avril 2012 09h57

Suite
Je vous conseille donc de relire ce billet du 04/10 dernier.
La politique actuelle (sans porter de jugement de valeur), je la rappelle dans mon billet d'hier. Fini le temps où c'étaient les pouvoirs publics, avec les deniers des contribuables, qui garantissaient l'écoulement de toute la production à des prix fixés en dehors de la réalité des marchés internationaux. S'organiser, cela signifie aussi trouver des débouchés qui valorisent au mieux sa production sans l'intervention des pouvoirs publics.
Quant à vos affirmations du genre "La ferme la plus rentable est celle de 70 vaches bien tenue", pardonnez-moi, mais cela ressort plus d'une incantation dogmatique que d'une connaissance réelle de la vie de la ferme ou plutôt de la diversité des fermes. C'est une réalité que manifestement vous ignorez totalement.
Probablement parce que vous refusez de lire les commentaires que je poste au sujet des analyses de comptabilité prouvant de grands écarts entre exploitations de même taille ... Ceux qui font ces analyses ne connaissent eux non plus rien à la vie des fermes n'est-ce pas !

Sucellos
le 23 Avril 2012 11h44

@ marcel
Emigrez en Antarctique : vous serez à l'abri des deux connards qui vous dérangent, et eux de vous ...

bobine
le 23 Avril 2012 19h53

Merci Sucellos. Très classe, très constuctif, comme d'habitude : vous allez encore vous faire de nombreux amis.

Benjy
le 23 Avril 2012 21h43

Heu je partage l'idée de Marcel sur le fond, je ne veux pas lancer des insultes aux autres !!

Qu'on se le dise ;-)))))

tirelipimpon
le 24 Avril 2012 16h28

confirme aussi des rumeurs de 19 ct pour cet été, donc les prix vont descendre très vite.

Benjy
le 24 Avril 2012 17h46

Et si nous étions pas d'accord de recevoir 19 centimes???????????????????????

Benjy
le 24 Avril 2012 17h47

Moi je ne suis pas d'accord et vous?????

lait caillé
le 24 Avril 2012 18h52

moi non plus et après, on fait quoi ?
on va sur le spot tout seul comme des grands.......................
on met le lait dans les citernes à lisier et...........................
ou alors?????????,,,, on étrangle le ministre quand il vient à Strée vendredi
ou alors il faut des autres références et pas uniquement MILCOBEL qui fait la pluie et le beau temps ........mais quand plus la pluie car en moins de 2 ans on en a vécu des vertes

le wallon
le 24 Avril 2012 22h22

Moi j'ai entendu dire que pour Avril et Mai chez Walhorn, cela devrait être 28 centimes ??

En attendant je n'ai pas encore sorti mes vaches, j'espère le weken prochain . J'ai 6 génisses sur 8 qui sont vélées (très prometeuse ), les premières qui sont vélées donnent en ce moment entre 32 et 36 litres .
Pour la nouvelle campagne, j'ai faits une simulation, je devrais fournir - 2000litres /mois en plus donc il me faudra louer 25000 litres . Cela compensera la diminution du prix du lait annoncé .

La semaine dernière j'ai vendu une vache de réforme de 8 veaux pour 800 € . Profitez en si vous avez des vieilles vaches en bon état !!

Benjy
le 24 Avril 2012 23h02

Avant les grands moyens, il y a d'autres idées plus posée pour se faire entendre !!

@ le wallon, t'as beau traire 2000 l en par mois, si c'est pour vendre du lait qui semblerait il chuterait à 19 centimes prix de base, tu augmenterais les pertes sur ton exploitation !!
Je sais tu vas me répondre que t'achète rien et que tu tiens tes 35 litres toute l'année à l'herbe de prairie...

lait caillé
le 24 Avril 2012 23h05

sauf si on est bloqué

par le carolo
le 25 Avril 2012 09h30

Aux trayeurs ; je crois que vous avez trouver un terrain d’entente les gars ( personne veut toucher 19 euro/100l ) sauf le wallon toujours meilleurs...

la laitière
le 25 Avril 2012 10h40

Eset-ce que la date du 2e épandage de Ciney est déjà connue?

le wallon
le 25 Avril 2012 14h01

@ le carolo

Il n'est pas question d'être meilleur !!!

Cela fait 39 campagnes laitières que j'acciesse le prix du lait donc vous en ferez aussi de même .....


Pour ce qui est du 2e épandage de Ciney,cela donnerait encore de l'audience à certaines chaines de télévision .

fromageon
le 25 Avril 2012 14h04

oui mais quand on voit à la télé que l'on dit que tous les produits agricole augmentent où allons nous

JM Moreau
le 25 Avril 2012 16h42

Au risque de me répéter et de subir les foudres de bobine, le/la troll-censeur-moraliste de ce site, il me semble que nombreux sont encore ceux qui n'ont pas compris que le temps où c'étaient les pouvoirs publics, avec les deniers des contribuables, qui garantissaient l'écoulement de toute la production à des prix fixés en dehors de la réalité des marchés internationaux est définitivement révolu.
S'organiser, cela signifie aussi trouver des débouchés qui valorisent au mieux sa production sans l'intervention des pouvoirs publics.

ally
le 25 Avril 2012 17h11

cela veux dire qu on va tous creve alors moreau

JM Moreau
le 25 Avril 2012 17h22

Non M ou Mme ally. Relisez les analyses des comptes. J'ai posté suffisamment de billets sur ce thème.
Il y a des producteurs qui s'en sortiront ... car certains réussissent à valoriser leur lait autrement et d'autres ont de meilleurs coûts de production et les maîtrisent mieux.

Benjy
le 25 Avril 2012 21h59

Oui Mr Moreau, on va tous faire de la maquée fermière et allé la conduire au magasin du coin !! Avec la quantité de lait que je produit, il me faudra qq magasin !! Vous appelez ca et je cite "l'écoulement de ma production"

JM Moreau
le 26 Avril 2012 14h49

@ Benjy
Ne vous emportez pas svp et relisez calmement.
"Ecoulement de la production" : j'ai employé ces mots lorsque j'ai rappelé que le temps où les pouvoirs publics s'en occupaient avec l'argent des contribuables était révolu. Qu'est ce que cela signifiait ? Les excédents transformés en LEP et en beurre étaient rachetés par la Commission à un prix élevé. Actuellement, le filet de sécurité, c'est à dire ces achats d'excédents ne le sont qu'à un prix qui valorise le lait à ± 21 cts, pour des quantités limitées, ce qui dépasse ces quantités dont le prix est fixé par la réglementation pouvant éventuellement être racheté par enchères. Et d’expérience, la Commission n'accepte pas les offres qui dépassent le prix de la réglementation !
Pour le reste, j'ai parlé de "valorisation du lait", le moyen classique étant en effet sa transformation à la ferme et son écoulement via diverses méthodes et structures commerciales. C'est aussi une forme d'adaptation, sans vouloir ni juger votre situation particulière ni faire de recommandation spécifique puisque je ne connais pas votre entreprise.
Mais avant de vous lancer éventuellement dans ce créneau, n'oubliez pas de tester la sensibilité de votre projet aux prix ... après une solide analyse du marché, en ayant en tête que les conseilleurs ne sont pas les payeurs. Il est évident que si tout le monde fait de la maquée, que son prix va s'effondrer ...

Benjy
le 26 Avril 2012 21h47

Comment voulez vous faire un revenu supplémentaire sur ma production la ou les laiteries n'y arrivent pas !!?? Ou du moins me font comprendre !
Défendre son prix et savoir le prix payé pour 3 mois à l'avance?!?! dans un cas concret comme ajd, je fais quoi?? Imaginez que je sache ajd que mon lait dégringole avec un coût moyen de 33 centimes les 100 litres tout payé sans benef et que le prix du lait chute à 25 € primes environ 28 centimes tout payé m'avancera à faire quoi?? acheter, bloquer du soya??? environ 400€ pour du 48 rendu soufflé, un autre aliment?? impossible tout est à la hausse, je fais quoi???? La deuxième nouvelle à m'apprendre dans 3 mois sera de m'annoncer que le prix ne sera pas 25, mais bien 19 centimes de base! Soya et autres aliment???? Ca m'étonnerait que tout chute !!!???

Benjy
le 26 Avril 2012 21h53

Alors que fait l'éleveur quand l'industrie pour mieux passer cette crise diminue son prix, ou liquide des clients (producteurs) ????????
L'éleveur peut CREVER et l'industrie peut elle mieux passer cette crise !! Certe personne ne serait bien si elle savait que l'industrie qui transforme les produits se porterait mal et que les producteurs sont encore debout, mais quand est-il dans l'autre sans ??? Si l'industrie se porte bien et que le producteur se meur peut à peut???? C'est pas un manque d'intelligence, ni manque de courrage, c'est tout simplement un manque de liquidité, un manque de revenu !!
Alors le discour genre il faut s'adapter!!! Et bien que les autres s'adaptent plutot à notre prix plutot que nous devoir s'adapter aux leurs !!! Mais c'est c'est pas de la logique financière !!

Benjy
le 26 Avril 2012 22h13

Quand il y a eu l'agrandissement de l'europe vers l'Ouest, c'était un discour genre " oui ils sous produise il y a un potentiel de ce coté pour les ravitailler en lait" On est quelques années après, ils n'achètent tj pas plus de produits laitiers, et produisent plus chez eux, avec comme aide les sous sous des états membre et pour mieux les accompagner on va raboter les miennes pour être équitable !!
Merci messieurs les politiques!! de nous aider de la sorte a bouffer notre capital, ou tout simplement à nous ruiner petit à petit pour produire chaque année 1 % de plus, et en faisant diminuer nos revenus!! faut pas venir nous inventer des mises aux normes, dates d'épandage, cuve à mazout et ce qui va avec, le bien être animal, la tracabilité, la qualité de nos produits si c'est pour tout nous voler après !!!

le wallon
le 26 Avril 2012 22h30

Benjy

Est ce que tes vaches pâturent durant les 180 jours de végétations ?
Je demande cela car il y a moyen de faire de grosse économie sur ce point !!

Normalement je vais mettre mes vaches en pâture ce weken en prairie et ceci pour - 180 jours(jour et nuit) .
Même avec des fourrages de qualité durant l'hiver, la production à l'herbe augmente et ceci avec moins de concentré mais une bonne gestion de pâturage s'impose .....
il y a aussi le bien être de la vache, elles adorent pâturer ........

Benjy
le 26 Avril 2012 22h32

Ha oui j'oubliais de vous souhaiter bonne chance Mr Moreau dans votre future entreprise et surtout bon courage !! Ca vous changera de vos discours.
Pour l'honneur au bout de qq temps, il y a le fusil chargé en dessous du comptoir ou la corde dans l'arrière cuisine au cas ou le morale était trop atteint....

Benjy
le 26 Avril 2012 22h42

@ le wallon,

C'est impossible de faire du paturage de par le nombre !!

Et j'ajouterai, que même si ca pourrait diminuer un peu mon coût de production, c'est pour encore mieux servir ceux qui en profiteront de mon prix bon marché !!
Et si maintenant même la mise à l'herbe ne suffit pas a reduire le coût de production, on fait quoi??? J'ai pas encore essayé le fumier dans ma super mélangeuse !! TILT j'viens d'avoir une idée, ca doit être riche ca hein!?!?
Ca y est j'vais être compétitif.....

obelix
le 27 Avril 2012 02h28

il y en a qui font paturer 250 vaches !!! en wallonie......

en zero paturage,dans ton cas; tu devrait partir sur les robos.... moins de mains d'oeuvre, moins de vaches!!!

Benjy
le 27 Avril 2012 11h39

arrete de parler sans connaitre !!

Dans ton cas!! Tu connais pas mon exploitation! Je fais quoi de ma salle de traite neuve??? Pour les prairies il faut des ha en suffisance près des batiments, ca aussi on y a pas pensé!

Ici je parle dans mon discour de défendre son prix du lait et vous me répondez comment je dois faire !!défendre pas mon prix, mais notre prix du lait. En aucun cas je parle comment vous devriez faire chez vous pour réduire vos coûts.
Je n'en ai jamais fait allusion, tout ce qui se lit maintenant de ce qui se passe chez moi vient des autres !!

Quand allez vous comprendre qu'il faut défendre sa tartinne??? Ne vous occupez pas de la mienne mais de la votre et ensemble?! Plus logique non???

le wallon
le 27 Avril 2012 12h33

A 20 km de chez moi, l'autre côté de la frontière en France, il y a une ferme qui a 350 vaches laitières et 420 ha de superficie . Durant 180 jours les vaches pâturent sauf lorsqu'il y a trop de pluie. La nuit elles restent à l'étable .
Si j'avais du garder mes vaches à l'étable toute l'année, il y aurait longtemps que j'aurais arrêté la traite .

Vacciné
le 27 Avril 2012 16h31

La ferme rentable familiale se situe entre les deux, 70 vaches ... en pâture mais par beau temps .. et proche des bâtiments.. avec apports journaliers aux cornadis. Mais peu d'entretien sur le système de traite ... et puis alors ... que faire ?
Car la conjoncture est aux normes du bien-être .... mais pour qui ?...

safer
le 28 Avril 2012 09h05

@ wallon
tu oublies l'amortissement des prairies en France est différent qu'en

PA25
le 29 Avril 2012 08h28

Celui qui parvient a vendre du lait,a des ecoles,des collectivités,en tourneé clientèle, s en sorte bien.Je connais un cas, ou il achetait le lait en bouteille chez inex et le lait joyvalle chez colruyt,maintenant,ils mettent leur propre lait en bouteille,plus leur beurre, leur fromages,leur yaourts..... en grèce ils appelent ca la revolution des patates.

Envoyer
Fermer

Montzen: un distributeur automatique de viande

par Benoît GEORGES, le 19 Mai 2022 19h29

[Vidéo] \"Du pain, des fruits ou encore des pizzas, disponibles 24h sur 24 et 7 jours sur 7 via un distributeur automatique. Le concept n’est pas neuf mais il tend à se développer dans notre régi

Sommes-nous au service de la société ?

par Jeune agri , le 17 Mai 2022 19h20

Dans un système normal, les services entourant la production sont au service de celle-ci et doivent se démener pour y arriver. Dans notre système actuel, la production doit se mettre au service de

Les circuits courts : une filière encore rentable?

par Benoît GEORGES, le 14 Mai 2022 18h40

Reportage de RTBF Info avec Grégoire Bert (Les Jardins de Mimie), Florent Hawotte (Centre Interprofessionnel maraîcher) à Houyet ainsi qu’Eric Gessel et des consommateurs à Woluwé. 16 producte

Colz\'iso a remporté le 1er PRIX du YEP Challenge 2022

par Benoît GEORGES, le 14 Mai 2022 01h50

Colz\'iso, un projet des étudiants de la Haute Ecole Charlemagne, Isia de Huy a remporté le 1er PRIX du YEP Challenge 2022. Arthur Clarenne, Arthur Geerts, Alexandre Donnay, Marvin Minsier et Lucas

La sécheresse complique le travail des agriculteurs,...

par Benoît GEORGES, le 06 Mai 2022 11h38

La pluie n\'est pas beaucoup tombée au cours de ces dernières semaines. Depuis le début de l\'année, il a plu 30% de moins que prévu. Cette sécheresse complique le travail des agriculteurs dans pl

De la crasse

par Stechou , le 27 Avril 2022 08h40

J\'ai le levier de clignotants qui déconne, il fait tout le temps des appel de phare, rien de grave, je demande à la concession pour un nouveau levier !! Le prix htva 483 € ????? Pour un morceau d

Les plus commentés

    29 commentaires
  1. Engrais
  2. 9 commentaires
  3. Surchargé travail
  4. 6 commentaires
  5. À 17 ans, il réalise un documentaire sur l’agriculture de demain

Les plus aimé

    29 j'aimes
  1. par Jacques Martin : Perso je fais appel à l'entreprise. S'équiper coûte trop pour une ferme d'élevage de taille moyenn...
  2. 18 j'aimes
  3. par Phil.0: Ha les gaillards, toutes les excuses sont bonnes pour nous fourrer leurs foutues haies. ; ) ; )
  4. 15 j'aimes
  5. par Stechou : Et 25 hectares de sûr, qui ne souffriront plus de la sécheresse a Villers le bouillet, pour commen...