Prime à l’herbe : Faisons un pas vers l’autonomie alimentaire et le refroidissement climatique en agriculture wallonne !

par Communiqué FUGEA-MIG, le 13 Juillet 2011 21h34

Position de la FUGEA avec soutien de la MIG : Quelle mise en œuvre de la PAC en 2011-2012 pour le niveau wallon en attendant 2013 ?

Vu le réexamen en Wallonie de la prime prairie avant fin juillet et donc de l’article 68 de la PAC, la FUGEA avec le soutien de la MIG fait des propositions pour rendre la PAC plus légitime et éco-compatible (alimentation locale et climat). La prime à l’herbe a démontré son efficacité pour une juste redistribution des moyens en faveur des éleveurs, toujours en crise. Nous demandons au Ministre Lutgen de prendre ses responsabilités pour donner un signal aux producteurs en marche vers l’agriculture paysanne.

Le vote en plénière du Parlement européen en juin sur le rapport PAC du député européen Albert Dess montre que la dégressivité (voire plafonnement qui est une forme de dégressivité) des aides est enfin devenue une orientation politique possible ainsi que la produc...

le wallon
le 13 Juillet 2011 22h21

Je ne sais pas vous, mais j'ai toujours la prime à l'herbe de l'année dernière sur mon compte ( rire ....)

En tous les cas vous ne perdez pas le nord pour demander une majoration de cette prime .

xyz
le 14 Juillet 2011 08h30

Il faut penser à mettre de l'engrais sur les prairies par ce temps propice.
Avec la prime maximale reçue d'environ 960 € combien de kg d'engrais en nitrate d’ammoniaque par hectare d'herbe à 30 cents le kg vais-je jeter pour qu'elles reverdissent sous la pluie.
A moins que le wallon me dise de faire des stocks pour l'année prochaine...
Le pétrole ne diminue pas et l'engrais suit le cours du pétrole . Alors ?
Excellente initiative de la Fugea avec les idées du Mig.
Le Wallon aurait -il lui aussi d'autres bonnes idées. Car lui, doit être enchanté par cette mesure.

JM Moreau
le 14 Juillet 2011 11h13

Bonne suggestion que d'essayer de mettre en oeuvre des incitations à développer l'utilisation de fourrages produits sur l'exploitation. C'est, j'en suis certain, une bonne piste pour maîtriser une partie des coûts d'alimentation.
Questions
- féverolles et pois ne me semblent pas entrer dans le cadre de prairies mais de cultures.
- Art 68 : signifie prendre des fonds dans l'enveloppe attribuée à la Belgique, c'est à dire au détriment des autres payements. Lesquels envisagez vous de pénaliser ?
- Prélèvement : il n'est dû que si l'EM dépasse le quota national. Au cas où le quota national n'est pas dépassé et que donc il n'y a pas de prélèvement, entendez vous pénaliser ceux qui auraient, au niveau individuel, dépassé leur quota sans avoir fait de leasing ? Entendez vous donc continuer à favoriser les rentes des "sofa melkers" au détriment des producteurs les plus dynamiques ?
- "englober dans le budget régional une partie ou la totalité (à déterminer) des frais provenant des démarches et certifications innovantes (certification agriculture biologique, certifications innovantes socio- environnementales) qui rentrent dans le cadre de l’agriculture paysanne durable." : vous demandez de nouvelles subventions au frais du contribuable wallon, qui entrent dans le champ des aides d'Etat. Cela veut-il dire que d'office vous doutez de la rentabilité de telles orientations s'il faut les subventionner ?
J'avais l'impression que MIG demandait non des subventions mais des prix.
N'oubliez pas qu'un produit n’a pas une valeur parce qu’il a coûté de la peine. Il en a parce qu’il est utile. C’est cette utilité que l’on paie et le prix varie en fonction de l'abondance. La valeur d'un aliment sera différente pour quelqu'un qui adore en manger et quelqu'un qui le déteste, quand bien même cela ne change rien à la quantité de travail apportée pour le produire. Chacun d’entre nous a sa propre individualité, ses expériences, sa culture, ses objectifs, ses goûts, ses passions qui font de nous

Gib
le 14 Juillet 2011 12h18

Cette prime n'incite pas à l'autonomie alimentaire! Cela qui a beaucoup de prairies n'a pas le choix de l'autonomie. L'éleveur qui se trouve au sein d'une région de culture, qui ne peut compter sur beaucoup de prairies, qui sème des luzernes, feveroles etc. Lui se retrouve floué alors qu'il a surement plus de mérite!

le terrien
le 14 Juillet 2011 20h22

N'oubliez pas que ce sont les "sofa melkers" qui donnent une pression positive sur le prix du lait et non l'inverse. Il semble donc équitable qu'ils en soient récompensé!

Sucellos
le 15 Juillet 2011 11h29

@ le terrien
Vous confirmez : c'est bien une rente.
Pas de risque, on profite de ceux qui ont investi pour produire en suçant une partie de leur revenu et en leur mettant la pression, vu les incertitudes quant au dépassement du quota national !
Cette "récompense", c'est une prime à la spéculation, comme ceux qui misent sur les futures à la bourse et qui sont dénoncés comme spéculateurs honteux !

le terrrien
le 15 Juillet 2011 20h23

@ Sucellos
Non, c'est eux qui profitent du fait que, déliberément, certain producteurs ont fait le choix de ne pas atteindre leur quota. Seulement, certains parasite en profitent pour augmenter leur production à outrance et exercer une pression négative sur le prix du lait. CQFD

agriculteur laitier
le 16 Juillet 2011 07h01

merci lutgen et fugea tu vas prendre les primes des cultivateur et parfois aussi producteur de lait des régions de culture pour les donner aux mangeurs d ' herbe donc nous qui cultivons de la luzerne et autres fourrages vous nous voler nos revenu de quel droit !!!!!!!!!!!!

petitlait
le 16 Juillet 2011 09h48

@ agriculteur laitier
??? développe!

11 lacoule12
le 16 Juillet 2011 12h57

@petitlait; agriculteur laitier na pas encore compris a qui il paye sa cotisation syndical...

tirelipimpon
le 16 Juillet 2011 17h14

Mr Moreau, à propos de l'utilité, de l'abondance et du prix. C'est l' histoire de deux chomeurs qui sont au café. Tu sais, Jean, l'état a besoin de nous. Et pourquoui dit Jacques. Eh bien, parce qu'ils ont augmenté nos indemnités le dernier mois et pourtant ils ont dit à la radio qu'on est de plus en plus nombreux.Serait-ce un exemple de dérive du socialisme? SUivant la logique de Sucellos, les chomeurs sucent une partie du revenu des travailleurs, ils sont récompensés, ce sont donc des spéculateurs. Quant au libéralisme, il a aussi permis l'existence de grandes sociétés devenues presqu'intouchables qui font leurs lois, leurs pressions sur le prix du travail dans des pays non protégés. N'est pas aussi une dérive du libéralisme?

JM Moreau
le 16 Juillet 2011 21h29

Le capitalisme ne doit pas être confondu avec le libéralisme. Ce sont deux choses différentes.
Je vous recommande la lecture de l'article au bout du lien. C'est un site altermondialiste qui devrait vous plaire.
www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article2282 
Quant à votre qualification vis à vis des chômeurs, je vous en laisse la responsabilité.
La dérive du socialisme, c'est de faire croire que sans production de valeur, il est possible de vivre. C'est aussi leur tendance totalitariste, leur propension à vouloir vous retirer vos libertés de choix, que Cheminade et son compère américain illustrent bien.

obelix
le 17 Juillet 2011 08h45

j'imagine que les responsables du MIG-fugea qui on pondu ça, sont dans des regions herbagères.......

votre raccourci est rapide; "aider les secteurs en mode de production durable et rémunérateur".
viser l'autonomie alimentaire sur une exploitation, ne veut pas dire ameliorer son revenu!!!! c'est un peu trop simple....

en lait, ou viande, on ne choisi pas sa ferme... certains on des herbages obligé, d'autres n'ont pas asser de surface, et une intensification de la production est necessaire (maïs et autres )

c'est aussi cette intensification qui a permis de garder de nombreuses exploitations sur de petites surfaces...

bob
le 18 Juillet 2011 12h49

@ Gib bravo pour ta réflexion,
si non rien d'autre a dire,,,,,, mais j'adore ce titre "refroidissement climatique en agriculture wallonne !""
vive le grand n'importe quoi,,,
enfin je suis heureux de savoir que la mig et fugea est contre les quotas laitier,,, vive le suppression de ceux-ci hé hé

Cotisant
le 18 Juillet 2011 20h48

@ Bob
La température est fraîche pour ce mois de juillet, refroidissement véritable pour tous et pas n'importe quoi ... Il faut même s 'éponger Bob..avec ces pluies...
Il vaut mieux pas dépasser ton quota pour obtenir un meilleur prix de ton lait à l'herbe et avoir la prime à l'herbe aussi.
Seras- tu capable de signer un contrat après quota et à quel prix ? Bob reste toujours sobre et lucide .....!!

Julien
le 25 Juillet 2011 08h11

En ces jours de Foire Agricole de Libramont, je pense que la FUGEA est arrivé à ses fins !
C'est un encouragement à une agriculture plus familiale plus respectueuse de l'environnement mais SURTOUT moins dépendant des industriels et des cours des marchés !
Et pour une fois on n'oublie pas les éleveurs ovins-caprins, enfin le métier est reconnu !

Envoyer
Fermer

Opportunités de développement de l\'abattage à la #ferme en Wallonie

par Benoît GEORGES, le 22 Mai 2022 18h13

Du 1er mai 2021 au 31 janvier 2022, l’Université de Liège a été mandatée par la Région Wallonne pour la réalisation d’une étude sur les opportunités de développement de l’abattage à l

[Vidéo] Des cultures plus résistantes au manque d\'eau,...

par Benoît GEORGES, le 17 Mai 2022 23h04

À Gembloux, RTL Info s\'est rendu sur une plateforme d\'expérimentation consacrée à la culture du blé dur. C\'est ici que Guillaume Jacquemin, ce sélectionneur de céréales au Centre wallon de Rec

[Vidéo] Des cultures plus résistantes au manque d\'eau,...

par Benoît GEORGES, le 17 Mai 2022 22h57

À Gembloux, RTL Info s\'est rendu sur une plateforme d\'expérimentation consacrée à la culture du blé dur. C\'est ici que Guillaume Jacquemin, ce sélectionneur de céréales au Centre wallon de Rec

Sommes-nous au service de la société ?

par Jeune agri , le 17 Mai 2022 19h20

Dans un système normal, les services entourant la production sont au service de celle-ci et doivent se démener pour y arriver. Dans notre système actuel, la production doit se mettre au service de

Reneg\'eat a remporté le 2ème PRIX du YEP Challenge 2022

par Benoît GEORGES, le 14 Mai 2022 02h39

Reneg\'eat, un projet YEP des étudiants de la Haute Ecole Charlemagne, HECh Isia de Huy, a remporté le 2ème PRIX du LJE-YEP Challenge 2022 et le Groupe One Ecolabel Award. Romain Tittelbach, Maelle

Herbe sur pied

par Ouvaton, le 04 Mai 2022 09h40

Bonjour à tous, alors que la saison pédale déjà par manque d\'eau et de chaleur. Les terres ne se réchauffent pas. Je viens de trouver du foin à acheter sur pied à 20€ la boule. J\'ai de l\'e

Les plus commentés

    24 commentaires
  1. Engrais
  2. 9 commentaires
  3. Surchargé travail
  4. 8 commentaires
  5. Chien de ferme

Les plus aimé

    31 j'aimes
  1. par Jacques Martin : Perso je fais appel à l'entreprise. S'équiper coûte trop pour une ferme d'élevage de taille moyenn...
  2. 18 j'aimes
  3. par Phil.0: Ha les gaillards, toutes les excuses sont bonnes pour nous fourrer leurs foutues haies. ; ) ; )
  4. 15 j'aimes
  5. par Stechou : Et 25 hectares de sûr, qui ne souffriront plus de la sécheresse a Villers le bouillet, pour commen...