Agribex 2019

Le salon de l agriculture

par tdb1250, le 21 Novembre 2017 22h51

Bjr à tous vu la situation catastrophique agricole et le cannibalisme que nous fait vivre les grosses multinationales j ai décidé de ne pas me rendre au salon agricole début décembre , je n ai rien à foutre là !!!!!

gratis
le 21 Novembre 2017 23h12

tout à fait d'accord sutout que tout est impayable .D'ailleurs aucun concessionnaire de matériel de traite (sauf delaval) ne sera présent.
Fedagrim panique!

Résistants
le 22 Novembre 2017 07h00

Les producteurs ont déjà ramasser pleins la gueule depuis les dernières années ont nous a bien eu en 2009 mise aux normes,gros endettement car ont nous disait l'avenir c'est les gros....2015 fini les quotas sa c'était juste pour nous achever ....Maintenant le lait peux encore remonté 10 fois plus les gens n'en veulent plus ils sont dégoûté du système!!sauf pour quelques abrutis qui crois tjs ce que les beaux parleurs leur raconte...

PA25
le 22 Novembre 2017 08h39

Pour la nostalgie, imaginez si on pouvait y voir de belles charrues 2 socs ou trois, des vibros de 3 m, des super bennes de 8, 10 tonnes, simples essieux evidement et les tracteurs à direction mécaniques avec leur belles cabine métaliques et les machines à traire, tous les tuyaux ou circulaient une eaux verte pour imiter le lait, TOUS CA qui à bien fait vivre l' agriculteur et qui faisait son métier dur mais avec bonheur .

broutard grognon
le 22 Novembre 2017 10h18

@ PA25
ça, tu l'as dit: les interets bancaires etaient à 12% voir plus,mais si tu etais un bosseur, il n'y avait pas de problèmes.
Maintenant, si tu comptes un peu avant d'investir, tu es mieux loti au cpas.

pipo
le 22 Novembre 2017 12h40

a ce temps la avec 4 a5 vahes (des bonnes grosses lourdes) on acherais 1 ha
de terre.....
1 l de lait un chocolat....
la liste est longue.

ag
le 22 Novembre 2017 13h01

Beau résumé, et tellement vrai.Et ben oui, la plus grosse manif que l'on pourrait faire, c'est bouder ou de ne pas y aller.On en parlerai beaucoup plus qu'on peut l'imaginer.Et là, au moins, ça marquerait peut être les esprits.Pacifique comme mouvement, mais avec un retentissement énorme.Maintenant, il faut que tout le monde fasse de même, cela, j'y crois moins.

PA25
le 22 Novembre 2017 16h05

@ ag ; c ' est comme Libramont, plus personnes ne veut y aller, et, c' est noir de monde, comme dit l' autre, si on a des entrées gratuites, on ira boire un verre, regarder tout ce qui brille et puis rentrer dans sa merde ... beih, beih beih

Jojo
le 22 Novembre 2017 19h00

Vous êtes une bande de vieux râleur. Pourquoi vous arrêter pas alors. Je ne dit pas que c est tout rose mais c est bizarre il y a n'a qui se en sorte pas trop mal et vous vous râlé tout le temps.

Résistants
le 22 Novembre 2017 22h48

Qui s'en sort bien?moi j'en connais mais c'est pas grâce aux prix du lait!!c'est grâce à de bon héritage ou de l'argent qui vient d'autre part...

ag
le 23 Novembre 2017 10h30

@PA25 : les entrées gratuites pour Libramont, oui, mais pour Agribex, faudra encore attendre un peu je pense.

jeune agri
le 23 Novembre 2017 12h14

cela fait plus de dix ans que je n'y ai plus mis les pieds ... mais cette année, je compte y retourner ... c peut-etre la seule année ou cela va m'intéresser d'y aller .... beaucoup de secteurs vont mal, le bio tire son épingle du jeu pour l'instant mais certains producteurs sont entrain d'amorcer la déstabilisation du marché et ... l'Europe ajoute son grain de sel en chipotant dans les règles d'entrée en bio.

Quand j'avais du mal dans le lait conventionnel, les céréaliers achetaient aux nouvelles machines ... et puis les conventionnels continuent à surenchérir sur les terres même les laitiers ... où va-t-on?

n'oubliez pas que quand vous trayez 120 vaches à l'étable, vous occupez le travail de deux fermes de 60 ... le milieu agricole doit aussi réfléchir.

nous tenons tous à notre outil et aujourd'hui, c chacun pour soi

Courage à tous !

lewallon
le 23 Novembre 2017 14h49

Avec tout ce que l'on entend avec les pesticides ......., le bio a encore des beaux jours devant lui et puis beaucoup ( les grosses exploitations avec de haut rendement laitier ) ne sauraient passer en bio .
Second point très important, le passage en bio doit se faire via deux années en conversion et là il faut avoir les finances saine car il faut soigner comme en bio sans avoir un prix du lait payé comme les bio . Les aides sont souvent versées une année après avoir rempli la pré demande avant la fin octobre .

caroloo
le 23 Novembre 2017 15h49

Se contenté de ce que l'on, c'est une forme de richesse !!!

Résistants
le 23 Novembre 2017 18h48

Caroloo d'accord mais si je dit aux ouvrier et employés de la laiterie vous allez être payer aux salaires de 1980 et si vous voulez gagner plus faite plus d'heure et soyer content de e que vous gagnez !!MDR ce serai la révolution...

PA25
le 23 Novembre 2017 19h29

@ Résistants, ca c est certains, c' est la révolution assurée.

Envoyer
Fermer

Formation: Modulation intra-parcellaire des intrants en grandes cultures

par Henri, le 14 Novembre 2019 12h10

Pour le lancement de ses activités, l’association WalDigiFarm a le plaisir de vous inviter à la première formation d’un cycle au cours de l’hiver 2019-2020 entièrement consacré à la Modula

Haro sur l'agriculture intensive !

par Norudan, le 08 Novembre 2019 15h49
Haro sur l

\"La PAC a conduit à une intensification des pratiques agricoles, une homogénéisation des paysages, une augmentation des pesticides et des fréquences de fauche, l’expansion de l’irrigation et

Cette année pour sauver la planète, achetez un sapin en plastique

par altitude501, le 08 Novembre 2019 13h19
Cette année pour sauver la planète, achetez un sapin en plastique

Pourquoi ? - 1 ha de sapins de noël utilise 1 ha de terre nourricière qui aurait pu produire de la viande, du lait, des céréales ou des légumes. - Une fois coupées les sapins seront exportés

Belcam: raisonner les apports azotés grâce aux satellites européens

par Benoît GEORGES, le 03 Novembre 2019 15h03
Belcam: raisonner les apports azotés grâce aux satellites européens

Après cinq années de travail, la plateforme Belcam, un projet porté notamment par le CRA-W / Centre wallon de Recherches agronomiques et Agro Louvain - Faculté des bioingénieurs (UCLouvain – Uni

AgriBashing & Communication : Piège inextricable ou opportunité d’évoluer ?

par Benoît GEORGES, le 30 Octobre 2019 07h20

Si une célèbre émission de télé-réalité a décrété que « l’amour est dans le pré », il semblerait plutôt que c’est son versant opposé de la haine qui y prolifère comme du chiendent.

JEU LAURACLE, un jeu de cartes collaboratif sur les leviers d’autonomie pour résister aux aléas climatiques

par Benoît GEORGES, le 24 Octobre 2019 12h15

LAURACLE (Levier d’AUtonomie pour Résister aux Aléas CLimatiquEs) est un jeu de cartes collaboratif simple et évolutif, constitué d'une quarantaine de cartes-leviers d'autonomie fourragère mobili

Les plus commentés

    10 commentaires
  1. Monaimonai
  2. 6 commentaires
  3. Éleveurs laitiers
  4. 5 commentaires
  5. Haie

Les plus aimé

    18 j'aimes
  1. par mansi djone: Bonjour "haies",

    Je viens de laisser tomber l'aide mb1a lors de la pré-demande du 31/10. Mais ce n'est ...
  2. 16 j'aimes
  3. par mansi djone: SUITE : ... nous ne sommes pas arrivés à l'objectif des 4000 km, et ce sera la faute des agriculteu...
  4. 15 j'aimes
  5. par Stechou : Pour les veaux, c'est comme pour le lait, les sociétés que nous fournissons savent très bien que s...