Qui est Monsieur Ska

par HERBAGERE, le 11 Juin 2011 13h59

Je le cite : « si le prix du lait est monté c?est grâce au changement de transformation en produit à haute valeur ajoutée par rapport au beurre poudre »
Je suis scandalisé par les propos tenu par ce personnage ignorant du monde agricole laitier.
Il faut être incompétent dans le secteur pour tenir de tels propos à la radio quant à l?évolution des marchés laitiers !
Je ne sais pas si ce Monsieur à un lien avec le monde agricole.
En tous cas il faut rapidement le former ou qu?il se taise à jamais !
S?il a des fonctions dans le secteur il faut rapidement l?en enlever car c?est un homme dangereux pour notre secteur.
Quand je suis allé manifester à Namur ( secheresse ) Monsieur Hayé secrétaire générale de le FWA devant son président m?a demandé ce que je faisais là et m'a dit je cite : casse toi t?as rien à faire ici.

He bien je retourne la belle prose à tous ceux qui nous assassinent jour après jour ...

JM Moreau
le 11 Juin 2011 22h21

@Herbagère
Je me permets de vous renvoyer au billet (www.agri-web.be/2011-05-21_prix-du-lait)  que je postais le 21 mai dernier.
Le graphique établi par la Commission européenne montre clairement que les revenus procurés par les mix beurre-fromage-lactoserum sont les plus élevés (inférence basée sur les prix des produits industriels). Par contre, les mix beurre-poudre sont nettement moins avantageux. Il est aussi de notoriété publique que les produits frais et ultra frais sont ceux qui offrent les valeurs ajoutées les plus importantes.
Si vous suivez, ce dont je ne doute pas, les données publiées par LTO sur base du prix reçu par les membres de EDF (European dairy Farmers), vous constaterez aussi que les laiteries qui payent le mieux le lait, sont celles qui ont un mix-produit qui fait la part belle aux produits à plus haute valeur ajoutée. A l'inverse, les prix les plus bas sont payés par las laiteries ayant une part plus importante de beurre-poudre.
En France, les accords sectoriels permettent aussi aux industriels ayant un mix-produit où le couple beurre poudre est important, de diminuer le prix lorsque ces "commodités" voient leurs prix sur le marché mondial baisser.
Une des explications de la chute connue il y a deux ans est liée à la crise financière, la demande européenne en fromages ayant chuté, ce qui a conduit les transformateurs à augmenter les fabrications de beurre et de poudres, seul moyen de stocker le lait. Si vous suivez le marché, vous aurez aussi pu constater la hausse impressionnante des fabrications et des exportations de fromages. Cela a un impact direct sur le prix du beurre, pour des raisons évidentes.
Dans une réponse à M "le pay" (commentaire sur mon billet relatif au prix du VLAM), je signalais les évolutions de consommation : FrieslandCampina, Arla et d'autres, soit les laiteries qui offrent les prix parmi les plus élevés selon LTO, sont aussi celles qui ont une gamme de produits frais et ultra frais à haute valeur ajoutée et une pa

JM Moreau
le 11 Juin 2011 22h25

Suite
Dans une réponse à M "le pay" (commentaire sur mon billet relatif au prix du VLAM), je signalais les évolutions de consommation : FrieslandCampina, Arla et d\'autres, soit les laiteries qui offrent les prix parmi les plus élevés selon LTO, sont aussi celles qui ont une gamme de produits frais et ultra frais à haute valeur ajoutée et une part minime du couple beurre-poudres dans leurs fabrications. Elles mettent sur le marché de nombreuses innovations. Il n'est pas étrange, au vu de leur diversification, que Milcobel figure parmi les premiers de la liste de LTO.
J'ai aussi signalé à de nombreuses reprises que les ingrédients extraits du lactoserum représentaient une mine d'or. Arla a d'ailleurs investi de fortes sommes dans un centre de recherche ....
Il n'y a pas de secret ...

FRV100
le 11 Juin 2011 22h32

@ moreau
Et?
Quel rapport avec un incompétent qui a des "responsabilités"?

Point barre
le 12 Juin 2011 02h41

www.milkprices.nl/  vous indique le prix de Milcobel BE = belgique
Ce qui est faux au niveau de cette prime de "nabetaling" qui n'est pas octroyée en Belgique.
Le lait de haute qualité avec des taux printaniers si élevés n'est pas une référence logique.
Tout le monde a compris sauf Ska, Deberghs, Moreau et compagnies de la filière des nouveaux sucriers du lait.

HERBAGERE
le 12 Juin 2011 10h51

Monsieur Moreau,

Je ne conteste pas vos excellentes analyses qui ressemblent à s?y méprendre à la réponse que la « DGA lait Europe » m?avait faite en avril 2009 lorsque j?avais eu l?occasion de leur rendre visite avec notre CETA et d?y rencontrer Mr Petel qui s?évertuais à nous faire croire qu?il suffit de faire du fromage ou autres produits pour régler le problème.
Et moi je ne savais pas crier fort assez pour lui faire comprendre que si nous (wallon) nous voulions nous lancer dans le fromage (et pas du gouda) il faudrait de toute façon prendre les parts de marché aux autres transformateurs (à condition de baisser son pantalon pour les obtenir),et qu?en suite ces parts de marché perdue vont devenir ??.du beure/poudre.
Et voilà CQFD la boucle est bouclés.
Je veux ajouter que Chez nous en Belgique nous n?avons pas la main heureuse en ce qui concerne le réseau de distribution : Carrefour est français, Colruyt est hollandais et ne parlons pas de Aldi ni de Lidl .
Aujourd?hui ces différentes enseignes savent ce qu?il faut faire pour freiner la hausse des prix d?achat des produits laitiers. Ajouter un intervenant en plus ne ferait qu?ajouter de l?eau à leurs moulins même avec des produits à haute valeur ajoutée

Aujourd?hui il faut comprendre que le marché laitier ne s?autorégule pas et que les excès et déséquilibres ne disparaîtront que si le marché est un tant soit peu encadré, dominé et dompté (cfr. : Canada). A défaut, il y en aura toujours qui paieront un peu moins mal que les autres (et cette division donnera de faux arguments aux faux prophètes ? « tout le monde doit faire du fromage ou du lait UHT ou des produits frais ») mais tout le monde en mourra, paysans riches ou pauvres, pays riches ou pauvres.

Comment le faire comprendre avant qu?il ne soit trop tard ?
On peut toujours rêver.

Quant à ce que nous avons la chance de connaître aujourd?hui n?est pas le fruit du volte face des entreprises de transformation, non soyons un peu sérieux, comment voulez vous e

JM Moreau
le 12 Juin 2011 11h28

@Herbagère
Je comprends vos arguments. Toutefois, dans un marché unique tel que nous le connaissons, avec des acteurs de la transformation (pour rappel la moitié de la collecte est transformée par des coopératives, c'est à dire par des structures contrôlées par des producteurs de lait) qui entendent répondre à la demande de pays émergents et à la demande changeante de nos consommateurs européens, vos souhaits de régulation de l'offre ont peu de chance d'être suivi.
Voyez par exemple l'Irlande (malgré une production fortement saisonnalisée) qui se place dans les starting blocs pour l'après quota, voyez Frieslandcampina, Lactalis, Fonterra, Arla, Sodiaal, Nestlé, Danone qui investissent dans la recherche pour lancer de nouveaux produits répondant aux nouvelles façon de consommer des produits laitiers. Si vous étiez à Remouchamps l'an passé, souvenez vous des présentations de MUH et de FrieslandCampina. S'l est évident que tout le monde ne doit pas faire la même chose, il est, je pense, nécessaire de diversifier les fabrications, d'être attentif à l'évolution de la demande et de s'organiser. Une fois encore, il y a de la place dans notre société pour tous les types d'agriculture et les divers systèmes de commercialisation peuvent coexister en fonction de la demande des consommateurs.

JM Moreau
le 12 Juin 2011 11h32

@Point barre
Relisez les textes, lisez attentivement les explications sur Milkprice et vous comprendrez que
- ce sont les prix que vos collègues membres de EDF reçoivent qui sont envoyés à LTO
- les prix sont rendus comparables par une standardisation
- il s'agit de moyennes
Personne n'a jamais dit que c'est le prix payé par la Belgique à tous les producteurs.

point barre
le 12 Juin 2011 18h49

Inutile d'avoir des membres EDF vers LTO.
Prenez votre calculette et vérifiez comme moi les différentes factures des laiteries.
Il n' y pas photos. Milcobel est bien une laiterie Belge qui floue ses producteurs Belges par des annonces incohérentes médiatisées .
SKA c'est fait pigeonné par les Buggenhout, Deberghs et autres . Moreau tombe aussi dans leur piège.

Sucellos
le 12 Juin 2011 19h22

@ point barre
Heureusement que vous êtes vigilant !
Encore un complot dénoncé. J'espère que vous allez porter plainte auprès du CRIOC et du SPF économie pour cette arnaque que vous avez mise au jour et ainsi protéger tous les pauvres producteurs laitiers belges membres de l'EDF et les 3.500 coopérateurs Milcobel qui se font voir et avoir dans le cadre de cette conspiration qui dure depuis de nombreuses années.
Le monde laitier vous sera reconnaissant et vous élèvera une stèle à Ciney où il organisera un pélerinage chaque année, le jour de l'assemblée CBL, afin de marquer le coup.

JM Moreau
le 12 Juin 2011 19h40

@ point barre
Puisque vous ne voulez pas comprendre, voici ce que l'on peut lire sur le site de EDF, sous l'onglet "Projects & events"

International Milk Price comparison
The main income on a dairy farm is generated from delivering produced milk to a Dairy processor. In our European union of 27 member states borders get less important and Dairy processors more and more act multinational.
EDF members supplying their milk to 16 different dairy processing countries donate their monthly milk statements to the EDF office. In good cooperation with the dutch Farmers Organsiation LTO and the Dutch Dairy commodity Board (PZ) these figures are compared on a standard basis.
Every month results of our Milk Price Comparison are published at www.milkprices.nl 

traduction de l'avant dernier paragraphe : les membres de EDF livrant leur lait à 16 laiteries de nationalités différentes transmettent leurs déclarations de prix mensuelles au bureau de l'EDF. En bonne coopération avec l'organisation néerlandaise de fermiers LTO et le bureau des produits laitiers néerlandais PZ (ndlr Produkschap Zuivel), ces chiffres sont comparés sur une base standard.

Ce n'est donc pas une annonce Milcobel, ni CBL, ni de M Ska, ni de moi-même : ce sont les chiffres que vos collègues producteurs laitiers communiquent à leur secrétariat, qui sont ajustés pour comparaison, à savoir "All prices are VAT excluded, paid to producers and assuming milk collected every other day Price per 100 kg standard milk with 4,2% fat, 3,4% (crude) protein, 500.000 kg per year, total bacterial count 24.999 and somatic cell count 249.999 "

Cessez de prendre vos désirs pour des réalités et apprenez à lire. Vous éviterez de dire des âneries.

JM Moreau
le 12 Juin 2011 20h27

@ FRV 100
Les conditions d'utilisation de Agri-web stipulent : "Vous consentez à ne pas poster de messages injurieux, obscènes, vulgaires, diffamatoires, menaçants, sexuels ou tout autre message qui violeraient les lois applicables."
Les attaques "ad hominem" (cad dirigé contre la personne, mettant en cause l'homme), dont vous êtes un spécialiste, n'ont pas leur place dans un débat et ne méritent donc aucune réaction.
Mon commentaire, si vous ne l'avez pas compris, entendait répondre à la mise en cause, par M Herbagère, de l'effet de la demande en produits à haute valeur ajoutée sur l'évolution du prix payé au producteur pour le lait, étant donné nos conditions de marché.
Pour le reste, je n'ai pas à entrer dans une polémique quant aux déclarations supposées de M Ska ou aux actions de la Filière Lait et Produits Laitiers Wallonne (FLPLW).

Point barre
le 12 Juin 2011 21h12

J'ai appris à calculer, Mr Moreau, et avec toutes les normes standardisées du site déjà maintes fois vérifiées sur factures.Les primes de qualité et de quantité sont exactes à la proportionnelle et je peux vous confirmer que les valeurs sont correctes,avec d'autres laiteries aussi, mais que "meest recente nabetaling" de 0,67 ne sont pas reprises pour le producteur Milcobel.BE
Pouvez-vous demander à vos amis de la filière, d?où viennent 0,67 mentionné pas les membres pour arriver au 34,28 € annoncé.
Je voudrais crever l'accès de vos bourriques. J'insiste sur la démarche pour que, une fois pour tout, on puisse rayer cet article du sillon Belge qui fait confusion avec un prix Milcobel BE

herbagère
le 12 Juin 2011 21h17

@ JM Moreau

Effectivement j?étais à Remochamps et ce qui est surprenant mais pas étonnant c?est que pas plus de deux ans après, la MUH construit des tours de séchages et cases les prix sur le marché du UHT. Regardez le prix payé par la MUH depuis cette réunion, on ne peut pas dire qu?il se différencie pas très fort des autres.
Chacun essaye, à juste titre de développer sont outil mais il faut l?avouer, la marge de man?uvre est courte et vous ne m?enlèverez jamais de la tête que c?est par une régulation que l?on arrivera à tempérer les fluctuations.
Ceci ne fera pas monter le prix mais si cela pouvais déjà l?empêcher de descendre ce serait déjà très bien. Cela c?est le rôle de l?Europe politique et technocratique et ils en on les moyens !
Faisons un peu confiance aux transformateurs (nos coopératives) pour trouver les meilleures solutions pour valoriser au mieux notre lait.
N?oublions pas qu?avant de transformer il faut collecter. Je crains comme la peste le jour ou l?on aura plus d?outil pour le faire. Alors tant qu?a faire je préfère leur faire confiance plus tôt qu?a ceux qui annoncent des valorisations mirobolantes et qui de toute façon ne viendront jamais ramasser le lait Wallon.

Jacky il y a quelques années à laisser tomber leurs producteurs, ensuite ce fut le tour d?autres laiteries de faire de même au profit de l?assainissement des frais de récoltes, Belgomilk ne prend plus de nouveaux producteurs et je peu continuer la liste avec certaines laiteries françaises qui abandonnent carrément des région entières.
Demandez à ces producteurs leur avis sur les bonnes valorisations.
Evidement moi aussi j?aimerais que les valorisations soit meilleurs, mais je n?habite ni au Canada, ni au Danemark, ni en Bretagne mais en Wallonie

JMMoreau
le 12 Juin 2011 21h32

@ Point barre
adressez vous au secrétariat de l'EDF, au PZ et à LTO : ce sont eux qui, sur base des données fournies par les membres, font les calculs et publient les chiffres et je n'y compte aucun "ami" et n'ai rien à voir avec le tableau publié sur milkprice. J'ai donné les adresses et tous les éléments : c'est là que vous aurez réponse à vos questions, pas sur Agri-web, ni chez moi.
C'est bizarre que vous êtes le seul à contester ...

JM Moreau
le 12 Juin 2011 21h56

@Herbagère
Je pense que chacun se prépare à l'après quota. Et si ce n'est pas le cas, cela devient urgent.
Je suis d'avis que les producteurs devraient se regrouper pour proposer leur production, à l'instar de ce qui se fait aux USA et même dans certaines régions d'Autriche. Voyez par exemple la laiterie Nöm qui achète son lait à 4 coopératives regroupant au total 4.000 producteurs - www.noem.at/index.php?id=11052577&txmn=11052546  - cette laiterie a ses propres produits (voyez la liste en allemand) mais travaille aussi pour des "private labels", cad des marques distributeurs (le produit optifit, équivalent du danacol, vendu par Aldi par exemple).
J'ai donné l'exemple de CWT aux USA qui a mis en place, lors de la baisse des prix, un programme de réduction de la production par retrait de vaches financé par les cotisations des membres. Mais il faudrait pour cela que l'individualisme caractérisant notre monde agricole évolue ...
Quant à la régulation de l'offre par les pouvoirs publics, il faut être réaliste et porter son énergie ailleurs, quelle que soit l'opinion que l'on peut avoir sur le sujet. Depuis 2003, il est clair qu'on ne trouvera plus de majorité qualifiée au Conseil pour une telle politique.

FRV100
le 12 Juin 2011 23h23

@ Moreau, vous recommencer avec vos remarques soit disant propre au stratagème 38 de Schopenhauer.C'est facile!Moi je remarque simplement, que les conseilleurs ne sont pas les payeurs!Que ce sont souvent des gens assis derrière leur bureau qui dictent notre façon de travailler, il est facile de lire tel ou tel article quant on est penssionné, ou actif mais n'ayant rien de mieux a faire (sucellos)! Moi je me lève le matin en me disant comment est mon avenir, comment vais je faire demain pour payer mes factures qui arrivent.Alors on se bat ici pour qlques cents d'une laiterie a l'autre-) foutèse, En résumé, les laiteries nous payerait le prix quelles valorisent notre lait, nous serions tous bien plus heureux!Alors vos commentaires ( si vous n'avez (après une dure vie de labeure en Afrique) rien de plus valorisant(enfants, familles, 3X 20,...) a faire de mieux ? Mais encore MERCI de nous informer au mieux des nouvelles du Monde! ( un Idealiste)

Point barre
le 13 Juin 2011 06h09

@ sucelos

Allez vite alléger le panier de la ménagère, et retirez l'argent que vous venez de dépenser en électricité et en encre pour vos bêtises littéraires et achetez une bonne calculette .
Établis un contact social avec des producteurs qui ont leurs factures en main et puis alors vous vous tairez de cette comparaison stupide dans des articles mensongers.
Sur ce, Suce, je vais traire mes vaches, et vous, dodo et couche couche panier .

Sucellos
le 13 Juin 2011 16h25

Tir de barrage nourri contre la personne plutôt que contre ses arguments : et voilà comment on tente d'anesthésier l?esprit critique des citoyens.
S'attaquer au contenu d'un argument est fastidieux, et au bout du compte peut amener à penser qu'on a tort. Ne jamais admettre la défaite : alors l'argument ad hominem se doit d'être utilisé. Et pour clôturer, terminer la discussion par une insulte.

bbd
le 13 Juin 2011 20h21

Laissez tomber Monsieur Ska, c'est un homme " qui a vécu" !!!!
L' image que son miroir lui renvoie le matin ne lui plaît plus tellement, ça le rend aigri...
On ne peut pas être et avoir été, la réalité de la vie nous rattrape toujours...

Envoyer
Fermer

Surchargé travail

par Travail, le 20 Mai 2022 14h11

Parmi les forumeurs, certains ont-ils plus vite recours au service de remplacement plutôt qu\'à l\'entreprise ou un indépendant ? Quand on est équipé bien sûr. Par exemple, remplacement pour les t

[Vidéo] Des cultures plus résistantes au manque d\'eau,...

par Benoît GEORGES, le 17 Mai 2022 23h04

À Gembloux, RTL Info s\'est rendu sur une plateforme d\'expérimentation consacrée à la culture du blé dur. C\'est ici que Guillaume Jacquemin, ce sélectionneur de céréales au Centre wallon de Rec

[Vidéo] Des cultures plus résistantes au manque d\'eau,...

par Benoît GEORGES, le 17 Mai 2022 22h57

À Gembloux, RTL Info s\'est rendu sur une plateforme d\'expérimentation consacrée à la culture du blé dur. C\'est ici que Guillaume Jacquemin, ce sélectionneur de céréales au Centre wallon de Rec

Reneg\'eat a remporté le 2ème PRIX du YEP Challenge 2022

par Benoît GEORGES, le 14 Mai 2022 02h39

Reneg\'eat, un projet YEP des étudiants de la Haute Ecole Charlemagne, HECh Isia de Huy, a remporté le 2ème PRIX du LJE-YEP Challenge 2022 et le Groupe One Ecolabel Award. Romain Tittelbach, Maelle

Transmission d\'exploitations agricoles - Enquête pour les cédants et les repreneurs

par Benoît GEORGES, le 07 Mai 2022 16h16

Dans le cadre de son TFE en agronomie à la Haute Ecole Charlemagne, Isia de Huy, et de son stage à la FJA, Léa Rouxhet réalise une enquête. Si vous avez transmis votre exploitation agricole ou a

Le lait wallon se distingue par sa qualité constante (Le Sillon Belge)

par Benoît GEORGES, le 04 Mai 2022 17h35

\"Le Comité du Lait a publié, voici quelques jours, le rapport de ses activités conduites en 2021. Parmi les nombreuses informations qu’il recèle, on y lit que les éleveurs laitiers ont fait un

Les plus commentés

    29 commentaires
  1. Engrais
  2. 9 commentaires
  3. Surchargé travail
  4. 6 commentaires
  5. Les circuits courts : une filière encore rentable?

Les plus aimé

    30 j'aimes
  1. par Jacques Martin : Perso je fais appel à l'entreprise. S'équiper coûte trop pour une ferme d'élevage de taille moyenn...
  2. 18 j'aimes
  3. par Phil.0: Ha les gaillards, toutes les excuses sont bonnes pour nous fourrer leurs foutues haies. ; ) ; )
  4. 15 j'aimes
  5. par Stechou : Et 25 hectares de sûr, qui ne souffriront plus de la sécheresse a Villers le bouillet, pour commen...