Réponse d'un consommateur (à Benjy).

par un consommateur, le 10 Juin 2009 22h07

J'ai très bien compris les réponses au débat que j'avais proposé; c'est énorme comme scandale et je le vis autour de chez moi. Mais en tant que citoyen je suis effaré de ce que vit le monde des laitiers. Maintenant que les élections sont terminées, on peut dire que ce n'est que le début de ce que nous propose une direction libérale de l'économie: il n'y a que l'ARGENT qui COMPTE. Après le lait,ce sera la viande, les céréales, etc... en un mot: une classe sociale faible qui va trinquer et sans doute disparaître en grande partie. Et puis après ce sera le tour des ouvriers, des employés... On fait fabriquer en Chine. On gère l'administration comptable des entreprises depuis l'Inde, etc, etc... On est dirigé par des apprentis sorciers, malades de fric !!!!

Hans Resist
le 10 Juin 2009 23h38

La mondialisation et ses multinationnales éliminent la concurence des petites entreprises et indépendants avec la complicité du politique.Des normes inconsidérées et des systèmes qualités insensés sont un des outils permettant de décourager nombre d'opérateurs...A force de voter dans un système clienteliste,la démocratie est détournée et il n'y a plus de véritable opposition.Barroso et son ultra libéralisme se renforce encore.Pourtant quand la vraie question du fonctionnement de l'europe est posée par réferendum, c'est un séisme et la plupart des peuples expriment leurs doutes!Heureusement qu'il y a encore des espaces de liberté comme Agriweb.Tant que cela dure,faites-en la Pub.

Benjy
le 11 Juin 2009 15h35

L'augmentation des quota est créé pour faire une agriculture équitable pour tous! Les Européens critiquent le fait que nous touchons des primes COMPENSATOIRE DE REVENU! Mais se sont ces aides qui nous aide a payer une partie de nos crédits, vu que on nous oblige de nous mettre aux normes! Celà coûte! Mais en est-il de meme en Afrique? en Amérique du sud? certains pays aujourd'hui n'ont pas de tracabilité, donc coute moins cher, demande moins d'employé, de tracas pour l'éleveur, moins d'invesstisements, donc revient moins cher à produire! Et nous devons concurencer ce genre de troupeau! Ex: en argentine on graisse des milliers de betes sur quelques hectares sans toit! Voyer la polution de sol car pas de beton! Il ne pleut pas donc pas de boue! Et nous, nous devons avoir des batiments qui répondent à l'urbanisme, au bien etre animal, avec cour a fumier si le fumier est moins de 22% de matières sèches et j'en passe! Periode d'épandage de tel à tel date il faut savoir stoker, ne pas épandre sur sol gelé etc... Après tout celà lors de grand reportage tv, on dira dans qq années que le lait d'un africain ou le sucre, ou??? est au meme prix et que cette éleveur du bout du monde arrive à vivre de son revenu! Et nous, nous serons écroulé sous nos dettes! Vous appelé celà équitable?

anne-marie
le 12 Juin 2009 08h13

et moi d'ajouter que si le public essayait de comprendre l'agriculteur il le défendrait mieux car nous ne sommes ni pollueur ni envahisseur car le boulot nous en avons à revendre car nous ne savons ni partir en week-end ni en vacances je m'en fous mais que l'on nous laisse travailler et pouvoir vivre décament

Une agricultrice
le 12 Juin 2009 09h52

Tout à fait d'accord avec vos réflexions, Anne-Marie.Mais positivons un peu.Grâce à ce site nous pourrons partager nos idées, dire ce que nous pensons;et même de façon anonyme (pour les plus 'réservés' et j'en suis...).Et puis en le faisant connaître,le public(comme vous dites) s'y intéressera peut-être et ainsi pourra mieux comprendre ce qu'est notre labeur quotidien.J'en veux pour exemple le créateur de ce site (voir reportage ds l'avenir du Luxembourg de ce mercredi (10/06));voici au moins quelq'un, issu du milieu agricole,qui croit encore en NOTRE AVENIR.

anne-marie
le 12 Juin 2009 14h14

je veux bien le croire mais alors pourquoi les agriculteurs ne se manifestent pas plus car jusqu'à présent seulement 3ou4 et l'afsca qui est là pour nous pomper du fric que nous n'avons plus il suffit de regarder la voix de la terre dans le sillon belge de ce matin alors la grosse industrie n'attend qu'une chose que nous crevions tous pour faire leur beurre à notre place après tout ce que nous avons investi et trimé

une autre agricultrice
le 12 Juin 2009 18h54

Relevons la tête et soyons fiers de notre DUR labeur, c'est nous qui nourrissons la planète tout compte fait. Et quand ils auront fini de nous faire disparaitre, qui nourrira les gens? Il faut que les consommateurs viennent un peu lire ce qui se dit sur ce site, ils nous comprendront mieux et ils nous feront d'autant plus confiance...faisons-le connaitre et faisons-nous connaitre!

anne-marie
le 12 Juin 2009 22h44

je l'espère de tout coeur

Envoyer
Fermer

VENTE DE LÉGUMES BIO - INFRASTRUCTURES ET ATTITUDES

par Crabe, le 11 Juin 2021 18h24

???? Pour qui? Les maraicher.e.s qui commercialisent déjà leurs légumes et qui souhaitent questionner/améliorer leurs systèmes de vente. ???? Quel contenu? Une formation alliant théorie ainsi que

Orage carabiné , pluie diluvienne .

par PA25, le 03 Juin 2021 01h21

Une alerte ORANGE était annoncée pour la région , innondation d \' un village ,en cause les champs non recouvert encore de végétation sur les hauteurs . RESPONSABLE , L AGRICULTEUR, le fermier

Quel avenir pour les circuits courts et la vente locale de légumes en Wallonie et à Bruxelles ?

par Benoît GEORGES, le 17 Mai 2021 21h22

L’UCLouvain mène l’enquête afin de comprendre comment améliorer ces filières de commercialisation pour qu\'elles bénéficient un maximum au producteur. Dès lors, votre avis en tant que produc

Haies multifonctionnelles - Complément fourrager

par Benoît GEORGES, le 17 Mai 2021 19h02

www.youtube.com/watch?v=KPka7r0fQes  Bien qu’ayant des consommations différentes, chevaux, vaches, chèvres ou moutons broutent généralement les arbres et arbustes de bon cœur, pourquoi ne p

Wallonie : la sécheresse de 2020 reconnue comme calamité agricole

par Benoît GEORGES, le 15 Mai 2021 19h42

Le gouvernement wallon a reconnu ce 15 mai (1ère lecture) la période de sécheresse du 15 mars 2020 au 15 septembre 2020 comme calamité agricole, mais a reporté le volet budgétaire de cette recon

Quels sont les points d\'attention majeurs des producteurs ? Observatoire des filières agricoles

par College des producteurs, le 14 Mai 2021 15h38

Vous aussi vous voulez contribuer à l\'élaboration de cet observatoire qui est remis chaque mois au Ministre de l\'agriculture et aux autorités publiques? Contactez-nous via teamcom@collegedesproduct

Les plus commentés

    23 commentaires
  1. Orage carabiné , pluie diluvienne .
  2. 23 commentaires
  3. 2em coupe
  4. 15 commentaires
  5. Tracteur d'occasion

Les plus aimé

    31 j'aimes
  1. par 1000: C edt bien beau ça.
    Mais il faut financer tout ce matériel très coûteux!!! Et dont la durée d...
  2. 21 j'aimes
  3. par Pipo: Tout à fait juste pa25 . Par chez nous ils construise 700 habitations sur 9ha,... Tous l égouttage...
  4. 21 j'aimes
  5. par PA25: @ Le réaliste ; C' est votre raisonnement qui n ' a pas de sens , à défaut d ' etre en flandre ...