Ce soir sur France4 (Télé): Le désespoir est dans le pré

par La FUGEA, le 01 Octobre 2010 09h54

Bonjour, Nous vous recommandons ce soir de visualiser ce reportage-docu 'Le désespoir est dans le pré', le titre et le contenu sont bien un pied de nez à l'émission de télé réalité 'L'Amour est dans le pré' diffusées sur les chaînes commerciales. Dans 'Le désespoir est dans le pré', nous plongeons dans la réalité dramatique que vivent les paysans et paysannes dans nos campagnes face à la dérégulation prônée par les lobbies et les politiques européennes. Le Commissaire européen Dacian Ciolos a confirmé, ce lundi, en Commission agricole du Parlement européen que la Commission européenne va proposer en octobre un paquet de propositions LAIT et un paquet PAC suite aux protestations de la grève du lait lancée depuis la Belgique. --------------------- Le désespoir est dans le pré (FRANCE 4) Vendredi 01 octobre à 20h35 Documentaire Inédit d'Olivier Delacroix et Hugo Lopez (2010) 55' Un petit veau qu’on laisse m...

ardennais
le 01 Octobre 2010 11h12

a lire dans le sillon belge page 2, voix de la terre PLAINTES.......

zohra
le 01 Octobre 2010 18h58

très injurieux ces propos tenus dans le sillon. Allez, c'est vrai que le commentaire mis avant moi par quelqu'un d'autre et qui a été enlevé n'était pas à mettre en pratique...

tirelipimpon
le 01 Octobre 2010 20h23

c'est vrai que les fameuses primes, c'est scandaleux.Sur belpa, j'ai ai vu des fermiers qui touchaient 5000 euros quand le voisin du village touchait dix fois plus. pourquoi? Je me suis informé et on m'a dit que le plus gros avait plus de terres et un plus gros quota donc c'était normal. Pourtant chacun d'eux a une famille à nourrir donc il serait normal que chaque ferme touche la meme prime pac et que celui qui veut ètre plus gros,plus cupide,doive en supporter les conséquences quand le marché va mal parce que quand tout va bien il ne partage pas. La pac a aidé les plus gros fermiers à bouffer les petits et maintenant on voit le résultat.

jl
le 01 Octobre 2010 21h20

pour le billet 'plainte' du sillon, c'est typique des raccourcis que prennent bon nombre de nos concitoyens : chiffre d'affaire = revenu et le meilleur : prime = bonus Avec des raisonnements aussi simplistes ce n'est même pas la peine d'essayer d'expliquer quoi que ce soit...

urbain
le 01 Octobre 2010 21h39

j'ai regarde l'émission ON EST TOUS DANS LA MEME MERDE pour ça y a pas de frontière scandaleux de nous ampécher de nourir les gens

clochette
le 01 Octobre 2010 21h48

entre autre dans le sillon belge, il dcélare que nous nous plaignons sans cesse notamment de la météo. Oui d'accord, ce n'est pas un métier comme les autres mais tu sais pas qu'on est pas maître du temps mais tributaire. Tu vois en ce moment, il pleut ce vendredi soir. Ajd'hui, étaient prévus 10 ha à ensiler sur 16ha 50. 4.5 ha ont à peine été faits. il me reste 12 ha. C'était prévu demain si la machine est réparée. Il drache, ce sont des terrains cruspour certains, va falloir reporter. Pour moi, la PAC sert à rembourser pour l'instant l'emprunt de remise de ferme et non de revenu minimum.Ouf, je suis déjà à la moitié.... Ouvre les yeux au lieu d'écrire de telles bêtises...

amicalement
le 01 Octobre 2010 22h07

Moi je ne capte fas france 4 quelqu'un sait si il y aura moyen de le voir sur le net>? bonne soirée et courage à tous

tirelipimpon
le 01 Octobre 2010 22h22

Le nouvel ordre mondial est en marche.Bientot, les fermiers sont les esclaves du monde financier qui spécule avec le fruit de leur travail et avec la nourriture des autres. La cupidité des banques n'a aucune limite. Les normes européennes n'ont qu'un but : diminuer le nombre de fermes, les normes environnementales aussi, les normes sanitaires également. Un grand fermier endetté avec cinq robots de traite est plus fragile que dix petits fermiers sans dettes. L'Europe et la politique agricole commune a été un instrument formidable pour le monde de la finance .M^eme Obama tremble devant les financiers.Obama voulait mettre un frein à la spéculation des banques notamment Goldmans Sachs suite à la crise de 2008. ET Goldman Sachs a fait chanté le président, pas touché les banquiers sinon,sinon quoi? Goldman Sachs est l'actionnaire principal de BP, BP ? Le puits de pétrole dans le golfe du Mexique. Ah maintenant ça fait TILT. Et l'image d'Obama a tombé à cause de sa mauvaise gestion du sinistre.Revenons à l'Europe: quand la Grèce a besoin d'argent pour renflouer ses dettes,elle doit passer par les banques àun taux de huit %, par contre les memes banques ont emprunté à la Banque centrale européenne à un%. Cela n'est pas normal.Voilà la preuve que nos politiques ne sont plus que des pantins, le vrai pouvoir est celui de la finance

tirelipimpon
le 01 Octobre 2010 22h25

Le nouvel ordre mondial est en marche.Bientot, les fermiers sont les esclaves du monde financier qui spécule avec le fruit de leur travail et avec la nourriture des autres. La cupidité des banques n'a aucune limite. Les normes européennes n'ont qu'un but : diminuer le nombre de fermes, les normes environnementales aussi, les normes sanitaires également. Un grand fermier endetté avec cinq robots de traite est plus fragile que dix petits fermiers sans dettes. L'Europe et la politique agricole commune a été un instrument formidable pour le monde de la finance .M^eme Obama tremble devant les financiers.Obama voulait mettre un frein à la spéculation des banques notamment Goldmans Sachs suite à la crise de 2008. ET Goldman Sachs a fait chanté le président, pas touché les banquiers sinon,sinon quoi? Goldman Sachs est l'actionnaire principal de BP, BP ? Le puits de pétrole dans le golfe du Mexique. Ah maintenant ça fait TILT. Et l'image d'Obama a tombé à cause de sa mauvaise gestion du sinistre.Revenons à l'Europe: quand la Grèce a besoin d'argent pour renflouer ses dettes,elle doit passer par les banques àun taux de huit %, par contre les memes banques ont emprunté à la Banque centrale européenne à un%. Cela n'est pas normal.Voilà la preuve que nos politiques ne sont plus que des pantins, le vrai pouvoir est celui de la finance

tirelipimpon
le 01 Octobre 2010 22h25

Le nouvel ordre mondial est en marche.Bientot, les fermiers sont les esclaves du monde financier qui spécule avec le fruit de leur travail et avec la nourriture des autres. La cupidité des banques n'a aucune limite. Les normes européennes n'ont qu'un but : diminuer le nombre de fermes, les normes environnementales aussi, les normes sanitaires également. Un grand fermier endetté avec cinq robots de traite est plus fragile que dix petits fermiers sans dettes. L'Europe et la politique agricole commune a été un instrument formidable pour le monde de la finance .M^eme Obama tremble devant les financiers.Obama voulait mettre un frein à la spéculation des banques notamment Goldmans Sachs suite à la crise de 2008. ET Goldman Sachs a fait chanté le président, pas touché les banquiers sinon,sinon quoi? Goldman Sachs est l'actionnaire principal de BP, BP ? Le puits de pétrole dans le golfe du Mexique. Ah maintenant ça fait TILT. Et l'image d'Obama a tombé à cause de sa mauvaise gestion du sinistre.Revenons à l'Europe: quand la Grèce a besoin d'argent pour renflouer ses dettes,elle doit passer par les banques àun taux de huit %, par contre les memes banques ont emprunté à la Banque centrale européenne à un%. Cela n'est pas normal.Voilà la preuve que nos politiques ne sont plus que des pantins, le vrai pouvoir est celui de la finance

clochette
le 01 Octobre 2010 22h32

les émissions de france 4 ne sont pas retransmiisibles chez nous en Belgique à partir d'internet. Tu as un article ajd'hui dans les journaux du groupe l'avenir.

007
le 01 Octobre 2010 22h34

Un article de thésauriseur qui a perdu son pantalon avec Fortis en risquant et qui n'a pas reçu ses primes dividendes de coopérateurs ... Il n'a rien compris à la politique de gestion économique déployée par les financiers avec la crise et est jaloux de la situation des non -spéculateurs. 'Je dis : assez !' il est dans la m----e.. Mr G De Billoez ne connaît pas les mots 'crédit' et 'volatilité' et il pleure sans arrêt sur son quotidien non agricole : l'Echo... ooooh

le walon
le 01 Octobre 2010 22h38

Dommage que je n'ai pas France 4, j'aurais bien voulu voir l'émission . Avec internet et toute ses possibilités, nous avons accès à plein de chose interressante comme le site Belpa . Lorsque me prend l'envie de connaître les DPU de mes collègues . A mon grand étonnement, la première fois que j'ai consulté Belpa.be, j'ai vu le montant que mon voisin touchait, 187000 € et des poussières, d'autres à l'extrême touche à peine 500 € . Je comprend parfaitement l'avis de la population lorsqu'elle voit ces montants (parfois indécent !) . Je le répond souvent que ce n'est pas les agriculteurs eux même qui ont instauré ce système (mal foutu) mais bien l'Europe . Chaque denrée produite mériterait d'être rémunérée comme il le faut sans prime ! Est ce que tous les producteurs seraient d'accord que les primes disparaîtraient dans le futur . Je ne le pense pas car chez certains, il est vital d'être assisté par l'Europe pour la survie de leur exploitation . Dans mon exploitation, l'historique des DPU, on a pris comme historique 300000 litre de quota et 20 ha de culture . Cet argent me sert l'année suivante pour l'achat des concentrés pour tout mon bétail, l'achat de gazoil extra pour mes 4 tracteurs, pour l'achat des engrais chimique, semence maïs et pour toutes les doses d'inséminations . @ clochette Vous avez déja commencé vos ensilages de maïs ?

clochette
le 01 Octobre 2010 23h04

oui.

zohra
le 01 Octobre 2010 23h09

'chaque denrée produite mériterait dêtre produite comme il le faut sans prime' c'est bien le wallon, tu commences à attraper nos idées.

par le carolo
le 02 Octobre 2010 09h37

les aides pac on servit a compenser en petite partie la baisse de notre chiffre d'affaire et non notre revenu comme les vieux syndicat le laisse entendre, car revenu égale bénéfice net, les aides compensatoire on servit l'industrie et pas les agriculteur, alors plus d'aide mes un prix qui couvre nos frais et rémunère déçament les producteurs indépendant, indépendant de toute coopérative et après si les producteur veule une valeur ajoutée a eux a intégrer la coopérative de leurs chois.

broutard grognnon
le 02 Octobre 2010 11h35

tout a fait d accord avec tirtipimpon et je me demande d ailleurs pourquoi on continue de mettre des politiques a la tete de l europe .qu on y mette directement des financiers,ils seront quitte de devoir soudoyer les poliques de tout bord. Jose Bove a d ailleurs encore souleve un fameux lievre puisqu il a revele que la patronne de la securite alimentaire europeenne etait membre du plus gros lobby agroalimentaire international qui regroupe monsanto,syngenta,nestle et bien d'autres.scandaleux...

par 11 lacoule 12
le 02 Octobre 2010 13h18

@ broutard grognon; quand Marianne a du laisser tomber son poste au profit de Ciolos suite au tapage des producteurs laitier elle a arriver en 8 jours a laisser cultiver la patate Amflora et vite signer un accord de libre échange fruits légume avec Israël alors que les producteur de toute les production travaille en dessous du coups de production depuis plusieurs année et toujours pas de solution du GHN ???????.le COPA lui il dit a la FWA, Nous réclamons. de meilleurs prix pour les agriculteurs et les coopératives agricoles Les règles de concurrence doivent être adaptées pour permettre aux coopératives et organisation de producteurs de croitre en taille et en échelle, leur conférant ainsi davantage de pouvoir aux sein de la chaine d'approvisionnement alimentaire. comme ce message est présenter demain il aura plus de producteur INDÉPENDANT tous seront contractualiser avec une coop ou organisation de producteur.

tirelipimpon
le 02 Octobre 2010 13h39

Ces fermiers qui parlent de leur quota laitier, en grande partie acheté à des voisins depuis 1980 sont sont endetés pour avoir le droit de livrer du lait.De plus ils se sont endettés pour construire des étables,achetés du cheptel et des terres liées à la spéculation laitière puis encore pour des mises aux normes. Beaucoup se disaient, quand j'arrète je pourrai revendre mon quota, et bien non,l'europe a décidé que votre quota ne vaudra plus rien.. De quel droit ?? A-t-on jamais vu un syndicat protester contre cette destruction de valeur ? Surtout pas, c'était dans l'intérèt des jeunes repreneurs afin de ne pas les noyer dans les emprunts. Une façon de mettre les anciens contre les jeunes. Le revenu est la différence entre la somme des postes de production et celui du prix de vente; on enlève un poste (amortissement du quota)et celapermet d'augmenterles revenus sans que votre laiterie ait augmenté son prix. Qui a fait le sacrifice ? l'éleveur cédant . Faisons un parallèle avec le secteur immobilier. Quel gouvernement oserait décréter la destruction de la valeur 'terrain à bàtir' lors de l'achat d'une maison et cela afin d'aider les nouveaux jeunes propriétaires? Pourquoi cette différence de considération vis-à-vis des agriculteurs ? Je n'ose y répondre

jmf
le 02 Octobre 2010 16h07

En lisant ton commentaire sur ' l'Europe a décidé que votre quota ne vaudra plus rien' Je devrais comprendre il n'y aurait plus de quotas après 2015.. mais aucune décision n'est encore prise .. et le droit européen est traité par des avocats qui si la valeur quota est mise en péril pourrait être source d'injustice.. La peau de l'ours n'est pas encore vendue ...

par yvon Mavoir
le 02 Octobre 2010 16h24

@jmf, non seulement l'Europe a décider les Quota fini d'être la propriété des producteurs pour 2015 mais de les transférer au coopératives qui eux vons faire un contracte au producteurs qui on la tête qui leurs revient le mieux . et les laiteries privée alors elles font comment?

JM Moreau
le 02 Octobre 2010 17h18

Pour rappel, lorsque les quotas ont été créés, ils ont été distribués gratuitement. C'est une exigence de la réglementation européenne : ce qui vient de la réserve est gratuit. C'est ainsi que toutes les augmentations récentes ont été distribuées gratuitement. La décision belge de les 'marchandiser' n'est pas le fait de l'Europe. La France a choisi une autre voie : mise à disposition. Contrairement à ce que pense M ou Mme jmf, l'extinction des quotas est inéluctable. Je vous renvoie au billet que j'ai posté il y a quelques semaines : M Ciolos a été très clair sur le sujet. Par ailleurs, il n'y a et n'aura aucune injustice : tout le monde est traité de la même façon dans toute l'UE et il n'y a donc aucune discrimination. De plus, l'extinction des quotas est prévue depuis le 29/09/2003 et la publication du Règlement (CE) n° 1788/2003 du Conseil qui a, pour la ennième fois prolongé les quotas. Cette prolongation a été très difficile à obtenir et il était clair déjà à l'époque (2003) qu'il n'y aurait plus de majorité au Conseil pour une autre prolongation, même si la Commission présentait un texte ! Depuis 2004, à chaque conférence que j'ai faite, j'ai attiré l'attention des producteurs sur cet aspect. Les quotas ne devaient plus être considérés comme des bons d'Etat avec un intérêt chaque année et la certitude d'un remboursement à 100%, voire plus, à leur terme. Ils étaient plutôt à considérer comme des actions Leernout et Hauspie (maintenant je dirais Fortis) : achetées cher et ne valant plus rien ! Je conseillais donc la prudence et de s'assurer, en cas d'achat, d'être en mesure d'amortir le montant (y compris intérêts, chapeaux et autres charges) sur base d'une valeur '0' au 31/03/2015. Je l'ai répété, la dernière fois, en mai 2007, au Comité lait de la FWA lors de la présentation de l'étude du secteur faite par notre service. Ceux qui, en Région wallonne, ont fait croire, en dépit des évidences, que les quotas allaient être prolongés n'ont pas fait oeuvre utile !

clochette
le 02 Octobre 2010 18h43

Même si l'on sait que les quotas vont disparaître : 'achetées cher et ne valant plus rien' : HONTEUX. Si il y a injustice : même si l'on savait qu'il fallait amortir pour aboutir à une valeur 0. On n'investit pas pour que qqch ne vaille plus rien.

clochette
le 02 Octobre 2010 18h46

jmf est qq'un pensant à l'avenir du secteur laitier et particulièrement des jeunes agissant dans ce domaine...

JM Moreau
le 02 Octobre 2010 19h03

D'autres considèrent honteux de faire du profit avec un droit à produire qui a été octroyé gratuitement en 1984 ... Si les jeunes ont dû s'endetter pour produire, a qui la faute ?

tirelipimpon
le 02 Octobre 2010 20h19

Tous les commerciaux, les comptables, les banquiers nous ont poussé à grandir pour diminuer les frais par litre. Meme dans un dernier numéro de l'AWE on compare les couts de production pour un quota de 500 000 (un petit) contre un quota de 800 000.C'est la logique économique du moment; grandir ou mourir.Ce qui fait que pratiquement tous les éleveurs laitiers d'aujourd'hui ont emprunté et investit leurs économies dans ces achats de quota. Ils ont travaillé des années pour rien sachant que la valeur résiduelle aujourd'hui est quasi nulle. Tout compte fait, l'achat de quota laitier est le plus mauvais investissement je j'ai pu faire,car il m'oblige en plus à travailler à perte,la sécurité de prix n'étant meme plus là. C'est de l'arnaque pure et simple. Les éleveurs de porcs de plaignent aussi,mais le bourgmestre en donnant l'autorisation de construire donne automatiquement le permis de détenir un nombre de porcs correspondant au batiment.Pas de quota, pas d'argent jeté par les fenetres comme chez les laitiers, pas de leasing si les cochons font 110 kg au lieu de 100 .

par11 Lacoule 12
le 02 Octobre 2010 20h24

a la FWA le fond de commerces se sont les ancien agriculteurs au congres de fin février début mars on peut se rendre comptes beaucoup des personnes pressente on plus que 65 ans il vienne manger une tartine et boire un bon coup et cela gratuitement dire bonjour au banquier assureur et quelque politique en campagne et tous a quand la messe est dite c'est pour remercier la Fédération Wallonne des Anciens de leurs travail qu'il vienne nombreux

jmf
le 02 Octobre 2010 20h57

@ mr Moreau A vous lire, la Belgique serait en défaut d'avoir marchandisé via la banque de quotas qui s'est bien sucrée encore sur le dos des producteurs. Vous êtes le seul à conférencier sur un sujet que nulle part dans les journaux agricoles avant et depuis 2007 .. n'a révélé la valeur nulle des quotas amortis fiscalement. Mais le ministère, les banques, eux, ont tenu et tiennent encore compte du privilège agricole. Et si la commission laitière de la Fwa n' a pas réagi à vos propos prophétiques, c'est que la décision est sujette à controverse en ce qui concerne la VALEUR d'un quota. Puisque l'on sait bien qu'ils vont disparaître, mais nous attendrons encore quelques années pour en connaître les dédommagements. En effet une procédure de justice ne peut pas être entamée avant que la décision officielle de liquidation de droit de production ne soit entérinée ...

le wallon
le 02 Octobre 2010 21h01

En 1984 lorsque les quotas ont été instauré pour réguler la production, je savais qu'un jour tôt ou tard, on allait les supprimer .Ils auront auront quand même survécu plus de 30 ans ! Ce que je ne savais pas, c'est que le système des quotas allait devenir un système mal foutu pour les petits produteurs qui n'avaient que 80000 -150000 l, ils leur étaient impossible d'acheter des quotas à plus d'€ /l début 90, à moins de trouver l'argent d'où je ne sais ..... Je souviens encore comme si c'était hier lorsque j'ai acheté 80000 litres à 60 cent en 1989, le fermier qui me les vendaient n'avait aucun scrupule d'arnaquer un autre collègue, maintenant il est décédé . On peut dire que les quotas auront permis à conserver une certaine tranche de producteur mais ils auront permis aussi l'extinction des tout petit . je vous rappel dès le début des quotas, je suis allé manifesté avec d'autres collègues contre cet outil qui allait freiner les producteurs (surtout chez les jeunes ) dans le dévelloppement de leur exploitation........ Il est vrai que les UPA ....et nos ministres de l'agriculture de l'époque auraient du être plus vigilant afin que les quotas ne soient commercialisable.....

zohra
le 02 Octobre 2010 21h34

tu es un jour allé manifester pourtant pour toi tout roule toujours. A demain à Floreffe?

JM Moreau
le 03 Octobre 2010 18h43

@ M ou Mme jmf (suite) 'la banque de quotas qui s'est bien sucrée encore sur le dos des producteurs.' Je vous laisse l'entière responsabilité de votre affirmation. Le fonds des quotas reprend et cède au même prix, règlement européen oblige (art 20 du R1788/2003 : La cession, le transfert ou l'allocation de quantités de référence en application du présent règlement ne peut bénéficier d'aucune intervention financière d'une autorité publique, directement liée à l'acquisition de quotas.) Et si le fonds devait rester avec des 'litres' dans son stock, je pense qu'on pourrait dire que la RW est intervenue financièrement, par rachat de quotas ... favorisant ainsi les producteurs qui auront cédé leur quota au fonds ...

broutard grognon
le 03 Octobre 2010 18h58

a jm moreau vous citez en exemple le boerenbond qui a soit disant bien compris, je vous signale tout de meme qu'il pousse ses adherents a continuer a acheter du quota...

jmf
le 03 Octobre 2010 19h03

Ce que vous m'expliquez en long et en large, c'est le non super prélèvement après 01/04/2015 et tout le monde pourra produire autant qu'il le voudra puisque le marché sera libre. Je ne parles pas de la gratuité des volumes mis à disposition en 1984, mais de ce nombre de litres achetés à prix forts auparavant pour pouvoir produire plus.La marchandisation a bien été manigancée par notre administration et c'est cette Valeur vénale qui fait parti du patrimoine quota ferme que je veux défendre. Ce n'est certainement pas le Boerenbond qui va défendre cette position, ils sont les instigateurs du marché libéral et gagnent plus dans les produits industriels, semi-finis et se moquent des producteurs ...

JJ
le 03 Octobre 2010 20h41

La commercialisation des quotas a permis à certains producteurs de sortir 'honorablement ' de l'agriculture et à d'autres de se faire un belle réserve pour leur retraite quand aux producteurs restant..... ...un petit calcul: en supposant que la moitié du quota belge a été cédé à seulement 0,50 ct € = 800 millons € sortis de l'agriculture.

le wallon
le 03 Octobre 2010 22h12

Pour l'avenir des futurs jeunes producteurs qui s'installeront après 2015, ça sera une fameuse épine hors du pied . Même les éleveurs viandeux qui souhaiteront créer une deuxième troupeau (laitier) n'auront plus d'obstacle devant eux ..... Payer son droit de produire du lait, c'était une honte .....

zohra
le 03 Octobre 2010 22h44

que d'argent investi...

Benjy
le 04 Octobre 2010 20h27

Pour ma part, je ne crois pas que n'importe qui va se lancer dans le lait! Plus on va avancer vers 2015, et plus on va se trouver devant de plus grand troupeau??? Vrai ou faux??? La laiterie qui collecte en ferme a t'elle trop peut de lait ajd??? Nous allons donc avoir une référence sur la qua,tité de lait fournie par notre référence quota par la contractualisation!!!! Pour ma part c'est comme celà que je vois l'avenir! Et pas fournir le double de lait ou le triple comme bon semblera!!! La laiterie avant 2015 aura sorti sa contractualisation, et suivra les litrages fourni, si il aura lieux d'augmenter la quantité a ce moment elle demandera a ces producteurs de produire plus, et idem dans l'autres sens! Encore plus vrai si certains producteurs font partie d'une laiterie coopératives!! Ils sont tous actionnaires, pourquoi alors en faire du favoritisme??? Je suis pour le maintient de quota laitier afin de garder notre aqui, acheté a un certain prix!! et du jour au lendemain, notre aqui va changer de main sous la forme contrat et va devenir en^main des laiterie! c'est la ou je ne suis pas d'accord! C'est a moi et pas aux autres! Mais nous ne changerons pas le destin! Ou je me trompe encore??? A méditer...

le walon
le 04 Octobre 2010 20h47

Pour ceux qui n'ont pas vu l'émision, voici un lien que j'ai trouvé : www.pluzz.fr/le-desespoir-est-dans-le-pre-2010-10-01-20h35.html 

le walon
le 05 Octobre 2010 22h37

Après avoir vu l'émission en rediffusion avec le lien ci dessus, voici mes conclusions : Montrer la misère ? bof bof, c'est racoleur, il y a des gens pauvres partout et dans bien d'autres milieux . Par contre, montrer que pendant des années, des agriculteurs ont bossé en gagnant leur vie correctement, puis, pourquoi et comment en peu de temps, ils se retrouvent dans des situations délicates ... Le reportage, comme il est proposé, et là pour faire venir la larme à l'oeil plutôt que d'expliquer les contraintes d'un métier qui favorise l'industrie agricole . Monsieur tout le monde n'apprend pas grand chose !!!

jl
le 06 Octobre 2010 20h35

@le walon bien vu, je trouvais aussi un peu choquant tous ces gens qui versent une larme (même si on peu le comprendre), à ce demander ci ce n'étais pas scénariser. bien d'accord sur le fait que ce n'est pas de la pitié de nos concitoyens dont nous avons besoin, mais d'un peu de compréhension et de réalisme face à la situation

Envoyer
Fermer

La FERTILISATION des PRAIRIES dans le contexte actuel

par Benoît GEORGES, le 08 Décembre 2022 08h21

Dans le cadre des activités d\'hiver de l\'AREDB d\'Ourthe-Amblève-Theux-Verviers et du Comice agricole, Jérôme GENNEN, Directeur d\'AGRA-OST, vous présentera une conférence sur un sujet d\'actualit

Prédation. Vers une réduction de statut de protection du loup

par Benoît GEORGES, le 06 Décembre 2022 08h12

Depuis 1992, les loups sont de retour en France. Les conséquences sur les activités d’élevage et la ruralité sont nombreuses et le Parlement européen a déposé une résolution afin de changer

Natura 2000

par Frank, le 02 Décembre 2022 16h41

Y en a t il d\'autres ici qui ont été pris en otages par cette vaste spoliation? Toute l\'année on est priés de se plier aux nombreuses contraintes dont certaines, comme le fait de ne même pas pouv

Quel avenir

par Stechou , le 28 Novembre 2022 15h18

Il serait intéressant de savoir combien on de repreneurs, dans mon cas, dans 3 à 4 ans les laitières auront disparu ( même pour un prix élevé du litre de lait, c\'est mort ), j\'en ai encore pour

Rappel : Expiration des phytolicences

par Benoît GEORGES, le 20 Novembre 2022 11h04

Pensez à renouveler vos phytolicences avant le 24 novembre en vous inscrivant à des formations continues. Sans celle-ci, vous ne pouvez ni acheter, ni stocker, ni vendre, ni utiliser, ni conseiller

SPW

par Frank, le 18 Novembre 2022 11h16

J\'ai payé la taxe sur les eaux usées au mois d\'août et , surprise... ce matin ladite taxe est déjà de retour à payer pour le 14 janvier 2023 !!!! ça devient carrément du harcèlement là. Ils

Les plus commentés

    28 commentaires
  1. Lait
  2. 20 commentaires
  3. Quel avenir
  4. 16 commentaires
  5. Valtra

Les plus aimé

    26 j'aimes
  1. par Pipo : Quand j etais petit avec 1 L de lait tu pouvais t acheter un Mars maintenant c est 3 L de lait pour ...
  2. 21 j'aimes
  3. par Phil.0: Les gars de natura2000, la propriété privée ils ne connaissent pas. Tu les retrouveras au milieu ...
  4. 20 j'aimes
  5. par Laitier.: Même à 65 cents....y aura plus de repreneur...traire 365 jours par ans, plus personne ne veux fair...