Agribex 2019

Pas de pitié pour les laies: le ministre René Collin interdit aux chasseurs d’épargner les femelles de sangliers

par Benoît GEORGES, le 12 Septembre 2018 22h21
http://www.sudinfo.be/id74396/article/2018-09-12/pas-de-piti ...

C’est une première en Région wallonne. Le ministre somme les chasseurs d’abattre des laies en masse alors que, de coutume, ceux-ci les épargnent plutôt. Il s’agit de lutter contre la prolifération des sangliers qui, en 2019, sera plus criante que jamais.

LE REALISTE
le 13 Septembre 2018 11h59

Qui va contrôler cela? Pour un chasseur, une laie est son futur capital!! donc, tuer son capital…. faut voir

sporza
le 13 Septembre 2018 19h16

de grace de grace tirer sur tout ce qui bougent petit,grand males ou femelles,des dégâts pas possible....et on est que septembre!!!!
le pire reste a venir...octobre jusque avril c est le pire!!!oh my god!!!!
chassez ces sangliers la nuit bonsang!! ce sont des animaux NOCTURNES,c est le seul moyen de les eliminer,en journée,tu peux oublier.....

Fernand
le 13 Septembre 2018 20h32

Il faut faire des test ADN sur les sangliers: il n'y a pas que les migrants qui passent les frontières la nuit dans des camions ...

aa
le 14 Septembre 2018 02h52

il vont devoir en abattre pour la peste porcine

Envoyer
Fermer

Cette année pour sauver la planète, achetez un sapin en plastique

par altitude501, le 08 Novembre 2019 13h19
Cette année pour sauver la planète, achetez un sapin en plastique

Pourquoi ? - 1 ha de sapins de noël utilise 1 ha de terre nourricière qui aurait pu produire de la viande, du lait, des céréales ou des légumes. - Une fois coupées les sapins seront exportés

Belcam: raisonner les apports azotés grâce aux satellites européens

par Benoît GEORGES, le 03 Novembre 2019 15h03
Belcam: raisonner les apports azotés grâce aux satellites européens

Après cinq années de travail, la plateforme Belcam, un projet porté notamment par le CRA-W / Centre wallon de Recherches agronomiques et Agro Louvain - Faculté des bioingénieurs (UCLouvain – Uni

Agriculture : les six tensions que révèle le film « Au nom de la terre »

par Benoît GEORGES, le 02 Novembre 2019 19h41
Agriculture : les six tensions que révèle le film « Au nom de la terre »

Pour Philippe Baret, doyen de la Faculté des Bioingénieurs de UCLouvain, président de l’association SOS Faim, ce film souligne aussi et surtout la difficulté de basculer vers d’autre(s) modèl

AgriBashing & Communication : Piège inextricable ou opportunité d’évoluer ?

par Benoît GEORGES, le 30 Octobre 2019 07h20

Si une célèbre émission de télé-réalité a décrété que « l’amour est dans le pré », il semblerait plutôt que c’est son versant opposé de la haine qui y prolifère comme du chiendent.

Vers une Wallonie "zéro agriculteur" !

par Benoît GEORGES, le 25 Octobre 2019 19h39

2029… La dernière exploitation agricole wallonne a fermé ses portes. C’est triste…tout le monde s’accorde à le dire : les médias, les responsables politiques, les citoyens… C’est trist

Porc Qualité Ardennes: une coopérative pour payer les éleveurs au juste prix

par Benoît GEORGES, le 15 Octobre 2019 01h45

Un malaise qui résonne aujourd'hui sur grand écran grâce au film d’Edouard Bergeon "Au nom de la terre". La souffrance du monde agricole a un visage, celui de l’acteur Guillaume Canet. Dans le fil

Les plus commentés

    13 commentaires
  1. Éleveurs laitiers
  2. 6 commentaires
  3. Versement de l‘avance des aides PAC
  4. 6 commentaires
  5. Produire du poulet industriel aujourd'hui? Ca profite à qui?

Les plus aimé

    41 j'aimes
  1. par Stechou : Fin année 80
    Céréales, froment 10fb, épeautre 12fb,
    Viande, veau minimum pour un bon noir 4000f...
  2. 25 j'aimes
  3. par Ricky: Viens de vendre un pie noir 45€ et un BBB mâle 130€!!!!on va se foutre de notre g.....Encore lo...
  4. 22 j'aimes
  5. par lait: prix du lait payé moins cher qu'il y a 30 ans !!!!